CREDIT AGRICOLE FUSIONNE EN DOUCE AVEC LA BANQUE CREVAL

Tous les moyens sont bons pour retarder la chute. Partagez ! Volti

******

Tic-Tac-boom//123.Rf

Source Pierre Jovanovic © www.quotidien.com

Mes chers lecteurs, je vous en avais parlé le 5 octobre 2020: « La banque française s’intéresse à Banco Populare di Milano depuis qu’elle a abandonné une autre option qui l’aurait conduite à faire une offre sur Creval, un autre établissement italien de moyenne envergure ont dit ces trois sources qui s’exprimaient sous le sceau de l’anonymat… Fusionner avec un banque nommée Creval, pas terrible, c’est vrai (notez que Creval vient de Credito Valtellinese qui possède environ 500 agences réparties dans toute l’Italie)« .

Donc, on apprend hier que le Crédit Agricole veut fusionner (officiellement racheter pour quelque pièces symboliques (737 millions, une paille dans le monde de la banque) la Banque Creval).

Je rappelle que CA a vendu ses fonds de tiroirs, la Saudi Fransi Bank pour 332 millions d’euros au gouvernement saoudien.

Je vous redonne la question essentielle: pourquoi le Crédit Agricole (dont l’effet levier est dans les 80) veut-il fusionner avec une banque italienne qui est elle-même en faillite? Si ce n’est pour bien maquiller la sienne ?.

Maintenant regardez le titre de Capital (qui ne veut pas perdre les pubs du Crédit Agricole): « CA Italia lance aujourd’hui une offre publique d’achat volontaire entièrement en numéraire pour la totalité des actions de Credito Valtellinese (Creval). Cette transaction se caractérise notamment par la construction d’un groupe bancaire solide et performant, à l’ancrage territorial renforcé, indique la banque verte« , lire ici.

Traduction: les banques européennes sont dans une situation catastrophique et il est vital de retarder le moment de l’explosion. Pour ma part, j’estime que le Crédit Agricole est en très grave danger en raison de tous ses achats de CDS faits entre 2001 et 2008 sous la direction de Georges Pauget, démissionné depuis (regardez la colonne de droite, je lui ai consacré un encart spécial sur sa manière d’avoir volé les Français).

PS: voici ma seconde mise en garde via une note de la BCE remarquée par Jean-Pierre Chevallier: « L’Autorité Bancaire Européenne vient de publier que 17% des 871 milliards d’euros de prêts supplémentaires accordés fin juin par les banksters à la suite de cette histoire de coronavirus devaient être classés au stade 2 (Stage 2) c’est-à-dire qu’ils devaient être entièrement provisionnés selon les règles comptables IFRS 9 car ce sont des pertes potentielles !« . C’est à dire la majorité ne sera pas remboursée ! Lire ici.

PS2: Confirmant tout ce que vous venez de lire, la Société Générale a décidé de vendre sa filiale pourrie Lyxor ! Notre lecteur Foxie a vue que « Amundi et BNP Paribas seraient sur les rangs pour racheter cette filiale spécialisée dans la gestion indicielle et alternative. Cette cession pourrait rapporter entre 500 et 700 millions d’euros à la Société Générale » lire ici La Tribune. Cela veut dire que la SG est à 500 millions près.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.quotidien.com 2008-2020

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Laisser un commentaire