L’utilisation militaire cachée de la technologie 5G..

Drôle de progrès que la 5G et ses ondes basses fréquences nocives pour la santé, dont les militaires vont profiter pour faire financer les prochaines guerres par tout le monde. Partagez ! Volti

******

Par Manlio Dinucci pour ilmanifesto.it via Mondialisation.ca. Traduction Marie Ange Patrizio

Au Sommet de Londres les 29 pays de l’OTAN se sont engagés à “garantir la sécurité de nos communications, 5G incluse”. Pourquoi cette technologie de cinquième génération de la transmission mobile de données est-elle si importante pour l’OTAN ?

Alors que les technologies précédentes étaient finalisées pour réaliser des smartphones toujours plus avancés, la 5G est conçue non seulement pour améliorer leurs prestations, mais principalement pour relier des systèmes digitaux qui ont besoin d’énormes quantités de données pour fonctionner de façon automatique. Les plus importantes applications de la 5G seront réalisées non pas dans le domaine civil mais dans le domaine militaire. 

Les possibilités offertes par cette nouvelle technologie sont expliquées par le rapport Defense Applications of 5G Network Technology, publié par le Defense Science Board, un comité fédéral qui fournit du conseil scientifique au Pentagone : “L’émergente technologie 5G, commercialement disponible, offre au Département de la Défense l’opportunité de profiter à coûts mineurs des bénéfices de ce système pour ses propres exigences opérationnelles”.

Autrement dit, le réseau commercial de la 5G, réalisé par des sociétés privées, sera utilisé par les forces armées étasuniennes avec une dépense beaucoup plus basse que celle qui serait nécessaire si le réseau était réalisé uniquement dans un but militaire. Les experts militaires prévoient que la 5G aura un rôle déterminant dans l’utilisation des armes hypersoniques : missiles, y compris armés de têtes nucléaires, qui voyagent à une vitesse supérieure à Mach 5 (5 fois la vitesse du son). Pour les guider sur des trajectoires variables, en changeant de cap en une fraction de seconde pour échapper aux missiles intercepteurs, il faut recueillir, élaborer et transmettre d’énormes quantités de données dans des temps très rapides.

La même chose est nécessaire pour activer les défenses en cas d’attaque avec de telles armes : n’ayant pas de temps pour prendre une décision, l’unique possibilité est de se fier à des systèmes automatiques 5G.

La nouvelle technologie aura un rôle clé aussi dans la battle network (réseau de bataille). Étant capable de relier en même temps dans une aire circonscrite des millions d’appareils émetteurs-récepteurs, elle permettra aux militaires -départements et individus- de transmettre les uns aux autres, pratiquement en temps réel, des cartes, photos et autres informations sur l’opération en cours.

Extrêmement importante aussi sera la G5 pour les services secrets et les forces spéciales. Elle rendra possible des systèmes de contrôle et d’espionnage beaucoup plus efficaces que ceux d’aujourd’hui. Elle accroîtra la létalité des drones-tueurs et des robots de guerre, en leur donnant la capacité d’identifier, suivre et frapper des gens sur la base de la reconnaissance faciale et autres caractéristiques. Le réseau 5G, étant un instrument de guerre à haute technologie, deviendra automatiquement aussi la cible de cyberattaques et d’actions guerrières effectuées avec des armes de nouvelle génération.

En plus des États-Unis, cette technologie est développée par la Chine et d’autres pays. Le contentieux international sur la 5G n’est donc pas seulement commercial. Les implications militaires de la 5G sont pratiquement complètement ignorées parce que même les critiques de cette technologie, y compris divers scientifiques, concentrent leur attention sur les effets nocifs pour la santé et l’environnement à cause de l’exposition à des champs électromagnétiques à basse fréquence.

Engagement qui est de la plus grande importance, mais qui doit être uni à celui contre l’utilisation militaire de cette technologie, financé indirectement par les utilisateurs ordinaires. Une des plus grandes attractivités, qui favorisera la diffusion des smartphones 5G, sera celle de pouvoir participer, en payant un abonnement, à des war games  [jeux de guerre] d’un impressionnant réalisme en direct avec des joueurs du monde entier. De cette façon, sans s’en rendre compte, les joueurs financeront la préparation à la guerre, celle bien réelle. 

Manlio Dinucci

Source

L’uso militare nascosto della tecnologia 5G

Édition de mardi 10 décembre 2019 de il manifesto

https://ilmanifesto.it/luso-militare-nascosto-della-tecnologia-5g/

Traduction par Marie-Ange Patrizio

Via Mondialisation.ca

Voir :

Violence de la répression contre le mouvement social: la justice première responsable.

Propagande massive des médias en vue d’une confrontation occidentale avec la Chine

Hong Kong: des néonazis ukrainiens se joignent au mouvement de protestation

18 commentaires

  • Toute cette technologie des ondes sont, depuis l’origine, crées pour les militaires.
    « « Les fréquences qui étaient utilisées par les radars ont été abandonnées par les militaires parce qu’ils les trouvaient trop dangereuses pour les gens qui les utilisaient, c’est-à-dire pour les radaristes. Il y avait des effets thermiques et des effets athermiques, que les militaires appelaient les “effets spécifiques”, c’est-à-dire des troubles, des picotements au niveau des mains, des sensations de brûlures (…) Les opérateurs de téléphonie mobile ont repris ces fréquences, qu’on retrouve aujourd’hui sur ce qu’on appelle le GSM 800 et 900, la 3G, la 4G. On connaît les effets depuis les années 70, les effets promoteurs et copromoteurs de cancer, les phénomènes de leucémie, de lymphome… »
    Pierre Le Ruz, président du Centre de recherche et d’information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem), expert en rayonnements non ionisants
    Source (entre autres): https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-planete/20150807.RUE0152/des-larmes-et-une-petite-bombe-les-malades-des-ondes-en-docu.html

    Je ne sais pas comment les radaristes se protègent maintenant, mais toujours est-il que toute cette technologie nous revient en pleine figure. Les implications économiques et guerrières sont trop importantes pour ces va-t-en-guerre et ces « jamais assez » !

    • Avatar engel

      « Je ne sais pas comment les radaristes se protègent maintenant, »
      Comme dans le temps. Ils ne passent pas dans le faisceau d’émission.

      • Je suis montée au pied d’une antenne relais il y a quelques jours, avec un testeur. Je suis repartie en courant ! Le testeur avait viré au rouge et menaçait d’une apoplexie ! Il criait comme un goret !
        Ceci pour dire que les antennes émettent très bien à leur pied. Y échapper ? C’est mettre des collines entre nous et elles. Ce que ne peuvent pas faire ceux qui y travaillent.
        Non, je pense plutôt qu’ils doivent porter des tenues spéciales. Du moins je l’espère pour eux !

        • Avatar engel

          Ouais,
          sauf qu’il ne faut pas confondre antenne directionnelle et antenne omnidirectionnelle.

          Un radar est par essence totalement directionnelle.
          Donc « Ils ne passent pas dans le faisceau d’émission » est totalement suffisant comme protection pour l’intervenant.

        • Avatar userseb

          bizarre, le diagramme de rayonnement (les lobes) sont généralement très faible près de la source d’émission.
          C’était quel type de testeur ?

          Sinon oui, il y a l’omnidirectionnel & l’antenne directionnelle.
          Dans le cas du radar c’est plutôt au niveau de la puissance que se trouve la différence.
          Prenez un Marconi S723 (500km de portée), sa puissance moyenne est de 5Kw (120 Kw max) en directionnel, tandis qu’une antenne relais c’est 30..60w en omni.

  • En tout cas, pour ce qui est de la 5G, il n’y aura aucune protection possible. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

    • Avatar boco

      Même une cage de Faraday ? Après l’énergie infinie et gratuite, Maxwell et Lorentz se retournent dans leur tombe ?

