La « guerre mondiale contre le terrorisme » a tué au moins 1,3 million de civils [L’Humanité]

Révélations Humanité Dimanche. Un rapport publié par un groupe de médecins lauréats du prix Nobel de la paix révèle qu’un million de civils irakiens, 220 000 Afghans et 80 000 Pakistanais ont péri, au nom du combat mené par l’Occident contre « la terreur».

« Je crois que la perception causée par les pertes civiles constitue l’un des plus dangereux ennemis auxquels nous sommes confrontés », déclarait en juin 2009 le général états-unien Stanley McCrystal, lors de son discours inaugural comme commandant de la Force internationale d’assistance à la sécurité en Afghanistan (ISAF). Cette phrase, mise en exergue du rapport tout juste publié par l’Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IP- PNW), lauréate du prix Nobel de la paix en 1985, illustre l’importance et l’impact potentiel du travail effectué par cette équipe de scientifiques qui tente d’établir un décompte des victimes civiles de la « guerre contre le terrorisme » en Irak, en Afghanistan et au Pakistan.

Lire la suite

Le phénomène des « emplois bidon » [David Graeber]

Article de David Graeber initialement publié en anglais sur Strike Magazine.

Dans les années 30, John Maynard Keynes avait prédit que, à la fin du siècle, les technologies seraient suffisamment avancées pour que des pays comme le Royaume-Uni ou les Etats-Unis envisagent des temps de travail de 15 heures par semaine. Il y a toutes les raisons de penser qu’il avait raison. Et pourtant cela ne s’est pas produit. Au lieu de cela, la technologie a été manipulée pour trouver des moyens de nous faire travailler plus. Pour y arriver, on a dû créer des emplois qui sont par définition, inutiles. Des foules de gens, en Europe et en Amérique du Nord particulièrement, passent leur vie professionnelle à effectuer des tâches qu’ils savent sans réelle utilité. Les dégâts moraux et spirituels qui accompagnent cette situation sont profonds. C’est une cicatrice qui balafre notre âme collective. Et pourtant personne n’en parle.

Lire la suite

Des milliers de Frères Kouachi ravagent le Nord syrien avec l’aide de l’Occident [Investig’action]

Plus personne ne met en doute le soutien apporté par les USA au terrorisme djihadiste en Afghanistan du temps de l’URSS et à l’un de ses chefs, le Saoudien Oussama Ben Laden. Cette vérité fait partie de ces généralités que Monsieur tout le monde sort volontiers dans une discussion de comptoir ou au coin du feu sans que cela ne choque. Aujourd’hui, la collaboration machiavélique entre les barbares de Washington, leurs alliés « sunnites » du Conseil de coopération du Golfe, Ankara et Al Qaeda est accueillie avec le même flegme. Mais attention au retour de flamme. Car la Syrie n’est qu’à mi-chemin entre Paris et Kaboul.

Le cheikh saoudien Abdallah al Mouhaysni et l’émir Al Muslim le tchétchène, 2 des commandants de la bataille de Jisr al Choughour

Un « tout petit carnage » à Charlie Hebdo de 12 morts, tout petit comparé aux dizaines de milliers d’Arabes victimes du terrorisme et de la guerre au Moyen Orient, et le président Hollande déclarait la France « touchée dans son coeur ».

Depuis 4 ans, le coeur des Syriens est chaque jour criblé de balles, des mêmes balles que celles qui ont décimé la rédaction de Charlie Hebdo. Rien que ces dernières semaines, des centaines de soldats et de civils syriens ont été massacrés à Alep et Idlib au Nord, à Hama au centre et à Deraa au Sud. Depuis un mois, le coeur des Yéménites saigne aussi. Ce pays du bout de la Péninsule arabique est pris en étau entre une « coalition sunnite » aérienne conduite par l’Arabie saoudite et une « coalition sunnite » au sol conduite par Al Qaeda.

Les auteurs du carnage de Paris, les frères Kouachi, se revendiquaient précisément d’Al Qaeda au Yémen, cette organisation terroriste appuyée par le Conseil de Coopération du Golfe (CCG) lui-même allié de l’OTAN contre les forces patriotiques yéménites.

Lire la suite

Quand les intégristes laïques se lâchent : une collégienne exclue pour une jupe trop longue…

Le ministère de l’éducation nationale se distingue une nouvelle fois par sa bêtise crasse et son intégrisme laïque.

Une collégienne de 15 ans résidant à Charleville-Mézières a été interdite de cours le 25 avril dernier parce qu’elle portait une jupe noire jugée comme étant un « signe religieux ostentatoire d’appartenance religieuse ».

