Edward Snowden demande l’interdiction des logiciels espions après Pegasus

Par Observateur-Continental

Le lanceur d’alerte met en garde contre un monde dans lequel aucun téléphone n’est à l’abri des pirates informatiques parrainés par l’Etat si aucune mesure n’est prise.

«Il faut un moratoire global sur l’utilisation commerciale de ces outils. Il faut interdire ce commerce, supprimer la motivation du profit pour les gens qui participent à ça. Parce que le groupe NSO fermerait ses portes dès demain si cela ne leur rapportait plus rien, comme les autres compagnies de ce domaine», a prévenu Edward Snowden à la suite de révélations sur les clients de NSO Group, fabricant du logiciel espion Pegasus. 

Edward Snowden a décrit les développeurs de logiciels malveillants comme «une industrie qui ne devrait pas exister», indique The Guardian.

S’exprimant dans un entretien avec The Guardian, l’ex-agent de la NSA a déclaré que les conclusions du consortium illustraient comment les logiciels malveillants commerciaux avaient permis aux régimes répressifs de placer beaucoup plus de personnes sous les types de surveillance les plus invasifs.

«Si on ne fait rien pour arrêter le commerce de ces technologies, on ne sera plus à 50 000 mais à 50 millions de cibles, et cela va arriver bien plus vite qu’on ne l’imagine», a-t-il averti. 

Edward Snowden a déclaré que les logiciels malveillants commerciaux tels que Pegasus étaient si puissants que les gens ordinaires ne pouvaient, en fait, rien faire pour les arrêter.

Lorsque The Guardian lui a demandé comment les gens pouvaient se protéger, il a répondu: «Que peuvent faire les gens pour se protéger des armes nucléaires?»

Il a conclu: «Il faut arrêter toute vente de ces technologies intrusives. C’est la seule manière de nous protéger».

Il a dénoncé en 2013 les programmes secrets de surveillance de masse de la NSA. Le lanceur d’alerte informaticien et ancien employé de la CIA et de la NSA vit aujourd’hui à Moscou. 

Observateur Continental

14 commentaires

  • Il y a plusieurs mois quelqu’un a mis un lien vers un site appelé OCCRP.
    C’est plein d’infos, notamment sur Pegasus. .

  • Wolf-Spirit

    interdire des logiciels espions à l’aire du numérique c’est juste bidon par contre légiférer drastiquement sur leur utilisation envers des civils oui

  • tonmourage

    une AI mis en route ne peut plus être vraiment contrôler. après qui est prêt a débrancher la prise ???

  • Radagast

    « aucun téléphone n’est à l’abri des pirates informatiques »

    Y compris les téléphones mobiles ? Les vieux téléphones, pas les smartphones… Le mieux est l’ennemi du bien.

    • Demeter

      En fait, cela peut espionner tous les OS des telephones mobiles mondiaux, android, windows, linus, symphony, ios… A quand on re sort les vieux radiocom 2000 en FM 420MHz??? Je dois en avoir encore un ou deux cartons complets….. Moins confidentiels que les android mais au moins on est ecoutés aussi par des civils et des scanners standarts!!!! qu’est ce qu’on pouvait erntendre des fois… Cherie, j’ai du travail au bureau, je rentrerai tard, et 2mùn plus tard le meme mec qui telephone a sa maitresse qui lui dit j’arrive j’ai 3 heures de tranquile!!!!! La bonne epoque!!! le 423-427MHz FM, mon scanner tournait en pertmanence en double veille et aussi sur le 77-78MHz des flics et le 83MHz des pompiers, maintenant c moin,s facile avec terrapol, mais on y arrive quand meme quand on peut avoir des clés numeriques valides!!!!!!! et ca se trouve….. et les telephones de maison semi pro avec deux antennes, 26 et 50MHz, avec les bonnes antennes un simple telephone de maison fonctionnait avec une portee de 10km a vue directe, ideal pour sortir tranquilement et rester joignable dans les annees 80!!!!!!

  • pierre martin

    Je fais un hors sujet, car je recherche un ancien article des moutons enragés qui parlait de l’expérience de Milgram et d’une autre expérience dont j’ai oublié le nom qui concernait des souris et qui démontrait que les souris développaient plus de maladies si elles étaient empêchées de se battre en elles, que si elles se battaient entre elles. J’aimerais retrouver le nom de cette expérience et éventuellement l’article relatif pour cela, quelqu’un peut-il m’aider ?

