Un virus des plus commodes

L’avis de Dmitry Orlov sur ce coronavirus chinois, apparu bien à propos. En gardant à l’esprit que ce ne sont que des réflexions, même si elles sont pertinentes. Partagez ! Volti

******

Dmitry Orlov pour Club Orlov via Le Saker Francophone

Je préfère écrire sur des choses que je connais, mais de temps en temps, une occasion se présente à moi de commenter un aspect de la méfiance et de la confusion généralisées tout en me reposant sur la base solide de ma curiosité professionnelle. C’est le cas du nouveau coronavirus 2019-nCoV. Beaucoup d’éléments de l’histoire du coronavirus ne sont pas cohérents, et c’est ce que je veux explorer.

D’emblée, je tiens à préciser que je ne suis pas un expert en la matière. Le 2019-nCoV est-il une arme biologique génétiquement modifiée ou est-ce une souche naturellement évoluée d’un virus endémique dans la population de chauves-souris en Chine ? Nous ne le savons pas, mais il est intéressant d’examiner la plausibilité de chacun de ces scénarios et de voir si ce que nous observons pourrait être une combinaison d’un peu des 2.

En tant qu’arme biologique de destruction massive, le 2019-nCoV n’est pas particulièrement bon. D’un autre côté, il est très contagieux et peut être transmis par des personnes infectées qui ne présentent aucun des symptômes, comme la fièvre et l’essoufflement. En revanche, le taux de mortalité n’est que de 2,1 % et devrait baisser car ce taux ne tient pas compte du nombre potentiellement important de jeunes gens en bonne santé qui ont contracté le virus mais n’ont jamais présenté de symptômes, n’ont jamais été testés et ne sauront jamais qu’ils ont survécu. Pour qu’un virus soit une arme biologique puissante, son taux de mortalité doit être optimisé afin de tuer le plus grand nombre possible de ses victimes, mais assez lentement pour que les victimes ne meurent pas avant d’avoir eu la possibilité de propager l’infection.

Autre point négatif : l’âge moyen de ceux qui y succombent est d’environ 65 ans, ce qui la rend plutôt inefficace pour affaiblir les capacités productives d’une nation, qu’elle soit industrielle ou militaire, puisque beaucoup de ceux qui meurent ont dépassé leur période de productivité maximale ou sont à la retraite. En fait, d’un point de vue plutôt cynique, ce virus pourrait être plutôt utile pour réduire le fardeau des malades économiquement improductifs et des personnes âgées qui, dans une population chinoise vieillissante, et compte tenu du respect que la société chinoise accorde traditionnellement à ses aînés, consomment une part croissante des ressources du pays.

D’un autre côté, ceux qui y succombent sont principalement des Chinois, des hommes, plutôt âgés, ce qui peut être considéré comme le signe d’un ciblage très habile. En fait, la sélectivité de ce virus peut être le signe d’un effort visant à éliminer sélectivement les membres du parti communiste chinois, afin de déstabiliser politiquement la Chine, d’y effectuer un changement de régime et d’imposer à la malheureuse population chinoise un système politique Liberté&Démocratie® à l’américaine. Étant donné que les États-Unis n’ont plus la puissance militaire nécessaire pour affronter la Chine (et ne peuvent même pas répondre aux attaques de missiles iraniens sur leurs bases militaires), et que les États-Unis ont pratiquement perdu la guerre commerciale contre la Chine, une arme biologique pourrait être la seule flèche qui leur reste dans leur carquois.

N’oublions pas que le Pentagone a construit un certain nombre d’installations dans le monde entier pour la recherche de divers agents pathogènes. Étant donné qu’il s’agit du Pentagone, dont la tâche fondamentale consiste à tuer des gens, et non de l’Organisation mondiale de la santé, il semble probable qu’il fasse également quelque chose dans le sens du développement d’armes biologiques efficaces. Il y a quelques années, des agents américains ont été pris en train de collecter des échantillons d’ADN auprès de la population russe et ont été rapidement escortés hors du pays.

