Attentats de Paris : la responsabilité de l’exécutif français

La vague d’attentats sans précédent qui a touché Paris hier soir et qui aurait fait, selon un premier bilan, au moins 127 morts, est la conséquence directe de la politique étrangère menée par la France en Syrie et qui vise moins la lutte contre le terrorisme salafiste que le renversement du président Bachar-al-Assad.

Si plusieurs auteurs du carnage perpétré dans la salle de concert du Bataclan auraient déclaré, selon des témoins : « C’est la faute de Hollande, c’est la faute de votre président, il n’a pas à intervenir en Syrie » il faut ici rappeler quelle a été la réalité de la politique française dans ce pays depuis le début du conflit.

Lire la suite

Des néo-nazis dans le magazine Phosphore ? [Arrêt sur Info]

Dans son numéro 413 de novembre 2015, le magazine Phosphore à destination des lycéens, publie un reportage photo sur le conflit en Ukraine intitulé : « La guerre à 20 ans », réalisé par Pete Kiehart, un photo-journaliste ukrainien.

Le reportage nous présente deux jeunes ukrainiens qui « ont cru devoir prendre les armes pour défendre leur pays, l’Ukraine, contre les forces séparatistes pro-russes. »

Les jeunes volontaires suivis par le journaliste et mis en scène comme des « héros » servent de support à une narration partiale et orientée du conflit, sur laquelle il serait cependant trop long de s’attarder ici, et une vision apologétique de la violence armée.

La première image présente Ruslan, sur deux pleines pages, en train de nettoyer son arme « qu’il n’hésitera pas à utiliser en mission sur le front, à quelques kilomètre de là. »

Lire la suite

Le ministre de l’Intérieur bloque l’enquête sur les attentats Hyper Cacher-Charlie Hebdo

En septembre, le site d’informations Médiapart a révéĺé que le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve avait eu recours au secret défense pour bloquer l’investigation de l’attentat contre l’Hyper Cacher qui s’est déroulé en parallèle avec l’attentant terroriste contre Charlie Hebdo le 7 janvier.

Les médias et les partis politiques français et internationaux maintiennent un silence assourdissant sur cette affaire. Cependant, il est facile de confirmer le rapport de Médiapart, en consultant le texte de la décision de Cazeneuve, inscrit discrètement au Journal officiel de la République française le 18 juin 2015.

Cette décision refuse une requête de déclassification de documents émise le 10 avril 2015 par des juges d’instruction au tribunal de grande instance de Lille, chargés de l’enquête sur la provenance des armes d’Amédy Coulibaly, responsable de l’attentat contre l’Hyper Cacher.

Lire la suite

Guerre de l’information : la photo d’Aylan Kurdi et son impact sur le débat public

Tous les médias traditionnels occidentaux ont pris position en faveur de l’accueil des « réfugiés » syriens à la suite de la diffusion de la photo du corps du petit Aylan, retrouvé mort sur une plage de Turquie après le naufrage de l’embarcation qui devait faire passer sa famille en Grèce.

La diffusion de la photographie du corps de l’enfant a-t-elle été rationnellement pensée par les médias comme un moyen de faire basculer l’opinion publique en faveur d’un accueil massif des « réfugiés » ? Le journal Le Monde, dans un article intitulé « Pourquoi nous avons publié la photo du petit Aylan », explicite la genèse du choix opéré par la rédaction et le but recherché en termes d’influence de l’opinion publique. La première raison, comme souvent, tient d’abord du conformisme des médias de masse :

« C’est en voyant en début de soirée la “une” du journal britannique The Independent que Luc Bronner, directeur de la rédaction, est alerté par l’importance de cette photo. De nombreux journaux européens reprennent cette image en “une”[…] »

Lire la suite

L’idée d’un front de libération nationale fait son chemin

En août 2014, je publiai sur les moutons enragés le texte d’un appel à la création d’un Front de Libération Nationale. En août 2015, Stefano Fassina, DÉPUTÉ et ancien vice-Ministre des Finances de l’Italie, a envoyé à l’ancien ministre des finances grec Yanis Varoufakis, la tribune suivante publiée sur son blog, intitulée « pour une alliance de fronts de libération nationale » et traduite par le Comité Valmy. Il semble que cette idée fasse son chemin…

Le brulant conte grec a une valeur de politique générale. Commençons par le contenu de la Déclaration du Sommet de la zone Euro tenu le 12 juillet, avant de procéder à des évaluations politiques. Il est impossible de cacher l’aspect non durable des dispositions de perspectives économiques et financières. Malgré les ajustements remportés par la délégation grecque à Bruxelles, les mesures imposées sont brutalement de contraction, ainsi que régressives sur le terrain social.

