Fukushima, fusion confirmée par Stephen Lendman

Avec toutes les informations venant du Japon, tantôt rassurantes, tantôt alarmantes, il est difficile de savoir exactement ce qu’il s’y passe vraiment. Stéphen Lendman nous rapporte les faits suivants, je suis en partie d’accord avec cet article, l’ayant mis en évidence dans le billet « Fukushima, le syndrome Japonais« ,Je serais plus prudente en ce qui concerne les autres allégations. Ayez l’esprit ouvert et réfléchissez, sur la possibilité d’un acte induit, surtout si on se souvient du lapsus de Bertrand Barré conseiller scientifique d’Aréva où il dit «  » nous sommes face à un ACTE » », pour se reprendre aussitôt «  »heu! une catastrophe » »……A vous de voir!
le lapsus à écouter «  »http://www.dailymotion.com/video/xhko71_haarp-est-il-responsable-du-tremblement-de-terre-japonais-y_news«  » Merci à Arlette et Mickye

Source de l'image http://nucleaire-nonmerci.net/dechetsradioactifs.htm#securite>

Le 6 avril, Reuters a signalé que « le noyau du réacteur nucléaire de Fukushima au Japon est entré en fusion et a traversé la cuve du réacteur, »déclare le républicain Edward Markey lors d’une audience à la Chambre à propos de la catastrophe :
« J’ai été informé par la Commission de Réglementation Nucléaire (CNR) que le noyau a tellement chauffé qu’une partie de celui-ci a probablement fondu dans la cuve du réacteur. »
Promouvant avec inconscience la prolifération nucléaire, la Commission de Réglementation Nucléaire américaine est tristement célèbre pour dissimulation et déni de ses effets nocifs. En conséquence, leurs rares aveux confirment vraiment une réelle fusion du cœur dans un ou plusieurs réacteurs, signifiant qu’énormément de rayonnement est relâché de manière incontrôlable dans l’atmosphère, l’eau et le sol, sur une vaste zone. C’est le scénario cauchemar ultime qui se déroule actuellement, mais ne vous attendez pas à de grands reportages dans les médias ou des explications des représentants du gouvernement.
Lire la suite

Mediator : l'Etat met en place un fonds public d'indemnisation

On l’avait presque oublié celui-là!!! Quelques catastrophes et un débat inutile pour bien racoler auprès des militants frontistes avant 2012 et l’histoire du médiator est presque tombée dans l’oubli le plus total, sauf pour les malheureuses victimes qui se sont prit en pleine face le mépris du laboratoire incriminé…

Les modalités d’indemnisation des malades ayant pris du Mediator ne sont toujours pas connues, malgré l’insistance du ministère de la Santé.

Les modalités d’indemnisation des malades ayant pris du Mediator ne sont toujours pas connues, malgré l’insistance du ministère de la Santé. | (lp/frédéric dugit.)

Dans le scandale du Mediator, le gouvernement essaie de remettre de l’ordre. Le président de l’Association d’aide aux victimes du Mediator et de l’Isoméride (AVIM), Dominique Courtois a annoncé mercredi soir à l’AFP que le ministre du Travail et de la Santé avait annoncé l’instauration d’un fonds public d’investissement.

Lire la suite

Le Japon utilise de l'azote pour éviter une explosion à Fukushima

Rien n’est réglé, mais tout va pour le mieux! J’ai lu un article ce matin, où un « expert » déclare ***L’accident de Fukushima ne devrait pas avoir d’impact grave sur la santé, selon un expert***. Me voilà bien perplexe, comment les tonnes de matériels radioactifs déversés dans l’eau et dans l’air, seraient sans impact grave pour la santé?? Comment 7.5 millions de fois la norme déversée dans l’océan serait sans danger pour les humains et rien qu’eux, car bien sur pour les habitants de l’océan, il en est tout autre, interdiction de consommer, c’est le moins que l’on puisse faire…….Un lien pour savoir le taux de radioactivité près de chez vous, cliquez sur le département et sur votre commune ou ville, elles y sont presque toutes http://www.proxiti.info/ merci Arlette!

image d'illustration http://www.creusois.com

Les techniciens de la centrale nucléaire de Fukushima (nord-est du Japon) ont commencé, jeudi 7 avril, à injecter de l’azote pour prévenir une explosion dans un réacteur endommagé et empêcher une aggravation de l’accident nucléaire le plus grave depuis Tchernobyl il y a 25 ans.
Lire la suite

