«Série de l’été: L’effondrement a déjà commencé. Il est inéluctable voici pourquoi. Par Charles Sannat..

J’adore l’humour sardonique de Charles Sannat, qui nous annonce le pire, nous invite à nous y préparer et qui nous dit « tout n’est pas perdu« . Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Dire qu’il y en a qui sont à la plage, avec les « smartphones » en train de lire ma série de l’été destinée à briser les rêves du vacancier même le plus motivé ! Ca vous apprendra à partir en juillet pendant que moi… j’écris encore ! Basse vengeance de l’aoûtien sur le « juillettiste » !

Mais non, je plaisante voyons, ou plus précisément j’essaie de rendre un tantinet léger un sujet assez lourd de conséquences.

L’effondrement a déjà commencé.

L’idée de cette série de l’été consacrée à l’effondrement qui est là, n’est pas de vous en convaincre, mais de vous le démontrer point par point.

L’idée c’est de vous démontrer qu’il est là, inéluctable, inévitable, et que nous sommes très nombreux en réalité à en faire le constat et à le savoir, mais que cette évidence parce qu’elle est « affolante », ne fera évidemment jamais la « une » de vos JT de 20 heures. Imaginez un peu…

« Le ministère du rationnement (anciennement ministère de l’économie) vous informe qu’il n’y aura plus à manger pendant la prochaine semaine. Nous vous invitons à réduire votre alimentation en conséquence »…  Ce serait de nature à casser le moral des troupes et de l’économie…

Justement le problème dans tout cela c’est l’économie et notre incapacité à passer d’un modèle à un autre.

Nous ne pouvons pas changer de modèle

Comprenez que cette incapacité est liée à notre modèle. Nous ne pouvons pas en changer.

Plus grave, de la même manière que pour l’endettement de notre pays (mais c’est valable pour tous) les conséquences de la politique à mener pour éviter la faillite sont similaires aux conséquences de la faillite, les conséquences des politiques à mener pour éviter l’effondrement sont sensiblement identiques aux conséquences de l’effondrement…

Conclusion ?

Nous sommes dans l’incapacité de mener des politiques d’évitement qui nécessiteraient  de changer radicalement notre système.

Il ne s’agit pas de faire un peu moins vite de ce que nous faisons déjà !

Il ne s’agit pas de polluer un peu moins rapidement… il s’agit de faire totalement autrement.

Mais faire totalement autrement revient d’abord à savoir quoi faire, puis comment le faire, et pour le faire de tuer tout ce qui fonctionne encore à peu près actuellement pour mettre en place une nouvelle société avec un nouveau fonctionnement… c’est impossible sans une énorme crise, car le passage d’un état à un autre ne peut être que violent !

Il n’y a pas atterrissage en douceur en économie.

Pas plus en gestion dynamique des systèmes.

Justement, à propos de la dynamique des systèmes, je voulais partager avec vous, la petite vidéo d’un ingénieur en dynamique des systèmes aussi optimiste que moi sur notre avenir proche.

L’effondrement ? Le seul scénario réaliste.

Je vous laisse écouter cela sur la plage, tranquillement, pendant que vos enfants font des pâtés…. Son approche est intellectuellement pertinente.

Ce n’est pas en faisant plus de production de masse et de consommation de masse que nous éviterons l’effondrement. Ce n’est pas en faisant moins vite plus de production de masse et de consommation de masse que nous éviterons l’effondrement… nous en éloignerons tout au plus un peu le moment.

Nous gagnerons juste du temps.

Ce temps gagné collectivement, mettez-le à profit personnellement pour préparer les conditions de votre résilience.

N’oubliez pas cette idée, les conséquences des politiques à mener pour éviter l’effondrement sont sensiblement identiques aux conséquences de l’effondrement.

Notre système est bloqué, et c’est la complexité de nos sociétés qui rend impossible leur adaptation.

Il y a des choses inéluctables, mais ce n’est pas la fin du monde, juste celle d’un système. Le problème c’est que nous vivons tous dans et part ce système, son effondrement impactera considérablement nos vies et notre psychisme.

