Omerta sur une catastrophe industrielle majeure aux portes de Paris (Mondediplo) via Crashdebug..

Avant la catastrophe du site Lubrizol à Rouen, il y en a eu une autre cet été dans une station d’épuration, la plus grande ‘Europe (classée elle aussi Seveso seuil haut) qui n’a pas eu le traitement qu’il aurait fallu. C’est carrément incroyable et pourtant nous sommes habitués aux « petits arrangements » avec la sécurité qui met en danger la population. Il est scandaleux que l’on nous rabatte les oreilles avec la pollution de l’air, le diesel, les particules fines, le C0² etc, alors que les premiers acteurs ayant en charge des installations sensibles utilisant des produits hautement toxiques, n’en aient cure. Avec le « jemenfoutisme » ambiant et les soupçons de corruption à grande échelle, une catastrophe majeure n’est plus à exclure. Merci Françoise G. Partagez ! Volti

******

Source : Mondediplo via Cartouche publié par Crashdebug

Par Marc Laimé, 27 septembre 2019

Photo © I. Michel / Sdis78

En plein été, une installation stratégique de la plus grande station d’épuration des eaux usées d’Europe est totalement détruite par le feu à trente kilomètres de la capitale. Il faudra entre trois et cinq ans pour la reconstruire, au prix, dans l’intervalle, d’une pollution gravissime de la Seine. Ce site n’a cessé d’enregistrer des sinistres de plus en plus graves depuis plusieurs années. Sa gestion est entachée par des dévoiements sans précédent en matière de marchés publics. Un désastre absolu, qui ne suscite qu’une inquiétante indifférence.

Le 3 juillet dernier, un incendie spectaculaire se déclenche sur le site classé « Seveso seuil haut », c’est-à-dire faisant l’objet d’une surveillance particulière en raison de la toxicité des produits qu’il abrite, au sein de l’usine « Seine Aval » (SAV) du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP) implantée dans la plaine d’Achères, dans les Yvelines (1).

S’étendant sur 600 hectares, la gigantesque station d’épuration, à l’intérieur de laquelle on ne se déplace qu’en voiture ou en camion, est lovée dans une boucle de la Seine, à cheval sur les villes de Saint-Germain-en-Laye, Maisons-Laffitte et Achères. Elle traite 60% des eaux usées de 9 millions de Franciliens, ce qui fait d’elle la plus grande station d’épuration d’Europe.

C’est un bâtiment de 6000 m2 servant à la « clarifloculation » des eaux usées (procédé d’élimination des particules en suspension, notamment des phosphates (2)), abritant plusieurs cuves de chlorure ferrique, substance toxique et hautement corrosive, qui a pris feu. L’unité se situe au début de la filière de traitement des eaux usées, et abrite une myriade de colonnes en plastique, dans lesquelles circule le chlorure ferrique. Un énorme panache de fumée noire se dégage aussitôt, visible à plusieurs kilomètres à la ronde.

En l’espace de quelques mois, c’est le quatrième incident grave, incendie ou explosion, sur ce même site. …/…

Lire l’article complet de Marc Laimé

Source : Mondediplo via Crashdebug

Voir :

Pesticides : L’Etat imposera des « zones de non-traitement » si riverains, élus et agriculteurs ne trouvent pas d’accord (20 minutes)
Un maire convoqué devant le tribunal pour avoir interdit l’usage des pesticides près des habitations (Le Monde)
Cash Investigation : Produits chimiques : nos enfants en danger
Les cas de cancer devraient augmenter de 70% en 20 ans dans le monde
Sans langue de bois, ce cancérologue dénonce les facteurs environnementaux responsables de nombreuses maladies graves (Pr Belpomme)
Le monde devient de plus en plus bête, d’après une étude (Zerohedge)
Demain, tous crétin…

Note : Vu dans les commentaires du site de F Ruffin. « À Lubrizol, ces produits ont-ils brûlé, oui ou non ? »

…/…

les usines Seveso seront construites … à la campagne !!! vous savez la phrase d’A. Allais  » construire les villes à la campagne  » ? eh bien c’est ce qui en train de se faire .
un exemple : Rostrenen , 22 ( Côtes d’Armor) ; la base Intermarché ( d’accord , c’est de la merde , mais pas toxique ) remplacée par un centre de stockage TRISKALIA , classé SEVESO .
https://www.letelegramme.fr/bretagne/pesticides-une-nouvelle-procedure-contre-triskalia-video-30-09-2019-12396761.php
et , une magnifique 2X2 voies qui va relier toutes ces usines les unes aux autres , avec la bénédiction des maires , des communautés de commune et l’appui du PREFET .
Au détriment de 80 ha de terres agricoles , qui avaient vocation à nourrir la population , à protéger les ZONES HUMIDES et la BIODIVERSITE .

4 commentaires

  • C’est exactement ce que je me disait hier marabout, que l’ensemble de la société de haut en bas devenait malhonnête, chacun essaye de s’en sortir et souvent ça passe par de voies illégales, sans compter l’exemple que nous donnes les plus hauts responsables politiques qui vendent la France à la découpe aux copains, et autres corruption à tout les niveaux regardez l’Europe et les lobbies, ou la BCE et les banques et les marchés, pas étonnant que tout se désagrège… Les gens se fichent des conséquences tant qu’a l’instant T ils on leur confort, aucune solidarité, le règne du chacun pour soit.

  • Avatar predateur

    « le professionnalisme se perd,les malfaçons sur du neuf,que du travail merdique à tous les niveaux
    je plains les propriétaires qui ont fait construire »
    en parlant malfaçon et accident en série , faudrait peut être se pencher sur la réalisation des travaux ,les politiciens ont encore bon dos
    j ai suivi de loin l assainissement d un village de 350 âmes , impensable le trafic fait par les ouvriers qui ont fait les travaux avec une mention particulière au chef de chantier , la revente au black ,entre autre ,de camions de 30 tonnes de cailloux , de drains …..etc,il en va de même dans d autres entreprises de travaux publiques ou les toupies de bétons changent au dernier moment de destination https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif