L’incroyable stupidité du fonds d’aide à l’industrie automobile !!

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ! On se demande si les « mamamouchis » (dixit C.S.) qui prennent ces décisions stupides et chères, ont étudié les bases de l’économie. Partagez ! Volti

******

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Ce pays et ceux qui le dirigent marchent sur la tête et donc sur la dette… explications !

Voici ce que nous rapporte cet article des Echos: « très inquiets pour l’avenir de la filière, qui risque de se retrouver prise en tenaille entre la conversion vers l’électrique (qui perturbe les clients et demande de très lourds investissements) et le retournement du marché mondial. « 2020 sera l’année de tous les dangers pour l’industrie automobile en Europe », a répété à plusieurs reprises Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, pointant « l’évolution réglementaire d’une violence inouïe, qui entrera en vigueur l’an prochain. »

« Accompagner la transformation écologique »
Bruno Le Maire a tenté de répondre à ces inquiétudes. Il a notamment annoncé la création d’un « fonds pour accompagner la transformation écologique » (et les restructurations qu’elle entraîne, dans les usines qui fabriquent des moteurs diesel notamment ), doté de 25 millions d’euros. Un autre fonds, doté également de 25 millions d’euros, doit servir à soutenir la trésorerie des sous-traitants de la filière « pour accompagner le choc conjoncturel que nous attendons en 2020 », a expliqué le ministre. Ces 25 millions doivent générer jusqu’à 200 millions de prêts garantis ».

On pourrait se dire que c’est génial d’aider les sous-traitants pour éviter les licenciements. Oui. Évidemment. Nous sommes tous pour sauver l’emploi telle n’est pas la question.

Le problème ici est de nature économique.

Pour que l’industrie automobile aille mieux, l’État dans sa grande clairvoyance décide de déplafonner le malus écolo, ce qui veut dire concrètement que les voitures les plus polluantes seront de moins en moins vendues puisque de plus en plus chères dans la mesure où elles sont de plus en plus taxées à travers ce malus sans limite !!

Vous me suivez ?

Donc, moins les voitures vont se vendre, plus on sera obligé d’aider les sous-traitants qui vendront à leur tour de moins en moins de pièces…

Et comment va-t-on financer les aides aux sous-traitants ?

En taxant encore plus les voitures que les constructeurs n’arrivent plus à vendre… et en affectant le produit de ces taxes (en partie seulement) aux sous-traitants…

Avec un mécanisme fonctionnant de cette façon, plus on va vouloir aider les sous-traitants en taxant les voitures neuves, moins il se vendra de voitures, et moins les sous-traitants auront de travail et plus ils auront de difficultés.

C’est le mécanisme lui-même qui est hallucinant dans sa conception économique !

C’est une aberration intellectuelle. Elle est à l’image du naufrage de notre pays. Elle illustre parfaitement les causes et les raisons (en partie) responsables de notre descente collective aux enfers.

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Les Echos ici

Avec cette décision, B. Le Maire croit-il faire mieux que l’Allemagne ?

Regardez la liste des licenciements tenues à jour par P.Jovanovic, le secteur automobile Allemand, est vraiment mal en point…

ALERTE Quant l’Allemagne a la fievre, la peste se répand en France, regardez bien la liste ci-dessous que notre lecteur Mr Muller a relevé dans la presse germanique. C’est HALLUCINANT sachant que 800.000 personnes sont employées par l’industrie automobile, en direct ou en fournisseurs

Daimler – Mercedes Allemagne : le nouveau patron prepare un licenciement d’environ 10.000 ouvriers et ingenieurs ✓

Marquardt Allemagne, automobile, jette a la rue 600 salariés

(rappel) Ford Allemagne ferme 6 usines et se sépare de 12.000 ouvriers

Shaeffler Allemagne, fournisseur auto, met ses ouvriers au chomage technique apres avoir fait des licenciements massifs ✓

BMW Allemagne prepare un licenciement d’au moins 4.000 salaries de plus vers la fin de l’année ✓

Goodyear Dunlop Allemagne supprime 1.100

ZF Allemagne, grand fabricant de boites de vitesse auto, s’apprête a licencier 1 salarie sur 4, ce qui voudrait dire au moins 6.000 partout dans le monde. La récession est violente

Voir la longue liste des licenciements

7 commentaires