Humains de tous poils, revendiquez enfin de vrais droits !!!!

Tout d’abord, parlons des besoins fondamentaux :

Pouvoir se nourrir, ne pas avoir froid l’hiver, avoir un accès à l’eau potable (après tout, rien de plus que l’ensemble des espèces peuplant la planète terre)

Pas de loyer pour lui

Pour résoudre enfin le problème de ces besoins fondamentaux, il n’y a pas 36 solutions, attribuons un bout de terre à chaque humain ! Et de la terre (habitable) il y en a largement pour tout le monde, car aujourd’hui il y a encore l’équivalent de 25000m2 par individu !

Je revendique donc l’attribution à chaque humain de l’équivalent de 1000m2 de terre pour ses besoins fondamentaux que sont , pouvoir y produire sa nourriture, et y construire son habitat ! Parce que l’ensemble des espèces ont un accès aux ressources terrestres et, s’y construisent un habitat !!!

(1000m2 sur 25000, ça laisse de la place pour les autres espèces faunes et flore)

Je revendique le droit d’y construire l’habitat que l’on veut, et sans aucune contrainte de l’état, à part une très bonne isolation, et des matériaux locaux ou régionaux, parce que le Renard n’a jamais fait de demande en Mairie pour fabriquer son terrier, et je me fout de savoir si cela va plaire aux touristes qui visite , car eux ne font que passer, moi, j’y vit !!!

Je revendique un accès gratuit à l’eau potable, qui est avec le soleil, le deuxième élément qui permet la vie sur terre, ce besoin doit donc être un service public gratuit pour l’ensemble des humains. j’ai demandé dernièrement aux sangliers du coin, aucun ne reçoit une facture d’eau !!!

Sachant que les humains de la base travaillent à minimum 50 % pour ces besoins fondamentaux, nous venons déjà de gagner 50 % de liberté !! ça devrait déjà en détendre certains !!

La SANTE

aujourd’hui, la santé coûte environ 200 milliards par an, ce qui nous fait du 5000 euros par an et par cotisant, c’est tout simplement hallucinant !!!!

Si je prend mon propre cas, à raison d’une visite par an chez le généraliste et 3 opération en 30 ans, j’ai coûté environ 30×25 et 2000X3 = 6750 , ainsi qu’environ 100 euros par an chez le dentiste en moyenne, et une paire de lunette à 100 euros (et encore, je suis large) TOTAL = 9850, alors que j’aurai dû coûter 5000X30, soit 150000 euros, QUESTION, ou sont passé les 140000 euros manquant ??

Bref, tout cela pour dire, qu’il doit être tout à fait possible, d’avoir un système de santé pour beaucoup moins cher….d’ailleurs, encore aujourd’hui certains pays n’en ont pas (de gratuits) .

Quand j’étais jeune, on allait pas à l’hôpital pour des bobos, il y avait les dispensaires pour cela, et ils soignaient très bien sans toute l ‘électronique que l’on trouve aujourd’hui chez les médecins et dans les hôpitaux, ces ressources doivent être avant tout réservées à la chirurgie !

Mais bien sûr, la santé doit rester gratuite, mais optimisé au niveau de ses coûts. A commencer par une médecine de prévention via une alimentation saine

POUR LE RESTE DES BESOINS

Le travail : à réduire au strict minimum et pour le bien commun, car ce n’est pas un besoin à la base ! Et interdire le travail à plus de 10km de chez soi en milieu rural, et 1km en milieu urbain

La production des biens et services : interdire l’obsolescence programmée et ne produire que des objets pouvant durer une vie d’humain minimum. Et mettre dans le domaine public les biens améliorant la vie des humains en général !

Promouvoir la création de bien et services améliorant le confort humain, dans le respect des ressources terrestre.

Économie : battre notre monnaie (qui ne sera qu’un outil d’échange et rien d’autre), sortir du mondialisme, échanger à l’international uniquement sur une base de banque solidaire (en cas de pénurie dans un pays), interdire la spéculation, interdire l’usure, etc…etc…

A vos suggestions, ou critiques….

Logic

36 commentaires

  • c’est « LOGIC »

    bonjour

    p’tain que çà fait plaisir……

    une eau non empoisonnée, une terre non empoisonnée..de l’air non empoisonné.. du soleil…ni dieu..ni maître.. ni banksters…

  • logic

    Merci Volti pour les illustrations https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • logic

    l’humain est-il trop habitué à sont état d’esclave pour ne pas voir la réalité en face??

    • Maxandre

      L’humain est trop formaté par un système/entourage déconnecté de la réalité.
      Il pense même avoir un libre arbitre malgré ce formatage.

      Nous avons des devoirs aussi, dont celui de bien éduquer nos descendants.

      L’éducation devrait amener chacun à voir/comprendre/respecter la dure réalité de la vie dans l’écosystème en incluant un stage initiatique traditionnel de survie dans la nature en solitaire(suivi d’un autre stage en groupe) pour apprendre à vivre en autonomie/société en subvenant à nos besoins fondamentaux durablement tout en gardant un emprunte écologique neutre/négative et protéger la biodiversité.
      Apprendre à se protéger/débarrasser des prédateurs aussi(FM, mafia, oligarques, etc…)

      Sujet/Article important qui devrait se retrouver aussi dans le forum pour mieux développer/durer.

      Merci Logic
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    J’avais la maison sur les 1 000 m2 qu’il m’a été impossible de cultiver car terre argileuse sur la totalité de l’épaisseur, malgré des amendements assez nombreux cessés après devant le maigrissime résultat, les différences de température entre jour et nuit – à 1 100 m d’altitude – le vent permanent ou presque…

    Ici, 350m altitude, terre à vignes et à oliviers, très peu de cultures alimentaires sur des hectares et des hectares – pas les miens – de la contrée. Donc alimentation locale extrêmement chère de ce fait, au même prix que le bio c’est tout dire.

    Alors attention toutes les terres n’étant pas cultivables il ne sert à rien de généraliser en disant : 1 000m2 par foyer. Ce serait l’idéal bien sûr, mais pas partout hélas.

  • Leveilleur

    Au tout début les hommes qui naissaient, avaient un territoire pour cultiver et faire de l’élevage, cependant la notion de propriété s’est étendue toujours plus, au détriment de ceux qui sont arrivés après, les obligeant à travailler pour acheter la nourriture à ceux qui avaient des Terres, mais cette échange ne vaut que si chacun possède un travail.

    Or aujourd’hui le travail disparait aux profits des machines, de la concurrence, des délocalisations, des faillites… et ça c’est un véritable problème qu’il est temps de résoudre.

    Il fut un temps où on pouvait traverser la rue pour trouver un autre travail mais maintenant c’est devenu une concurrence rude car pour un seul travail, il y a 10 personnes qui attendent, si ce n’est 20 et je ne parle pas de la culpabilisation de ne pas avoir de travail ou des conditions et du chantage que les patrons exercent pour nous obliger à être compétitif entre nous.

    Partant de ce constat, il est temps de donner à chacun les moyens de sa subsistance, un revenu universel décent pour tous ou répartir les terres équitablement me semble être les seules solutions, ce monde ne doit plus fonctionner sur le mérite mais sur le droit de chacun à pouvoir vivre décemment sur cette Terre sans être tributaire des premiers arrivés.

    A l’origine, la Terre nous a donnée ses fruits et cette notion de gagner sa vie est absurde, la vie nous est donnée nous n’avons pas à la gagner et penser, c’est comme ça, c’est encourager la dite société à exploiter l’humain sans que celui-ci ne puisse revendiquer son droit à la vie sans conditions. Les seigneurs c’est fini, il est temps que le partage des terres redevienne une priorité vitale pour tous.