N’oubliez pas non plus, si les banques centrales peuvent imprimer autant de billets qu’elles le veulent, elles ne peuvent pas imprimer de pétrole, de matières premières ou de ressources, pas plus qu’elles ne peuvent créer une nouvelle planète ou dépolluer la notre.

A demain pour un nouvel épisode sur l’effondrement, la série de l’été qui rend même les vacances les plus pourries très précieuses !!!

Dites-vous bien, que ça va être pire….hahahahaha (rire sardonique).

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Une p’tite écocontribution mon brave Monsieur ?
Energie et économie. Par Charles Gave
Automobile, vers la sécurité totale ?

24 commentaires

  • Avatar engel

    Une bien pitoyable époque d’insouciance festive.

    – C’est aussi ma conviction profonde, nous avons basculé dans les années 70.
    – Pour tous ceux qui avaient des yeux, un cœur, un cerveau fonctionnel, la chose fut perceptible.
    – …Pour les autres, il y avait le fric, la religion des vacances, la sainte parole de Mourousi, les « verts », Drucker déjàhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif et …

    Comme quoi…

    • Avatar engel

      Ps:
      – « les verts » ne sont point les écolos, mais bien l’équipe de foot de la ville de St-Etienne. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • Avatar ticheval

      Devant les élèves du Conservatoire National du Cirque, Raymond Devos présente son sketch, ‘Parler pour ne rien dire’. Date de diffusion :
      31 décembre 1979

      « Si vous le permettez, je vais faire brièvement l’historique
      De la situation Quelle qu’elle soit !
      Il y a quelque mois, souvenez-vous, la situation,
      Pour n’être pas pire que celle d’aujourd’hui.
      N’en était pas meilleur non plus !
      Déja, nous allions vers la catastrophe et nous le savions…
      Nous en étions conscient !

      Car il ne faudrait pas croire que
      Les responsables d’hier étaient plus ignorants de la situation
      Que ne le sont ceux d’aujourd’hui !
      D’ailleurs ce sont les mêmes

      Oui ! la catastrophe, nous le pensions, était pour demain !
      C’est-a dire qu’en fait elle devrait être pour aujourd’hui!
      Si mes calculs sont justes !
      Or, que voyons nous aujourd’hui ?
      Quelle est toujours pour demain !

      Alors, je vous pose la question, mesdames et messieurs:
      Est-ce en remettant toujours au lendemain la catastrophe
      Que nous pourrions faire le jour même que nous l’éviterons ?
      D’ailleurs, je vous signale entre parenthèses que
      Si le gouvernement actuel n’est pas capable d’assurer la catastrophe.
      Il est possible que l’opposition s’en empare !  »

      https://greatsong.net/PAROLES-RAYMOND-DEVOS,PARLER-POUR-NE-RIEN-DIRE,104628035.html

      En 1979 aussi (et avant aussi vraissemblablement) on attendait fermement la catastrophe. Elle était pour demain.
      Cette histoire de catastrophe poursuit la vie des hommes au gré de l’histoire me semble-t-il.
      Une chose est sûre: la catastrophe, elle est pour demain. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

        • Avatar ticheval

          Le « catastrophisme pour demain » n’est pas né d’hier : )
          Les humains aiment se faire peur.
          Cette vue relativise simplement un peu le catastrophisme actuel.
          J’aime que ce soit justement Devos qui en fasse la démonstration par l’absurde. L’occasion de pouvoir rire un peu de nous et de nous prendre moins au sérieux.

          • Avatar engel

            …A l’image de la bourgeoisie parisienne de 14/18 qui niait la catastrophe des poilus de Verdun.

            Le « catastrophisme pour demain » est réservé aux consommateurs hors sol en tennis.
            Pour les autres, les vrais cul-terreux, ils la vivent depuis un bout bon de temps, constatant avec effarement l’effondrement des espèces..sauf (pour l’instant) humainehttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif.

  • M.G. M.G.

    Merci infiniment pour cette vidéo qui en moins de 30 minutes met les choses à plat concernant l’avenir ou le non-avenir de notre espèce selon les choix que nous ferons ensemble. Un éclairage à faire circuler pour une ultime tentative d’éveil des moutruches.

