Message d’un policier… Message de Tous les Policiers, à ceux qui ne savent rien !!!

Merci pour le lien. Partagez ! Volti

******

Source : Profession-Gendarme

Message d’un policier, magnifique et terrible à la fois, qui s’adresse à tous ceux qui ignorent ce que c’est d’être « Flic » ou Gendarme… Aurez vous le courage, mais surtout l’honnêteté intellectuelle, de le lire jusqu’à la fin ? Si vous le lisez en entier, je crois en votre humanité et vous laisse le soin de conclure avec votre cœur.

À toi qui craches sur la Police.

À vous, petits bobos de la capitale et bien pensants des centres villes, qui vous prenez pour les nouveaux prophètes de la morale quand vous n’êtes en réalité que de petits bas êtres voguant à voiles déployées dans les flots du prêt-à-penser.

À toi, jeunesse de France, qui ne réalise pas la médiocrité dans laquelle tu t’enfonces.

Qui, à l’appel du mot Culture, entends résonner l’écho des émissions de télé-réalité, des films de production Netflix pour décérébrés, investissant Hanouna, Vice et Konbini en qualité de maîtres à penser…

Toi qui surtout n’oserais ouvrir un livre de peur de te heurter à quelque chose de trop élevé.
Toi qui te sens justicier du Nouveau Monde, rabâchant sans cesse tes petites leçons de morale, teintées de théories abjectes, qui n’ont d’égales que le niveau intellectuel de ceux qui les transmettent.
Toi, confortablement installé à l’abri de toute violence,  à l’abri du quotidien d’un policier, qui te ferait en un instant prendre conscience de la réalité de la vie. En t’y confrontant ne serait-ce que quelques minutes, ce qui serait déjà trop pour ton petit esprit aseptisé.

Toi…. Oui toi…..!!!

Enfile mon uniforme de policier et monte dans un véhicule sérigraphié « Police », floqué de nos trois couleurs nationales et tu y découvriras une dure réalité….

Tu commenceras ta journée par devoir apposer un scellé sur le cercueil d’un nouveau-né. Cela s’appelle une vacation funéraire.
Ton café du matin prendra tout de suite un goût particulièrement amer.

Mais ne te démonte pas, cela fait parti du quotidien et d’autres choses t’attendent…

Tu iras ensuite sur un accident de la route, et tu y verras un gamin de 18 ans, le crâne fracassé sur le tableau de bord, le corps si déformé que tu peineras à croire que ce n’est pas un mauvais rêve. Tu iras sonner, à l’heure du déjeuner, à la porte d’une famille heureuse, qui t’ouvrira avec un sourire se mélangeant aux effluves d’un repas préparé généreusement par l’amour d’une mère pour son foyer; afin de leur annoncer qu’ils viennent de perdre l’être le plus cher à leurs yeux.
Tu feras face aux hurlements de douleurs de cette maman qui te tombera dans les bras, à la limite d’une hystérie humaine dont l’existence t’étais jusque-là bien inconnue.

Tu repartiras et iras prendre ta pause déjeuner, devant malgré tout garder la tête haute et rester lucide, car d’autres gens comptent sur toi…

Un appel radio t’enverras récupérer une gamine violée dans une cave, te regardant avec des yeux dans lesquels brille une lueur mêlée de honte et d’humiliation, au reflet d’une âme vidée par la violence et l’inimaginable abomination qu’elle vient de subir.
Il te faudra trouver les mots pour lui apporter une once de chaleur qu’elle sera de toute façon incapable de recevoir…

Tu te dirigeras ensuite dans un bel immeuble, à la façade raffinée et à l’intérieur somptueux, frapper à la porte d’une personne âgée, dont les proches n’ont plus de nouvelles.
En pénétrant à l’intérieur, tu découvriras, au sol, le cadavre d’un homme de l’âge de ton grand-père, décédé dans la solitude la plus totale car délaissé par ceux qui l’entouraient, en état de décomposition avancée. Vision d’un corps que même les films d’horreur les plus crus n’osèrent jamais te montrer.
Les photos aux murs et les souvenirs en tout genre te feront parcourir malgré toi le fil de sa vie.  Tu plongeras au jour de son mariage, verras les photos de ses enfants et petits-enfants, les anniversaires passés et multiples joies de sa vie, tout en étant l’unique et privilégié témoin de sa fin la plus triste.

Puis, sortant de l’immeuble, tu iras en soutien d’autres collègues, pris sous les projectiles de jeunes gamins de 15 ans.  Tu sais, ces « chances pour la France », à la violence sans cesse légitimée par leur pauvreté et leur discrimination quotidienne.
Tu leur feras face, et te feras insulter, toi ainsi que toute ta famille, pour une raison que tu ignores, hormis le fait de représenter un pays pour lequel ils n’éprouvent que haine et désir de vengeance, mais dont les aides sociales leur assurent la tranquillité de la vie qu’ils n’auraient certainement pas dans le pays dont ils revendiquent leurs origines…

Des boules de pétanque et des machines à laver pleuvront des toits d’immeubles, manquant de te fracasser le crâne à la moindre inattention de ta part, t’assurant une mort certaine en cas d’impact soudain.