  • LaoTseu

    Au bout de deux lignes j’ai su que c’était toihttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    Je pense que personnes n’est propriétaire sur terre, hors territoire vital à la survie, la propriété est pour moi du domaine de l’esprit, alors que nous somme juste de passage sur terre…, la propriété chez l’homme a créé des ravage sur cette planète…
    Nous avons tous besoins de terre et d’espace, c’est une nécessité, mais ça doit en resté là . un arbre sur notre terre ne nous appartiens pas, de même que tout les insectes qui y loge…

    J’ai une question, pense tu que nous somme trop nombreux sur terre ?

    • logic

      je n’ai pas approfondi, mais je suis plus précisément pour la propriété d’usage, et l’abolition de la propriété privée lucrative!

      en permaculture, on pourrait nourrir 100 milliards sans soucis, nous ne sommes donc pas trop nombreux a proprement parlé, nous sommes surtout mal répartit, et trop hors-sol pour respecter nos ressources terrestre, car déconnecté de la nature.. d’où l’urgence de réintégrer l’humain dans son milieu naturel via un bout de terre, car j’ai rarement vu un humain polluer son environnement proche! bien sûr, il y aura toujours des exception ;)

      Ensuite, au dela d’un certain seuil, se poserait surtout le problème de promiscuité et la sensation d’étouffement, ne serait-ce que par les nuisances sonores!!

  • M.G. M.G.

    Simplement merci Logic pour cet article https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    Je rejoins pleinement Lao Tseu sur le fait que nous ne sommes que de passage sur cette belle planète. Sept milliards d’âmes qui vivent une expérience d’incarnation physique sur un même plan d’existence, générant tour à tour de bonnes ou de mauvaises énergies, faisant bon ou mauvais usage du corps qui leur est alloué, sans que quiconque ne puisse y faire obstacle. Ceci donne un début d’explication quant à l’origine du brouillard dans lequel nous avons l’impression d’évoluer.

    Ceci dit, chaque individu demeure le créateur en conscience du déroulement de son existence. Chacun être est générateur de ses propres choix et orientations, de ses bonheurs comme de ses souffrances. Il serait donc vain d’espérer un quelconque changement venant de l’extérieur quand ce que nous percevons justement à l’extérieur n’est que le reflet de ce que nous créons intérieurement. Pensez positif et le positif viendra à vous, modelez en conscience votre chemin et il se dessinera sous vos pieds https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif, le reste n’est que gesticulation dans un monde matériel sur lequel vous n’avez et n’aurez jamais d’emprise …

    M.G.

  • LaoTseu

    « Il serait donc vain d’espérer un quelconque changement venant de l’extérieur quand ce que nous percevons justement à l’extérieur n’est que le reflet de ce que nous créons intérieurement. »

    J’ai rarement entendu dans ma vie de tels propos, c’est même très très rare et pourtant d’une logique incontournable, je ne sait pas pourquoi cette vérité n’existe pas dans 90% des consciences et qu’une seule fois dans ma vie j’ai entendu une personne me dire cela et c’était y a plus de 10 ans…

    Merci

  • predateur

    oui mais tout le monde ne veut pas de ses 1000 m2
    combien de gens vivant à la campagne cultive un jardin ????on préfére le tracteur tondeuse et passer chez monsieur leclerc pour les besoins courants
    pour ce qui est de la santé,ceux sont les propos d une personne dont la vie a gratifié d une bonne santé ,ce n est pas le cas de tout le monde
    ce texte démontre ,si cela est encore nécessaire ,que le mouton de bergerie est un grand nombriliste, que seul son expérience peut faire référence ,son jardin ,sa maison ,son eau ,sa santé……
    ne prends pas ma réflexion pour une attaque personnelle, bonne soirée à toi logic ,parce que malgré tout j ai de l estime pour toi…….https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifje retourne au boulot ….pour moi c est travail sans restriction https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • logic

      je ne revendique pas une obligation de vivre de son bout de terre, mais juste un droit au sol !

      « pour ce qui est de la santé,ceux sont les propos d une personne dont la vie a gratifié d une bonne santé ,ce n est pas le cas de tout le monde »
      non, ce sont les propos de qq qui est juste responsable de sa santé avant que les autres le soit (l’état), une alimentation saine, bio et équilibré, suffit amplement pour avoir un système immunitaire a toutes épreuves, et pour les faiblesses hivernales et les bobos, huiles essentielles, argile blanche, charbon actif, constituent ma pharmacie depuis plus de 30 ans, et cela me coûte environ 50 euros par an, dont je me fout de n’être pas remboursé, car ma santé est beaucoup plus importante qu’un éventuel remboursement sécu (qui devrait être réservé exclusivement aux maladies graves et aux hospitalisations)

      « ce texte démontre ,si cela est encore nécessaire ,que le mouton de bergerie est un grand nombriliste, que seul son expérience peut faire référence ,son jardin ,sa maison ,son eau ,sa santé…… » tu es trop habitué a fonctionner en mode binaire, proposer un droit en plus pour l’homme et en l’occurrence ici un droit au sol ne sous entend pas que les humains doivent tous vivre de leur potager et construire leur cabane, Libre à chacun de vivre comme il l’entend, pourvu que cela soit dans le respect des autres et de la nature, la liberté et le libre arbitre doivent eux aussi être des droits fondamentaux !

  • DTC

    Encore une fois, j’adhère grosso modo à ta « logic », tant cela va de soi qu’on ai les mêmes droits que tous les êtres vivants. C’est le droit d’atteindre la vraie autonomie. Le vrai « travail », sain, naturel, que chaque être vivant doit faire pour vivre et participer au vivant. En ça, ceux qui critiquent les « assistés » n’ont rien compris car personne n’est autonome via l’argent.

    Un truc qui me gène dans les réflexions que nous avons tous l’habitude de faire est de penser les solutions systématiquement à l’échelle nationale (ou plus). Or, d’une part les réalités pédologiques, climatiques (etc) sont différentes d’un endroit à l’autre, et d’autre part, choisir de s’émanciper (car s’autonomiser en revient à ça) conduit forcément à la destruction des structures civilisationnelles. Prendre nos ressources seulement ici implique de fait qu’on ne les prendra plus ailleurs (car l' »ailleurs » pour nous est le « ici » de quelqu’un d’autre) et donc l’esprit de colonisation (« gestion ») générale s’effondre et avec lui l’Etat, qui n’a d’autre raison d’exister que le pouvoir, le contrôle.
    On ne peut donc espérer maintenir en même temps un système de santé (maladie) ni de monnaie à grande échelle (ce qui ne me gêne pas).

    L’autonomie locale est donc la voie (la bonne je pense) mais implique de repenser la gestion des problèmes d’une autre manière: ici, sur cette commune, dans cette forêt, avec ce groupe d’individus etc. Elle nous conduit tout naturellement à fonctionner en petits groupes (communautés) pour lesquels les limites doivent être définies par les limites des autres groupes et ainsi de suite.
    Finalement, prétendre à l’autonomie, c’est être réellement révolutionnaire et ça changera tout.

  • gneu

    Abolition de la propriété privé ?

    Merde, mais concrètement, comment fait-on ?

    Pour ma part, je suis déjà propriétaire de plusieurs immeubles qui me rapportent pas mal, je suis également propriétaire de nombreux terrains que je loue à divers exploitants. Je n’ai plus besoin de travailler, l’argent tombe régulièrement sans trop d’effort ce qui me permet de vivre confortablement dans ma villa de 350 m² en Provence sur un grand terrain de 8500 m² arboré avec mes 2 piscines. J’ai une vie cool, j’aide mes proches lorsqu’ils sont des difficultés, je me fais plaisir, mes soucis sont réduits au minimum car même si un de mes innombrables business me lâche, il me reste les autres pour assurer mes arrières.

    Donc, concrètement, on fait quoi ? Je vous cède tous mes biens pour votre projet ?
    Pourquoi pas… je suis prêt à vivre plus simplement et cultiver mes 1000 m²… mais encore moi, ce n’est rien… j’ai un oncle qui est le patron d’une très grande boîte et qui a des actifs un peu partout, possède de grands immeubles dans un peu toutes les villes de France, il est propriétaire de grandes zones d’exploitation sur lesquelles sont installés les géants du commerce etc. Lui aussi, il doit renoncer à tout ce qu’il a accumulé et tout céder ?
    Et encore, lui, ce n’est rien, dans ses amis du Rotary Club, il a des potes qui possèdent des villes entières, des réseaux complets (distribution, presse), des yachts de luxe et qui ont de sombres relations avec divers trafics… On fait quoi ? Je leur transmet ton article pour qu’ils l’abondent ?
    Pas sûr que ça passe. Ces gens là ont une certaine capacité à résister et à influer sur notre monde… Et ils feront tout pour que chacun reste à sa place. Jamais ils ne voudront renoncer.

    Mais… s’ils commencent à avoir très peur, peut-être vont-ils commencer à lâcher deux trois trucs… ? Car une guerre civile, ça ne les arrange pas spécialement. Ils pourraient être touchés directement ou indirectement (dans leur famille, tous ne sont pas aussi favorisés)
    Finalement, les casseurs ont peut-être raison ?
    Parce que faire une révolution pacifique, moi je veux bien (j’y réfléchis d’ailleurs) mais j’ai encore du mal à voir comment ça pourrait s’organiser.
    Donc question : faut-il faire notre émancipation en douceur ou violemment ?

    • predateur

      je crois qu aujourd hui tu n es pas du bon côté de la barricade https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
      et tu ne dois pas être le seul …..tous les besogneux qui ont épargné toute leur vie,grace à de nombreux sacrifices, pour assurer leur vieux jours dans des placements d assurances vie ou des retraites par capitalisation ne doivent pas être trés optimistes aujourd hui ……

    • logic

      comme l’a déja dit étienne Chouard, il y a des cas de figures ou les armes sont la seule solution pour faire entendre raison! le pacifique, nous y sommes, et Dieu sait que nous avons été patient face aux injustices de ce monde!
      l’humanité n’accepte plus son esclavage, et il va falloir que certains payent l’addition ou dégagent….

      • predateur

        quand je vois les débats des gilets jaunes ,où certains ne veulent pas rencontrer les représentants de l états et les autres qui y sont favorables ,je me dis qu il faudrait bien finir par trouver une position commune,surement mon côté binaire …..avec mélenchon assit à côté d eux …..aux anges
        l esclavage en france ??????tu dois être trop jeune pour avoir la bonne définition de ce mot ….
        il m est arrivé de bosser pour un bourgeois il y a une trentaine d années qui me payait avec ses habits et ses chaussures ( un peu trop grandes pour moi)dont il voulait se débarrasser pour renouveler sa garde robe…..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        • logic

          tu es tellement habitué à travailler pour gagner ta vie, que tu ne vois même plus à quel point tu n’es qu’un esclave, moderne, soit, mais esclaves!

          C’est quoi ton projet pour ton incarnation sur terre, à part travailler pour vivre??
          Tu n’es même pas capable de réaliser que nous sommes la seule espèce à devoir travailler pour vivre, juste pour remplir les coffres des banquiers internationaux….

          Oui, même en France tu es un esclave, et ne vient pas me dire qu’il y a pire ailleurs, la culpabilité de mon c.., j’ai passé l’age!
          Ne pas être esclave, c’est naître sur une planète ou tu peux planter sur ton terrain et y construire ta maison, c’est tout simplement le minimum vital pour une espèce sur une planète, sans cela, cela s’appelle de l’esclavage, il n’y a pas d’autre mots!
          sur cette terre, il y a à manger pour tout le monde, à tel point que l’on fait même des stocks et que l’on spécule sur les cours à partir de ces stock, la terre est abondance, la rareté de l’argent est purement artificiel, croire en sa rareté, c’est comme adhérer à une religion….

Laisser un commentaire