    Je retourne à la préparation de ma résilience. Bonne journée …

    M.G.

  • Avatar Leveilleur

    Il était prévu depuis longtemps que notre civilisation devait prendre fin dés les premières décennies du 21 ème siècles et voir l’avènement d’une nouvelle civilisation entre 2025 et 2030.

    Je pense que nous devons tous nous y préparer en lâchant les vieux modèles et anciens schémas pour nous ouvrir à une autre façon de vivre complètement différente. Il n’est plus temps de ne penser qu’à soi.

    D’abord il faut voir à travers l’argent une énergie neutre qui doit être mis au servir de la préservation du vivant, de la planète, de la biodiversité et mise au service des technologies et énergies dites propres pour tous.

    Nous ne pouvons plus vivre en égoïste et ne penser qu’à nous ou à notre petite famille, nous devons penser à la famille humaine, l’argent de la nouvelle humanité doit être amour et venir transformer la nouvelle humanité en profondeur à partir de cet amour, c’est un défi qui nous est proposé.

    L’argent de la nouvelle humanité ne sera pas générée pour un profit personnel, et à partir du moment où vous allez générer de l’argent pour votre profit personnel, bien évidement qu’il va vous fuir, observé ça, cela peut marcher encore aujourd’hui mais ça ne marchera plus très longtemps.

    Il est temps d’œuvrer pour la globalité et non pour notre petit égo et tel sera le crédo de la nouvelle civilisation.

    L’argent doit-être mis au service du vivant et non plus de l’avoir personnel, l’argent du futur sera abondant dans le service aux vivants comme attiré par cette volonté de bien et tous ceux qui recevront de l’argent à des fins égoïstes et personnels le perdront. Cela parait hallucinant mais c’est pourtant ce qui va se passer.

    Il faut voir plus grand, la survie de l’individu doit passer par la survie du vivant dans son ensemble.

    Tout va se jouer sur la capacité à abandonner les envies personnels de notre petit égo pour se mettre au service de quelque chose de plus grand que nous. C’est un grand défi qui nous est proposé, un défi pour l’amour du vivant et pour la pérennité de l’humanité.

    • M.G. M.G.

      D’abord il faut voir à travers l’argent une énergie neutre qui doit être mis au servir de la préservation du vivant, de la planète, de la biodiversité et mise au service des technologies et énergies dites propres pour tous.

      Si tu as regardé la vidéo d’Arthur Keller, tu sembles te situer dans le 3ème imaginaire. En deux mots c’est trop tard. Trop tard pour imaginer une décroissance douce tout en continuant de produire de la technologie, aussi verte soit-elle. Nous avons dépassé le point de soutenabilité, le monde doit s’attendre à une décroissance brutale non voulue avec tous les désagréments que cela engendrera. D’où la nécessité de penser résilience, pour les groupes d’humains qui ont assimilé le fait que notre civilisation s’effondre …

      M.G.

      • Avatar Leveilleur

        Bien sûr que cela va être brutal et que notre mode de vie va devoir changer radicalement, mais je garde espoir en la capacité des hommes à se transformer, alors oui tout le monde ne pourra pas survivre et encore moins à ceux qui se raccrochent à leur possession matérielle, l’avenir appartiendra à ceux qui sauront s’adapter à une autre forme de vie plus en harmonie avec la nature et avec les lois universelles.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Eh oui LeVeilleur ! c’est exactement ce qu’il conviendrait de faire ! Mais tu le constates comme moi, pour faire bouger les choses il faudrait déjà que les gens bougent et comment ils s’en foutent totalement de ce qui pourrait, peut, se passer, tout cela n’est qu’un vœux pieux !
    Je baisse les bras devant l’attitude de mes compatriotes, pour ne parler que d’eux, ils râlent tous mais chacun attend que l’autre bouge, lequel attend aussi qu’un autre bouge etc…
    Nous en sommes réduits à faire comme Charles des analyses constantes de la situation qui in fine ne servent strictement à rien. Ceux qui ont conscience de ce qui se passe ne restent pas le luc sur leur canapé, mais ils sont en nombre infime, tous les autres me font penser au trois petits singes ! Ils sont dans la marmite où l’eau commence à chauffer fort et pour l’instant s’y trouvent bien et sans inquiétude qui leur permettrait de sauter hors de l’eau pendant qu’il en est encore temps.

