«Great Reset. Vote écolo termine en vélo! Quota carbone individuel et fin des avions ! » L’édito de Charles SANNAT

Ça n’existait pas déjà, la revente des permis de polluer ? Les pays en développement, très peu industrialisés, vendaient aux gros pollueurs leur quota carbone. Il me semble bien qu’il y avait eu un énorme scandale à ce sujet. Si nous étions parmi les gros émetteurs, on pourrait comprendre mais, quid des pays comme la Chine, l’Inde, les USA etc.. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

On va rire, mais on va rire mes amis, chaque jour un peu plus.

N’oubliez pas, 20 minutes de rire quotidien c’est excellent pour la santé.

La vôtre et donc celle de la planète.

Tout le mois de juillet je vais vous parler de cette histoire de « great reset », pour vous aider à y voir plus clair, et en définir le contour.

Qu’est-ce qu’il recouvre, qu’est-ce qu’il signifie, qu’est-ce qu’il implique évidemment pour nos vies quotidiennes, que cache-t-il aussi ? Autant de questions aussi fascinantes que passionnantes auxquelles nous allons apporter les réponses.

En attendant, voici que les Khmers verts qui nous dirigent, veulent diriger nos vies et savent mieux que nous ce qui est bon pour nous. Ils ont décidé que les billets d’avion à 10 euros c’est terminé, et que d’ailleurs les vols en avion c’était aussi terminé.

Terminé.

Fini.

Terminé les tours du monde à pas cher et les allers retours Paris-Venise à 40 euros (à condition de partir de Beauvais).

Car ce qu’a dit Delphine Batho est très lourd de sens.

« On doit organiser la réduction du trafic aérien, car le transport aérien n’est pas compatible avec la transition ».

Taxe ou quota ?

Les taxes ce n’est pas bien pour les pauvres… Ben pensez donc, vous la voyez l’histoire, le beau storytelling politique, et aussi la belle enfumade ?

Non ?

Je vous traduis la pensée mamamouchesque tendance Khmers verts et psychopathe pervers écolo.

Une taxe c’est pas jûûûûste (à dire en bêêêêlant) car cela pénalise les gentils pôôôôôvres (nous). Alors que les riches (eux) peuvent payer toutes les taxes et continuer à voyager et polluer.

D’où cette idée luminescente (naturellement à base de lucioles) de quota carbone. C’est juste un quota carbone, c’est égalitaire. On met tous de coté un peu de quota, et hop, on part voyager après avoir économiser du carbone.

Mais cela ne se finira pas comme cela. Je vous raconte la fin de l’histoire. Ce qui est bien avec les quotas que l’on met de coté surtout pour nous les pauvres, c’est qu’on pourrait même nous proposer de les revendre aux riches (eux), comme cela, on va créer de toute pièce un marché du quota carbone. Avec des intermédiaires qui prendront leurs commissions, paieront des impôts et des taxes.

Les pauvres seront contents car ils pourront revendre leurs droits à voyager.

Les riches seront contents car ils pourront voyager (sans payer de taxes).

Les intermédiaires seront heureux surtout le CarBandB (le Rbnb du carbone dont je viens de déposer le nom ainsi que le concept de bourse d’échange des quotas carbone lié à l’aérien à l’INPI rien que pour emmerder les riches) car ils pourront se gaver.

L’Etat sera content car ils se gavera.

Et vous ?

Vous serez en vélo, car le comble du dé-progrès c’est de tous rouler en vélo, d’ailleurs le nouveau maire de Bordeaux vient de dire qu’il allait interdire la voiture à Bordeaux.

Delphine Batho veut instaurer un quota carbone individuel pour limiter les voyages en avion pic.twitter.com/Mz8R5uQHVJ

— BFMTV (@BFMTV) July 2, 2020

Cet article, avait pour objectif de vous faire visualiser l’offensive écolo, la matérialisation de la « transition énergétique » dans nos vies.

La transition est violente.

Sauver la « planète » c’est violent, et cela nécessite des actions, des stratégies qui vont casser notre économie, détruire nos équilibres actuels, laminer nos habitudes de vie.

Le Great Reset est vraiment great dans le sens de grand.

Grand, dans la mesure où ce reset, ne sera pas que financier, il va impacter toute votre vie, toutes nos vies, d’une manière absolument considérable.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles Sannat

Voir :

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des moutonsenragés. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs.

Un commentaire

  • Avatar mianne

    Donc, grâce à Delphine Batho, c’est la fin des jets privés présidentiels coûteux et polluants, la fin des onze chauffeurs et voitures de fonction d’Edouard Philipe et de ceux de ses ministres. Tous les membres du gouvernement , à vélo, en pleine santé, vont pédaler joyeusement pour leurs déplacements officiels . Voitures et motos interdites en ville . Comment vont faire tous ceux qui ne peuvent pas faire du vélo si les voitures sont interdites car les lignes d’autobus sont loin de couvrir toute la ville et leurs horaires ne permettent pas à tous d’arriver au travail à l’heure ? Je garde en mémoire les vélos-taxis de Kinshasa où les cyclistes transportent, assis en amazone sur leur porte-bagages, le client ou la cliente qui ne peut garder seul (e) son équilibre sur un vélo ou qui n’a tout simplement pas de vélo . J’espère que les autorités vont penser à ceux qui ne peuvent pas faire de vélo et qu’elles organiseront des services de vélos-taxis ( tiens, des emplois pour les cyclistes musclés !) avant de décider brutalement l’interdiction des voitures en ville . L’avantage de l’interdiction des voitures : pas de problème de remplissage des caddys , tous les achats doivent tenir dans un petit sac à dos, fin des hypers . Je n’aurais jamais cru que les vélos-taxis de Kinshasa étaient l’avant-garde du progrès pour la France . Merci Charles et Delphine https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif