Ferme à Vendre ! La ruine d’un Agriculteur…

Retenez la date de ce reportage de la 2, c’était en 2013. Nous sommes en 2019, la situation de nos « paysans » n’a fait que se dégrader, des milliers de fermes ont été vendues aux enchères, les suicides ne se comptent plus. La mondialisation est passé par là, les productivistes, ont besoins d’exploitants agricoles tout géré par ordinateur, pas d’éleveurs ou d’agriculteurs amoureux de leur métier qui ne comptent pas les heures et que l’on oblige à s’endetter pour respecter les normes européennes. L’Amour de la terre et du travail bien fait, n’est plus à l’ordre du jour, seule la rentabilité à la priorité, qu’importe si c’est produit rapidement au détriment de la qualité, pourvu que ça rapporte vite. La seule réaction de bon sens, ce serait d’acheter directement à la ferme, sans intermédiaires, pour que ceux qui nourrissent la population, soient récompensés de leurs efforts, de l’étique à produire sain. Nous en sommes encore loin et depuis 2013, le massacre de nos terroirs continuent et les vies de ceux qui ont la connaissance sont broyées, ou disparaissent en silence par désespoir. Partagez ! Volti

******

Méga ferme

Source Asso EnTouteFranchise

Chaque jour en France, 50 exploitations agricoles disparaissent. Les agriculteurs, c’est la profession la plus touchée, aucun chiffre disponible… 2 agriculteurs par jour se donnent la mort… pourquoi les agriculteurs ont été abandonnés ? tous les secteurs sont touchés par la mondialisation.

https://www.youtube.com/edit?o=U&vide…

https://www.youtube.com/watch?v=z4_Z1…

https://www.en-toutefranchise.com/


20 commentaires

  • J’ai beaucoup d’empathie et de sympathie pour nos vaillants agriculteurs, mais je ne peux m’empêcher de penser comment ils ont pu être assez cons pour se laisser berner par leurs syndicats, entièrement soumis (financièrement) au pouvoir politique, et surtout comment ont-ils pu se laisser mettre en servage tant par les banques qui les plumes et les industries agroalimentaires qui leur sucent le sang.

    Toujours plus de production, toujours plus de saloperies chimiques, toujours plus de normes et d’obligations d’investissements non rentables, toujours plus de travail et toujours moins de rentabilité salariale.

    Franchement, pour moins que ça, il y a légitimité à une saine révolte.

    Mais je crois que nos paysans, peut-être par mimétisme, sont devenus des moutons que l’on mène inéluctablement à l’abattoir, et le pire c’est qu’ils se mettent à courir pour arriver dans les premiers…

    Une vraie connerie vous dis-je…

    • Graine de piaf Graine de piaf

      c’est exactement ce que j’allais écrire ! On leur a fait miroiter la poule aux œufs d’or et ils sont tombés dans le piège tête baissée… c’est triste !

      mes copains d’enfance dans la Beauce ont préféré vendre leurs terres, certains ont gardé leur ferme simplement pour avoir un toit et de quoi manger, ils ont eu la sagesse de cultiver presque uniquement pour eux et de vendre sur le marché ce qu’ils avaient en trop.
      Un seul a rasé tous les bosquets afin de réunir les terres en un seul morceau pour produire plus grand, mais il avait la tête sur les épaules et n’a jamais dépassé une certaine limite, donc pas d’emprunt sans possibilité de rembourser sans se saigner à blanc. Il s’en est bien tiré.

  • Avatar Leveilleur

    Alors oui c’est dur pour eux et ce n’est pas normal dans ce pays d’être abandonné des dirigeants, mais pas au point de se suicider car la plupart des agriculteurs ont des terres, des maisons, des animaux, un jardin, des tracteurs, des véhicules qu’ils peuvent toujours revendre pour pallier aux dettes.

    Combiens de gens n’ont pas tout ça et ce n’est pas pour autant qu’ils se suicident, il ne faut pas perdre espoir car tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, mais la plupart se suicident en laissant des dettes à leurs femmes ou à leurs enfants, est-ce normal cette fuite égoïste plutôt que de reconnaitre ce que l’on à déjà.

    Comme le dit un ami, échange problème de pauvre contre problème de riche et je pense que plus d’un pauvre aimerait avoir une maison et des terres bien à lui, c’est toujours mieux que ne rien avoir du tout et cela peut permettre la survie. Le suicide est un désespoir mais cela peut être une source de chantage qui peut avoir de grave répercussions regrettable.

  • Thibaultraa Thibaultraa

    Concurrence déloyale, un documentaire de plus :
    Paysans, la crise est dans le pré
    https://www.youtube.com/watch?v=dh1Tkp94jxs

  • Avatar predateur

    c est celui là le sujet ou on rigole volti ?????où ceux qui n y connaissent pas grand chose , ou du moins pas le dessous des cartes,y vont de leurs bons sentiments …..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Avatar sephiros

    j’ai connu dans l’Oise le dernier cultivateur à traire ses vaches à la main passer dans le journal il y a au moins 20ans
    il cultiver ses champs sans traitements

    je vous explique comment sa c’est passer à la coopérative quand il ramener sa production qui était moins grosse la

    coopérative lui a dit de traiter ses champs pour avoir plus de quantité et donc plus d’argent

    • supermouton supermouton

      Attention à bien lire entre les ligne ce genre de stat à l’emporte-pièce…
      Le concept de paysan recouvre diverses vérités.
      Il y a tout le spectre… des riches céréaliers aux petits éleveurs qui crèvent sous le travail et l’absence de rentabilité…

      • Avatar predateur

        en ce moment dans le cadre du plan de compétitivité agricole les chambres d agriculture du nord de la france contactent les éleveurs afin de les avertir que des aides de financement son disponible
        ces aides peuvent aller jusqu à 40 % de subvention pour du matériel de fenaison par exemple …..sur un andaineur à 10000 euros l europe la france , enfin nous, finançons 4000 euros ,parait il que bcp de dossiers de demandes sont en cours …..ça ne passera pas au journal de 20 heures
        autre sujet ,la loi de finance 2019 régule l abus d investissement agricole dans le but de défiscaliser ….c est dire que du pognon il y en a …..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif
        Dispositif anti-abus contre le suréquipement

        « Afin d’éviter tout abus lié à l’achat-revente de matériel agricole dans le cadre du dispositif DEP, la loi de finances pour 2019 exclut de l’exonération des plus-values professionnelles (article 151 septies CGI), les cessions de matériels agricoles roulants (tracteurs, moissonneuses, remorques, citernes, etc.) détenus depuis moins de deux ans et acquis au cours d’un exercice au titre duquel la déduction a été rapportée. »