Coronavirus : À quoi sert la puce RFID de certains masques ?

Pas de panique pour le traçage via les masques. La puce RFID compte les lavages maximum des masques, avant destruction. Partagez ! Volti

******

Source Aphadolie

RFID

La puce RFID équipant de nombreux masques réutilisables, et dont la fonction n’a pas pu être expliquée par le directeur général de la Santé, n’est pas un moyen de « pistage ».

De plus en plus de Français s’inquiètent d’être pistés par la puce RFID, qui se trouve bel et bien à l’intérieur de nombreux masques réutilisables.

Vendredi matin, en répondant à la question d’un auditeur de France Inter, le Directeur général de la Santé, Jérôme Salomon a été pris au dépourvu. A la question de savoir pourquoi de nombreux masques sont composés de puces de traçage, Jérôme Salomon a répondu : « Je peux vous dire que les masques français en tissus sont excellents, j’en porte tous les jours et ils ont un impact bien meilleur sur notre environnement, on peut les laver, les réutiliser. Ils sont fabriqués en France, à proximité de chez vous et n’ont pas de puce intégrée, je peux vous le garantir

Tout est enregistré sur smartphone

Mal informé ou peur d’affoler les Français, quoi qu’il en soit, celui qui est maintenant connu pour ses points-presse sur l’avancée de la Covid-19 en France ne dit pas la vérité.

Car des puces de type RFID, comprendre radio-identification, sont bien présentes dans certains masques. Mais il s’agit exclusivement de masques spéciaux destinés aux salariés de certaines entreprises, dans l’unique but de compter le nombre de lavages avant de devoir se débarrasser du modèle. En général au bout de 30 ou 60 utilisations.

Aucun « pistage » donc, et une transparence totale pour les Français concernés, qui peuvent même « contrôler le nombre de lavage avec une application smartphone », comme le précise l’entreprise UBI Solutions. Pas d’information pour le moment sur le nombre de salariés qui portent ce type de masques. Mais il s’agit en priorité de personnes travaillant dans le monde de l’industrie, ce qui permet à la fin d’une journée ou demi-journée aux entreprises de laver les masques tous à la fois en laverie.

UBI Solutions, spécialisée dans les puces RFID (Radio frequency identification) a mis au point un système pour compter le nombre de lavages des draps d’hôpitaux. Ils ont eu l’idée d’adapter leur technologie aux masques en tissu.

Aphadolie

Time : 4 mn 04 / [1]

Voir la vidéo de Silvano Trotta sur le sujet

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

10 commentaires

  • Avatar criminalita

    Compter le lavage?
    Donc une détection hydrométrique?
    Surprenant! Ils font comment quand il pleut?
    Fabriquer une application pour que l’ouvrier puisse compter les lavages.
    Vraiment ils nous prennent pour des cons!
    Il suffit d’un crayon et d’un post’it et c’est tout.

  • Pas de panique ?
    Avec ce menteur professionnel = pas besoin de masque, rapporter les masques, Schnell-Schlag-Stille, porter les masques, partout, dehors, dedans, Schnell-Schlague-Silence dans les rangs ???

    Et vous voulez qu’on les croit !

    Il est temps que le « NON » à l’oppression s’inscrive dans le sillage du « OUI » à la vie ; Raoul Vaneigem ► https://jbl1960blog.wordpress.com/?s=Raoul+Vaneigem

    Actuellement, mais plus pour longtemps, beaucoup de gens sont en vie parce qu’il est illégal de les tu er…

    TOUTES LES PREUVES ► https://jbl1960blog.wordpress.com/dossier-special-coronavirus/

    Incluant la vidéo sur la masque-à-rade avec Salomon en Guest, pas Brunon, hein ? Nan, Jérome, le croque-mort du corona…

    Aux USA les candidats au suicide +600% !
    More, more, on peut faire mieux les gars, allez, on appelle tous le monde à la rescousse, Sharon Stone c’est fait, thank’s Sharon ! Next ?

    Eh merde…
    JBL

  • Excellente vidéo de ST sur le sujet, à voir !

    Précision, on sait qu’en 2018 1000 milliards de puce RFID ont été vendues dans le monde ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/03/technologie-dans-tl7jours-pour-implant-puce-rfid-mars-2019.pdf

    Et comment on le sait ? Parce qu’on a pu le lire dans le magasine TV le plus lu de France, et de Navarre ; T7J du 30 mars au 9 avril 2019 qui s’en est vanté… Lisez bien l’avis de l’expert, voyez que tout était prévisible.

    Je vous mets l’analyse et la présentation de ce PDF que j’ai réalisé l’an dernier ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/03/28/28-mars-2019-france-dans-le-magasine-tv-le-lu-on-fait-de-la-pub-pour-les-implants-rfid-dans-la-main-version-pdf/

    Salomon nous prend pour des truffes, comme Macron, le cyborg, et son monde.
    Voyez qu’il suffit de dire non, et tout s’arrête !
    JBL

  • Habituellement, ce genre de puce est intégrée dans une étiquette, donc facile à découper. Pour un masque, elle serait donc intégrée au masque lui-même ?
    Merci pour le lien avec ST, tout aussi étonné. Qui pourrait mettre une photo ?
    Pas pour le pistage ? Ah ben ça alors ! Une puce qui réagit dès qu’elle reçoit de l’eau ? Pas de la sueur ?
    Question accessoire: vous porteriez, vous, un masque qu’un autre a porté la veille, même s’il a été lavé ? Heu…

  • Avatar clegiru

    Une puce RFID peut avoir de nombreux usages et peut comporter différentes sondes de température d’humidité ou autres paramètres.
    Pour info, la plus petite puce de ce genre est presque invisible. Elle mesure 0,05 mm de côté et est fabriquée par Hitachi. Vous avez bien lu, 50 microns ! Elle existe depuis 2007 et a certainement été améliorée depuis au vu des progrès réalisés depuis sur la finesse de gravure des puces. Elle fait partie de ce qu’on nomme « smart dust » pu poussière intelligente. Facilement intégrable dans l’épaisseur d’une simple feuille de papier ou billet de banque.

    • Avatar boco

      Identifier la monnaie fiduciaire c’est ok…. Mais faudrait aussi identifier le cédant et le cessionnaire ! Un rêve ? Pour bientôt ? Pire des cas restera la crypto …

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • Avatar clegiru

        Il suffit juste de croiser ces informations avec les autres comme la géolocalisation des téléphones ou des puces des cartes d’identité/passeport. En recoupant un cercle de positions et à partir d’un certain nombre de points concordants, on pourrait aisément suivre un billet et ses possesseurs successifs. Le pire n’est jamais certain ! Les puissances de traitement des données permettent des usages qu’on n’aurait pas imaginé quelques années plus tôt.

Laisser un commentaire