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • Avatar CryptoKrom

      Les nouvelles antennes intelligentes (smart-cells),
      ont des capacités de rayonnements beaucoup plus larges,
      autant en puissance ajustable qu’en fréquences ajustables,
      en polarisations ajustables,
      et en concentrations de faisceaux ajustables.

      Si par malheur les Opérateurs joignent leurs connaissances avec celles des scientifiques militaires…plus aucune cellule vivante sur Terre ne sera a l’abri.

      Sauf si nous aussi on a accés a ses connaissances, car il existe un moyen de créer des Protections ACTIVES !!
      De véritables champs de Forces Electromagnétiques répulsifs, mais avec nos minables contrats EDF a quelques KiloWatts…on peu oublier.
      Idem pour les EHS…utiliser de tels champs, tout en s’en protégeant,
      c’est pas avec leurs ressources de misére qu’ils vont y arriver.

      Dommage, vaux mieux que tout s’effondre, ou explose par un big-météor…

  • Avatar Montet

    Biquette
    Nous ne sommes que les dommages collatéraux de leur folie.
    Et puis c’est tout bénef. Ca fait marcher le business médico-pharmaceutique et celui tout aussi juteux des morgues au final.
    Et ensuite on passe au suivant.
    Il y aura toujours un suivant pour passer à la caisse et à la casse.

  • Mouais…

    La 5G résiste-t-elle à une IEM ?

    De plus, je crois avoir lu quelque part que la 5G posait des problèmes pour la sécurité car les terroristes et mafieux en tout genre pourraient l’utiliser sans ce faire repérer… ?

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Avatar engel

      Bien sûr que non.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      Cette article fait dans le sensationnalisme pour draguer large.
      Dans le cadre d’un véritable conflit de haute intensité la 5G (à l’instar des liaisons satellites) sera mise HS définitivement, dés le début du conflit.
      Et c’est pas les moyens qui manquent: IEM, Brouillage, graphite…

  • Avatar LeelooBastet

    5G… Chemtrails…MK …. Tout est prêt ^_^

  • Aucune étude ne démontre à quel point cela est dangereux et destructeur pour utilisateurs lambda et les civils que nous sommes. ET cela l’est. Les gouverne-mentent !. On nous dira comme d’habitude dans 10 ans « Ah oui ! Effectivement cela cause des cancers, tue les micro-organisme et réduit les cerveaux en bouillie »
    Nos enfants vont grandir là dedans, les guerres vont se construir avec ces nouvelles armes…

    En tant que mère de famille, pour mon usage domestique (Eh oui pas le choix que d’utiliser régulièrement ces technologies, et d’en subir les rayonnements) je coupe le WIFI tout les soirs avant de me coucher, de la même manière que je le fait pour mon mobile. Je ne suis pas électrosensible mais je réduit aux maximum les interactions avec les apparails Wi-Fi et même le micro-ondes. Pour ce qui est de survivre dans cette soupe de fréquence que l’on nous impose, j’ai trouvé les orgonites comme étant un excellent convertisseur d’ondes et de fréquences. Cela peut paraitre ésotérique mais preuves à l’appui cela fonctionne et réduit considérablement le « bruit » énergétique.

    En savoir plus http://www.natural-mystic-shop.com/blogs/news/vertus-et-bienfaits-de-lorgonite

    • Volti Volti

      L’orgonite.. Tout un programme.. L’humain a-t-il besoin d’une béquille ? Nous avons des études qui datent sur la nocivité des ondes, on le sait mais, on fait confiance à l’orgonite, aux gris-gris ??… On se rend compte que l’humain, a un besoin inné, de se protéger avec des amulettes. Où est passé le bon sens ? Couper le Wi-fi est déjà un bon geste, être conscient du problème demande autre chose en toute conscience, que de couper le Wi-Fi. Refuser ce maillage perturbant,sans concession sinon ça ne sert à rien..