La Chine appelle les USA à accepter la multipolarité

Partagez ! Volti

******

Observateur-Continental

Le leadership chinois continue de hausser la voix dans son soutien résolu au concept multipolaire dans les affaires mondiales. Désormais Pékin appelle ouvertement Washington à l’acceptation de cette réalité.

Le ministre des Affaires étrangères et conseiller d’Etat de la Chine, Wang Yi, a exhorté les Etats-Unis à suivre la tendance historique vers la multipolarité dans le monde et la démocratie dans les relations internationales. C’est qu’annonce l’agence de presse gouvernementale chinoise Xinhua

Ces propos du haut fonctionnaire chinois ont été tenus lors de sa participation à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN et de la Chine par visioconférence. Le chef de la diplomatie chinoise a également déclaré « que les divergences et les contradictions entre la Chine et les Etats-Unis ne résident ni dans le pouvoir ou le statut, ni dans les conflits de systèmes sociaux. La question est plutôt soit de défendre le multilatéralisme ou l’unilatéralisme, et de promouvoir une coopération gagnant-gagnant ou des jeux à somme nulle ».

En ajoutant que « toute tentative unilatérale d’intimidation visant à conserver une position de monopole, à saboter les réalisations d’autres pays en matière de développement, ou à éradiquer l’espace de développement d’autres pays est vouée à l’échec ».

Maintenant et en termes de perspectives, ce qui est intéressant à noter c’est que si les appels du leadership chinois se faisaient régulièrement entendre, et ce lors de divers sommets et rencontres, au cours des mois écoulés, cet appel de l’un des principaux représentants de la République populaire de Chine d’accepter la multipolarité est quant à lui ouvertement destiné aux USA. En tant que destinataires officiels.

D’autre part, ce qui est également important de remarquer c’est la mise en opposition présentée par Wang Yi, entre justement le concept multipolaire du monde – associé à une coopération gagnant-gagnant d’une part, et l’unipolarité révolue mais toujours promue par les élites occidentales – en qualité de « jeux à somme nulle », de l’autre. Evidemment, le fait que la Chine représentait un soutien majeur à la multipolarité depuis plusieurs années était un fait connu pour de nombreux observateurs internationaux. Et ce bien avant les récents dossiers d’hostilité mis en avant par les USA. Mais ces récentes prises de position, le tout au moment d’une guerre géoéconomique en cours avec Washington, promettent un renforcement évident de la détermination des partisans de la multipolarité à divers endroits du monde.

Effectivement et au moment même où plusieurs représentants de l’élite occidentale, notamment européenne, se rendent à l’évidence, bien que sans aucune note d’enthousiasme, de la fin – qui d’ailleurs ne date pas d’hier – de l’ère hégémonique étasunienne/occidentale, l’establishment étasunien continue de vouloir faire vivre l’idée d’une domination des USA sur les affaires mondiales. D’ailleurs les sanctions US visant ses principaux adversaires géopolitiques et géoéconomiques, ainsi que nombre d’autres pays souverains, ne sont pas une caractéristique de force, mais bel et bien plutôt de faiblesse. Etant incapables de vivre une concurrence digne de ce nom sur l’arène internationale, géopolitiquement comme géoéconomiquement parlant, que ce soit dans le secteur du high-tech, de l’armement, de l’énergie, ou tout simplement dans l’idée même d’une attirance internationale, vraisemblablement la seule option qui reste aux nostalgiques radicaux de l’ère unipolaire – ce sont justement les instruments de sanctions et diverses pressions.

Le souci, et c’est d’ailleurs ce qui conforte un peu plus l’idée que ces actions devraient être vues comme un aveu de faiblesse, plutôt que de force et d’intelligence, c’est justement le fait que les nations visées par ces actions démontrent, chaque jour un peu plus, leur capacité à vivre et à s’adapter à ces mesures restrictives unilatérales. Et aussi à pouvoir riposter efficacement. D’autant plus qu’en ce qui concerne les pays partisans de la multipolarité, nombre d’instruments restent encore dans le placard, si l’on peut dire ainsi. Après tout, à chaque chose – son temps.

Mikhail Gamandiy-Egorov

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Observateur-Continental

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

5 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Eh ben dis-donc le sujet inspire du monde !

    Le Monde Multipolaire, c’est juste un autre NOM ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
    …juste un peu moins gravos et un peu moins génocidaire radical – https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Avatar behappy

    L’humanité ne devrait pas accepter la dictature économique Chinoise, et certains de ses mœurs (contre nature) envers les animaux qui fait trinquer l’humanité entière stras, corona, et les prochains a venir (car aps de prise de cosncience)
    Ne parlons pas de la pollution mondiale de la Chine, l’exp)loitatin des enfants, droit de l’homme, liberté d’expression etc
    Les etats sont trop fébriles face a la Chine
    Meme Trump est en rétro pédalage malheureusement & pour lui…
    La chine va devoir évoluer, ca va passer ou casser…

    • Avatar Jean Xana

      Pour le moment, la Chine s’est dotée toute seule d’un gouvernement chinois, et personne d’autre n’a son mot à y dire.
      Surtout les occidentaux, dont la (trop) fameuse « démocratie » part en sucette, que ce soit aux USA, en France, au Royaume Uni ou en d’autres lieux. Des pays « démocratiques » où règne la guerre civile ou, au moins pire, les diktats d’un Macron aux hormones ? Non, nous n’avons aucun conseil à donner aux Chinois – Et d’ailleurs ils sont trop polis pour le dire, mais ils n’en ont nul besoin.
      Si la Chine remplace les USA en termes d’influence, c’est grâce à sa santé économique. Nous avons subi le règne américain, nous subirons le règne chinois. Nous avons eu des politiciens pro-américains, nous aurons des politiciens pro-chinois, car en politique il est toujours préférable de s’appuyer sur les forts que sur les faibles. Rien de nouveau sous le soleil.

      Que Behappy se prépare à une période difficile, puisqu’il n’aime pas la Chine.
      Mais je ne me fais pas de souci. Il aura vite fait de retourner sa veste…

      • Avatar behappy

        Jean Xana
        Cette histoire qu’on aime ou on aime pas est du registre émotionnel identique a celui d’un enfant
        On a pas a aimer la chine ou la detester mais comprendre la politique chinoise ne sert que ses intérêts contre toutes l’humanité
        Le plus grand pollueur de la planete, virus inclut (aucun hasard)
        Sa réussite économique est sur l’exploration de son propre peuple et celui des enfants (tellement scandaleux que tout le mondel’a accepete pour avoir du moins cher (et perdre son âme d’ailleurs))
        Tu fais l’eloge de la Chine/russie et pourtant tu n’aimerais pas y vivre sous ce régime

        Defendre le diable car il semble lutter sont son ‘enemi’ est bien se faire avoir et faire son jeu https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
        C’est beau l’hypochrisie et les croyances idéologiques

        L’humanité c’est de cela qu’elle creve des ideologies
        Mais ca va devoir changé, même si personne ne s’en rend encore compte !!!
        ça va passer ou casser…
        Reelement sur les années qui viennent jusqu’au raz le bol de l’humanité si nécessaire.

Laisser un commentaire