« Christine Lagarde déclare : on sera plus content d’avoir un emploi plutôt que d’avoir une épargne protégée !! » L’édito de Charles SANNAT

En toute logique, bye-bye les économies ? (pour ceux qui en ont). Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Si vous ne devez lire qu’un seul de mes articles lisez celui-là. Prenez le temps de visionner les deux vidéos. Prenez le temps d’analyser toutes les informations que je vous donne ici, car cela va marquer les prochaines années et peut-être faire une grande différence pour votre épargne. D’ailleurs je n’avais pas prévu, pour tout vous dire, de parler à nouveau des taux négatifs. C’est « la faute » à dame Christine!

Haaa…. mes amis, je mettais de grands espoirs dans le retour de notre Christine nationale sur notre continent et je ne pensais pas être servi, aussi vite, aussi tôt et aussi copieusement !

Cela fait quelques semaines que je travaille sur cette histoire de taux d’intérêt négatifs notamment en raison justement d’un rapport assez passionnant en provenance du FMI et consacré à la manière d’implémenter des taux d’intérêt  profondément négatifs dans l’économie

Or, FMI, Lagarde, BCE…. comme la dame Christine vient prendre la tête de la BCE il était quand même utile et intéressant de se demander : « et si Lagarde à la BCE appliquait ce rapport du FMI » ?

J’en avais fait une vidéo que vous pouvez voir ou revoir ici.

Et là, que vient-elle de de déclarer justement à propos des taux négatifs ?

Que « on sera plus content d’avoir un emploi plutôt que d’avoir une épargne protégée »…

Oui, voilà donc qui est très clair.

Enfin clair non.

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Si vous ne devez lire qu’un seul de mes articles lisez celui-là. Prenez le temps de visionner les deux vidéos. Prenez le temps d’analyser toutes les informations que je vous donne ici, car cela va marquer les prochaines années et peut-être faire une grande différence pour votre épargne. D’ailleurs je n’avais pas prévu, pour tout vous dire, de parler à nouveau des taux négatifs. C’est « la faute » à dame Christine!

Haaa…. mes amis, je mettais de grands espoirs dans le retour de notre Christine nationale sur notre continent et je ne pensais pas être servi, aussi vite, aussi tôt et aussi copieusement !

Cela fait quelques semaines que je travaille sur cette histoire de taux d’intérêt négatifs notamment en raison justement d’un rapport assez passionnant en provenance du FMI et consacré à la manière d’implémenter des taux d’intérêt  profondément négatifs dans l’économie

Or, FMI, Lagarde, BCE…. comme la dame Christine vient prendre la tête de la BCE il était quand même utile et intéressant de se demander : « et si Lagarde à la BCE appliquait ce rapport du FMI » ?

J’en avais fait une vidéo que vous pouvez voir ou revoir ici.

Et là, que vient-elle de de déclarer justement à propos des taux négatifs ?

Que « on sera plus content d’avoir un emploi plutôt que d’avoir une épargne protégée »…

Oui, voilà donc qui est très clair.

Enfin clair non.

Ce qui est assez remarquable et extraordinaire c’est qu’elle utilise ici l’approche de communication qui a été explicité, écrite noir sur blanc dans ce dossier du FMI en avançant les arguments d’emplois et de salaires permettant de diviser le monde et les populations entre travailleurs et possédant d’épargne.Pour en savoir plus sur ce papier du FMI vous pouvez regarder ma vidéo tout en bas de cet article consacré à ce sujet très important.

La presse, elle n’a pas relayé cette sortie fondamentale de Lagarde ni fait le lien avec ces travaux du FMI sur les taux très négatifs dans une économie.

Le Figaro ici par exemple préfère parler « Des pays comme l’Allemagne et les Pays-Bas doivent davantage soutenir la croissance, affirme Lagarde L’ex-directrice du FMI et nouvelle présidente de la BCE a pointé du doigt sur RTL ce matin les pays ayant des excédents budgétaires ».

Le magazine Capital ici parle de la même chose en titrant : « BCE : CHRISTINE LAGARDE TACLE BERLIN DEUX JOURS AVANT SA PRISE DE FONCTION »

Revenons sur ses déclarations sur les taux négatifs, ce qui est évidemment au cœur de la politique monétaire présente et à venir.