    • Demeter

      Les deux experiences dont tu parles ont ete evoquees de memoire ces deux dernieres semaines maxi ici dans un commentaire ou deux… Milgram, je me souviens mais pour l’autre experimentation, demande aux cadors d’ici, ils sauront te repondre mieux que moi…

    • M.G.

      Article de 2012 publié sur LME (malheureusement les images sont manquantes) …

      L’expérience de Milgram ou la Désobeissance Etudiée Scientifiquement

      M.G.

    • pierre martin

      @Demeter @MG :

      Merci pour vos réponses. En fait l’article que je recherche date d’un ou deux ans et il parlait d’une expérience sur des souris, c’est vraiment le nom de cette expérience que je recherche pour illustrer que la violence peut être nécessaire à la bonne santé des populations, étant entendu que dans cette expérience la souris à qui on interdisait de rentrer en conflit contre la seconde souris, développait plus de maladies qui si on autorisait les deux souris à se battre pour le fromage.. La conclusion de cette expérience étant qu’un combat entre deux souris pour un même fromage cause moins de séquelles aux deux souris que les maladies que développent les deux souris lorsqu’elles ont l’impossibilité de se battre entre elle. La conclusion étant qu’il vaut mieux une bonne bataille que d’interdire la violence et ceci pour préserver la bonne santé de tous.

      • M.G.

        Si c’est un article publié ici, Volti s’en souviendra peut-être. La question lui est donc posée …

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif M.G.

      • Demeter

        interdir de se battre amene a des maladies. ce n’est pas le fait de ne pas se battre, mais le stress du a cette interdiction et des manieres dont sont induites ces interdiction…. Le stress est un escellent generateur de maladies…
        Exemple: manger de la viande favoriserait des cancers, et ne pas en manger eviterait ces cancers, soit… Mais le fait d’empecher par tout moyen psychologique de manger de la viande induirait encore plus de cancers et de maladies issues de l’etat de stress, de frustration… Ce qui prouve qu’en l’absence de toutes les donnees sur ce genre d’experience, cela amene a des conclusions fausses qui bieisent totalement l’experimentation….

      • pierre martin

        @Jacko46 :
        On brûle mais ce n’est pas cela.

        Dans l’expérience dont je recherche le nom, deux rats sont placés dans la même cage rectangulaire. Il n’y a qu’un seul morceau de fromage pour les deux rats qui doivent donc se battre l’un contre l’autre pour décider qui pourra avoir accès au fromage. Puis, une fois qu’on a mesuré les conséquences physiques de cette bataille pour les deux rats, on retente l’expérience mais cette fois en empêchant l’un des deux rats de se battre contre l’autre. Je ne me souviens plus comment dans cette expérience l’un des deux rats était empêché de se battre contre l’autre, peut-être en mettant un muret transparent au milieu de la cage entre les deux rats.. je ne sais plus. Puis, on mesure les conséquences physiques de cette impossibilité à se battre pour le second rat. Cette expérience démontre que le rats qui n’a pas pu se battre termine plus malade que ne le sont les deux rats à la suite de leur bataille l’un contre l’autre, ce qui est totalement contre intuitif.

        Mon but est de ressortir cette expérience contre la psychiatrie dans un papier que je suis en train d’écrire. En psychiatrie depuis les réformes Sarkozy et Macron on considère que le psychiatre doit protéger le régime et ses représentants contre toute contestation « violente ». Il en résulte en pratique que les psychiatres ne font plus de la médecine, mais qu’ils mènent une action de police politique. Mon but par l’illustration de cette expérience avec les deux rats, est de montrer qu’il faut laisser les conflits politiques émerger, même s’il en découle de la violence, car cette violence sera moins dommageable pour la santé humaine que les maladies qui seraient développées en l’absence de cette violence politique..

        @Demeter :
        Je plussois à 100% c’est exactement ce que cette expérience démontre. Encore faut-il retrouver son nom et je suis presque certain qu’elle était évoquée sur LME il y a 1 ou 2 ans, mais comme je ne connais pas son nom je n’arrive pas à la retrouver dans le moteur de recherche interne du site..

      • pierre martin

        Eureka !

        Il s’agit de l’expérience Henri Laborit :
        https://lesmoutonsenrages.fr/2020/05/17/psy-op-covid-19-assignes-a-residence/

        Deux rats confrontés à des chocs électriques et qui se battent finissent en meilleur santé qu’un rat soumis aux mêmes chocs électriques mais qui ne peut pas se battre !

Laisser un commentaire