Le monde est menacé par une pauvreté mondiale et une misère humaine sans précédent

Et si au lieu de nous envahir d’articles et d’analyses inquiétantes et anxiogènes, on nous proposait des solutions pour sortir de ce marasme ? La misère des uns fait la richesse des autres, on a pu le constater. S’il y a trop de richesses pour certains, il faut les répartir plus équitablement et mener des politiques qui tiennent compte de ceux qui la créent, pas simplement pour ceux qui en profitent. Il n’y a pas que l’Amérique qui est en mauvaise posture, c’est le monde entier. Il y a des limites à tout et, il va être nécessaire de revoir dans son entier, la mondialisation effrénée et le capitalisme sauvage. C’est là qu’un petit virus, pourrait bien porter le chapeau … Partagez ! Volti

******

Source Observateur-Continental

Après la crise du virus, le monde fait face à une plus grande dépression que les années 1930 avec des centaines de millions de personnes au chômage aux États-Unis, en Occident et dans le monde entier. 

Début d’un avenir dystopique inacceptable. Nous ne vivons pas une époque ordinaire. Ce qui se passe en temps réel n’aurait guère pu être imaginé avant le Nouvel An. Il faut se poser des questions alors que le militarisme occidental inacceptable dirigé par les États-Unis et l’insensibilité néolibérale ne semblent qu’être une légère politique irritante par rapport à ce qui s’annonce. Est-ce que les événements en cours vont-ils marquer le début d’un avenir dystopique inacceptable avec la pire combinaison issue de 1984 d’Orwell et du Brave New World de Huxley? Il n’y a jamais rien eu de semblable au cours de notre vie. Le plus inquiétant est que la pire des époques ne fait peut-être que de commencer et le pire semble encore à venir avec un cauchemar prolongé pour la grande majorité des gens en Occident et ailleurs. 

Que le début d’une misère humaine sans précédent. Les temps difficiles sur le plan économique, qui n’ont jamais été vus auparavant, pourraient se prolonger sur le long terme pour les gens ordinaires qui vivent en Occident et dans d’autres zones du globe. Le chômage, la pauvreté, l’insécurité alimentaire et la misère humaine forment une situation inédite pour d’innombrables millions de personnes aux États-Unis et en Occident. La question est de savoir si ils feront partie de la nouvelle normalité? L’économiste John C. Williams, qui est aussi le président-directeur général de la Federal Reserve Bank de New York,prévoit un taux de chômage aux États-Unis «d’environ 41% pour le mois d’avril 2020, contre 22,9% en mars dernier» en se basant sur une méthode de calculs qui avait été effectuée avant 1990, date qui signe la reconfiguration des calculs pour dissimuler l’état lamentable du marché du travail aux Etats-Unis. Les chiffres officiels concernant les Etats-Unis n’ont aucun sens.
 
Ce n’est que le début. Au plus fort de la «grande dépression», le taux de chômage aux États-Unis était d’environ 24 % – la production industrielle américaine a baissé de moitié de 1929 à 1932 et le taux de chômage est passé de 3,1% à 24% – à une époque où les autorités au pouvoir ont mis en place des programmes de création d’emplois. Leurs actions sont sans commune mesure avec celles connues sous Donald Trump avec l’indifférence du Congrès à l’égard du bien-être public. Economic Collapse.com  a noté qu’en avril 2020, les pertes d’emplois aux États-Unis ont été deux fois plus nombreuses que pendant la grande récession de 2008-2009, en rajoutant que «ce qui se passe en temps réel est vraiment, vraiment horrifiant, et de nombreux experts pensent que ce que nous avons vécu jusqu’à présent n’est que le début» de périodes prolongées plus difficiles que jamais, dont la fin n’est pas en vue pour les habitants américains.

Une «dépression plus grave que celle des années 1930. Sans emploi, il n’y a pas de revenu pour la nourriture, le loyer ou les paiements hypothécaires, les soins médicaux et les autres éléments essentiels qui sont nécessaires à la vie et au bien-être. Tout cela arrive à une époque où les autorités et les législateurs américains ne se soucient que d’eux-mêmes, de leurs amis et de la classe privilégiée de la nation. Les citoyens américains ordinaires sont laissés largement à eux-mêmes.L’économiste Richard Wolff prévoit Une «dépression plus grave que celle des années 1930 avec des centaines de millions de personnes au chômage» aux États-Unis, en Occident et dans le monde entier.