Fukushima, le syndrome Japonais…

Depuis le début, je vous tiens informés de tout ce qui se passe au Japon, j’ai essayer de mettre tout les liens possibles, les cartes, pour que vous puissiez savoir!
Ce soir je vous met un article qui malheureusement va dans le sens que je craignais depuis le début. Comme vous avez pu le remarquer, ce sont les conflits qui ont la priorité, pourtant on devrait peut être faire un effort et grandir un peu, nous risquons sous peu, de nous retrouver dans une situation où décréter un cesser le feu ne sera pas suffisant. J’espère qu’il y aura une solution pour les millions de Japonais qui souffrent, et pour tout le monde. L’éveil des consciences doit passer aussi par des épreuves, puisse cet éveil ouvrir les yeux et le cœur, à tout les humains de la Terre, ça changera un peu!


Alors que dans les rangs de la nucléocratie, on s’ingénie à minimiser, quitte à dissimuler une partie de la vérité, le corium est manifestement en train d’attaquer le béton, après avoir traversé l’acier du réacteur.

Sommes-nous en présence du fameux syndrome chinois évoqué pour la première fois par le physicien Ralph Lapp, en 1971, se basant sur les rapports d’une équipe de physiciens publié en 1967

sous la houlette de Docteur W.K. Ergen ? lien

On peut le résumer ainsi :

Les éléments en fusion du cœur du réacteur nucléaire se transforment en corium, sorte de magma atteignant des températures énormes (entre 2000 et 3000 degrés) et qui après avoir percé l’acier de la cuve du réacteur, traverse à son tour le béton, puis atteignant la terre, s’enfonce sans qu’il soit possible de savoir où il s’arrêtera en détruisant tout ce qu’il trouve sur son passage. lien

Il est composé des assemblages d’uranium et de plutonium fondus, et des gaines métalliques qui les entourent, et inexorablement, profitant des fissures du béton provoquées par le séisme, il s’enfoncerait dans le sol.

Certains sont convaincus qu’il ne pourrait descendre indéfiniment en direction du cœur de la planète.
Lire la suite

Ce que les médecins pensent de la vaccination : l’enquête-choc, non publiée, de l’INPES

Rien de bien neuf en fait, nous le dénonçons depuis un long moment déjà, le monde médical tiens plus de l’arnaque qu’autre chose, quand aux vaccins, depuis l’histoire du H1N1, la propagande médicale se fissure inlassablement pour laisser percevoir au final quelques bribes de vérité qui font mal! Je ne crois plus en la médecine, pas celle qu’ils nous proposent actuellement…

Alors que l’on nous a seriné, pendant des années, que les doutes sur les vaccins n’avaient pas lieu d’être, « que ces produits étaient parmi les plus sûrs », que le corps médical est en majorité en faveur des vaccins et que les populations sceptiques sont très minoritaires et soit-disant d’origine sectaire, une enquête-choc de l’INPES (tellement choc d’ailleurs qu’elle en est restée NON PUBLIEE) démontre tout le contraire.

Lire la suite

Adieu Japon……

Une rétrospective bien utile, pour savoir et comprendre. Doit on dire adieu au Japon?
Comment faire face après un tel désastre?
Adieu, est un mot pour dire que c’est la fin de tout. Les conséquences vont être terribles pour ce peuple, il va leur falloir du courage pour relever la tête et avancer dans un pays dévasté, pollué, radioactif pour des milliers d’années, sans que l’on sache à long terme, si ce désastre sera planétaire…….puisqu’il n’y a rien à craindre et que tout va bien, nous dit on! On ne commande pas la nature, quelle que soit la technologie…….

Le Japon ne sera plus jamais le même. Il y aura dorénavant un « avant Fukushima » et un « après Fukushima ». La ruine radioactive du Japon a commencé, entrainant le reste de la planète dans son sillon avec le relâchement des démons nucléaires de Fukushima par General Electric (GE) et la Tokyo Electric Power Company (TEPCO). La cruelle réalité est que cette sombre crise va durer des mois ou peut-être même des années et possiblement de longues nombreuses années étant donné que la demi-vie du plutonium 239 est de 24 000 ans.
Lire la suite

Comment l'UE nous empoisonne une fois de plus…

Comment palier au taux de radioactivité des aliments venant de zones contaminées?
L’Oignon Européenne (oui! c’est nous qui l’avons toujours dans l’oignon!) a trouver la solution, en simplement relevant les taux admissibles………….
Va t-il falloir à l’avenir se munir, d’un compteur Geiger pour faire ses courses? C’est ce que laisse entendre l’article posté par Mahamudra. Pour continuer à nous nourrir, on nous empoisonne………..faute de solutions!

Les premiers navires radioactifs vont arriver en Europe mi-avril. Les sociétés maritimes ne savent pas quoi faire.
Un cargo radioactif avec 4.698 containers à bord a été renvoyé au japon par les chinois.
http://www.ftd.de/unternehmen/handel-dienstleister/:gau-in-japan-verstrahlte-frachter-alarmieren-schifffahrtsbranche/60032538.html#utm_source=rss2&utm_medium=rss_feed&utm_campaign=/

Concernant les produits alimentaires, l’UE ne s’est pas longtemps cassé la tête pour trouver une solution:
Lire la suite

Ces guérisseurs qui soignent à distance….

On ne sait pas pourquoi mais ça fonctionne, pourquoi certains hôpitaux auraient ils le numéro de téléphone de personnes qui « enlèvent le feu »? Avez vous un témoignage vécu??

Pour soigner la douleur, ils imposent les mains ou murmurent des secrets. Rencontre avec des guérisseurs du massif Central qui flirtent avec la parapsychologie.

Auvergne, début des années 90.  Une chaudière explose dans un immeuble. Grièvement blessé, les poumons brûlés, un locataire est conduit à l’hôpital et placé dans le coma. Bouleversés, ses parents viennent frapper à la porte de Jean.

« Notre fils est entre la vie et la mort au centre des grands brûlés de Lyon, lui disent-ils. Les médecins ne savent pas s’il pourra supporter les soins. Est-ce que vous pouvez faire quelque chose ? »

Ils lui donnent alors une photo de leur fils, celle de son permis de conduire. Jean s’assoit, ses mains survolent la photo pendant dix minutes. « J’ai senti une profonde souffrance. » se souvient-il. Et puis…
Lire la suite

Nucléaire, témoignage d'Yvonne Roherig…

Il est important de suivre ce qui se passe, et se passera dans les années à venir avec le nucléaire. Une journaliste de France3 Alsace, est revenue de Tchernobyl à l’occasion d’un reportage et son témoignage fait froid dans le dos….si nous ne nous mobilisons pas, dans quelques temps, on pourrait consommer des denrées venant de zone contaminées, qui auront été déclassées pour raison économique, et pour relancer l’industrie, beaucoup voudront aller travailler dans un site soit disant sans danger, ce serait l’horreur absolue etc…c’est important et ce reportage à mon avis, avec ce qui vient d’arriver au Japon, nous allons l’attendre longtemps……………………

Bonjour à tous,

Je reviens d’un séjour de 9 jours en Russie et en Ukraine, à Novozybkov, Tchernobyl et Kiev.
J’y ai vu les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl… Il y a 25 ans.
Les russes et les ukrainiens ne disent pas catastrophe, ils parlent de cataclysme.

8 millions de personnes vivent en zone contaminée; à Novozybkov, Russie, 45 000 personnes survivent: plus d’industrie parce que la région n’attire plus les personnels qualifiés, plus d’agriculture pour cause de contamination des sols, pas de nourriture « propre » pour les plus pauvres qui ne peuvent pas l’acheter et qui se nourrissent « local », s’irradiant et perpétuant le cercle de la contamination par le césium 137. Des enfants dont le système immunitaire est affaibli, avec des problèmes de thyroïde, des familles qui vivent pour partie dans des bidonvilles là où la terre est la plus contaminée; 800 000 becquerel au m2 de césium 137 dans une cour d’école, et rien n’est fait, pas d’argent. Des solutions pourraient être mises en œuvre, mais l’UE préfère financer un sarcophage construit par le consortium français Bouygues/Vinci pour des millions d’euros.
Lire la suite

Au Japon, Nicolas Sarkozy réaffirme le choix français du nucléaire

Pas la peine d’avoir peur ni d’angoisser, le grand chef a dit on continu, il n’y a pas d’autres options, et l’EPR est la dernière merveille (il n’est pas encore construit, a 4 ans de retard, des problèmes à la pelle et un surcoût abyssal) mais il persiste le petit monsieur, il veut le fourguer à tout prix son EPR.

En visite au Japon, Nicolas Sarkozy a réaffirmé le choix français du nucléaire. | (AFP/TORU YAMANAKA.)

Nicolas Sarkozy tenait à être le premier chef d’Etat étranger à se rendre au Japon. Trois semaines après le séisme puis le tsunami qui ont frappé la péninsule nippone, le président français a profité d’un séminaire du G20 en Chine pour effectuer une visite de quelques heures à Tokyo.
Lire la suite

1 269 270 271 272 273 280