La supposition évidente est que ces échantillons devaient être utilisés pour développer des armes biologiques visant spécifiquement la population russe. Je pense que les spécialistes chargés de cette tâche ont été très déçus de découvrir que la grande majorité de la population russe est composée de blancs ordinaires, à peu près les mêmes que dans le monde entier, et que les cibler, c’est se cibler soi-même. Mais ce n’est pas le cas des Chinois, dont la constitution génétique est plus distinctive. Tout cela est clairement peu concluant, et il se peut très bien que le programme d’armes biologiques du Pentagone ne soit qu’une autre partie de sa gigantesque machine à produire du cash, ou qu’il produise effectivement une arme biologique de temps en temps, et que 2019-nCoV soit le maigre résultat qu’il ait réussi à produire jusqu’à présent.

Mais là encore, la façon dont l’épidémie a commencé n’est pas celle à laquelle on pourrait s’attendre si une souche artificielle était libérée à un moment et un endroit donnés. Dans ce cas, on s’attendrait à un pic instantané d’infections, avec des symptômes apparaissant en grappes serrées juste à la fin de la période d’incubation. Mais au lieu de cela, nous avons vu des incidents sporadiques d’infection liés à un certain marché aux poissons de Wuhan, donnant progressivement naissance à une épidémie. Cela suggère que la source du virus est naturelle, comme les chauves-souris qui étaient vendues sur ce marché. Cependant, les Chinois mangent des chauves-souris depuis des milliers d’années (la soupe aux chauves-souris est un mets délicat), alors pourquoi ce virus n’apparaîtrait-il que maintenant ?

La raison de cette synchronisation peut simplement être un contact accru. Le virus est apparu aux alentours du nouvel an chinois. Selon le calendrier chinois, c’est l’année du rat, et bien que les Chinois mangent aussi des rats, les chauves-souris sont préférées. En outre, environ deux tiers de tous les porcs en Chine ont récemment été décimés à cause de la grippe porcine, ce qui a fait grimper les prix du porc et, incidemment, a forcé la Chine à commencer à importer des porcs des États-Unis, qui étaient auparavant soumis à un embargo. Cela a fait des chauves-souris, naturellement abondantes, une alternative attrayante aux autres sources de protéines animales. Tout aussi fortuitement, la population chinoise de poulets est maintenant ravagée par la grippe aviaire, ce qui, comme on peut s’y attendre, obligera la Chine à commencer à importer des poulets des États-Unis également.

Bien sûr, tout cela n’est pas très concluant, mais on peut considérer que tous les moyens sont bons en amour et dans la guerre, en particulier en cas de guerre commerciale avec les États-Unis. Mais ce qui a déclenché quelques alarmes dans ma tête, c’est la réaction à l’épidémie de coronavirus, tant en Chine qu’en Occident, et plus particulièrement aux États-Unis.

Tout d’abord, le gouvernement chinois a traité l’épidémie comme un acte de guerre, en déployant tous les moyens à sa disposition, y compris l’armée, afin de contenir sa propagation, en construisant plusieurs nouveaux grands hôpitaux, en mettant des villes entières en quarantaine et en prolongeant les vacances nationales. La réponse a été bien au-delà de ce que ce virus semble justifier, avec son faible taux de mortalité. Sans le dire, le gouvernement chinois a traité cette épidémie comme un acte de guerre biologique – peut-être comme une répétition d’une épidémie plus mortelle qui pourrait survenir à l’avenir. En tout cas, le gouvernement chinois veille à ce que personne ne puisse lui reprocher de ne pas prendre le problème suffisamment au sérieux, ou de ne pas faire assez pour le résoudre.

Deuxièmement, la réaction des médias occidentaux a été un effort exemplaire pour semer la panique et salir la Chine, transformant ce qui s’y passe en une histoire d’horreur. Non seulement les médias ont fait de leur mieux pour attiser l’hystérie des masses sur tout ce qui est chinois, mais divers blogueurs et « experts » indépendants se sont mis en quatre pour attiser la panique. Il semble qu’il y ait eu une réorientation politique de la russophobie (où il était grand temps pour les États-Unis d’admettre silencieusement leur défaite et de passer à autre chose) à la sinophobie (où les États-Unis n’ont pas encore eu à baisser leur froc). Les commentateurs théoriquement indépendants qui profitent de cette occasion pour attaquer la Chine se comportent comme des idiots utiles dans cette campagne médiatique à la chorégraphie centralisée.