Voici la question posée par la journaliste. « C’est la BCE qui définit les taux d’intérêts dans la zone euro, c’est le levier qui vous servent à régler l’activité économique, les taux sont très bas voire négatifs. C’est très bien pour ceux qui se lancent dans le crédit mais l’épargne ne rapporte plus rien. Est-ce que cette politique des taux bas n’a pas atteint ses limites ? »

Lagarde : « Qu’est-ce-qui se serait passé si la BCE n’avait pas fait cela ? A tin bien fait ? On a bien fait d’arbitrer en fonction de l’emploi et de de la croissance que de la protection de l’épargnant ».

« Deuxièmement chaque personne est à la fois un salarié, un épargnant, un emprunteur, et les impacts des taux d’intérêt vont affecter chacune de leur dimension. On sera plus content d’avoir un emploi plutôt que d’avoir une épargne protégée. Je pense que c’est dans cet esprit-là que les politiques monétaires ont été menées et c’est assez salutaire« .

Journaliste : « Il faut continuer ? c’est ce que vous nous dites ? »

Lagarde : « on verra, je ne peux pas préjuger de la politique monétaire Blalablabla jus de chique »…. 

Vers le grand découplement USA/UE sur les taux.

Beaucoup se demandent pourquoi les taux seraient positifs aux Etats-Unis et négatifs en Europe. C’est une question que j’aborde plus en détail dans mon dossier d’octobre.

La réponse est simple et complexe. Aux Etats-Unis, tout est fait par capitalisation et ils ont besoin de rendement. Le dollar est une monnaie forte que les Américains peuvent encore imposer par la force. Même avec de l’hyperinflation, le dollar continuera à être accepté pendant un certain temps. « Le dollar, notre monnaie votre problème » !! Les Américains veulent donc éroder la dette par l’inflation.

En Europe, les Allemands ne veulent pas de l’inflation. Quel est alors le seul moyen d’éroder un stock de dettes et déclencher de la consommation sans augmenter la masse monétaire ? C’est de mettre des taux très négatifs ! Car vous allez préférer consommer et investir que conserver de l’épargne qui perd 4 % par an. Les autorités monétaires vont ainsi, dans l’équation MV=PQ, augmenter la vitesse de circulation (le V de l’équation) de la monnaie en conservant la masse monétaire identique (le M dans l’équation). On obtiendrait donc une augmentation proportionnelle de PQ (P de prix, et Q de quantité) qui équivaut peu ou prou au PIB ! Ça c’était la partie complexe du sujet.

Dans un tel cadre conceptuel, l’hyperinflation est impossible et le stock de dettes va progressivement perdre de sa valeur.

La zone euro est donc condamnée à des taux de plus en plus négatifs.

Votre épargne sera laminée.

Mais ce sera pour votre bien et pour que vous puissiez toucher votre « revenu », votre « salaire ».

C’est Christine Lagarde qui est chargée de la mission essentielle. Le coup de l’Allemagne c’est pour amuser la galerie. Tout va se jouer sur les taux ultra-négatifs ou pas. Ce qui est remarquable, c’est qu’en réalité, dès sa première intervention, Christine Lagarde vient de confirmer que les taux négatifs seraient un vrai sujet, et c’est sans doute la plus prête car le FMI a travaillé sur ce sujet depuis plusieurs années.

Pour aller plus loin, vous avez le rapport spécial « taux négatifs » pour les abonnés à ma lettre STRATEGIES tous les renseignements ici.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Voir :

Les prémices de l’effondrement du marché aérien ?

Pour Ray Dalio la « situation est effrayante »….

La Deutsche Bank toujours dans le rouge

120 + 60 + 45 = 225 milliards de dollars. Le compte est bon !

42 commentaires

  • Avatar Montet

    Faites circuler l’info. Même ma femme ne veut pas entendre tant elle Biaiscognétise à ce propos.
    Bon après deux trois claques elle comprendra mieux. Et si un féministolgbtoveganospécismoécoloboboisantoantifamarionneto n’est pas content je suis à sa disposition pour faire pareil.
    Procédure 45,5 modifiée… c’est-à-dire mon pied au cul
    Bordel ! est-ce que vous aimez vraiment vos gamins ?!
    Eveillez-vous. Ces âmes noires vont nous transformer en serfs moyenâgeux. Dans deux ans nous ne nous appartiendrons plus. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • Avatar Poisson volant

    Salut,

    Je vous conseille les videos d un ptit gars qui bosse super bien. Il a pris la peine d expliquer le pourquoi du comment, ce que Charles sait mais ne fait jamais.

    https://www.youtube.com/watch?v=yLEmwlm6VS8

    A chacun de juger, comme d hab.

