IMPORTANT: Le cri d’alarme d’un agent EDF. Jean-Marc PALOC..

Vouloir scinder EDF en deux est une opération qui ne va pas dans le sens de notre entreprise nationale, ni des consommateurs. Une alerte de plus pour dénoncer la dictature de Bruxelles et ses lois de concurrences libres et non faussées, qui vont fragiliser notre système de distribution électrique. Comme les « lobbys concurrents » ne sont pas des altruistes, notre porte monnaie risque d’en faire les frais. Voilà ce qu’il nous en coûte, d’avoir un banquier technocrate ultra mondialiste, à la tête du pays, qui ne défend pas les intérêts de la France. Existe -elle encore la France, alors que l’Europe devait faire bloc et marcher main dans la main avec tous les pays membres ? Où sont la prospérité, et la paix promises par ces escrocs ? Je vous rappelle que nous avions dit NON en 2005 ! Nous avons été trahis et ça va continuer jusqu’à quand ?.. Partagez ! Volti

******

Source Jean-Marc Jancovici·via Liliane Held Khawam

Le mix énergétique français, à base de nucléaire et d’hydraulique, positionne la France en pointe au niveau mondial dans la transition énergétique.
Pour les clients d’EDF, le montant des factures est même toujours 50% moins cher que chez nos voisins allemands. Electricité bas carbone et compétitive, dans un monde où les fossiles se raréfient : ça fait de sérieux atouts. De quoi prendre le leadership de la transition énergétique ?

Pourtant l’édifice est fragile.

Au moment de l’ouverture du marché à la concurrence, les concurrents d’EDF sont allés se plaindre de « l’entreprise préférée » des Français auprès de Bruxelles. « EDF est trop fort, grâce au nucléaire ses prix sont trop bas, sa qualité de fourniture est irréprochable, on n’arrive pas a lui prendre des clients ». Le lobby, notamment allemand, a fonctionné. Comme nos voisins pèsent à Bruxelles, comme ils avaient intérêt à affaiblir EDF, ils ont obtenu le découpage d’EDF en deux parties : EDF commercialisateur, et ERDF distributeur, devenu ENEDIS. Une dés-optimisation subie par EDF comme par ses clients, et synonyme pour le client de coûts supplémentaires et d’une complexité accrue.

Sans surprise, et malgré toute la motivation des équipes d’EDF / d’ENEDIS, cette complexité a parfois entraîné retards, bugs et réclamations . Parallèlement, les concurrents d’EDF ont obtenu qu’EDF ait l’obligation de perdre des clients. Une obligation dogmatique, « la concurrence pour la concurrence » (au bénéfice de qui ?), et une perte de clients sans aucun rapport avec la qualité ou les tarifs. Les tenants du libéralisme, et ce n’est pas le moindre paradoxe, ont aussi obtenu que les ENR (solaire, éolien) soit subventionnées et bénéficient d’une priorité d’accès au réseau.

Mais comme ça ne suffisait toujours pas, les concurrents d’EDF ont même obtenu qu’EDF soit obligé de céder 25% de sa production à prix coûtant à ses concurrents via le dispositif de l’AreNH. Un scandale sans équivalent. Au bénéfice de fortunes privées, constituées sur le dos du nucléaire et de l’hydraulique, donc du contribuable.

Avec des marges réduites d’autant, pas étonnant qu’EDF manque désormais de moyens pour réaliser ses chantiers de manière optimisée. Et si les difficultés de l’EPR étaient aussi un peu liées aux spoliations dont EDF fait l’objet ? Rappelons enfin que les vendeurs de vent et de soleil prétendument compétitifs perçoivent toujours des millions de subvention. Et qu’ils comptent sur EDF quand il n’y a ni vent ni soleil.

Mais si on réduit la part du nucléaire … un jour sans vent ni soleil, il faudra bien se tourner vers d’autres moyens de production. Le charbon allemand ? La transition énergétique a besoin de toutes les énergies bas carbone, et notamment du nucléaire. Le solaire et l’éolien sont intéressants, à chaque fois qu’ils remplacent une production fossile. Mais si on n’y prend garde, on risque d’obtenir le contraire de l’objectif affiché : forte augmentation des tarifs, blackout et augmentation du CO2.

Jean-Marc Paloc, Détaché syndical chez EDF

Source Jean-Marc Jancovici· via LHK

3 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Bravo l’UE qui tue la France ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

    Avant l’UE c’était carrément EDF-GDF, …la 1ère SCISSION vient déjà de là ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • Avatar carl54

    Le cri d’alarme des anti LInKy vous en faite quoi les agents a EDF et la CGT syndicats pourquoi vous êtes pas aux cotés, des Stops LInky ,oui je sais pour garder votre emploie Les compétences se sont peu à peu étiolées !sont des leurres : Areva est en quasi faillite, EDF s’endette de façon insoutenable,Retards et discrédit s’accumulent.EDF est pris dans une spirale d’endettement sans fin, avec une dette qui a doublé en 10 ans. A quoi s’ajoute un flux de trésorerie négatif de 4 milliards d’euros en 2014. Son cours de bourse approche également son plus bas historique.alors Les cons sommateurs , Compteur Linky : les consommateurs vont payer pour Enedis EDF la mafia les politiques véreux ,L’Europe ! pourquoi vous avais pas accompagner les lutes des gilets jaunes, les syndicats : des chauffeurs routiers bottent en touche CGT Fo , CFDT qui eux, refusent d’adhérer à la mobilisation des gilets jaunes ,Je me demande si les syndicats ne sont pas de toute façon une forme dépassée des luttes sociales

  • Avatar CryptoKrom

     » A quoi s’ajoute un flux de trésorerie négatif de 4 milliards d’euros en 2014 …  »

    Sa commence a bien faire, sa ne parait plus étre une coincidence….
    4 milliards par çi, 4 par là….
    C’est quoi cette répétition des « 4 milliards » a la fin…?
    C’est voulu on dirait !

Laisser un commentaire