Tu prendras des crachats au visage, te réduisant à l’état d’animal pour ces jeunes qui n’hésiteront pas, lorsque l’occasion se présentera, à te brûler vif dans ton véhicule de service.
Tu tenteras malgré tout d’en interpeller un, avec la violence que cela implique et qui n’est que la seule réponse possible face à ce que tu reçois.

Ses amis te filmeront, hurlant d’un ton animal à la bavure policière et diffuseront la vidéo sur les réseaux sociaux, la laissant aux mains de tous les grands cerveaux de la fourmilière Facebook, Twitter, Instagram et j’en passe.

Tu rentreras le soir, chez toi, embrasseras ton mari ou ta femme et tes enfants avec ce soulagement quotidien de ne pas avoir fini la journée en service de réanimation ou au fond d’une housse mortuaire.
Tu allumeras ta télé et verras le gratin des personnalités de tous bords cracher sur ton travail, déblatérant leurs théories fumeuses de racisme et de violences policières.

Tu verras les multinationales de ce monde ne pas hésiter à propager ces messages pour en tirer l’argent d’un beurre qui n’a pour toi que cette lourde odeur de moisi putride.

Tu entendras une petite chanteuse bourgeoise se prenant pour une habitante de cité te dire que toi et tes collègues massacrent chaque jour des hommes et des femmes de couleurs lorsqu’ils se rendent à leur travail.

Alors, tu fermeras cet écran, et repenseras à la journée que tu viens de passer, revoyant chaque scène de ces longues dernières heures.

Une larme coulera, peut-être…

Mais demain matin, tu te réveilleras, et remettras ton uniforme que tu portes avec tant de fierté, car toi, policier de France, tu sais que tu exerces le plus beau métier du Monde et que tous ces petits esprits sont bien incapables de saisir toute la noblesse et la bonté qu’il demande.  Le courage qu’il exige pour ne pas flancher.

Enfin, à vous tous, qui que vous soyez, qui vous permettez de lancer à nos visages vos horreurs, calomnies et mensonges en tout genre, sachez, que malgré votre mépris sans égal à notre égard, chacun d’entre nous, le jour venu, donnera volontiers sa vie pour la votre.

Car investis d’une mission que seuls des policiers ou policières sont capables de mener à terme, au prix d’un sacrifice humain qui ferait retomber sur vous, en pluie battante, toute la haine et le mépris que vous nous avez adressé.

Ce jour là, croyez moi, c’est bien honteux envers vous et reconnaissant envers nous que vous vous endormirez, sans danger, paisibles, dans votre linceul de paix, à la vie tranquille ayant pour éternelle dette l’ultime don de celle d’un policier anonyme.

Nous en avons MARRE !

Un policier parmi tant d’autres.

Source Profession-Gendarme

44 commentaires

  • kalon kalon

    C’est « mignon » comme texte mais de quels policiers parle t’il ?
    Certainement pas ceux de la BAC ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • Avatar raymond1

      Nous avons là la description du travail louable d’un « gardien de la paix », pas du comportement haineux des salopards BAC ou CRS que j’ai vu agir dans les manif ou dans diverse vidéos sur le net.

  • Avatar Billou223

    J’ai arrêté de lire passé le début d’article. On n’essaie pas d’obtenir l’attention et le soutien de ceux qu’on critique, en étant méprisant avec eux, ni en faisant de grossières et insultantes généralités.
    Ces quelques phrases se suffisent à elles-même, pour décrire la fracture sociale existant entre la police/gendarmerie, tellement habituée à se penser détenteur de la violence légitime – y compris verbale – , et le peuple.

    Le jour où la population générale, des policiers et gendarmes (d’autant plus, par souci d’exemplarité pour ceux qui se pense être en légitimité de faire la leçon aux autres), comprendront que pour de bons rapports sociaux, ils faudrait user et abuser de la « communication non violente », on aura fait un pas de géant !

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Communication_non_violente

    Je serais bien plus prompt à lire le témoignage de tout policier/gendarme, respectueux de son prochain, ayant ce genre d’approche, une prochaine fois.

    • Tu te sentais trop visé? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
      La communication non violente pour des flics qui en prennent plein la tête depuis des années, et qui lâchent par écrit un bon coup de gueule, c’est d’un réaliste.
      J’espère que tu as la même réaction lorsque tu lis ou écoutes des
      délinquants victimes de bavure policière s’exprimer. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai comme un gros doute.

      • Avatar Billou223

        Ça va la provocation Laurence ? Ça te rapporte quoi de te foutre de moi au juste et tomber dans l’inversion accusatoire, comme satisfaction personnelle, dès le début de ton intervention ?

        Je ne nie en rien une réalité difficile (et la bêtise politique à la base des actions) pour la police, mais quand on se pense plus légitime et plus conscient que les autres sur un sujet donné, on fait au minimum preuve d’exemplarité et de respect pour son prochain.

