« Canicule Apocalypse. La dernière superproduction d’ElyséeWood. » L’édito de Charles SANNAT…

Mais d’où vient le mot canicule ? …/… Canicule vient du latin « canicula », diminutif de « canis » (chien), qui signifie « petite chienne ». Et Canicula c’est justement le nom que des astronomes de l’Antiquité, ont donné à une étoile appartenant à la constellation du « Grand Chien ». Aussi appelée l’étoile Sirius, Canicula est l’astre le plus brillant du ciel après le Soleil. Les Egyptiens qui associaient cette étoile au culte d’Isis lui concédaient des pouvoirs surnaturels, notamment dans la régulation des crues du Nil.

Levée et couchée avec le Soleil, du 24 juillet au 24 août, elle double l’activité de ses feux et donc du climat solsticiale. Elle est considérée comme l’étoile de la chaleur. « Canicule » désigne donc tout naturellement les périodes marquées par une forte hausse des températures. Pour conjurer les effets néfastes de la canicule sur les moissons et apaiser l’ardeur du soleil, les Romains avaient coutume de sacrifier des chiens roux. Roux pour que le raisin prenne cette couleur « solaire » l’année suivante. Source : https://www.caminteresse.fr/culture/dou-vient-le-mot-canicule-1183917/ Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Canicule Apocalypse. Vous allez tous mourir cuits vivants à cause de la chaleur terrible. Retenez bien cet article. Nous pourrons le ressortir l’année prochaine!

Actuellement donc, sur vos écrans, le dernier grand film de catastrophe d’Elyséewood. « Canicule Apocalypse ».

31° l’été… un délire. Une catastrophe.37° la fin du monde.

Creusez un trou.

Enterrez-vous déjà vivant pour profiter de la chaleur du sol.

Réfugiez-vous dans les couloirs du métro en sous-sol.

Ne regardez pas le soleil…

Les gars, surtout déconnez pas. Pensez à boire sinon, il sera trop tard….

31° l’été… mais 48° en ressenti !

Comme vous êtes sacrément cons, les mamamouchis qui se marrent dans leurs palais de la connerie insondable de ce qu’ils appellent la « populace » ne s’en lassent pas, et sont en train de vous faire croire que quand vous avez chaud, vous avez encore plus chaud que ce que vous pensiez avoir chaud.

C’est la fameuse température ressentie qui est une escroquerie scientifique hallucinante que personne ne dénonce, tout simplement par ce que scientifiquement, la température se mesure en degrés Celsius (chez nous) avec un appareil appelé thermomètre. Tout le reste c’est de la bouffonnade qui doit être appelée bouffonnade !

Voilà ce qu’en dit pudiquement le site de RTL ici:

« La température de l’air, aussi appelée température sous abri, est mesurée avec un thermomètre placé traditionnellement à 1,5 mètre du sol, dans un abri ajouré, explique le site de Météo France. « Mais la perception physiologique de la température varie d’un individu à l’autre et selon les conditions atmosphériques (vent, pluie, ensoleillement…) », est-il ajouté sur la page.

En plein soleil, sans vent, par exemple, la sensation de chaleur sera plus vive. La température ressentie c’est celle que le corps humain ressent dans des conditions de vie courante. Pour la calculer, les météorologues prennent en compte la température de l’air et la vitesse du vent. Néanmoins, elle n’est pas exacte car elle dépend d’une multitude de facteurs variant d’un individu à l’autre comme les vêtements, la fatigue ou encore l’effort physique. Cette semaine, la chaleur ressentie pourrait atteindre jusqu’à 50 degrés, notamment à cause de l’humidité »

Par exemple en plein soleil il fait plus chaud… si, si, je vous assure… ou encore elle varie d’un individu à l’autre à cause des vêtements…; c’est sur, si vous avez une doudoune demain votre appréciation de la chaleur sera différente du gus en liquette… Pathétique.

Tout le monde sait bien qu’en plein soleil il fait chaud, et plus chaud qu’à l’ombre, raison pour laquelle nous avons inventé les parasols, les casquettes, les chapeaux, les stores, et les abris en tous genres.

Il va donc faire 31° fin juin… Europe 1 a peur. Très peur!

canicule survie

canicule survie

Mais pour vous 31° feront 31 ou moins ou plus… par exemple ma tante, elle porte toujours un gilet… même à 31° !!!

