Permaculture Près de Chambéry, Venez Apprendre en Nous Aidant …

Vous connaissez tous Sylvain Rochex et ses billets décoiffants. Il propose à ceux qui sont intéressés, d’apprendre sur le tas la permaculture, en mettant « les mains dans le cambouis » en l’occurrence les mains dans la terre. Vous serez bien reçu si vous rendez visite à Sylvain et son équipe, n’hésitez pas. Partagez !

Du 13 mai 2018 au 14 mai 2019

Projet : Nous menons une recherche en autonomie et en permaculture au sommet d’une colline en Savoie à 35 km de Chambéry et 60 de Grenoble. Nous sommes 2 à œuvrer en continu sur le lieu et nous aimerions beaucoup être plus souvent visités afin d’œuvrer à plusieurs, partager, rencontrer…

Offre : Le plaisir de séjourner dans notre lieu paradisiaque et d’apprendre plein de chose en permaculture.

Demande : Un esprit d’autonomie et un goût à évoluer en pleine nature.

Informez vos amis et contribuez à la réussite de ce projet.

Sylvain Rochex pour ÉcovillageGlobal

 

6 commentaires

  • COOL !!!

    De la main d’oeuvre gratuite…

    Bon, au moins, il ne demande pas de payer pour une « formation », contrairement à bons nombres de « stages en permaculture », ou vous payez et avez droit à un repas de légumes…

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • CryptoKrom

    Main d’oeuvre gratuite Fenrir ? Fallait payer pour travailler ?
    bin tiens alors l’insistance de Pole Emploi pour faire des stages non-rémunérés sous
    pretextes de Découvrir des métiers…hum, …va faloir tenter.
    Me faut les coordonnées de Sylvain !
    Ah bin sa y est, mail envoyé !

  • Rainette

    Ben le jardinage c’est un sport qui vaut bien les autres. J’en fais beaucoup dans mon jardin ces temps-ci; Je défriche, je « grelinette », je roule la brouette, je joue du taille-haie et de la débroussailleuse… Et j’aimerais bien avoir de la compagnie sinon de l’aide. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif J’irai bien voir ce qu’ils ont comme projet ces garçons-là. Sauf que, du sud bretagne à la Savoie y’a un bout.
    C’est pas d’aujourd’hui que les stages sont non rémunérés. J’en ai fait plusieurs dans différentes entreprises… même pas eu un merci. Et pourtant l’aide apportée était réelle. Et dans certains endroits fallait se battre pour apprendre quelque chose. On avait tendance à vous faire faire des choses en retard qui les arrangeaient eux mais ne vous apprenaient rien à vous. Pppfff ! Au moins, en permaculture, peut-être qu’ils repartent en ayant appris de bonnes bases.

  • CryptoKrom

    La Liberté de choix de son avenir professionnel fait parti des nouvelles lois Emploi / Formation
    Cela va a l’encontre du refus d’offres raisonnables…
    on va voir si les nouveaux métiers Ecologiques seront pris en compte.

  • Mon fils aîné et ma filleule voulaient y aller cet été mais je ne savais pas trop si c’était possible. Je ne voyais rien en ce sens sur le site descolarisation.org, j’étais un peu perdue. A présent, c’est parti, mes jeunes vont pouvoirs s’organiser. Merci pour l’article volti.

  • senzu

    Ca me fait super mal de voir que nous voudrions profiter de quoique ce soit alors que pullule jusqu’à la nausée des stages payants ultra-chers de permaculture (où les stagiaires bossent) sans que personne leur lance des griefs. Nous, on dit juste clairement : venez nous aider si ça vous chante et on serait des profiteurs ?????! En plus, on ne vend pas la production contrairement là aussi à 99,99% des gens qui font ça. Chez nous, si les gens veulent passer la journée dans le hamac, ils font bien ce qu’ils veulent et on ne s’affiche pas au dessus des gens en matière de connaissance alors que pourtant on en connaît un rayon. Continuez de mal diriger vos attaques. Mais pardon de ne pas vous proposer : stages payants, diplômes, esprit scolaire (avec des profs et des élèves), certifications, label, logo, association Loi 1901, site web profilé et stylé avec paiement CB. Là, vous nous respecteriez peut-être. Et puis là, on aurait du monde et on serait même parfois déifier par les gens. Monde à l’envers. Je vois aussi que les gens attendent je sais pas quoi comme tracts, affiches, annonces de stages ou autres. Notre lieu existe, c’est un peu relou de devoir communiquer toutes les trois semaines. Mais bon, c’est la fameuse course à la reconnaissance sociale devenue aussi impossible à tenir que toutes les autres courses sociales, et que ça me va très bien d’abandonner. S’il vous faut constamment une annonce toute fraîche (ou une super association avec des salariés qui font du mailing et du lobbying) pour vous saisir de votre téléphone, on a un grave problème et on ne sait pas ce qu’est la permaculture. S.R.