        Sache que j’ai suffisamment d’intelligence pour faire la différence entre des délinquants, et des manifestants, par ailleurs, et considère combien la fonction que les policiers et gendarmes ont choisi, est difficile au quotidien.

        Pour autant pour avoir vu aussi bien des policiers maltraiter et être insultants avec mon ex compagne, traîner son fils de dix ans, et essayer de lui arracher son bébé des bras, devant sa petite fille de trois ans de surcroit, parce qu’elle avait eu le toupet de leur tenir tête pour faire respecter ses droits, j’ai mis de l’eau dans mon vin, la violence légitime est une fable de l’État contée aux policiers qui se croient tout permis, se donnent le droit parce que dans la majorité des circonstances ils l’ont.
        Rien ne justifie la violence et encore moins parce que l’un se pense meilleur que l’autre, d’aucun côté, qu’il s’agisse d’eux, de manifestants, ou de délinquants.

        Je ne doute pas qu’il y ait de bons, et même, de très bon policiers, mais ils se rendent coupables de défendre tous les pourris, sous prétexte de solidarité quoi qu’il arrive.

        Personnellement, je n’ai simplement pas envie de vivre dans une société où quand on parle à un policier, l’on se méfie, et l’on doit juste s’écraser et fermer sa gueule et dire amen à toutes leurs injonctions pour ne pas avoir d’emmerdes, quand bien même on serait dans son droit, et respectueux.

        Je suis en faveur d’un retour d’une police de proximité, calquée à mi chemin entre les expériences américaines et le modèles japonais.

        Quand aux quartiers sensibles, ils serait temps que l’État et la police arrêtent de faire de la politique et agissent. Tolérance zéro et accompagnement total, car le pays a une grosse part de responsabilité dans ce que ces quartiers sont devenus et que les jeunes tombent dans la délinquance faute d’opportunités, que ce soit par abandon durant des décennies, rejets, racisme, et laxisme.

        Peut-être que la police pourrait davantage prendre exemple sur la gendarmerie, aussi, que je trouve davantage bienveillante et respectueuse. (Même si j’en conviens, les deux ne sont pas confrontés aux même problèmes, la majorité des vices, découlant de l’enclavement des populations, étant situés dans les villes.)

        • « Ça va la provocation Laurence ? Ça te rapporte quoi de te foutre de moi au juste et tomber dans l’inversion accusatoire, comme satisfaction personnelle, dès le début de ton intervention ? » https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
          relax max, rien de personnel juste une question par rapport au début de ton com qui me semblait être très émotionnel et plein de parti pris. Tu tires des conclusions à la va vite et tu généralises. Le gars qui a écrit le message représente peut-être une partie des flics qui n’ont rien à voir avec ce que tu décris. Pour le reste je suis d’accord avec toi mais seul l’Etat est responsable. Les flics doivent obéir et c’est tout, il y en a certain qui y prennent plus de plaisir que d’autres malheureusement. Des salopards, il y en a partout. Evidemment dans un autre monde où l’on n’accepterait pas de faire des boulots de merde pour payer son loyer, on pourrait tout changer mais ce n’est pas le cas.
          L’Etat n’a plus rien de providentiel, tant les profs que les policiers sont là pour détruire un peu plus ce beau pays. Les uns en abrutissant les jeunes, les autres en permettant au pouvoir de devenir dictatorial. Ont-ils le choix, avons-nous le choix? Rien n’est simple, la plupart des gens ont une famille, des enfants, une maison, toutes des responsabilités qui t’enchaînent au salariat. Oui, on a le choix de dire non mais c’est un choix quasiment inassumable pratiquement.
          Ce que je voulais te dire c’est ne généralisons pas, il y a des gens biens partout même dans la police et la gendarmerie, il ne faut pas oublier les gens biens dans ces corps de métiers car ils souffrent surement plus de la situation actuelle que les salopards qu’ils ont pour collègue.

          « Peut-être que la police pourrait davantage prendre exemple sur la gendarmerie, aussi, que je trouve davantage bienveillante et respectueuse. » Durant le confinement, les gendarmes avait la main beaucoup plus lourde que la police pour mettre des amendes. Par contre durant les manifs de GJ, il fallait mieux avoir à faire aux gendarmes car ils étaient bien moins hostiles que la police, comme quoi rien n’est tout blanc ou tout noir.

    • Avatar Simsi

      Je dirais qu’il y a aussi une différence entre la police (surtout les bacqueux) et la Gendarmerie qui montre en permanence, sauf exception, un respect profond pour le citoyen, l’uniforme et la hiérarchie !

      Police; Gendarmerie, 2 mondes bien différents !

  • Avatar Toi_

    Excellent discours, sans haine, sans généralités, nuancé, prenant en compte chaque paramètre lié au vaste sujet qu’il aborde…

    J’ironise ? Moi ? Oui.

    Bref, si le but de son message est de se mettre un peu plus à dos ceux qu’il vise ET les autres, sa méthode est irréprochable. Bravo.

    • Le manque d’empathie est devenu le mal du siècle apparemment. Non je me trompe, actuellement on assiste à de l’empathie sélectivehttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif. On est très empathique pour une communauté et pas du tout pour l’autre. Encore un com qui le prouve. Donc, il s’agit d’un policier qui ne fait pas un boulot facile et qui en a marre, il parle avec mépris et un certain réalisme(c’est peut-être ça qui vous fait mal) d’une partie de la population qui crache sur la police. C’est un texte émotionnel donc on compatit et on est plus indulgent, tout comme lorsque les victimes de violence policière parlent en faisant des généralités, avec haine et rancœur de la police, on fait de même.
      Je suis prête à parier que lorsqu’un délinquant victime d’une bavure policière s’exprime avec mépris et haine envers toutes les forces de l’ordre, vous ne réagissez pas comme vous venez de le faire dans le com ci-dessus.

  • Avatar jean merderie

    Homme en uniforme,

    Dans mon monde les gendarmes n’existent pas, le pouvoir non plus, mais je dois dire que c’est plutôt chouette de voir que dans cette profession, il y a des personnes qui savent utiliser un stylo pour revendiquer un mal être.
    A toi gendarme, policier et autres gars en uniforme.
    Quand vous arrêterez de servir l’intérêt du grand capital et des bourgeois peut-être que là vous aurez fait un grand pas.
    Quand vous aurez compris que tous les maux dont souffre notre société vient du modèle politique que nous avons choisit, là vous aurez avancer.
    Quand vous défendrez les zadistes, pompiers, infirmiers et autres lanceurs d’alerte plutôt que de les gazer et de les tabasser sur ordre d’un préfet stupide qui sert encore les intérêts du capital, peut-être que la vous retrouverez le respect que vous méritez.
    Quand vous comprendrez que nous ne pouvons plus vous faire confiance, car vous avez immiscer en nous la peur de l’uniforme depuis tout petit. « attention si tu n’es pas sage, j’appelle les gendarmes ».
    Quand vous comprendrez que n’importe quel personne saine d’esprit et dans ses droits voit son rythme cardiaque augmenter de 15 pulsations à votre vue.
    Quand vous comprendrez que le mal est fait et que nous avons peur de vous, peut-être changerez vous de camp et rejoindrez celui du peuple que vous devez protéger.
    Le problème s’est que vous avez choisit le mauvais camp et que si la haine vous concernant ne fait qu’augmenter, il y a certainement une raison.
    Je n’ai jamais demandez d’être violenté à cinq heures du matin après une soirée tranquillement posé sur les quais par la BAC qui règne sur la ville tels des voyous.
    Je n’ai jamais demander à un CRS de m’empêcher de passer pour rejoindre la gare, car je n’avais pas le profil des moutons français et avait discuter avec des manifestant sans participer pour autant a cette manifestation.
    Je n’ai pas demandé de me faire gazer par des CRS qui protège les vitrines de H&M et de la HSBC et qui tape sur le peuple qui a le droit de revendiquer qu’il y a un problème dans cette société.
    Je n’ai pas demandé, pendant ce confinement de me voir fliquer parce que je me promenais à 1km200 de chez moi et de devoir montrer un attestation bidon, m’autorisant a aller faire mon heure de sport.
    La haine du peuple envers toi l’homme en uniforme est légitime, ce même peuple qui utilise la violence envers toi et n’a plus d’autre alternative que celle là fasse à la violence de la politique maastrichienne, fasse à la violence des multi-nationale contre la nature et la planète, fasse à la violence policière et ces CRS qui ont accepté les 300€ pour aller casser, éborgner, frères, fils et cousins qui avaient eu le malheur de revêtir leurs gilets jaunes.
    Bref, homme en uniforme, tu ne m’émeus pas, remets toi un peu en question et remets peut-être en question la société que tu défends plutôt que de venir pleurer que ce métier est difficile. il l’ai certainement car tu as choisit de défendre le mauvais camp.
    le petit bobo de la campagne.

    • https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      Ah enfin un contre argumentaire plein de bon sens.
      Merci

      • Avatar Billou223

        Pour une fois Laurence, nous sommes d’accord.
        Ces arguments ont du sens et reflètent également en bonne partie le fond de ma pensée.

