Devinez qui doit permettre aux banques de prêter aux entreprises suivant le FMI?

Il faut bien que les banques aient de l’argent à prêter aux entreprises qui n’ont plus un sou!!! Bien sur, ces même-banques pourraient utiliser tout l’argent qu’elles ont extorqué plus ou moins (et plus souvent moins) légalement, et sans la moindre once de méchanceté envers ces financiers qui travaillent avec notre argent avant tout, un petit rappel:

Officiellement, cela serait la panique dans les banques puisque un prêt immobilier sur deux serait irrégulier, et encore, pas une grosse panique, puisque ce sont quand même les banques, et de ce fait, elles n’ont pas trop à s’inquiéter non plus… Surtout avec nos politiques au pouvoir! Il y avait déjà les scandales du libor et de l’euribor, les banques ont été condamnées dans certains pays, mais pas en France malgré le fait que plusieurs dizaines de millions de foyers aient été concernés, « l’ennemi intime de la finance » veillant bien à ce que les banques ne soient pas trop embêtées pour leurs magouilles… Ensuite, il y a eu cette histoire d’assurances imposées sur les prêts contractés, là aussi, il y avait un scandale qui a fait plouf… Et n’oublions pas les emprunts toxiques totalement illégaux qui ont été proposés aux municipalités et hôpitaux de France, une arnaque immense. Mais c’est oublier nos politiques qui ont d’abord commencé à vouloir « aider financièrement  » les municipalités pour pour ne pas qu’elles attaquent les banques en justice, et qui au final, ont fait passer une loi pour tout simplement rendre les banques inattaquables! Donc, le scandale existe, mais il ne faut pas s’inquiéter pour les banksters, ils ne risquent pas grand chose au final…

bankster

Il faut croire que les banques sont dans un état financier pitoyable. On peut par exemple regarder les « effets leviers » (leverages) pour celle-ci, aux dernières nouvelles, c’était assez mauvais, très mauvais même, et pour faire croire que certaines sont un tant soit peu fiables, l’UE a même assoupli les stress-tests avec la Dexia.

Mais ce n’est pas tout, si le FMI conseille d’utiliser votre argent pour garantir les prêts aux entreprises, il ne faut pas oublier non plus que le FMI a également conseillé de braquer votre argent directement sur vos comptes voir également ici) pour sauver ces même-banques, c’est la technique qui a été utilisée à Chypre, et qui va vous tomber dessus un de ces quatre…

Alors, si vous n’avez pas encore vidé votre compte, si vous avez un moment la semaine prochaine…

Le Fonds Monétaire International (FMI) a exhorté les gouvernements des pays européens à apporter leur garantie pour inciter les banques à augmenter l’octroi de prêts aux entreprises afin de stimuler la reprise économique.

Autrement dit, il recommande que les contribuables financent des garanties pour permettre aux banques de prêter de l’argent lorsqu’elles sont dans l’incapacité de le faire, ou lorsque consentir un crédit est trop risqué.

Dans son Rapport sur ​​la stabilité financière mondiale publié mercredi, le FMI constate que six ans après la faillite de la banque Lehman Brothers, les banques qui représentent 40% des actifs bancaires mondiaux ne sont toujours pas en position de fournir suffisamment de crédits pour soutenir une relance de l’économie. Dans la zone euro, cela est même vrai pour les banques qui détiennent près de 70%  des actifs bancaires.

Ce sont surtout les PME qui manquent d’accès au crédit, car les grandes entreprises ont la possibilité de se refinancer sur le marché obligataire, et elles ont de ce fait bénéficié du tsunami de liquidités avec lequel les banques centrales ont inondé les marchés. Or, les petites entreprises représentent 99,8% de l’économie européenne, et elles ont désespérément besoin de fonds pour investir et recruter des employés, et stimuler ainsi l’économie.

Article complet sur l’Express.be

 

2 commentaires

  • Maverick Maverick

    http://tinyurl.com/mdqwlbt

    http://tinyurl.com/omfwh75

    + CICE + Pacte de compétitivité + Flexisécurité …

    Après Valls qui fait des déclarations d’amour au MEDEF, Macron est en train de faire un appel du pied aux experts-comptables : On dirait que la manoeuvre consiste à donner des gages aux 99,8 % d’entreprises qui n’ont pas accès à la manne financière ? Il ne faudrait pas qu’ils se la jouent « Occupy », alors on leur promet un « New Deal » en échange du matraquage des chômeurs; un New Deal financé par une titrisation de notre épargne, un « redressement » des déficits sociaux et probablement du déficit budgétaire qui sera financé par les banksters à qui on donne de l’argent gratuit pour le prêter à l’Etat, et qui sera rémunéré avec nos impôts.
    Il y a un paramètre manquant dans ce calcul de technocrate : Les débouchés. A qui (et quoi) les PME vont-elles vendre ?
    – A l’export, elles ne pourront jamais s’aligner, à cause d’un Euro trop fort, de coûts salariaux moins compressibles que ceux des pays concurrents, et d’un retard trop grand sur les créneaux porteurs (énergies renouvelables, nouvelles technologies).
    – Sur le marché intérieur, le pouvoir d’achat va être tellement laminé que ce n’est pas la peine d’y compter, même si on commence à tous s’endetter à mort.
    – Et comme d’habitude, les « Cost Killers » des grands groupes vont plumer les sous-traitants : la boucle est bouclée, l’argent atterrit encore une fois dans les poches des multinationales. Après avoir été siphonné de nos fiches de paye, et de nos comptes en banque.