Troisièmement, la Maison Blanche a récemment demandé que des experts examinent la possibilité que le 2019-nCoV ait été génétiquement modifié. Il arrive souvent que la personne qui crie « au voleur ! » le plus fort se trouve être le voleur lui-même. Je pense que la prochaine étape sera de déclarer que ce virus est bien une arme biologique développée par… pourquoi pas la Russie, bien sûr, et M. Poutine personnellement.

Compte tenu de tout cela, le scénario qui me semble le plus plausible est que ce virus a été génétiquement modifié dans l’un des laboratoires d’armes biologiques du Pentagone et introduit en Chine via des chauves-souris sauvages infectées, ayant choisi comme cible Wuhan, la Mecque de la technologie et un grand centre industriel. Le but ultime, on pourrait le supposer, est d’inciter les entreprises américaines à rapatrier leur production sur le continent américain afin de « Rendre l’Amérique Grande à Nouveau ».

Mais je soupçonne que cela ne va pas marcher. Le gouvernement chinois parviendra à stopper l’épidémie, démontrant ainsi qu’il se soucie de sa population et qu’il la protège efficacement. Déjà, le taux d’infection, tracé sur une échelle logarithmique, commence à diminuer avec une inflexion de la tangente, ce qui signifie que l’épidémie perd de sa vigueur. Et puis, en collaboration avec de nombreux autres pays, la Chine va poursuivre la tâche principale qui consiste à éradiquer l’autre parasite, à savoir les États-Unis, un pays qui obtient des choses en échange de rien, en imprimant simplement des dollars.

Dmitry Orlov

Le livre de Dmitry Orlov est l’un des ouvrages fondateurs de cette nouvelle « discipline » que l’on nomme aujourd’hui : « collapsologie » c’est à-dire l’étude de l’effondrement des sociétés ou des civilisations.

Traduit par Hervé, relu par Wayan pour le Saker Francophone

Voir aussi :

Comment une entreprise technologique israélienne liée à des espions a eu accès aux réseaux les plus classifiés du gouvernement américain

La réécriture de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale est un sinistre prélude

32 commentaires

  • Ca va. C’est bon, font chier avec la propagande anti chinoise.
    Il y a plus de morts causées par la grippe, mais comme cela a lieu en occident on en parle pas.
    La tuberculose est en recrudescence en europe mais CHUT. Il ne faut ppas en parler, cela n’existe plus ici…..

    Par contre les crimes commis par les amis ukrainiens du gouvernement doivent rester cachés.

    https://reseauinternational.net/ex-prisonniere-du-sbu-jai-ete-violee-pendant-11-jours-et-enterree-vivante/

  • Avatar engel

    – Dixit : « En revanche, le taux de mortalité n’est que de 2,1 % et devrait baisser. »

    Nous sommes au début de la pandémie. La population dans sa ensemble n’a pas encore été touché.
    Donc le taux de mortalité ne veut absolument rien dire.
    Par contre, le taux de létalité et la virulence du virus, alors ça cause et pas qu’un peu !

    – Dixit : « l’âge moyen de ceux qui y succombent est d’environ 65 ans. »

    Absolument pas !
    Avec un peu de mathématique pratique appliquée, cette phrase est une hérésie totale.
    …A moins qu’en Chine les centenaires soient légion !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    Par contre, il est vrai que ce virus affecte effectivement plus que d’habitude les plus de 60 ans. Et qu’il semble peu toucher les enfants.
    Mais là s’arrête sa spécificité dans ce domaine.

    – Dmitry Orlov est habituellement un « bon ».
    Mais là, il aurait du s’en tenir « à écrire sur des choses que je connais », comme il dit.
    Ou du moins, attendre…

  • Avatar Flo500

    Très commode, en effet, ce virus. Qui est d’ailleurs si bénin que les personnes en bonne santé n’en ressentent même pas les effets.

    Commode pour créer la panique, au point que même Charles Sannat, farouchement contre la disparition de l’argent en espèces, est désormais tout fait ouvert à la disparition des billets de banque, et qui est si paniqué par le Corona-truc qu’il l’évoque sur son blog (et dans sa newsletter que je reçois), au moins dans deux ou trois articles par jour, et contribue ainsi à augmenter la propagande de panique.

    Si même Charles s’est fait rouler dans la farine par cette panique, imaginez la réaction des députés LREM qui voteront pour la suppression des espèces dès qu’un des leurs présentera une loi.

