Intelligence sans conscience, restez vigilants !..

« Intelligence » pour parler d’un système programmé par l’humain, n’est-ce pas un peu exagéré? Partagez ! Volti

******

Sylvain Devaux alias Nono le Robot pour La Robolution

Intelligence sans conscience, restez vigilants ! L’Intelligence Artificielle…encore elle. Oui encore et encore tant le sujet emballe et fait dire tout et n’importe quoi. Je reviens sur un article publié cette semaine sur le site Maddyness et signé Denis Fages à ce propos. Le titre de l’article à lui seul pourrait suffire : « La supériorité de l’Intelligence Artificielle : l’arnaque du siècle ». Bon, il dit quoi Denis Fages, président de Video Telling, une structure de création de vidéos à portée pédagogique ? Simplement que l’on sait depuis longtemps que les machines sont capables de calculer plus vite que les humains, de stocker des tas d’informations et d’être d’une redoutable précision. C’est d’ailleurs bien ce qu’on leur demande, mais en aucun cas elles ne sont « intelligentes ».

J’ajouterais même, si je devais encore illustrer ce propos, qu’une pince est plus efficace pour retirer un clou que nos doigts mais c’est d’une évidence rare, ce n’est qu’un outil, bien utile au demeurant. Mais il y a un point abordé qui doit attirer notre attention. Il explique, à propos de la conscience spirituelle, « Le risque, avec l’IA, c’est que la petite minorité des scientifiques matérialistes fassent prévaloir leurs idées étriquées sur la nature de l’homme ».

Sans aller chercher aussi loin, imaginez que vous êtes banquier. Un de vos clients, fiable, réaliste et en qui vous avez confiance, vous propose une opération importante qui nécessite des investissements. Vous le connaissez, croyez en son projet et en sa capacité à le mener à bien et répondre de ses emprunts. Mais voilà, les indicateurs sont au rouge et le refus est à la clé. Le système d’analyse des données bloque les choses. Vous faites quoi ? Et imaginons que vous ayez la possibilité de passer outre, le ferez-vous ? Il faut, puisque c’est déjà la réalité, et il faudra dans un tas de domaines, un sacré aplomb et une sacrée reconnaissance professionnelle pour passer outre.

C’est ce qui nous attend avec l’IA que l’on veut nous vendre comme « plus intelligente que l’homme » alors qu’elle n’est qu’un outil, rien de plus, rien de moins, pas plus qu’une pince pour enlever un clou. Mais il faut aussi noter, non seulement l’emballement médiatique mais aussi politique autour de l’IA. Santé, Défense, finance, etc…tous les secteurs sont impactés mais n’oublions pas qui commande…l’homme, pas la machine. Et là, nos élus semblent parfois être peu au fait de la réalité mais plutôt dans une sorte de monde fantasmé. Bon, c’est sûr qu’une IA n’aurait pas fait un article sur les homards de Monsieur De Rugy…

Sylvain DEVAUX

Voir :

La loi de la jungle à Pôle Emploi !

Innovation :

Aquanaut, un sous-marin qui se transforme en robot humanoïde [Vidéo]

Une startup belge réinvente le bracelet électronique.

Commentaire de Françoise G : D’abord les prisonniers , car personne n’y trouvera à redire; ensuite les personnes âgées pour qu’elles ne se perdent pas (et pour boucler la boucle de la démence); les enfants pour leur ‘sécurité’; les travailleurs bien sûr, pour qu’ils ne glandent pas ; le bracelet de surveillance de ‘santé’ pour tous  , pour votre bien (et si vous refusez, plus de remboursements de mutuelle); etc, etc… Puis tout de même, un bracelet, c’est facile à enlever non? Donc ce sera bien plus sûr d’implanter…. Vous voyez le schéma? Un scénario visible depuis longtemps déjà (mais qui a du retard sur l’agenda…) Pourquoi une start up belge?
Il semblerait que des moyens de surveillance « soft » soient testés en Belgique (un belge, ça rouspète peu, ce n’est pas comme un français) Françoise G.

Elon Musk et Neuralink présentent leur prototype d’implants cérébraux pour aider à communiquer avec des machines.

Quelle horreur…………….!

27 commentaires

  • Nelson

    C’est ce qui nous attend avec l’IA que l’on veut nous vendre comme « plus intelligente que l’homme » alors qu’elle n’est qu’un outil, rien de plus, rien de moins, …
    Un outil plus intelligent que l’homme puisqu’il va remplacer, en partie, ce denier sans payer ses impôts.
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • engel

    Mais au fait, c’est quoi l’intelligence ?

    • engel

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif…Si c’est la capacité à s’assurer la longévité de sa lignée, alors j’aurais tendance à emmètre quelques doutes envers celle des imberbes bipèdes, dits supérieurs.

  • rouletabille

    c’est l’inconnue au repertoire.
    D’ailleurs si on était intelligent on serait pas ici.

  • hello ,de mon point de vue, le sens commun fait l’amalgame entre conscience et intelligence. 1) l’intelligence est la capacite a organiser des liens entre des evenements distincts selon des regles, des convention, des traditions, des experiences etc… Certaines personnes ont une forte capacite a realiser ces liens, on dit alors qu’ils sont intelligents au sens du QI. 2) la conscience n’est pas l’intelligence, cela n’a rien avoir. la conscience permet d’apprehender globalement une situation complexe sans avoir besoin d’operer des liens entre differents evenements du meme contexte mais semblant a la conscience ordinaire dissociés. la conscience est bien superieure a l’intelligence car elle n’est pas speculative comme l’est l’intelligence. les ordinateurs pourront tous acquerir des experiences car se sont des memoires. les robots pourront egalement etre programmés pour travailler selon des normes et des reglements. Enfin les machines pourront toutes corriger leurs erreurs en fonctions des resultats escomptés car l’intelligence est du domaine de la Materialité. En revanche une machine ne pourra jamais developper une conscience superieure car cela releve de la communication avec le ciel… la conscience depasse tres largement tout ce qui se trame ici bas et qui est sous la coupe des humains non reliés. je n’ai pas peur de l’IA car beaucoup de nos concitoyens agissent comme des robots que l’on manipule par les émotions…alors vrais robots mecaniques ou etre humains robotisés cela ne change pas grand chose sauf du point de vue des cultures. En revanche aucun robot n’atteindra la pleine conscience qui le ferait agir en accord avec la source. on aura toujours besoins d’ hommes capables d’atteindre l’Eveille pour guider ceux qui sont en chemin. c’est vrai depuis la nuit des temps !

    • rouletabille

      C’est bien de différentier conscience et intelligence.
      Créer une conscience artificielle reliée à l’humain est en court à travers le virtuel qui bientot supplantera le réel en étant plus attractif.
      Il restera ce que nous somme sans le savoir.

      • la conscience n’est pas reliée a l’humanité de mon point de vue. la conscience est affaire divine . l’intelligence par contre et une tentative de contourner le manque de conscience.

        • Bonsoir :)

          C’est de par sa conscience qu’on atteint l’éveil et non par l’intelligence, c’est la preuve.

          C’est par la conscience qu’on arrive à voir les choses telles quelles sont, l’intelligence ne fait que les conceptualisées.

          Lorsqu’on appréhende les chose en conscience on les comprend dans sont ensemble dans sa vérité, idem pour nos pensées, nos craintes nos souffrances, un psy par exemple, vas de nouveau les conceptualisées et faire en nous une sorte de « reset », qui donnera l’illusion d’avoir régler le problème, mais ça durera le temps des roses, car elles seront toujours en nous car on en aura pas compris la racine.

          Or, de par la médication, un travail en conscience donc, on remontera notre problème, peur ou souffrance à sa racine, ce qui permettra de voir notre problème dans sa forme la plus pure, et elle disparaitra.

          Belle soirée à tous, à bientôt.

          Akasha.

    • Balou

      L’intelligence, c’est autre chose… rien à voir avec votre description, @Shuss et @Akahahttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
      J’ai bien ri.

      La conscience, aussi «vaste» qu’elle puisse être, ne saurait exister sans l’intelligence.
      Elle en est dépendante et la réciproque n’est pas vraie.
      La conscience est liée au passé et imagine le futur.
      L’intelligence est ici et maintenant.
      Sa définition la plus simple : « faculté de comprendre ».

      • Oui mais l’intelligence sans conscience ne sert à rien, pire elle peut s’avérer dangereuse.

        Oui l’intelligence c’est comprendre, mais quoi ? Les choses matérialistes, le reste on peut les comprendre en conscience.

        Regarde notre science sans conscience où elle nous mène ? C’est l’exemple le plus probant, elles sont à la limite interdépendante alors.

        Akasha.

        • Balou

          Ne pas confondre science et intelligence. L’intelligence c’est comprendre. Comprendre nécessite de l’attention. Plus on est attentif et plus on comprend. Sans autre limite que celle qu’on se fixe.

          Le scientifique n’est attentif qu’au sujet de ses recherches et ses travaux, sauf en dehors de son job s’il regarde par la fenêtre. Il est comme tout le monde. Il peut être bien inspiré ici et abruti là. Je ne parle pas ici de la science infuse qui est hors normes, comme chacun sait.

          Plus on a la tête dans le guidon, moins on voit ce qui se passe sur les côtés.
          Plus on est concentré, plus on fait abstraction de ce qui n’est pas l’objet de notre concentration.
          Notre attention devient nulle en dehors de cet objet.
          Sans attention pas de compréhension, donc pas d’intelligence.
          L’intelligence n’est jamais acquise, elle s’use si on ne s’en sert pas.

          • LaoTzu

            L’intelligence faculté de comprendre ? Tu confond avec l’intellect, l’intellect peut comprendre, analyser, être très logique et très rusé, avoir une bonne mémoire ou pas, créer la bombe atomique. C’est l’intellect lui même qui s’approprie et défini l’intelligence, de même que l’éveil et la conscience. Il ne peut capturer et mettre en mémoire que ce qui est limité, mesurable, pour le reste il ne peut rien faire, ni se fortifier. Il ne peut capturer l’instantanéité ni l’espace entre deux pensées.