    • jules vallés jules vallés

      Bravo! c’était message d’un sans-dents….message de tous les sans-dents aux policiers qui ne veulent rien savoir !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • Avatar basic

      Ca devrais être le texte afficher a la place de celui du bleu https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • Avatar predateur

      le petit bobo de la campagne….tout est dit ,interroges les personnes qui vivent à paris ou à lille , les besogneux qui empruntent les transports en commun tous les jours ,tu auras un autre son de cloche ….notre enfant qui travaille sur paris c est fait agresser il y a une quinzaine de jours , tentative de vol à l arraché ,avec la populace qui l entourait ,tout le monde baisse la tête et accélère le pas personne pour sortir le portable pour filmer …comme c est bizarre …il a été témoin du même genre d agression il y a quelques mois ,un jeune de seize ans qui s était fait voler argent et portable,du coup il lui a prèter le sien pour qu il puisse appeler ses parents et la police ….les parents ont déposé plainte …
      dans le même genre ,ma compagne s est rendue à lille il y a trois ans en train , à son arrivée sur le quai elle s est fait accostée par deux mecs dont elle n arrivait pas à se débarrasser,bien contente de croiser des policiers à la sortie de la gare , elle resta à leur proximité en attendant que l on vienne la chercher ..
      c est sur qu à la campagne ,on peut jouer les gros bras ,entre les vols de poules ,et quelques cambriolages on s en sort pas trop mal …

      • Avatar jean merderie

        J’ai l’impression que les fidèles du site et du forum ont du mal et avec le second degré, sont souvent dans le jugement (je te cite: « le petit bobo de la campagne….tout est dit ») et sont tous d’une susceptibilité exacerbée.
        J’ai habité à Lyon et Paris, me suis fait défoncé la gueule dans le métro par des groupes de jeunes. Je me suis fait maltraité par la bac et la gendarmerie m’a aussi prit quelques fois pour un imbécile. Je me suis fait gazer pendant des manifs pour rien. etc etc…
        Depuis j’ai quelques années de boxe française dans les jambes et m’inquiète un peu moins quand je rencontre des gens violents. Si j’avais vu la scène de ton fils et de son agression moi, le petit bobo des campagne serait intervenu et aurait fait goûter une salade de doigts et un tarte au phalanges de la campagne a ses agresseurs. Je ne baisse jamais la tête et n’ai plus rien a attendre des gens en uniforme.
        le petit bobo de la campagne était juste une signature qui faisait référence au texte du gendarme qui parlait aux petit bobos de la capitale et au bien-pensants des centres villes. Nous avons des différences de point de vue et autre chose, les besogneux me nuisent depuis l’enfance a accepter les règles sans moufter, qu’ils continuent à prendre le métro comme des moutons dociles, serviles et non enragés.

  • Avatar Cyrildu44

    « À toi qui craches sur la Police. » Tutoiements dès la première phrase ; la suite du texte est une suite logique au mépris de la première phrase.
    Le type se prend pour le roi du monde en se permettant d’emblée de tutoyer les gens !

    Non, je ne suis pas ton pote et ça ne risque pas !

    • Rainette Rainette

      Le tutoiement n’est pas forcément un signe de mépris. Ici, et en général sur les forums, tous se tutoient. Ce qui n’empêche pas le respect.
      J’ose penser que l’auteur de ce texte est un policier honnête. Je suis certaine qu’il y en a. Il y a peu j’aurais été d’accord à 100 % avec lui, comme beaucoup qui n’ont guère eu affaire à eux. Mais effectivement après avoir vu les forces de l’ordre en action lors des manifs…. j’ai changé d’avis. Je me souviens des pompiers matraqués, des infirmières gazées et des manifestants éborgnés ou mutilés. Je me souviens aussi de ce livreur de pizza qui y a laissé la vie et n’a pas eu droit, lui, à des manifs de soutien. Ces images-là laisseront des traces. Quant à ceux de la BAC !!!! Que dire de ces cows-boys ?
      Il est temps de faire le ménage dans leurs rangs. Les premiers coupables sont à chercher dans leur hiérarchie. Ce qui n’excusent pas les actes des sadiques dégénérés qui font partie des forces de l’ordre.
      Il est certain que, pour la population, la confiance n’est plus ce qu’elle était. Et il sera dur d’y remédier.

      • Avatar CORELIA

        Ce que je crains c’est l’amalgame qui est fait dès lors que le mot police est mis à la clef.
        Il y a plusieurs polices et elles sont toutes différentes les unes des autres de part leurs compétences.
        La police chargée de la sécurité du territoire ne peut se comparer aux gars de la BAC.
        Encore moins la police scientifique qui permet d’arrêter des salopards, des violeurs, des assassins, il y a aussi la police judiciaire chargée des enquêtes, ceux des bureaux, tous ces policiers ont rien, mais rien à avoir avec la Brigade Anti Criminalité, et les CRS.
        Leurs méthodes sont les mêmes que les voyous qu’ils « fréquentent »… (pour la BAC) dans ce monde particulier qui est celui de la drogue, des proxénètes, du trafic d’enfants (ouvrez les yeux !)…

        Dans ce monde de criminels, dits criminels que l’on retrouve à des postes bien placés et bien protégés, ça va en plus clair du petit dealer aux gros trafiquants, mais c’est une autre histoire…(et là il y a du grand nettoyage à faire au niveau de bien des individus dits « respectables », de belles M….. ! – et incluant un assainissement complet du « Marais », de l’Etat profond…
        Pour reprendre le sujet : Il y a aussi la police politique mais là aussi c’est une autre histoire, mais vous pouvez un jour vous retrouver dans une sombre affaire et même aller faire un tour dans l’au delà, mais c’est une autre histoire…les barbouzes existent toujours !
        Et la BAC dans tout ceci ? Ce sont des petits, rien que des petits sans grande formation,sans aucune envergure, qui s’imaginent avoir tous les droits en plus ! je me suis retrouvée une nuit les deux mains sur une voiture et palpé de bas en haut ? Je n’avais fait que traverser la rue ?…(en marchant normalement) des rigolos qui devaient s’entraîner à faire peur aux gens.
        Ce sont ces gens là qui pour une grande majorité font beaucoup de mal à l’image de la police.
        Il ne faut pas tout mélanger, de même qu’il ne faut pas confondre la police municipale dont certains ont une piètre « formation » , pas tous heureusement mais c’est aussi une sorte de police politique du Maire en place quelquefois, et sans plus.
        Donc pour en revenir aux violences polières, il y a des policiers qui effectivement utilisent la violence, comme seule approche bien souvent, mais ils doivent être différenciés de l’agent de police ordinaire, simple fonctionnaire comme les agents hospitaliers sans plus.
        Il y a aussi une autre forme de police qui dépend de la préfecture et qui passe son temps (à deux) dans une voiture à vous flasher pour excès de vitesse, ceux là ils sont plus préjudiciables à votre porte monnaie…
        Quant à la gendarmerie il y a de tout, et certains sont très bien formés pour les enquêtes criminelles, les délits etc Il y a le PSIG qui sont souvent avec un maître chien pour les patrouilles la nuit, les brigades spécialisées dans la sécurité (centrales nucléaires et autres ), les gardes mobiles (c’est eux qui ont commencé à taper sur les étudiants en 68 et non les CRS ! ) etc etc
        Concernant les CRS (police) et les gardes mobiles (gendarmerie) il y a beaucoup à dire sur les violences et autres avec les LBD notamment mais les grands responsables sont ceux qui sont au gouvernement, à ma connaissance c’est bien Castaner qui a commandé dernièrement du matériel de guerre alors que les soignants attendaient des masques !
        Beaucoup de soignants sont morts faute d’avoir eu les gants, masques, tenues adéquates…
        De quel côté sont les assassins ?
        Et tous les policiers qui utilisent la violence face à la violence urbaine, ils devraient savoit que l’on peut toujours maîtriser une personne sans arme, tout n’est que formation, car la violence ne sert qu’un régime autoritaire !
        En conclusion oui il y a des violences policières, ce n’est pas pour autant qu’il faut jetter le pavé sur l’ensemble de la police.
        Oui il y a des casseurs, des jeunes c… pour la plupart, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut violenter la jeunesse, ceux et celles qui veulent un autre avenir que celui que Soros. voudrait nous préparer.
        Après la covid-19, c’est le racisme, la haine des forces de l’ordre , et demain ce sera quoi ?
        Nous avons perdu le sens des valeurs et c’est bien dommage.
        Je m’étonne que d’un coup sont descendus dans la rue des milliers de jeunes pour une « bavure » policière, un réel homicide pour moi, et que personne est descendu dans la rue pour dénoncer les comportements criminels du gouvernement qui a interdits des médicaments, fait obstacle aux soins laissant ainsi bien des personnes sans assistance, combien de personnes dans les EHPAD sont mortes tout autant ? Combien sont décédées seules à leur domicile ? etc etc
        Dans la balance 1 mort et 1000 morts c’est quand même pas à mépriser !
        Pour rappel nous sommes à des milliers de morts alors ayons des réactions citoyennes et non des réactions qui ne sont de toutes évidences que dictées par des manipulateurs.

    • Avatar jean merderie

      respire cyrildu44, le tutoiement n’est en aucun cas une forme d’irrespect,
      les gendarmes me vouvoient généralement mais tutoie mon ami Karim qui a le même âge.
      C’est une approche plus intimiste pour réduire l’écart qu’amène le vouvoiement.
      Ce même vouvoiement n’existe pas dans la langue anglaise et les bobby’s parlent avec respect à un indien, un écossais, une personne âgé ou un punk avec une crête rose.
      Je ne crois pas avoir été méprisant dans ce texte, peut-être ironique sur le fait que quand les gendarmes dressent un procès verbal, je les aident à corriger les fautes. Bref cela m’a fait plaisir de voir un texte bien écrit.
      Je ne crache pas sur la police par contre eux l’on fait plusieurs fois à mon sujet.

  • Avatar Simsi

    Beau texte, dommage que pour se venger de tout ça, ils s’en prennent au JG et au pauvre bougre qui aura juste dépassé de quelques milligramme le taux autorisé !

    C’est juste ce qu’il dit mais c’est aussi vérité ceux qui se plaignent des violences policières.

    Alors qu’ils commencent par respecter le citoyen lambda et peut-être qu’ils auront le respect de la masse.