« Canicule Apocalypse ».

On va vous forcer à croire qu’il fait plus chaud que ce que le thermomètre indique. Je ne sais plus quoi dire. Conditionnement terrible.

Pour ce faire, on ne vous montre plus ce que dit le thermomètre dans une mesure scientifique, mais ce que vous allez « ressentir ».

On quitte totalement le domaine de l’objectif et du rationnel scientifique pour rentrer dans le monde délirant du subjectif, de l’émotionnel et… de la propagande, car tout cela a pour objectif de servir la propagande « réchauffiste ».

La propagande du réchauffement climatique.

Si l’on peut discuter d’une vague de chaleur après que celle-ci ait eu lieu et une fois que nous disposons des éléments statistiques nécessaires, ce à quoi nous assistons est plutôt la mise en place d’un système de propagande écologiste qui vise à répéter à chaque hausse de température que c’est la faute au réchauffement, et que le réchauffement c’est votre faute à vous, et que pour vous faire pardonner et expier votre empreinte carbone, vous prendrez bien une petite (ou grosse) taxe en plus !!

Car c’est bien à cela que cela se résume.

Chaque été on va vous expliquer qu’il fait plus chaud que chaud à cause du réchauffement. On va vous forcer à voir le réchauffement.

Canicule Apocalypse, comme l’année dernière ou celle d’avant.

Avoir chaud l’été est tout simplement normal…

Regardez 2017, 2016 etc…

Si vous ne me croyez pas faites l’expérience vous-même.

Allez sur Google, et demandez les infos pour chaque été 2017, 2016, 2018, et vous aurez à chaque fois les mêmes titres concernant la canicule.

Les mêmes articles sur le même réchauffement.

Les mêmes articles pour vous dire que ce sera pire demain.

Payez vos taxes.

Chaque année. La canicule est là. Elle est terrible. Phénoménale, mortelle…

Et cette année c’est carrément « Apocalypse Canicule ».

Les médias se prêtent à cette propagande qui vire à l’hystérie médiatique ahurissante.

BFM titre « 31° » avec un ton alarmant.

La ministre de la santé explique qu’elle est « très inquiète des concitoyens qui minimisent l’événement ».

Vous pouvez traduire cela par le fait que la ministre de la santé est très inquiète de ceux qui se refusent à céder à cette hystérie collective caniculaire créée presque de toutes pièces. Terrible signification. Celui qui ne bêle pas avec le troupeau doit-être éliminé du troupeau.

Il n’y a donc aucun problème insurmontable.

Il va faire chaud. Peut-être même très chaud. Pendant 3 jours… ou un peu plus. Personne n’en sait encore rien.

Il va falloir faire preuve de bon sens, genre, penser à boire, ne pas se mettre en plein soleil, penser à prendre un chapeau, et pourquoi pas même un peu de crème solaire… et puis, il faudra même surveiller nos anciens et nos bébés, mais il n’y a là que des choses de bon sens.

Pour la suite, nous avons tous vu ce qu’il s’est passé en 2003 et tous nos aînés qui sont partis prématurément avec surtout des urgences totalement engorgées.

Tient, c’est marrant ça. Notre mini-stress de la santé nous explique que c’est Apocalypse Canicule, mais pas un mot sur les urgences en grève !!

Pauvre pays.

« In my thermomètre i trust »

Pour paraphraser la formule qui orne les billets de banque américain, je ne crois que ce que me dit mon thermomètre.

Je vous invite donc à réaliser vous-même vos propres relevés de température (à l’ombre et à l’abri) pas en plein soleil à 14h00 évidemment et à ne croire que ce que vous allez mesurer.

Votre thermomètre indique 40°, c’est qu’il fait 40° pas 48!

Ce qui est certain, c’est qu’une nation qui se refuse à considérer les mesures scientifiques pour passer d’une mesure réelle à un vague « ressenti » est une nation qui va inéluctablement s’effondrer sur elle-même pour une raison très simple à comprendre.

Le principe de réalité.

Le principe de réalité est une chose terrible pour tous les malades mentaux de l’idéologie quelle qu’elle soit. Cela peut mettre longtemps, mais au bout du compte toutes les idéologies et toutes les propagandes se fracassent sur le principe de réalité.

Le plus tôt sera le mieux.