Stephen Lendman 

 Source: https://www.globalresearch.ca/grim-new-normal/5712116 

9 commentaires

  • Avatar behappy

    En réalité la dignité est un droit inconnu
    « Tout être humain a le droit de vivre, d’avoir les moyens de se nourrir, de se vêtir et de se loger. » Gandhi

  • .article35. .article35.

    Petit hors sujet et forme d’avertissement .
    Pendant que la pauvreté se généralise les riches se gênent de moins en moins .
    Exemple vécu ce jour :
    Je réserve hier soir un billet auprès d’AIR FRANCE ( retenez bien la compagnie ) pour rapatrier une personne âgée. Options de modification et annulation souscrites .
    Billet payé, ticket électronique et facture reçus par mail. Jusque là tout va bien .
    Ce matin, nouveau mail , le vol est annulé . J’ai droit généreusement à un avoir valable 1 an . Pas de remboursement et quand je cherche à modifier le billet , on me renvoie vers un comptoir au autre agence et toutes les lignes téléphoniques sont saturées . Impossible donc de la faire en ligne ou par téléphone. Seul alternative reprendre un nouveau billet mais la certitude de me faire enfler une foi de plus m’a dissuadé .
    Moralité : ne faites plus confiance à personne on est passé en mode prédation totale
    Je n’a aucune excuse vu que quelques temps auparavant j’étais tombé sur cette vidéo d’une autre victime de cette compagnie de vermines .
    https://echelledejacob.blogspot.com/2020/05/arnaque-air-france.html
    A l’heure où les baltringues du gouverne-ment vous encouragent à réserver pour les vacances, soyez 10 fois plus prudents .

    • Bonjour A35 https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      Puisque tu as un avoir, il doit être possible de l’utiliser pour prendre un nouveau billet sur un des vols suivants, non ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • .article35. .article35.

        Salut à toi Fenrir
        Ils font blocage . Les conseillers sont injoignables pour cause de lignes saturées …soit disant. Et on ne peut pas faire de modification par internet il faut se rendre à un guichet .
        Mais surtout, la phrase qui tue  » Pour cette raison votre vol a été annulé et malheureusement nous ne sommes pas , à ce jour en mesure de vous proposer un autre vol ». L’escroquerie est bien montée . Tout est verrouillé .

    • Avatar behappy

      ça s’etait inattendu https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
      LEs cie aériennes vont faire payer le confinement aux voyageurs
      Des contacts ont voulus changer la date de vol => 70 euros…
      La France aurait du nationaliser…
      L’Angleterre a pris des actions aux banques, la derniere fois et du coup l’etat a pu gagner des milliards quand elels se sont revaloriser etc

      Toutes les politiques ne devraient faire qu’une => servir l’intérêt général et tout le monde seraient gagnant en réalité mais d’une maniere équitable

    • Avatar JP alias Madsick

      Ca peut valoir le coup :

      https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-coronavirus-vols-annules-l-ufc-que-choisir-met-en-demeure-57-compagnies-aeriennes-n78871/

      « A défaut de réaction, l’UFC-Que Choisir n’hésitera pas à engager toute action nécessaire pour que ces droits soient pleinement respectés par les compagnies aériennes.
      Afin de faciliter les démarches des passagers à qui les compagnies ont adressé un avoir sans leur consentement, l’UFC-Que Choisir met à leur disposition un modèle d’email afin de réclamer le respect de leurs droits. Un appel à témoignages et un forum sont également disponibles sur le site de l’association pour nous informer des différents manquements constatés. »

  • Décidément, nous resterons toujours en retard d’une guerre.

    Evoquer la crise de 1929 pour parler de l’actuelle, c’est comme si nous parlions de la guerre de 14 en 1940…

    En fait, c’est encore plus stupide.

    Comme si en un siècle, rien n’avait changé dans les relations internationales, dans les institutions, dans le système monétaire, dans les communications, etc…

    Je sais bien qu’il ne faut pas oublier les leçons de l’histoire, mais contrairement à l’idée reçue, ce n’est pas un éternel recommencement.

    Là, c’est de l’inédit.

    Les solutions devront l’être tout autant…

  • Avatar behappy

    La misere a toujours été la
    Mais tout le monde s’en fou tant que cela ne le concerne pas (tout comme le climat, les zanimaux etc)
    J’ai été en Indehttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
    Il y avait tant de misère autour de moi ^^

Laisser un commentaire