    Pour moi, je le redis, le Cornoavirus ne vise que deux choses :
    1) La suppression des espèces,
    2) La possibilité d’isoler tout un territoire sous surveillance militaire strict (avec l’accord complet des associations des Droits de l’Homme) et pouvoir ainsi éliminer qui ont veut (éventuellement en les infectant d’un vrai produit mortel, associé à ce mini-virus, pour donner le change).

    • Avatar engel

      Bien bien…
      Mais tu te bases sur quelles sources pour affirmer cela et pour exclure toutes les autres possibilités ?

      • Avatar Flo500

        Sur mon expérience personnelle de toutes les propagandes officielles depuis le fameux H1N1 qui soi-disant devait tous nous tuer, jusqu’à la propagande de la rougeole de l’an dernier.

        LE H1N1, combien a -t-il tué de personnes ?
        Pourtant c’était un élément clé pour l’élimination de millions de personnes. Car, il justifiait le fait de « parquer » des multitudes ensemble » et les isoler militairement.

        Or comment tuer réellement ces millions de personnes, si le virus n’en était pas capable ? Il ne reste qu’une solution : leur injecter un poison associé à ce virus. Le poison les tue, pas le virus qui lui, servira d’argument qui « exlique » dans l’opinion publique la cause de la mort.
        Et si jamais des esprits pointilleux réclament des analyses, celles-ci ne portant que sur la présence du virus, le tour est joué.
        Les populations réclament alors d’elle-même l’isolement des secteurs qu’on présentera comme infectés.

        • Avatar engel

          Tu te bases donc sur des ressentis.

          Mais pour l’instant, il n’existe aucun vaccin.
          Et les Chinois, qui s’écroulent morts raides sur la chaussée, sont bien réels et n’ont eu aucun soin, ni aucune injection préalable.

          On est donc bien loin du H1N1…et de sa gestion.

          • Avatar Kool

            Flo 500,
            Franchement faut arrêter de se faire mousser. S’il y a une élite secrète, elle ne nous estime pas autant que pour organiser un tel truc rien que pour passer au tout numérique. Comme je disais hier pour rendre obligatoire12 vaccins, on a juste eu à le dire et ça a été fait (du pain et des jeux suffisent tjs).
            Après, qu’ils instrumentalisent tels ou tels événements pour mettre en place un agenda ou dans l’intérêt de profits particulerd, ça ne date pas d’hier.

        • Avatar SANTE

          Flo500, il faudrait écouter la dernière vidéo de Jacques Crève Cœur
          https://youtu.be/nY_-Z76L4Bc

          Je trouve que son analyse est très réaliste.
          J’y ai pensé avant de visionner la vidéo.
          Même une retraitée âgée avec qui j’ai discuté cette après-midi pense que ce virus n’est pas naturel. Elle pense aussi que la situation est sérieuse.

          De toute façon, le gouvernement devrait obliger les gens à se protéger et adopter une meilleure hygiène. C’est bien le principe de précaution.

  • Avatar engel

    Pour rappel:
    -Le taux de mortalité du pire fléau viral du XX° siècle, la grippe-espagnol fut de l’ordre de 3%.
    …Au final, après plus d’un an de pandémie.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Avatar Kool

    Bizarre son approche sur les armes bactériologiques!
    Ou il n’y connait rien ou il veut nous emmener quelque part (je sais pas où et peu me chaud) …https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
    Dire qu’une arme bactériologique est mauvaise car elle n’a pas 90% de létalité (ce qui en plus rendrait difficile sa propagation vu que les gens, en mourant stopperait cette propagation), c’est comme dire que les Tomahawak sont des armes ratées vu qu’ils n’ont pas la même efficacité qu’une bombe nucléaire.
    Une arme bactériologique d’Armageddon n’est utile qu’en guise de dissuasion.
    Par contre, infliger une bonne gastro à toute une armée sur un terrain d’opération peut être très intéressant ou une maladie qui déréglerait toute une économie d’un pays aussi.

  • Avatar SANTE

    Jean-Jacques Crève cœur pense que le virus est de type militaire.
    J’ai eu le même raisonnement que lui.

    https://youtu.be/nY_-Z76L4Bc
    Alerter un maximum de gens au tour de vous. Arrêter le travail et informer les français.
    En questionnant les sans-dents de base au tour de chez moi, son analyse tient la route.