Pour terminer regardez cette photo qui illustre cet article. BFM titre 31°, ou trouver la fraîcheur. 31° est une température totalement normale, courante, classique qui ne nécessite en aucun cas ce genre de mise en scène ridicule.

Je peux déjà vous annoncer que la taxe canicule que le gouvernement vous fera payer sera salée. Très salée, vu le niveau de propagande.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

L’agence de l’ONU pour l’alimentation dirigée par un Chinois pour la 1ère fois.
Le fonds H2O (Natixis), vacille… 31 milliards d’euros d’actifs sous gestion !
L’effondrement des constructions de maisons individuelles en France
Trump, « je m’en fous des Européens ». Au moins c’est clair !!

21 commentaires

  • Avatar mianne

    Le jour le plus chaud de l’été d’un très grand cru vinicole m’a fait naître avec deux mois d’avance . Alors je suis bien armée pour la « canicule », pas plus avide de liquide que d’habitude et ne supporte pas la climatisation ni les ventilateurs qui m’enrhument . On nous affole avec un prétendu réchauffement de la planète qui, depuis des décennies, alternent les hivers très froids et les hivers plus doux, les étés pourris et les étés chauds . Or, j’ai trouvé ce mois de juin particulièrement frais à part deux ou trois jours de chaleur normale . D’ailleurs, contrairement à d’autres mois de juin, j’ai remarqué que de nombreuses personnes portaient des vêtements à manches longues après le 15 juin .
    Oui, on essaye de nous affoler pour rien, comme d’habitude , comme pour la grippe H1N1 où l’on a fait acheter des tonnes de liquide désinfectant aux collectivités avec l’obligation d’afficher au-dessus de chaque lavabo les consignes infantilisantes « comment se laver les mains », ce que chacun de nous a appris à accomplir seul depuis l’âge de deux ans .
    Bref, comme tous les ans, il faut s’attendre à une période plus ou moins longue de grande chaleur où j’accrocherai un drap mouillé à la tringle à rideaux de la porte-fenêtre pour que l’évaporation rafraîchisse la pièce.

  • M.G. M.G.

    L’autre jour il faisait 35°C au thermomètre. J’ai croisé un militant écolo en combinaison de ski avec moufles et bonnet qui m’a confirmé ressentir une température de 65°C environ. Il m’a dit d’être prudent, qu’il ne fallait pas rigoler avec une telle chaleur, avant de s’engouffrer dans sa voiture climatisée pour rejoindre sa maison climatisée …

    M.G.

    • Avatar Maxandre

      Quand la température de l’air monte près/au-delà de celle du corps, notre système de refroidissement par sudation/évaporation est grandement affecté par l’humidité et moins par l’éolien qui se sature en eau.

      La sueur s’accumule plus vite qu’elle ne s’évapore sur la peau et par conséquent il semble faire plus chaud.

      Et évidemment cet effet humidex est ressenti différemment selon les individus et leur différences (métabolisme/corpulence/etc)

      Sannat fait le bouffon ou l’escroc en oubliant/négligeant/ignorant ce principe très simple de la réalité ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Avatar Flo500

    Incroyable,
    Obliger de me brancher sur des radios musicales, juste pour échapper quelques instants à la propagande multivisage de la soi-disant canicule

    Qui n’est que la température normale dune fin juin et d’un début juillet.

    Il fait chaud, eh bien oui, c’est l’été.
    Et il fait moins chaud qu’à Dakar (en Afrique), moins chaud qu’au Brésil… et ils sont des centaines de millions à y vivre.

  • Avatar Falcc

    Et si vraiment vous aviez un peu chaud vous pouvez toujours acheter un livre à Charles pour la modique somme de 50 euros pour se servir de ses pages comme éventails ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Avatar Niko Las