            L’intellect tourne et fonctionne pour l’intellect, il s’approprie l’attention, le ici est maintenant et pense capter les choses selon des définitions, alors que tout cela n’est qu’un jeu de l’intellect pour expérimenter et perdurer. Ce que l’intellect ne connaît pas ne peut être expérimenté, ce qui ne peut être mis en mémoire ne peut être décrit. Sans traducteur pas de traduction.

            La pensée ne s’intéresse qu’à sa propre survie, espérant comprendre et vivre l’attention , le ici et maintenant, espérant par quelques efforts atteindre le non effort, le moi veut toujours interférer pour exister, là ou il ne peut expérimenter ni capturer, il n’existe simplement pas.

            Attention ou concentration n’est juste qu’une traduction de ce que les yeux observent, les yeux ne se préoccupe pas des traductions. Si l’intellect avait un brin d’attention sur le ici et maintenant, ce maintenant effacerai l’identification national instantanément par exemple, mais tout cela n’est qu’un jeu de l’intellect, un profit de l’intellect, pour l’intellect.

            La pensée étant limité comment l’intelligence peut-elle y avoir sa place ? La pensée à pris le monopole de la terre et tout tourne autour d’elle et pour elle, seule son profit propre l’intéresse, elle mange tout l’espace, même celle du cœur, et sans cœur point de beauté, de bonheur et d’intelligence…

            Dans l’instant, il n’y a rien à comprendre.

            • Balou

              J’ai rappelé la définition la plus simple, mais celle-ci laisse des questions en suspens. L’intelligence n’est pas l’intellect. L’intellect s’appuie sur la connaissance, donc le passé puisqu’on ne peut connaitre avant d’avoir connu. La pensée est issue de l’intellect. Elle analyse et déduit, ces deux actions prenant leurs sources dans la connaissance ou plus précisément la mémoire, donc aussi dans le passé.

              Comprendre est autre chose. On peut comprendre quelque chose sans trouver les mots pour l’expliquer. Comprendre n’est pas dépendant de la connaissance. Comprendre c’est découvrir (expérimenter) ce qui nous était inconnu l’instant d’avant. Cela peut se produire seulement ici et maintenant. C’est pareil pour l’attention. L’intellect perturbé par ses pensées n’est pas attentif. La plus grande attention nous emplit quand la pensée disparait. C’est la méditation. L’attention, la compréhension et donc l’intelligence ne sont pas issus de l’intellect.

              L’intellect-pensée, qui s’appuie sur la connaissance, c’est hier et demain.
              L’intelligence, c’est maintenant.

        • engel

          A moi aussi, de poser ma crotte de prétention.

          – L’intelligence est un processus évolutif de la vie(un outil).
          – La conscience un stade de cette évolution.
          C’est le stade de perfectionnement où l’intelligence(l’outil) intègre des données la rendant capable de différencier « elle », du monde qui l’entoure.
          …Des lors, la dualité apparaît…et tout le reste.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Je ne comprends pas. Il vit dans quelle faille temporelle Robolution?

    Si vous relisez son exemple sur le banquier , vous ne pourrez que constater que c’est déjà en place depuis les 90’s….

    Cela se nomme : GESTION DE SAUVEGARDE DU RISQUE.

    Avec des notes allant de A (rentier ) à X (interdit bancaire).

    Bref du nouveau pitié , stop aux rétrspectives d’infos.

    ( Bon je rale ici , mais dans la vraie vie cela m’arrange qu’il n’y ait qu’une poignée d’individus qui comprennent la 5G-IA-TRD :) )

  • C’est bien d’utiliser le conditionnel Françoise, le peuple élu semble plutot etre les USA (New York, Sillicon Valley etc)

    Je vous recomande la série Incorporated et Person of Internest, les équivalents d’Huxley et Orwell modernes.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • (Dico ancienne définition)

    INTELLIGENCE : Faculté de concevoir, de comprendre.

    CONSCIENCE, Sentiment du bien et du mal ; liberté de conscience ; connaissance d’une vérité.
    —————-
    Intelligence sans conscience => c’est une des caractéristiques des psychopathes.

    • Maxandre

      La conscience est plus que ça, elle inclut aussi la faculté de sentir/percevoir.
      L’intelligence ne peut exister sans elle, sinon avec quelles données aurait-elle pu évoluer/dévier ?

      Tout part de la conscience.
      L’intellect n’est qu’une des parties des fonctions mentales de l’intelligence.

      • Balou

        > L’intelligence ne peut exister sans elle, sinon avec quelles données aurait-elle pu évoluer/dévier ?

        Vu sous un autre angle : comment la conscience pourrait-elle se former sans intelligence ?
        L’intelligence étant la faculté de comprendre.

        Une conscience qui comprend rien, c’est du lourd…         

        • Maxandre

          C’est vaste la conscience. Il y en a à tout les niveaux.

          Un être qui peut ressentir le froid et le chaud, est conscient du malaise qui grandi lorsqu’il se dirige vers l’un ou l’autre de ces extrêmes. Pas besoin d’intelligence pour cela. Mais pour éviter une engelure/brûlure il devra avoir accumulé de l’expérience et agir avec intelligence.