Gaz lacrymogènes : un scientifique sonne l’alerte..

Je vous en ai déjà parler, et pas de réaction. Peut-être que ceux qui sont attentifs à leur santé consentiront à s’informer sur ce grave problème. Le ton du lanceur d’alerte est mesuré mais, il met en évidence que le gouvernement emploi contre le peuple des armes que les militaires n’emploient pas (pour éviter l’escalade paraît-il). Ce sont des armes chimiques, interdites par la convention de Genève. Tout le monde respire ces gaz pendant les manifs, mêmes les habitants des logements situés sur le parcours. Quoi qu’il en soit, l’information est là et disponible pour tous. Vous ne pourrez pas dire « Je ne savais pas ». Merci à Philippe A. Partagez ! Volti

******

Source Le Média

C’est une information qui a mis les réseaux sociaux en ébullition. Samedi dernier, à Nice, la police interpellait Alexander Samuel et le mettait en garde à vue pour 48 heures.

Illustration

Officiellement, il était soupçonné d’avoir participé à une action visant une agence de la Société générale, en marge d’une manifestation des Gilets jaunes. Soupçons infondés, puisqu’il a été relâché sans que la moindre charge n’ait été retenue. Mais voilà : Alexander Samuel n’est pas n’importe qui. C’est LE biologiste qui enquête, dans la solitude et l’obstination, sur les effets toxiques des gaz lacrymogènes, et en particulier sur la présence de cyanure dans le sang de manifestants ayant été exposés.

Voici le lien vers la cagnotte pour soutenir l’initiative de Alexander Samuel et de son collectif. https://www.lepotcommun.fr/pot/7mbrfzfd

12 commentaires

Laisser un commentaire