    Bonjour à tous, oui c’est terrible mais cela fonctionne à merveille ce matin j’avais besoin de matériaux et le gros brico Leclerc près de chez nous, avait apparemment depuis lundi vendu plus des trois quart de son stock de clim à roulettes et autres ventilateurs (j’en ai vu même à eau), j’en ai vu en acheter 3, n’importe quoi, mais sait on jamais des fois qu’il y ait rupture de stock, ou tout simplement pour pas que le voisin n’en achète un …
    Et qui sait qui se frotte les mains d’écouler un stock de merde made in china (venu en bateau (sachant qu’un conteneur de produit venu de Chine par fret totalise environ cent cinquante jours pour l’acheminer livré(deux mois pour réserver une place sur un porte conteneur, 34 jours de bateau (si la météo et clémente) et 1 à 2 mois de douane, puis les transporteurs routiers )) arrivé bien à point, bonne anticipation caniculaire, l’an dernier c’était les téléviseurs pour la coupe du monde de foot de mecs, pour les filles cette année c’est stock de clim.
    Mais le plus déplorable c’est le gus au journal télévisé de F2 qui devant son super écran tactile nous conseille de boire en grande quantité de l’eau « POTABLE » comme si nous allions boire de l’eau de vaisselle , des chiottes ou du caniveau, navrant!!

  • *** ATTENTION ***

    – Avant d’entreprendre des galipettes assurez-vous qu’il s’agit bien de votre conjoint(e(s)).

    – Qu’il(s)(le)(s) a bien été vacciné(e(s)).

    – Que vous êtes dans un endroit approprié (pas dans les bus, trains, rues, avions, vélos, patinettes, mairies, etc )

    Ceci était un message à caractère préventif de l’association des cocus de France.

  • Moi ça va je supporte assez bien la chaleur, le seul truc emmerdant c’est que pour faire l’amour, il faut vraiment trouver un endroit très frais….. hihi ^^

    Akasha.

  • M.G. M.G.

    La cartomancienne du gouvernement, Édouard Philippe, vous présente son dernier tirage :

    Z’ont vraiment trouver le bon filon pour affoler le troupeau afin de mieux le taxer …

    M.G.

  • Avatar sephiros

    ils ont fait la même chose avec le vent avant c’était 90 / 110 kmh normal maintenant c’est alerte orange

  • Tentons un éclairage rapide sur les phénomènes atmosphériques dans ce dédale d’explications confuses et contradictoires, de faits non démontrés, et de la peur instituée par des mégalomanes en fin de cycle, comme le meilleure moyen de gouvernance des ilotes modernes dont ils rêvent.
    On observe dans la nature deux espèces de mouvements : des mouvements « spontanés » et des mouvements « transmis ».
    Cette seconde cause de mouvement engendre des déplacements qui déterminent la plupart des phénomènes météorologiques en dérangeant la stabilité de l’enveloppe gazeuse de la terre.
    Nous voyons que c’est cette cause qui détermine la chute des corps à la surface terrestre. Mais cette réaction constante de l’azote vers la terre, qui lui a pris sa place dans l’espace, n’est pas la seule réaction qu’il exerce. Il tend aussi à se dilater dans une autre direction, c’est-à-dire vers les régions célestes de l’infini.
    De ce côté il est contenu par l’action dynamique des radiations qui le frappent incessamment.
    Mais les radiations ne sont ni immuables ni éternelles, elles sont, au contraire, dans un état constant de variabilité. Or, chacun des changements qui surviennent dans leur mode d’action se traduit, dans les profondeurs de notre atmosphère, par un changement d’état de la réaction de l’azote. Si la pression des radiations devient moins forte, l’azote se dilate ; tous les corps qu’il comprimait se dilatent aussi : c’est la chaleur. Si la pression devient plus forte l’azote augmente sa réaction vers la terre, il comprime plus fortement les corps qui en occupe la surface : c’est le froid.
    Si la pression en plus ou en moins est accidentelle, si elle n’intéresse qu’un seul point de l’atmosphère, il en résulte un changement de densité qui, en se propageant aux couches les plus voisines y détermine « un courant ». C’est le vent.
    Si un seul faisceau de radiation vient à manquer subitement, c’est un vide subit qui est offert au besoin d’expansion de l’azote et dans lequel il se précipite en tournoyant : c’est une trombe, une tornade, un cyclone. Le mouvement commencé dans les régions élevées de l’atmosphère se propage de haut en bas. Lorsqu’il atteint la surface terrestre, le bouleversement des éléments atmosphériques, qui en résulte, détermine toutes sortes de ravages.
    Ainsi donc tout ce qui se passe sur la terre à une cause cosmique ; tout dépend de l’action des astres. C’est dans les profondeurs de l’océan céleste qu’il faut aller chercher la cause de la plus légère brise qui souffle autour de nous. La terre y est étrangère.
    Suite : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/la-force.html
    Cordialement

Laisser un commentaire