Le rectorat a indiqué dans un communiqué qu’«Il est parfois difficile de distinguer simplement ce qui relève du port ostentatoire de signes religieux, de la provocation ou de la tentation d’éprouver les limites des règles communes».

Dans le monde paranoïde et ultra sécuritaire post #jesuischarlie, la jupe longue apparaît donc aux petits kapos « de gôche » de l’éducation nationale comme une provocation insupportable.

Les enseignants se distinguent une nouvelle fois par leur fondamentalisme anti-religieux et islamophobe, et leur esprit de meute face aux directives ministérielles visant à traquer tous les réfractaires aux « valeurs républicaines » imposées par le gouvernement le plus impopulaire de l’histoire.

Selon l’élève, qui porte le voile et le retire à l’entrée du collège, sa jupe «n’a vraiment rien de particulier, elle est toute simple, elle n’a rien d’ostentatoire. Il n’y a aucun signe religieux du tout».

Lire la suite

La Chine s’est lancée dans la construction d’une nouvelle « route de la soie » [Project Syndicate]

Malgré l’opposition officielle de l’Amérique et du Japon, 57 pays ont choisi de participer à la fondation de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII) créée à l’initiative de la Chine. En dépit de ce que croient ses détracteurs, la création de cette institution, un véritable événement, ne peut qu’être bénéfique à la gouvernance de l’économie mondiale.

Selon l’ancien secrétaire d’Etat au Trésor américain, Larry Summers, on se souviendra peut-être du moment là comme de celui où les USA ont perdu leur rôle de garant du systéme économique mondial. Par contre, le président de la Banque asiatique de développement, Takehiko Nakao, même  s’il concède que l’on peut interpréter l’émergence de cette nouvelle institution de différentes manières,  ne croit pas à un « changement majeur dans le monde de la finance du développement ».

Lire la suite

L’idiotie de la baisse du chômage grâce aux départs en retraite [Charles Sannat]

Le dernier rapport de la Dares, se montre particulièrement optimiste concernant les créations d’emploi. Selon ce rapport, le départ massif à la retraite des baby-boomers serait susceptible de créer en France entre 735000 et 832000 emplois chaque année, dont 620000 concerneraient le remplacement des nouveaux retraités, sur la période 2012-2022. Problème, depuis 2012, le chômage continue à augmenter et dépasse aujourd’hui 10,5% de la population active, signe que ce scénario n’est pas réaliste. Les départs à la retraite peuvent en effet être compensés par une robotisation accrue, une augmentation de la productivité, ou encore des délocalisations. Charles Sannat revient dans le Contrarien matin sur ce mythe du retour au plein emploi sous l’effet du départ à la retraite des baby-boomers, qui ne s’est jusqu’à présent pas vérifié. Les générations du baby-boom ont en effet déjà commencé à partir massivement en retraite sans que cela ait un quelconque impact positif sur la courbe du chômage…

Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi toutes catégories confondues, a en effet augmenté de 6.7%. A cela il faut ajouter la vague de licenciements qui a suivi les élections départementales : chez Dim (265 emplois supprimés), Vivarte (1600 emplois supprimés), Total (180 postes supprimés), Intermarché (600 postes), MoryGlobal (2150 postes), ou encore Radio France (300 à 380 départs « volontaires »)…

Comme je l’ai souvent expliqué, j’ai un défaut. J’ai de la mémoire, beaucoup de mémoire, enfin pour les trucs qui me semblent dignes d’intérêt car si vous me demandez le nom des finalistes de la Star Ac 2, je risque de ne pas avoir les compétences pour vous répondre.

Cela fait donc des années que l’on nous explique que les départs massifs à la retraite de nos baby-boomers vont s’accompagner d’une création d’emploi tout aussi massive qui va produire tout plein de nouveau travail super bien payé et que même que du coup, on retrouverait le plein emploi mythique…

Lire la suite

Implosion de l’UE : la Grèce, la Hongrie et Chypre en passe d’être réadmis sur le marché russe [Sputnik]

La Hongrie, la Grèce, et Chypre pourraient être prochainement autorisés à exporter des fruits et légumes sur le marché russe, rapporte lundi le journal Rossiïskaïa Gazeta.

Les autorités sanitaires russes réalisent actuellement des vérifications des fournisseurs de ces pays, ainsi que de l’Inde, a déclaré Alexeï Alexeïenko, directeur de Rosselkhoznadzor (Service fédéral russe de contrôle vétérinaire et phytosanitaire).