    • Un sacré lanceur d’alerte ! Je ne lui connaissais pas ce langage châtié qui montre que la situation est vraiment sérieuse. En tout cas, je suis d’accord avec lui et ses hypothèses sont tout à fait parlantes. Oui, ça tient la route !!
      Ce que j’apprécie aussi, c’est le fait qu’il prenne tout en compte, finissant par l’aspect spirituel qui est aussi important, tout comme les effets néfastes de la peur. Et il donne des solutions concrètes.

  • Avatar engel

    Une très courte vidéo de 2mn,
    intéressante pour son coté neutre :
    https://www.youtube.com/watch?v=tPSqxI6nvg0&feature=emb_logo
    – Quand même, une petite grippinette où l’on soude les portes d’entrées des résidences* à l’arc. C’est, pour le moins, pas commun !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    – A mon sens, cette image est significative du désarroi extrême en cours.

    On se croirait dans un mauvais film de série B

    *) Occupants compris

    • Avatar Flo500

      citation : « une petite grippinette où l’on soude les portes d’entrées des résidences :

      Pour moi, il s’agit d’une mise en scène.
      Ce n’est pas parce qu’on a un comportement de panique que le danger est réel.
      On peut être paniqué par un grand costaud qui entre dans son immeuble et tout barricadé, alors qu’en fait il est doux comme un agneau.

      On voudrait créer une panique chez les populations qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

      • Avatar engel

        « Pour moi…, je pense, mon expérience… »https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

        Tu y étais ???
        Parce que le jeune qui poste la vidéo, lui il y est.
        …De plus, il n’a pas eu peur d’y rester !

        Dans cette affaire, on cherche des faits(plus ou moins justes), pas des ressentis sans fondement.

        Où ai-je parlé de panique ?
        Le désarroi n’est pas la panique.

        Une chose est évidente. Le peuple chinois fait preuve d’une résilience et d’un sang froid admirable. Qui ne sera justement pas le cas, si un tel phénomène vient à se produire en occident.
        Là, comme toujours , totalement impréparés psychiquement et physiquement les Mrs « je n’ai pas peur » paniqueront et s’écrouleront.
        …Un grand classique.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Avatar keg

    Moi, j’ai chopé (ou il m’a chopé) le virus de « organigramme-Nation », ce qui me fait rencontrer moult « révolutionnaires de salon » en phase avec leur page d’ego-facebook qui likent ou ne likent pas la révolution d’active. S’il suffisait de liker or not liker pour y arriver, cela se saurait, depuis le temps….
    Ces révolutionnaires veulent bien du changement dans la continuité et quand en 2022, ils auront opté pour l’esclavage, ils tempêteront contre ceux qui l’auront amené dans les fourgons d’un candidat de parti, oubliant qu’ils avaient la possibilité d’oeuvre pour eux en choisissant, librement, « organigramme-Nation », mais voilà c’était fatiguant :

    * il fallait en faire la demande
    * il fallait ouvrir le document
    * il fallait le lire avec un esprit ouvert à la nouveauté
    * il fallait le comprendre
    * il fallait lui donner corps
    * Il fallait se renseigner pour mieux comprendre…

    Mais c’est déjà cela une révolution. Plus difficile que de diffuser des slogans creux (que d’autres ont eu du mal à pondre) et de dire « on veut…. » mais sans rien faire.
    C’est vrai que l’esclavage est beaucoup moins fatiguant… « YAQUA » appliquer des ordres, même absurdes, venant d’autrui … et on continuera à se contenter de peu, à regarder sa TV grand-messe et à chier-pisser quand on nous dit de faire et surtout où ne pas faire.
    N’y aurait-il que 20 millions d’esclaves-nés parmi les 20 millions de gilet-jaune potentiels?

    15/02/2020-Hebdo LXVI – https://wp.me/p4Im0Q-3rV
    – De tout temps, la révolution faite par le Peuple n’a servi que les appétits des bourges qui n’ont fait que remplacer les souverains par leur souverains intérêts ego (mais pas en application). 2022 sera-t-elle la révolution du Peuple, pour le Peuple, par le Peuple et surtout avec le Peuple. Voir organigramme-Nation (en le demandant, poliment)