  • Toutes les Polices et Armées du Monde, sont des institutions de l’État, donc des outils de la répression. Le seul moyen est que ces fonctionnaires réalisent, pas dans leur totalité c’est impossible, mais une certaine partie pouvant former une masse critique [NdJBL : la fameuse solution à 10/15% de la population mondiale], qu’ils viennent TOUS du peuple et qu’ils sont au service du peuple et non pas de l’État. Ils sont redevables aux citoyens, pas à la machine qui les pousse, selon le réglage thermostatique oligarchique, à la répression systémique (et systématique) des masses, càd nous le populo !

    Devant une causse juste représentée par le peuple, la volonté de répression s’efface. Le problème réside dans la force de division que possède l’État. Et quand, en France, la police manifeste pour ses conditions de travail, elle ne manifeste pas contre les injustices commises et la répression qu’on les force à faire dans un cadre d’état d’urgence totalitaire et permanent. Non, ces fonctionnaire manifestent pour de meilleurs horaires, de meilleurs moyens d’exercer leur répression. Ils ne questionnent pas le système, ils lui reprochent de ne pas lui donner assez de moyen pour sa volonté de répression !!! Le vrai rôle incontestable de l’État, la raison d’être du pouvoir et des autorités, hors pensée anarchiste, sont les fonctions régaliennes : police, défense et justice !

    « Les soldats ne sont pas les protecteurs de la liberté, ils sont les marionnettes des intérêts entrepreneuriaux et d’État afin d’augmenter profit et pouvoir aux dépends de la sécurité physique et financière du contribuable. » ► https://resistance71.files.wordpress.com/2017/11/bidasserie.jpg

    Ce régime ne tient plus que par sa police…

    AUX GENS D’ARMES hier bras armé des colonisateurs/envahisseurs/exterminateurs.

    En France, obéissant aux ordres d’un Préfet, raflant hommes, femmes, enfants dans la longue Nuit et le Brouillard d’un été 42 parce qu’ils portaient une étoile jaune.

    Aujourd’hui fer de lance d’un pouvoir aux abois, mutilant, tabassant, samedi après samedi, ceux qui portent un Gilet Jaune depuis un an !

    Mais aussi vos frères d’armes les Pompiers et soldats du feu !

    Depuis peu, vous prétendez n’être pas des citoyens ordinaires, et mériter pour cela un traitement de faveur, plus de considération, de la part du pouvoir qui pourtant ne tient que grâce à vous, par votre acceptation, votre soumission !

    Mais surtout de notre part à nous tous, alors que vous êtes censés nous protéger.

    Qui touche un policier doit être incarcéré est votre nouveau slogan ;

    Fort heureusement, vous ne pourrez pas arrêter TOUT LE MONDE ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/11/14/aujourdhui-encore-plus-quhier/

    Sur la solution à 10% que j’ai toujours estimée à 15% de la population française vue son niveau de « soumission à l’autorité » ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/03/dune-idee-minoritaire-au-plebiscite-la-solution-a-10-pour-cent-de-matthew-philips-2011.pdf

    JBL

  • Avatar basic

    A chaque problème ils étaient pas la, on me tape dessus a la barre a mine, ils étaient pas la et on porte plainte ils ont rien fais le mec même pas arrêté, sur 3 fois qu’on me tape dessus 2 fois c’était eux , all cats are…. C’est clair même pas je lis 5phrases de ce vomitif … Pu qu’a aller aux WC pour évacuer le peut que j’ai lu…

  • Avatar Pimpin

    Bravo, excellent texte ! Ça fait du bien de voir autre chose que des textes louant les racailles !

  • Avatar engel

    La loi, rien que la loi…oui mais pour tous.

    La police n’est que le reflet de notre société.

    – Il serait fort judicieux que cette majorité policière fort silencieuse, mais apparemment dotée de belles plumes, commence par faire le ménage dans ces rangs.
    Oui, la vocation est admirable, mais en ces temps, la manière forte peu glorieuse.

    – Mais surtout, que cette majorité trouve le « simple » courage, comme la loi et règlements les enjoignent, de refuser tous ordres et consignes contraire à loi. Et quelque soit la provenance.
    Et si le cas échéant, qu’ils aient le courage de demander des ordres écrits-signés afin que chacun puissent assumer ses responsabilités devant le magistrat le moment venu.

    …Si tous disent risquer leur vie, bien peu risquent leur carrière.
    N’est pas Alexendre Langlois qui veut, même avec une belle plume.

    Ps: Malgré tout, je compati sincèrement en imaginant la torture morale que toutes ces dichotomies peuvent infliger à un homme bon.
    Courage à vous et merci.

  • Je ne résiste pas au plaisir de rappeler les propos d’Élisée Reclus, mort depuis plus d’un siècle, et qui fait peur encore aux ripoulitiques d’aujourd’hui piskon censure ces écrits de peur qu’ils ouvrent les yeux des zendormis…
    (Je vois que ça !)

