Vers une disparition des billets? Cette décision de la Banque de France «menace l’édifice»

Celui qui contrôle la monnaie à le contrôle de tout. Ce sont nos comportements qui vont induire, que la monnaie fiduciaire n’étant plus utilisée, elle n’a plus de raison d’être. Fini les transactions de la main à la main, le petit billet aux petits enfants, la fin des « vide greniers », ou une aide ponctuelle à un proche ? etc… Partagez ! Volti

******

Source Sputnik

La Banque de France poursuit sa politique visant à supprimer progressivement nombre de ses caisses utilisées comme «courroies de transmission» dans le pays, écrit le quotidien Les Échos. En 20 ans, ce chiffre a baissé de 200 à 37. Quelles en sont les conséquences?

Pour faire des économies et s’adapter à la situation, alors que les paiements en espèces tendent à se raréfier, remplacées par la carte bancaire et les smartphones, la Banque de France ne cesse de «se débarrasser» de ses caisses qui servent de relais entre l’établissement central et les régions, rapportent Les Échos.

L’institution financière a calculé que les paiements en billets pourraient baisser de plus de 20% d’ici à 2025, ce qui la pousse à réagir.

Suppression d’une dizaine de caisses

Selon les informations du quotidien français, la Banque de France pourrait fermer encore plus d’une dizaine de caisses suivant un nouveau plan «à horizon 2023» qui serait présenté aux élus en mai. …/….

Lire la suite

Sputnik-News

4 commentaires

  • salut la mougeonnerie

    les baisers comptez vous….

    aucune confiance dans les banksters…les religieux et les pourris-tiques…..

  • Avatar Flo500

    A supposer qu’ils parviennent à leurs fins, la solution la plus simple qui apparaîtra sera ceci : créer des tickets d’échanges qu’on se passera de la main à la main, de particuliers à de petits commerçants., et les particuliers entre eux

    Certes, l’Etat fera la chasse à ces « tickets d’échange », mais le peuple n’aura pas d’autre choix que de défendre son droit à échanger les biens.

    Exemple : Un ticket d’échange à valeur faciale de 10 (pour 10 euros) passera de main en main (ou en sous-main) sans même que l’Etat ne puisse récupérer la TVA du bien acheté.

    Finalement, le Fisc sera le grand perdant de l’affaire. Car il n’a toujours pas compris une chose, quand il s’agit d’argent, le peuple ne reste jamais un mouton docile. Ce sera juste une économie souterraine (comme avec le sel et la gabelle et toutes les taxes de jadis)