Le parcours du combattant d’une intoxiquée au mercure : Francine Lehner-Gallay

Dans son livre « maladies liées aux métaux lourds » la suissesse Francine Lehner débute par un terrible accident de mobylette, à 17 ans, ou elle a été percutée par une voiture roulant à très grande allure. Des plaies, fractures et contusions multiples le 14 avril 2014, qu’elle guérit très rapidement puisqu’elle fait la rentrée scolaire en faisant de nouveau le trajet sur un vélomoteur… en fait, elle n’a pas vu la voiture, et n’a pas eu le temps d’avoir peur, mais surtout elle n’arrive pas encore à remarcher, a de grandes douleurs dans le pied la jambe, et tout le corps, et le vélomoteur est plus supportable que la marche.

Lorsque des symptômes s’accumulent au cours des années, on peut toujours se dire qu’on vieillit, que nos organes fonctionnent moins bien, bref ne pas trop savoir d’où ça vient, et s’en contenter… Lorsque la chose est soudaine, avec de forts symptômes inexistants auparavant, on ne peut s’empêcher de faire le lien avec le traumatisme. Francine Lehner faisait preuve d’une grande énergie et dynamisme avant le choc, et l’état de fatigue et de douleurs dans lequel elle se trouve constamment après, la pousse à chercher, à essayer de comprendre ce qui se passe dans son corps, afin de guérir…

L’ostéopathie lui a apporté une grande aide tout au long de son parcours, mais à cette époque, les multiples analyses ne révèlent aucune anomalie qui permette de comprendre d’où lui viennent ces douleurs constantes, cette fatigue, ce mal être. C’est seulement en 1986 qu’elle rencontrera le Dr Kisfaludy, un médecin très à l’écoute des patients qui lui fait faire une analyse de cheveux, celle-ci révèle une grande intoxication au mercure.

C’est alors qu’elle comprend ! car tout le temps de son hospitalisation, chacune de ses plaies a été soigneusement nettoyée au « MERCRYL » solution qui contient du mercure… Puis elle a été préparatrice en pharmacie, et le mercure a fait partie des produits utilisés couramment pour les préparations.

Le Dr Kisfaludy lui prescrit un traitement qui améliore un peu son état, mais elle va chercher, à l’écoute de son corps, ce qui peut drainer les métaux lourds de façon optimum et définitive, maintenant qu’elle sait d’où viennent ses douleurs.

Ses 3 enfants présenteront également des symptômes analogues, intoxiqués in utéro par le mercure de leur mère, et seront également désintoxiqués avec la méthode qu’elle a mise en place en 2000, accompagnée du Dr Kisfaludy.

« Et dans le syndrome de la mort subite du nourrisson, tient-on compte du mercure transmis par la mère via le placenta durant la grossesse ? » souligne t’elle ?

Les symptômes liés à l’intoxication au mercure sont très nombreux allant des problèmes de cœur aux problèmes digestifs, aux crevasses multiples, à la fatigue, la frilosité, maux de tête, sommeil, mycoses, douleurs durant les règles (inexistantes avant…), l’électrostatisme « si je passais dans une pièce dans laquelle fonctionnait une radio, je perturbais la réception de signaux radioélectriques. ».

Elle s’est tournée vers les méthodes naturelles, avec une diététique irréprochable, et pour cause, de nombreux aliments n’étaient pas digérés, ni par elle, ni par ses enfants, dont elle observait également les symptômes.

Une prise de spiruline durant 6 mois aggrave même son état. La spiruline est une cyanobactérie tout comme la Klamath qui ne sont pas des algues (procariotes) elles peuvent générer des toxiques qui agissent sur différents organes dont le foie et le système nerveux. La Chlorella, elle, est bien une algue (eurcaryote) et c’est seulement lorsqu’elle commence à en prendre, ainsi que ses 3 enfants, que les analyses vont révéler une intoxication au mercure !

Avec son savoir de préparatrice en pharmacie veut comprendre ce qui se passe dans le corps ; elle aura mis 25 années à trouver, mais elle a trouvé…

Pourquoi sa famille agricultrice, grands-parents, parents, consommait du lait sans problème, et qu’elle-même ne le digérait pas ? Et pourquoi ses enfants rejetaient-ils les produits laitiers, instinctivement ?

