Au N.O.M. du Père, du Fils et des Malsains d’Esprit

Que des évidences. Merci à Élysées. Partagez ! Volti

******

Par Gérard Luçon pour Reseau-International -Aussi sur Profession-Gendarme

Grâce à la jeune « Asperger », l’étonnante Greta, nous avons enfin le lien démontrant cette collusion surréaliste entre les écologistes, les pédophiles et les covidophiles :

Depuis déjà quelques décennies nous sommes avertis que l’humain consomme trop, détruit trop, et ne fait attention à rien. Il est vrai que nous sommes la seule espèce, sur cette planète, à cumuler les dégradations et les désormais fameuses « incivilités », par exemple :

– nous chassons pour le plaisir et tuons pour la même chose, quand les animaux semblent ne le faire que pour se nourrir ;

– notre système d’approvisionnement est tellement au point que nous surproduisons pour ensuite jeter les denrées trop rapidement périssables, grâce à ces réseaux de supermarchés dirigés par des sagouins et des bourricots ; Selon le ministère de l’Écologie, 750 000 tonnes de denrées sont gaspillées chaque année par la grande distribution !

– nous sommes en train de vider les océans de cette ressource halieutique

– nous construisons et bétonnons partout, même là où les castors ne s’aventurent pas, nous bloquons même les évacuations et passages naturels, tant celles des eaux de pluie que les parcours des animaux, puis nous pleurons sur cette « saleté de nature » et contre le « réchauffement climatique qui a bon dos », cette nature qui provoque des inondations en zones inondables ;

– nous avons des scientifiques qui nous ont permis d’utiliser des métaux et terres rares pour avancer plus vite, nous chauffer mieux, sans se préoccuper des conséquences ultérieures telles la gestion des déchets issus du nucléaire, laquelle concernera nos descendants, ou bien les survivants ;

– nous avons occupé des pays pour y récupérer ces « produits rares » dans notre propre intérêt, transformant des enfants en esclaves, des pays potentiellement riches en pays nécessiteux, nous permettant ainsi de vivre largement au dessus de nos moyens ;

– nous polluons partout, nous imbibons le sol et les nappes phréatiques avec les engrais, nous pulvérisons les fruits pour qu’ils soient beaux et sans vers à l’intérieur, nos déchets plastiques envahissent les bords des rivières, s’écoulent dans les océans ;

Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive …

L’impuissance des écologistes est connue, leur arrivisme également, Duflot, De Rugy, Pompili, Hulot, etc … que des premiers de la classe, prêts à défendre mors et ongles l’écologie, même au point d’accepter un maroquin dans un gouvernement, certes anti-écolo mais tellement protecteur, pour continuer à porter la bonne parole tout en laissant tuer les abeilles pour sauver la betterave, empêcher Bayer et Monsanto de mettre la clef sous la porte, et soutenir la filière avortement jusqu’à la naissance pour continuer à exporter des organes sains vers des pays nécessiteux …

Les guerres n’ont pas suffi pour juguler la croissance de la population planétaire, la grippe espagnole non plus, 100 millions de morts ici et là ce n’est pas suffisant, et nous arrivons pas à pas au pied du mur, pouvons-nous nourrir décemment 8 milliards d’êtres humains ? Sachant que c’est déjà bien engagé, combien de temps encore avant que les affamés n’arrivent en masse parmi les « riches » ? Comment allons-nous nous protéger ? Qui va protéger qui ? Car c’est surtout à ce niveau que les choses semblent se poser, 8 milliards, c’est combien de milliards de trop ?

Tentative de réponse du « N.O.M. » à cette situation et ces questions :

Le capitalisme de croissance s’est arrêté avec la chute du mur de Berlin, alors est revenu le capitalisme de spéculation; ce dernier ayant besoin d’outils, il a développé l’intelligence artificielle dans le sens du capitalisme de surveillance, ses outils majeurs sont les IT-istes, et les sociétés telles F-book, Google, Microsoft, propriétaires de nos données, nos échanges, nos contacts, nos centres d’intérêt, connaissant nos pouvoirs d’achats, nos maladies, nos faiblesses … cette intelligence artificielle remplaçant de plus en plus l’humain au travail par la mécanisation, imaginez ce qui se passe en ce moment avec cette « pandémie », cette récession planétaire, et tentez de la situer dans ce processus de contrôle-prévision-soumission qu’on nous présente comme le progrès… Cambridge Analytics était un galop d’essai, Zuckenberg s’est fait prendre et ça lui aurait coûté 5 milliards de $, mais ça n’a pas calmé les appétits du capitalisme de spéculation et sa « prise de conscience » que nous sommes trop nombreux … et dans tout ça la 5G arrive au galop, pas forcément pour nous « pucer », ou bien pas tout de suite …

Pendant longtemps on nous a laissé entendre que l’argent puait ; ça n’a pas fonctionné, donc on a inventé l’argent qui contamine, avec ce virus qui résiste 4 semaines sur un billet de banque. Celle-là fallait la trouver, le billet de banque transmet le coron-arnaque, pas l’emballage carton dans le supermarché ni le légume que tout le monde peut tripoter, ni bien entendu le paquet délivré dans le fast-food et le drive-in ! Donc on va supprimer l’argent liquide, par mesure sanitaire …

Tu parles donc tu craches, pas aussi loin que Tonton Cristobal, mais déjà tes postillons partent à deux mètres de distance, donc masque, visière, et surtout tu la fermes, dangereux bavard comploteur et qui n’aime pas marcher au pas, et qui pourrait énoncer des choses que la morale « covidienne » a décidé de censurer !

Et en même temps l’OTAN se prépare avec son programme « Military Food » (désolé, le lien qui suit est en roumain, une langue latine, mais avec un traducteur ça peut assez aisément être compris)

Alors pensez à ces films, Soleil Vert, Matrix, The Hunger Games, revoyez-les en vous situant dans le temps présent ou à court terme, et dites-vous bien ceci :

Nous méritons ce que nous tolérons !

Source : Reseau International

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des moutonsenragés. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs.

3 commentaires

Laisser un commentaire