⚠ GREAT RESET ? RUÉE VERS l’OR EN TURQUIE, IMMOBILIER EN CRISE ET BULLE DES CRYPTOMONNAIES

Pour ceux qui ont de l’immobilier dans une grande métropole, songez que de nombreuses sociétés se débarrassent massivement de leurs bureaux. JPMorgan, une des plus grosses banques privées du monde, chercherait actuellement à sous-louer environ 65 000 m² au New York Plaza dans le quartier financier et 9 290 m² à l’ouest de Manhattan. Certes, nous parlons ici de l’immobilier commercial, mais il s’agira de voir s’il n’y a pas une corrélation avec le marché immobilier destiné à la location des particuliers dans les centres urbains.

Immobilier en crise à New York Manhattan

Pendant ce temps, le président Erdogan limoge le gouverneur de la banque centrale de la Turquie en pleine chute de la livre turque. Et que font les citoyens ? 

Erdogan limoge le gouverneur de la banque centrale turque pendant que la livre chute

Nous l’avons déjà souligné : attention sur quoi vous misez sur le marché des cryptomonnaies. Ce secteur passionnant va devoir être purgé des projets stériles et improductifs à un moment ou un autre. Si cela vous intéresse, investissez raisonnablement dans cette bulle ici.

Bulle de tout : cryptomonnaie, marchés financiers, nouvelles technologies

Toutes ces bulles pourraient s’écrouler pour bâtir le nouveau système avec une grande réinitialisation (Great reset). Il devrait déjà y avoir une annulation généralisée de la dette, en particulier la dette publique détenue par les banques centrales. Il y a environ 25 milliards de dollars de dette publique dans les principales régions de l’économie mondiale. Mais elle est détenue en bonne partie par le système financier banques et assurances qu’il faudra donc recapitaliser (avec quoi ?). Le deuxième axe consisterait à lier les devises les unes aux autres avec une monnaie électronique centrale internationale ou peut-être à des droits de tirage spéciaux DTS du FMI.

Great reset, économie et monnaie

En conclusion : les biens, l’épargne et le patrimoine doivent être diversifiés avec une part raisonnable dans chaque actif en fonction des risques. Trop de personnes restent encore focalisées sur un domaine auquel ils croient profondément : uniquement l’or, uniquement les cryptomonnaies, uniquement l’immobilier… Le Système peut changer les règles du jour au lendemain. En fait, plus vous avez d’argent, plus il faudra un peu de tout avec une allocation mesurée. C’est une logique simple et c’est ce que font les élites de ce monde ; on peut imaginer que ce n’est pas pour rien.

Franck Pengam

Pour aller plus loin :

 
 
 

 

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

2 commentaires

  • Avatar Sully-Morlandimus

    La seule dette qui devrait être intégrée dans nos lumineuses théories financiaro-économiques, c’est celle que nous avons collectivement à l’égard des biens non échangeables permettant le maintien de la vie sur Terre. Et au lieu d’émettre de la monnaie EN ANTICIPATION à de prétendues NOUVELLES RICHESSES induites par ce pari monétaire , nous devrions émettre au prorata de ce qu’il est nécessaire pour les réparations des dégâts causés par une économie dévastatrice des richesses naturelles non renouvelables ainsi qu’à leur seule maintenance. Qu’on arrête une fois pour toute une formule qui OUBLIE d’intégrer dans ses équations économiques et comptables tout ce qui participe au maintien de la vie ici sur Terre. Le système actuel l’aborde mais de façon biaisée par une fiscalité répressive tout en accompagnant ceux qui participent aux évasions fiscales à privatiser à leur seuls bénéfices des biens non échangeables tels l’eau et bientôt l’air que nous respirons. Au lieu d’ânonner ad vomi tem des messages concernant des placements, qui de toute façon ne pèsent rien face à la somme de toutes les dettes à l’échelle planétaire, pétard de sort, débattons sur la sortie d’un tel système parfaitement bancal et irresponsable.

  • Avatar Kool

    A propos de modèle économique différent, voici une perspective radicale (dans le bon sens du terme) mais pas Bisounours :
    https://m.youtube.com/watch?v=jNuPnd3UrhA
    C’est de Anice Lajnef, d’autres vidéos finances/éco sont très intéressantes sur YT, dont son débat avec Idriss.

    Sinon, en lien avec la région, au Liban (là-bas leur monnaie a perdu je ne sais combien de %), et y’a aussi des recoupements marrants avec d’autres économistes iconoclastes. Ils se font fait rincer, et cela doit en arranger certains quand on sait que le Liban était dans le top 5 mondial de réserve d’or par habitant (c’était appelé la Suisse du Moyen-Orient).https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

Laisser un commentaire