« Environ 20 compagnies seront vérifiées en Grèce, et autant en Hongrie. En Inde, il s’agit de 4 à 5 entreprises. Chypre a demandé un délai pour des raisons techniques, les vérifications commenceront le 27 avril, il s’agit de 7 à 8 entreprises », a indiqué le responsable.

Selon lui, les inspections s’achèveront le 30 avril, les résultats définitifs seront publiés quelques jours plus tard.

Les Etats-Unis, l’UE et d’autres pays occidentaux ont imposé plusieurs trains de sanctions contre Moscou en 2014 et au début de 2015. La Russie a riposté, en frappant d’embargo plusieurs denrées alimentaires, notamment produits laitiers, viande, fruits et légumes en provenance de l’UE, du Canada, d’Australie et de Norvège.

Plusieurs pays européens, dont la Hongrie et la Grèce, ont demandé à la Russie un allègement de l’embargo. Selon certaines informations, cette possibilité est également envisagée pour Chypre.

Source : Sputniknews

Zone euro : la croissance continue de s’effondrer malgré la baisse de l’euro… [Charles Sannat]

Je me moque, je me moque, mais que voulez-vous, à l’AFP il faut être optimiste. D’ailleurs, partout on m’explique qu’il faut savoir « donner des raisons d’espérer » et comme je suis exaspérant, je refuse de faire espérer des choses auxquelles je ne crois pas. Ma pauvre femme en sait quelque chose, elle qui aimerait tant penser que finalement tout va s’arranger…

Tenez, d’ailleurs, j’ai ces derniers temps quelques remarques du type, « la femme de Sannat c’est comme celle de Columbo, on la voit jamais (ce qui est vrai) ou encore elle n’existe pas (ce qui est faux, ma femme existant bien pour ceux qui en douterait) ».

Bref, rien à voir avec la surprise qui s’est abattue aujourd’hui sur les équipes attendrissantes de l’AFP. Les pauvres petits. Ils pensaient tellement que la croissance était enfin revenue. Ils s’imaginaient déjà devant annoncer le retour du plein emploi pour tous. Et puis croire au Père Noël, c’est tellement mignon.

Lire la suite

Loi sur le renseignement : ce à quoi nous avons échappé

Les hébergeurs et fournisseurs d’accès français se sont mobilisés massivement contre le projet de loi sur le renseignement de Bernard Cazeneuve, qui, contrairement à la communication gouvernementale, ne prévoyait aucunement des interceptions ou une surveillance « ciblées » mais une surveillance massive et systématique de la population grâce à des « boîtes noires » gouvernementales placées chez les principaux hébergeurs et fournisseurs d’accès français pour faire du Deep Packet Inspection un dispositif généralisé. Il faut saluer la mobilisations des hébergeurs et des acteurs privés de l’Internet en France qui se sont opposés à l’imposition d’un « Patriot Act » à la française.

Le FRench Network Operators Group (FRnOG), se définit lui même comme un « groupe d’échange d’informations qui rassemble des personnes intéressées par les domaines de la sécurité, la recherche et le fonctionnement d’Internet en France. » Réunissant les principaux acteurs qui s’impliquent dans l’écosystème  Internet en France, c’est évidemment avec une grande attention qu’il faut suivre les échanges sur ses mailing listes.

La nouvelle loi sur le renseignement a évidemment préoccupé les acteurs chez qui le gouvernement voulait placer ses « boites noires ». Et à en croire un mail posté sur FRNog, nous l’avons échappé belle, avec une mention spéciale pour OVH qui a mené de front son opposition au placement de sondes en coeur de réseau chez les opérateurs, ce qui représentait le dispositif le plus intrusif que l’on puisse imaginer. Et ce mail tranche très sérieusement avec la communication gouvernementale puisque le ministre qui insistait sur le caractère non massif, non intrusif, non attentatoire aux libertés publiques, était en train de défendre dans les faits le placement du pire dispositif imaginable, un peu sur les modèles syriens et libyens, Un dispositif qui dans sa version la plus extrême aurait non seulement pu intercepter à volonté le contenu de toutes communications, mais également les altérer en modifiant ces mêmes contenus, sans que les opérateurs n’en soient eux mêmes informés… comme ça, depuis leur infrastructure… le concept des « boites noires ».

Lire la suite

Sept média mensonges : les états-unis et le terrorisme takfiriste [Michel Collon]

Michel Collon revient sur la genèse du terrorisme « islamique », et l’instrumentalisation des mouvements takfiristes depuis la guerre d’Afghanistan par les états-unis et leurs alliés saoudiens. Les « jesuischarlie » feraient bien de se rappeler qui finance, arme et soutien le terrorisme wahhabite…

1 2 3 4 5 71