« Comprendre l’affaire Huawei, l’Internet des objets et… la souveraineté » L’édito de Charles SANNAT

M’enfin c’est vers ça que courent les gens en achetant tous ces « bidules, avant d’opter pour devenir des cyborgs ? Qui l’eût cru ? Heureusement que nos « zélites » veillent. Hum !! Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Pour Illustration

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Je suis heureux de vous retrouver après cette interruption liée à un weekend prolongé chez des amis Bretons! La Bretagne est une région fort belle, me voici de retour. Ou en étions-nous de la crise et des ses multiples dimensions?

Peu nombreux sont ceux dans le grand public qui comprennent ce que signifie l’affaire Huawei ou sa portée aussi bien économique que géopolitique !

Il faut dire, que pour la grande majorité, les gens pensent que Huawei pourrait ne pas être gentil car ils (les Chinois) pourraient utiliser les téléphones Huawei pour écouter ceux qui les utilisent et faire de l’espionnage.

Voilà une bonne excuse pour amuser la galerie, mais c’est de l’amusement.

En ce bas monde, tout le monde écoute tout le monde, on se branche sur les câbles sous-marins pour attraper tout le flux de données, les Russes (et pas qu’eux) disposent de sous-marin à pinces à câbles, d’autres captent tout le trafic ou presque et les Américains sont les maîtres en la matière avec des grandes oreilles partout, quant aux Français n’imaginez pas que nous soyons tout blancs, nous avons quelques sous-marins, quelques avions ou encore quelques navires espions, et je vous passe les satellites. De vous à moi, tout le monde écoute tout le monde et l’on demande même aux services ennemis mais amis, d’écouter ceux que l’on ne peut pas légalement écouter chez nous. Vous noterez d’ailleurs que l’on peut faire la même chose avec la torture, heu, pardon, avec les interrogatoires. Par exemple en France, nos n’avons pas le droit de torturer un suspect (si, si, je vous assure), mais en Irak par exemple tout le monde s’en fiche, du coup, c’est plus facile de sous-traiter certaines tâches à d’autres, dans d’autres pays. Les Etats-Unis sont allés jusqu’à créer des prisons en dehors des juridictions fédérales… Bref, la mise sur écoute de quelques gus utilisant des téléphones Huawei, n’est pas de nature à déclencher une guerre commerciale.

Vous me direz donc, d’accord Charles mais alors pourquoi tout ce barouf…

Et là je vous dirais… IOT

IOT = Internet Of Things ou IDO soit Internet des objets…

Au cœur de l’internet des objets se trouve la capacité de l’objet à s’interconnecter et à interagir avec son environnement physique. Il regroupe donc :

1/ Les objets connectés directement à internet
2/ Le machine to machine -M2M- c’est-à-dire la communication entre machines et l’accès au système d’information sans intervention humaine que ce soit Bluetooth, RFID, Wifi, 4G et bientôt la 5G…
3/ Les « smart connected devices » tels que les tablettes ou smartphones.
En soit, ce sont l’ensemble des objets connectés, entre eux et au réseau qui captent, stockent et retransmettent de la donnée (ou data en jargon IoT).

Vous allez me dire et donc ?…

Et je vous répondrais que par exemple, le chinois Huawei en fournissant l’infrastructure 5G à un pays va pouvoir par exemple, lorsque votre frigo est vide et n’a plus de blancs de poulets, non plus vous faire livrer vos blancs habituels automatiquement mais vous les remplacer par les nems de sont choix. Vous me direz bon, c’est pas bien mais ce n’est pas si grave…

Oui et non, d’abord ce ne serait pas bon pour les producteurs de poulets locaux, mais imaginez plus grave…

Au hasard, les voitures autonomes.

L’internet des objets c’est aussi les voitures autonomes et autres camions sans chauffeur. Imaginez que Huawei qui vous a fourni toute votre belle infrastructure 5G décide de doubler les prix, de les multiplier par 10 même que faites-vous?

Imaginez que la bureau politique à Pékin décide de couper le jus au même moment et éteigne le système à distance alors que vous avez rien qu’en France 6 millions de véhicules automatiques au même moment. Vous avez 6 millions de morts ou presque en une fraction de seconde. Un massacre nettement plus propre que ne serait celui lié à l’utilisation de bombe atomique…

De la souveraineté !

A qui donnerez-vous la clef de vos infrastructures ?

Qui peut vous brancher ?

Qui peut vous débrancher ?

Et les infrastructures européennes seront-elles européennes ? Chinoises? Américaines?

Il est impossible en termes de souveraineté de laisser les clefs de la maison à une autre nation.

Les Américains ne laisseront donc pas Huawei déployer la 5G aux Etats-Unis.

Les Anglais qui savent ce qu’est la souveraineté ont décidé de ne pas laisser les Chinois de chez Huawei déployer la 5G chez eux.

Et les Européens… suivront sans doute ce mouvement.

Les Chinois le prendront très mal.

Le monde se divisera à nouveau en deux, Russie, Chine, Iran d’un côté, les autres de l’autre… et chacun chez soi.

La mondialisation se termine.

Doucement.

Elle se meurt et ne peut pas survivre à la nécessité de la souveraineté 3.0 liée à l’Internet des Objets.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

3 commentaires

  • Avatar Jean Xana

    A qui donnerez-vous la clef de vos infrastructures ?
    Qui peut vous brancher ?
    Qui peut vous débrancher ?

    Je constate que Charles Sannat a très peur des Chinois. Mais quand ce n’est pas la Chine, alors il n’a plus rien à dire ?

    Je veux dire qu’en France ce n’est pas le gouvernement chinois qui est le plus à craindre. C’est le gouvernement français !
    Et ce n’est pas pour NOUS protéger que nos gouvernements veulent empêcher Huawei d’implanter sa 5G chez nous : C’est parce que notre gouvernement veut NOUS espionner, nous brancher et nous débrancher lui-même. Il veut avoir l’exclusivité de tous nos agissements, c’est tout !
    Si le système de Huawei ne permet pas aux gouvernements Occidentaux d’espionner leur propre population, alors c’est clair et net : ILS N’EN VEULENT PAS !

  • Avatar behappy

    Huawei a compris des lois de l’univers :
    La performance et l’efficacité qu’ils savent maintenant réaliser (maîtriser)
    ça peut faire d’eux des maîtres a penser !
    Les faibles veulent juste etre servie sans rien penser !