Les braqueurs anti-gaspi – Les Reportages du Média Pour Tous..

C’est un sacré paradoxe, alors qu’il y a des pauvres qui ne peuvent pas se nourrir, la grande distribution jette des tonnes de nourriture encore consommable. Le plus triste c’est qu’au XXIème siècle, il faille faire les poubelles pour vivre. Quand la police n’intervient pas pour empêcher les « activistes » d’agir. Christine G. Partagez ! Volti

******

Source Le Média Pour Tous – Officiel

Les supermarchés gaspillent, les glaneurs braquent leurs poubelles.

Chaque année à travers le monde, 1,3 milliards de tonnes de denrées alimentaires encore consommables sont jetés à la poubelle, soit environ 1/3 de la production totale destinée à la consommation humaine. En France, ce gaspillage s’élève à 9 millions de tonnes de nourriture par an. De cet immense gâchis est né un mouvement : les Gars’pilleurs. S’inspirant des glaneurs d’autrefois qui ratissaient les cultures fraîchement récoltées pour dénicher des restes consommables, ces glaneurs du 21eme siècle sondent les poubelles des supermarchés pour redistribuer gratuitement les denrées jetées. Pierre et l’équipe du Média Pour Tous étaient au cœur de l’action, en immersion avec Yann, l’un des fondateurs du mouvement.

Le site du mouvement des Gars’pilleurs : http://lesgarspilleurs.org/

PARTICIPEZ A LA CONSTRUCTION D’UN MEDIA ALTERNATIF : https://lemediapourtous.fr/participez/

6 commentaires

  • Avatar Leveilleur

    On faisait aussi ça quand je vivais en Ariège il y a 30 ans, sauf qu’aujourd’hui c’est devenu difficile de récupérer les denrées des magasins qui ce sont mis à détruire les invendus. Une loi était même passée pour empêcher les gens de récupérer dans les poubelles, consommation oblige et la pauvreté ils s’en foutent. Bonne initiative.

    • Avatar mianne

      Bonne initiative, de la solidarité avec les affamés et beaucoup de courage pour s’opposer aux nouvelles lois du profit . Bravo les jeunes ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Avatar Montet

    Expérience perso : une jeunette qui travaillait dans un machin à nourriture mortelle rapide pour jeunes crétins (pléonasme*? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif) s’est fait démonter pièce par pièce par son Irresponsable (paix à sa triste âme) car elle avait soigneusement et proprement déposée dans une cagette loin des poubelles, les invendus de fin de soirée.
    Trop matisée la pÔvrette. Elle est redescendue sur terre ré-ancrée fortement au sol par la vraie vie réelle du quotidien et éloignée à jamais de ses dernières illusions perdues .

    * Le pléonasme est une figure de style où l’expression d’une idée est soit renforcée soit précisée par l’ajout d’un ou plusieurs mots qui ne sont pas nécessaires au sens grammatical de la phrase, et qui sont synonymes.

  • Bravo ! Ils sont forts ! Forts et altruistes. Quitte à se friter aux flics. L’histoire ne dit pas s’ils ont du repasser les barrières ou bien s’ils ont tout laissé devant les portails.

  • Avatar mianne

    Au lieu de s’inquiéter de voir de plus en plus de Français chercher leur nourriture dans les poubelles et de leur donner du travail et des salaires qui leur permettraient de vivre dignement, le gouvernement a pondu une loi qui interdit aux gueux de se servir dans les poubelles des hypers et qui permet à certains hypers de verser des produits sur le contenu de leurs poubelles pour rendre les denrées qu’elles contiennent impropres à la consommation. . Bêtise et sadisme réunis . C’est la loi du profit appliquée par des imbéciles qui croient à tort que laisser les affamés faire les poubelles pourrait leur prendre des clients , comme si les personnes qui font les poubelles pour manger avaient le choix d’entrer dans l’hyper comme clients . C’est un cas de non assistance à personnes en danger de mort par dénutrition, un cas de meurtre avec préméditation des personnes qui n’ont pas d’autre moyen de s’alimenter . Il n’y a donc aucune poursuite judiciaire des associations humanitaires contre ces pratiques mortifères des hypermarchés ?