Elle comprend aussi que des amalgames dentaires au mercure dans la bouche, ce sont chacun des aliments mastiqués en bouche qui sont enrobés de mercure salivaire… « avoir des plombages dans la bouche, c’est avoir du mercure dans tout le corps ! »

Et elle nous donne dans son livre le nombre de contaminations multiples possibles :

les solutions avec du mercure (mercurochrome, merfen, mercryl lauryle) les crèmes, ovules, poudres, gouttes nasales, oculaires, auriculaires, les vaccins, les amalgames dentaires, la proximité d’usines d’incinération funéraires ou déchets, les boues des stations d’épuration, la cigarette, les crèmes solaires, pommades pour bébés, rouges à lèvres et différents soins de beauté, les tatouages, déodorants, médicaments, ampoules brisées, certains médicaments, et les thermomètres… quel liste !

Comment croire que le mercure est considéré par l’OMS comme un poison violent, et qu’on puisse le retrouver si facilement dans notre environnement ?

Et elle décrit également les nombreuses pathologies qui sont dues au mercure, comme les mycoses, si souvent répandues, qui sont pour elle, « une manière qu’a le corps d’évacuer et d’éliminer le mercure ». Idem pour l’herpès, le zona, la varicelle, la mononucléose…

Ce sont pas moins de 9 pages de symptômes mettant en cause l’intoxication au mercure.

Elle a mis au point un protocole en prenant la Chlorella qui va détoxiquer le mercure circulant dans le corps, puis, et seulement après une amélioration des symptômes, l’ajout de l’ail des ours, qui nettoie également le métal circulant, et enfin le troisième élément la coriandre, qui délogera le mercure des cellules et sera expulsé via la chlorella et l’ail des ours, dans les urines et les selles. La coriandre ne doit jamais être prise tant qu’il reste des amalgames en bouche .

Attention : La vitamine C inhibe l’effet chélateur de la chlorella !

De nombreux témoignages démontrent l’efficacité de ce traitement sans effet secondaire. Par contre, il y a souvent une période difficile de recrudescence des symptômes, lorsque le mercure est délogé des cellules. Elle se propose d’accompagner les personnes afin de minimiser ceux-ci, et conseille un suivi médical accompagné d’analyses périodiques. (selles, urines, salive)

Danièle Bovin, d’après « maladies liées aux métaux lourds » Francine Lehner-Gallay, 4ème édition, éditions à la carte, 39 euros

Merci de signer et de faire circuler notre pétition « stop au mercure dans notre environnement »

https://www.mesopinions.com/petition/sante/stop-mercure-environnement/119770

 

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

2 commentaires

  • Avatar CryptoKrom

    Impressionant, il y a autant de commentaires ici que de Virus Covid dehors.

    Bah, je comprend trés bien l’article… moi c’est pas Mercure,
    juste sur quelques plaies
    pendant un court moment !
    ( allons, ya pire hein… )

    C’est des ANNéES d’Intox aux métaux Lourds, plus des doses d’autres poisons.
    Avec les Ondes, les gens seront cuits, en supléments avec les Additifs alimentaires,
    ou les emplois toxiques.

    Des années d’accumulations dans tous le corps, une vie ne suffit pas pour le nettoyer !

    Alors quelques milli a micro-grammes de Mercure sur une courte periode,
    ya une sacré différence de Temps pour purger sa.

    Ah il est beau l’avenir, les morts ne pourriront méme plus sous terre…
    les vers n’en voudrons méme pas, et sa pollue deja les nappes fréatiques pour revenir par les Robinets… ha ha ha !
    Buvez un verre d’eau courante, a base de micro-traces de vos Anciens !
    Incinerés c’est pareil…les poussieres s’envolerons, vous snifferez vos Anciens !
    Les recycler en terreau humain (deja breveté ), vos enfants finiront par naitrent dans les choux hein…
    ….et en croquant une salade elle fera « Ouille ! »

    Ah la la, quel actuel/futur monde de fous.
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Avatar lescitoyenseclaires

    hello, informons informons, informons encore…
    je dois dire que j’ai déjà de bonnes surprises avec 15 jours seulement de chlorella pure… j’en prenais avant avec d’autres plantes, et en dosage beaucoup plus infime…
    c’est encourageant…
    Le livre est à 49 euros ! et pas 39…
    Et je vais voir avec elle pourquoi elle dit que la vit C anihile l’effet chelateur… car la chlorella en contient beaucoup ??