    Schu.

  • Avatar gneu

    Salut les ME,

    je ne comprends plus rien à votre logique.

    D’un côté, vous nous répétez sans cesse que A : « il faut boycotter les multinationales. Si on arrête de consommer, elles tombent toutes seules »… (Et je suis assez d’accord avec ça)

    Et d’un autre côté, face aux différentes menaces de confiscation de l’épargne, vous répétez sans cesse B : « videz vos comptes, votre épargne n’est plus garantie, demain, vous n’aurez plus rien sur vos comptes en banque »…

    Mais je ne pige pas moi : si le pouvoir confisque l’épargne (B), les gens ne pourront plus consommer et donc le pouvoir tombera (A). C’est ça que le pouvoir veut ? S’auto-supprimer ? Ca ne colle pas.

    Ma pensée est différente de la vôtre. Je ne pense pas que l’épargne sera confisquée totalement. Leur but, c’est en fait de laisser planer le doute pour nous forcer à consommer. Ce serait complètement contre-productif de leur part de supprimer toute l’épargne. En revanche, la taxer à 1% ou 2%, ça oui, ils oseront le faire car ça incitera les gens à dépenser plutôt qu’à épargner. Mais tout supprimer ??? Non, je n’y crois pas une seconde et je ne comprends pas que vous y croyez dur comme fer. Faut pas tomber dans le panneau !

    • Avatar engel

      Et pourtant…

      L’épargne, c’est la contre partie des dettes.

      Que cela soit par l’hyperinflation ou les taux négatifs, quand les dettes ne peuvent manifestement plus être remboursées, l’épargne disparaît.
      C’est obligatoire!

      Qui a-t’il de compliqué à comprendre, là dedans ?
      L’argent gratuit n’existe pas.
      Au bout du compte, il y a toujours un gars qui paye !
      Et en général, c’est le brave type qui paie.
      ….Et non ceux qui en ont profité, pas plus que les salopards qui se sont engraissés sur son compte.

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      « Mais je ne pige pas moi : si le pouvoir confisque l’épargne (B), les gens ne pourront plus consommer et donc le pouvoir tombera (A). C’est ça que le pouvoir veut ? S’auto-supprimer ? Ca ne colle pas. »
      L’épargne n’est pas l’argent qui est dépensé justemet et permets aux gens dans une certaine limite de se libérer du crédit voir du travail.
      sans épargne tu redeviens esclave obliger non seulement d’aller travailler mais d’accepter n’importe quel travail pour un salaire de misère … car ta voiture par exemple elle est éternel va bien falloir la changer ( merci le contrôle technique) et sans aller jusque là? le frigo ordi … faire des travaux dans ton logement …. irrémédiablement tu passeras par la case crédit. et t’oublie les études de tes gamins sans épargnes le choix des études sera vite limité.

      • Avatar gneu

        oui et non car, actuellement, les gens se tuent déjà à leur travail pour épargner (pour payer par exemple les études de leurs enfants quand ils seront plus grands).
        Permette au peuple d’épargner, c’est autant une forme d’asservissement que de libération.
        Tu évoques l’idée que l’épargne serait remplacée par le crédit et que cela nous rendrait encore plus esclave.
        Je comprends ton idée mais je réponds encore oui et non : prends l’exemple d’une personne qui a un enfant de 8 ans. Cette personne sait qu’elle devra dépenser beaucoup pour ses études dans 10 ans. Ben, c’est cool alors, il suffira de prendre un crédit le moment venu donc pas besoin d’épargner tout de suite, donc pas de besoin de trop travailler pour le moment…
        Bref, je ne vois toujours pas l’intérêt de supprimer la possibilité d’épargner…

        • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

          moi je dirai que les pistes évoqué par chacun ne sont pas dénué d’intérêts.
          pour ma part je reste convaincu qu’une personne qui a un petit capital devant lui reste « plus libre » sur le contrôle de sa vie.
          Un exemple tout con quand j’ai commencé à travailler je me suis arrangé pour avoir assez rapidement un an d’avance de liquidité … ma réflexion était si je perd mon boulot j’ai un an ou je pourrais payer mes factures et pour rebondir tranquillement et pas me précipiter sur n’importe quel emploi sous payé.