    L’anarchie est la plus haute autorité de l’ordre ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/06/elisee-reclus-compilation-de-textes-et-prefaces-juin-2020.pdf

    C’est l’ordre, sans les ordres quoi ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/elisee-reclus-evolution-et-revolution-de-1891-nouvelle-version-pdf-mai-2020.pdf

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • kalon kalon

    Bill Gates explique que le vaccin covid utilisera une technologie expérimentale et modifiera de façon permanente votre ADN…
    https://reseauinternational.net/bill-gates-explique-que-le-vaccin-covid-utilisera-une-technologie-experimentale-et-modifiera-de-facon-permanente-votre-adn/
    En somme, l’étiquette reste la même, c’est le contenu qui change ! :-(
    Étant évident que si on nous transforme en « chimère » plus aucun virus n’y retrouvera ses jeunes ! lol https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    source profession gendarme et l’article parles d’un policier anonyme https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • je comprends très bien leurs détresses . Sans Eux c’est l’Anarchie à vous de voir , je ne pense pas que vous avez compris les écrits de ce Policier de terrain ,

    • Avatar engel

      Oui on est trop con, …n’est-ce pas ?

    • Avatar jean merderie

      l’anarchie ce n’est pas le bordel, la tu parles le novlangue de macron.
      l’anarchie c’est l’ordre sans le pouvoir.

      • A tous les étages de la pyramide sociale la Novlangue est pratiquées , sans est pathétique , Rare ceux qui ont encore un avis propres sans influences sur les événements dans sont plus large spectre .
        ici certains d’entre vous avez cette réflexion https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Avatar Rik22

    On a vu sous Sarkozy que la police est prête à toutes les bassesses pour cirer les pompes des mafias au pouvoir.
    Et depuis, cela ne pas en s’arrangeant, personnes âgées gazées, matraquées et piétinées, tirs de lbd en pleine tête et yeux crevés, et en parallèle de réelles formes de lâcheté face à la vraie délinquance. Alors, abattre les mafias en place, déjà faudrait-il avoir le temps de réfléchir, il n’est pas certain qu’on leur en laisse le temps actuellement.

  • Avatar Poutine

    Article intéressant, qui exprime bien la dureté des situations rencontrées dans ce métier (à noter que la journée d’un ouvrier de la sidérurgie ou d’un berger confronté à l’ours dans les Pyrénées peut être intéressante).
    En même temps, cela donne l’impression que cette dureté justifie aux yeux de l’auteur un certain mépris, une certaine agressivité envers la population qui n’est vue qu’au travers de situations hostiles, déprimantes et peu valorisantes.
    Dans tous les cas, pas un mot sur les yeux crevés, les tabassages, les violences illégales assumées lors des manifestations sociales, face à des gens qui n’ont pas à payer pour l’exaspération policière. Hors c’est bien ça qui pose problème pour une grande partie de la population: la police est désormais vue comme une milice qui accepté d’exécuter des ordres parfaitement illégaux et parfaitement ignobles.
    Aucun plaidoyer n’y changera rien, les faits sont là, que rien ne peut excuser.
    Tant que le ménage ne sera pas fait, tant que certains policiers et gradés se comporteront comme des mafieux, le respect ne reviendra pas, marre ou pas.
    Pour ça, il faudraitt un changement dans l’institution, nettoyer les écuries d’Augias, démanteler les réseaux de fonctionnaires malfaisants. Et ce n’est pas en tapant sur les GJ et les syndicalistes que ça risque d’arriver.

  • Avatar Jean Xana

    Quant à moi j’ai de sérieux doutes sur l’authenticité de cette « lettre d’un policier »…
    ce qui fait que je ne commenterai pas la lettre, qui pour moi est un FAUX.
    Et qui m’amène à me méfier de ce que je peux lire sur ce site, hélas…

  • tobor tobor

    La journée qui nous est racontée réuni pas mal de poncifs et tient plus de la série policière misérabiliste que de la réalité. C’est à mon sens la voix du ministère et non d’un individu.
    À aucun moment il n’apparaît de reproche à la hiérarchie, aux ordres aberrants; rien à dire sur l’expérience de Milgram dont la police fait l’objet sous COVID19 ? Pas d’allusion au fait que certains collègues dépassent les bornes et tombent dans la violence gratuite…

  • Avatar CryptoKrom

    C’est pas la faute aux Serfs systématiquement abusés de cracher sur un paquet d’humains et non-humains qu’on a oublier de trier
    au départ des Bons Agents des Psychopathes qui aiment défouler leurs frustrations.

    Comment y disent a Pole Emploi ? Changer de métier.
    Il dit quoi le Psy a Pole Emploi ? « Allez travailler » !

    Comment y dit la patron narcissique? Là ya la porte, si sa vous convient pas ya d’autres chomeurs qui attendent…

    C’est la faute a qui que ce monde a cesser d’évoluer spirituellement…pour un Pognon de Dingue qui corromps les cervelles les plus humaines au départ ?

    C’est pas la faute aux agents ni a la population que ce monde n’est pas axé prioritairement a l’humain,
    pas étonnant des conséquences.