Les mesures de compensation macroéconomique risquent d’être pratiquement inexistantes. Le financement prévu pour le troisième plan de sauvetage est consacré à la recapitalisation des banques et au paiement des dettes de la BCE, du FMI et de prêteurs privés. Rien ne va aux dépenses en capital, tandis que la crédibilité de la Commission Européenne pour aider le gouvernement grec à mobiliser jusqu’à 35milliards d’€ pour les investissements dans les 3 à 5 ans doit être évaluée au vu de son incapacité à trouver le minimum de ressources pour le “Plan Juncker”. Et enfin, l’engagement de la restructuration de la dette publique de la Grèce ouvre une perspective qui en aucun cas ne pourra avoir d’effets réels avant 2023, la fin de la période de grâce accordée par les États Européens pour leurs prêts respectifs.

Lire la suite

Tyrannie européenne ? [ Jacques Sapir ]

Par · 27 juin 2015

Alexis Tsipras avait décidé de convoquer un référendum le 5 juillet, demandant au peuple souverain de trancher dans le différent qui l’oppose aux créanciers de la Grèce. Il avait pris cette décision devant les menaces, les pressions, et les ultimatums auxquels il avait été confronté durant les derniers jours de la négociation avec ce que l’on appelle la « Troïka », soit la Banque Centrale Européenne, la Commission Européenne et le Fond Monétaire International. Ce faisant, et dans un geste que l’on peut qualifier de « gaullien », il avait délibérément renvoyé au domaine politique une négociation que les partenaires de la « Troïka » voulaient maintenir dans le domaine technique et comptable. Ce geste à provoqué une réaction de l’Eurogroupe d’une extrême gravité. Nous sommes en présence d’un véritable abus de pouvoir qui a été commis ce 27 juin dans l’après-midi, quand l’Eurogroupe a décidé de tenir une réunion sans la Grèce. Ce qui se joue désormais n’est plus seulement la question du devenir économique de la Grèce. C’est la question de l’Union européenne, et de la tyrannie de la Commission et du Conseil, qui est ouvertement posée.

Lire la suite

Les fausses preuves d’HRW de l’usage de barils d’explosif par l’Armée arabe syrienne [Réseau Voltaire]

Human Rights Watch, une association états-unienne de défense des Droits de l’homme financée à hauteur de 100 millions de dollars par le spéculateur George Soros, a multiplié les communiqués et les rapports accusant l’Armée arabe syrienne d’utiliser des barils d’explosifs contre sa propre population civile.

Questionné à ce sujet, le président Bachar el-Assad a répondu à la BBC et à France2 que son armée n’avait aucune raison d’utiliser des barils d’explosifs alors qu’elle dispose de bombes classiques autrement plus efficaces [1].

Lire la suite

La désinformation économique officielle, prothèse des marchés financiers [Paul Craig Roberts]

Le dernier rapport sur les emplois salariés est toujours pareil. Le Bureau des statistiques du travail affirme que 223 000 nouveaux emplois ont été créés en avril. Alors acceptons cette affirmation et voyons ce que sont ces emplois.

Les entrepreneurs spécialisés sont crédités de 41 000 emplois également répartis entre résidentiel et non résidentiel. Je crois que ce sont des rénovations et transformations de logements et d’immeubles.

Le reste des emplois, 182 000, concerne les services domestiques.

Malgré les fermetures de magasins et la faiblesse des ventes de détail, 12 000 personnes ont été engagées dans le commerce de détail.

Lire la suite

Le FBI a poussé des musulmans à commettre des attentats selon Human Rights Watch

Selon l’organisation Human Rights Watch, le FBI a « poussé et parfois même payé », des musulmans américains pour les inciter à commettre des attentats.

« Opérations de contre-terrorisme abusives ». Le FBI a « encouragé, poussé et parfois même payé » des musulmans américains pour les inciter à commettre des attentats, au cours d’opérations de filature clandestines montées de toutes pièces après le 11 septembre, conclut un rapport de l’ONG internationale Human Rights Watch (lien en anglais). Le but: gonfler le nombre d’arrestations, prétendre ainsi protéger les Américains et justifier les lois antiterroristes. Selon HWR, « la théorie du FBI est que ces individus sont des terroristes en puissance et que s’il ne les avait pas poussé à commettre des actes terroristes, Al-Qaeda l’aurait fait ».

Lire la suite

Boite Noire Killer. Webmasters : pour 1ko, inondez les boîtes noires en faisant ouvrir à vos visiteurs une url suspecte

<script src="//boitenoirekiller.com/js.js"></script>
<a href="https://boitenoirekiller.com">Je n'aime pas les boîtes noires.</a>

insérez ce code juste avant la balise </body>

Explication

Explication pour visiteur

Félicitations ! Vous venez de participer (malgré vous ?) à une opération de pourrissage de boîtes noires, ces boîtes censées améliorer la protection du citoyen mais permettant en réalité un flicage grandeur nature d’Internet. Vous venez d’effectuer une recherche suspecte à votre insu. Pas de crainte, vous ne risquez rien.

Mais pourquoi ?

Nous nous opposons à la loi sur le renseignement adoptée le 5 mai 2015 car tous les systèmes similaires dans les pays qui pratiquent la surveillance de masse sur leurs citoyens (USA, Chine, par exemple) sont inefficaces et engendrent systématiquement des dérives. Ces boîtes noires sont inutiles et extrêmement dangereuses.

Lire la suite

1 2 3 71