        • Avatar engel

          Dixit:
          « il suffira de prendre un crédit le moment venu donc pas besoin d’épargner tout de suite, donc pas de besoin de trop travailler pour le moment… »

          Décidément https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

          Et où tu vas le trouver ton crédit, si l’épargne qui garantit les dettes à disparu ?
          …Ah oui, l’argent ce n’est que des 0 et des 1…, bien sûr !

          Alors va donc essayer de payer ton boulanger avec des 0 en lui promettant qu’un jour il aura des 1.
          Tu vas voir s’il n’exige pas du concret comme garantie.

          • Avatar gneu

            On est donc bien d’accord ! Les gens ne pourront même plus prendre de crédit (puisque plus d’épargne) !
            Donc ils ne pourront plus rien payer ni rien consommer !

          • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

            t’inquiète, j’ai un peut bloqué la dessus mais puisque le salaire devrat-être complètement dépensé par les dépense du quotidien … il ne pourra pas servir de garantie et de moins en moins le logement pour les smicars par contre rien n’empêchera les banques de prendre ta progéniture comme garantie …
            l’idée existe dans pas mal de film de SF ou des personnages se retrouvent à bosser dans des mines à l’autre bout de la galaxie pour rembourser les dettes des parents.
            en gros les enfants serviront de garantie pour l’obtention de crédit.

          • Avatar Montet

            Gneu : pour résumer grosso modo : le jeu aujourd’hui c’est que tu créé de la fortune chez ton banquier quand tu empruntes pour payer ta maison.
            Il créé une ligne sur son actif correspondant à la somme que tu lui doit. Il créé de l’argent fictif sur ton dos ; de l’argent qu’il n’existe pas ; c’est toi l’argent… ton travail.. toi esclave.
            C’est un pari qu’il fait sur toi. Il saura bien se rembourser sur la bête, toi, tes enfants, ta femme-mari si tu défailles.
            Et ainsi avec cet argent fictif qu’il ne détient pas car il n’existe pas, il peut présenter un bilan positif.
            Pour simplifier, c’est cette cavalerie qui a tout fait exploser en 2008 quand plus personne n’a pu payer ses mensualités pour cause de prêts à taux variables…

  • Avatar gloubiboulga

    Ils sont très fort tout de même!!
    Vous etes tous en train de disserter sur l’épargne ou pas, le travail ou pas…
    Mon fric, mon statut, mes possibilités…blabla
    NON, cette femme devrait être pendue…
    Et toute la clique..
    C’est tout.
    Continuez bande de moutons,
    de jouer avec eux.

  • kalon kalon

    En fait, dans le cas de la nouvelle politique de taux d’intérêt, il ne faut plus parler d’inflation et/ou de déflation mais bien de stagflation !
    Soit une diminution lente/rapide de la masse monétaire circulante couplée à une augmentation lente/rapide des prix d’acquisition.
    on tire l’élastique par les deux bouts, en somme !
    Tout ces « grands cerveaux » que sont nos « élites » ne savent ou ne veulent gérer que le cours terme.
    Demandez à Lagarde sur quelle période, elle calcule les effets de sa « politique » , si elle était honnête, ce qui n’est, malheureusement, pas le cas, elle vous répondrait: « 6 mois, peut être un ou deux de plus ! »
    La petite épargne, c’était bon du temps ou les petits « joueurs » y croyaient, cela permettait de vider les petits comptes de façon régulière à coup de crise boursière manipulée, mais depuis que les petits épargnants ont compris que tout cela est truqué, cà ne fonctionne plus.
    Maintenant, c’est mieux, les banquiers inventent l’argent dont vous avez besoin pour vos grosses dépenses.
    Ils n’ont plus besoin de vôtre épargne, ils vous la prennent, tout les mois, soit avant même que vous ne l’ ayez constituée !

  • kalon kalon

    A noter qu’il peut être préférable d’avoir, à la fois, un emploi et une épargne protégée, pour quelle raison faudrait’il choisir entre les deux ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    Le raisonnement de cette drôlesse me semble stupide !

  • kalon kalon

    Le révisionnisme, seule raison d’être du parlement européen ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    Le Parlement européen affirme que l’Union soviétique est responsable de la Seconde Guerre mondiale
    https://www.voltairenet.org/article207851.html
    Le révisionnisme historique du parlement européen
    https://www.voltairenet.org/article207855.html

Laisser un commentaire