    Alors oui, nous pouvons rêver comme tu le fais si bien, au salut général, mais cela ne sert à rien, par contre si nous mettons en œuvre tout ce qui est possible pour nous, à notre portée, nous vivrons mieux nous-mêmes mais c’est tout.

    • Avatar Leveilleur

      Graine de piaf il ne faut pas désespérer, l’univers à tout prévu, il faut faire confiance, c’est en cela qu’il faut se raccrocher, les dormeurs vont devoir se réveiller s’ils veulent vivres sur cette terre et pour ceux qui sont déjà réveillés, ils commencent à agir pour le bien commun, il y a des gens qui font des choses biens cependant ce n’est pas de ceux là dont parlent les médias et pourtant ils sont là, ce sont les précurseurs d’un futur dont nous devons tous nous inspirer.

      De plus en plus de gens vont se réveiller, les messages abondent en ce sens, nous ne pouvons plus passer à côté de ça en jouant les autruches insouciantes, ni en suivant les politiques, il faut agir individuellement pour le bien de tous. Je ne sais plus qui disait: L’avenir sera spirituel où ne sera pas ! Nous ne pouvons plus vivre comme avant, l’évidence va nous rattraper et ceux qui n’auront pas fait l’effort que demande ce changement ne pourront pas survivre.

      • Ben, va y avoir bien peu de monde au final…

        Et ce n’est pas le « spirituel » ni « l’univers qui a tout prévu » qui te donnera à bouffer… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        Soit tu seras préparé pour le collapse qui vient, soit pas.

        Et en étant préparé, tu n’auras qu’un peu plus de chances de t’en sortir au mieux, toi et les tiens.

        La suite, ce sont les survivants qui l’écriront… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • c’est pas grave. c’est loin…. Derriere ?

  • M.G. M.G.

    Yves Cochet, ancien ministre français, vous annonce un effondrement général systémique et global pour 2025-2030 en préconisant au passage les écovillages, la résilience, la résistance et l’entraide ! Un homme politique qui dit enfin la vérité ?

    Extraits :

    … J’ai une certitude sur l’imminence de cet effondrement catastrophique, dans les 5, 10, 15 ans qui viennent !
    …c’est important d’avoir de l’eau toujours disponible si jamais l’eau courante distribuée par la ville ne l’était plus !
    … il n’y aura peut-être plus d’électricité dans 15 ans !
    … il faudrait que le moindre brin d’herbe soit parmaculturisé, il faut qu’on fasse des paysages comestibles, des forêts-jardins !
    … on dit : « si tout s’effondre avec qui je vais vivre ? » ben c’est pas avec votre groupe Facebook, il n’y aura plus d’internet en 2035, c’est avec vos voisins géographiques !

    Prêt pour la fin du monde, Yves Cochet nous fait visiter sa maison

    M.G.

  • Avatar gerard51

    cf. vidéo de Thierry65 ci-dessus : Arthur Keller expose en scénario 4 la théorie d’Olduvai. http://generationsfutures.chez-alice.fr/petrole/olduvai.htm
    Les autres scenarii sont utopiques comme par exemple la décroissance. Vous irez expliquer à un …. (peu importe) qu’il ne faut pas faire plus de 2 enfants par exemple, il va vous rire au nez, voire vous tuer et violer votre femme : c’est la loi de la nature, Nature ou il n’y a ni pitié, ni charité. Toute expansion fini un jour par un effondrement.
    « Ecolo de gauche »https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif est un bel oxymore. A méditer.

  • rouletabille rouletabille

    Mourir sur ordre comme avec la fleur aux fusils ou par effondrement ,doivent se marrer les gugusses qui inventent notre avenir hahahahah