La course à la domination de l’Espace…

La gestion de la Terre est déplorable, tant le profit est la condition essentielle qui fait toujours plus consommer, polluer, dégrader. Qu’en sera t-il de l’espace alors qu’il y a un traité du 27 janvier 1967 qui prévoit (articles 1er et 2) une liberté d’accès des États à l’espace extra-atmosphérique, sans que l’un d’entre eux puisse se l’approprier. Il interdit (article 4) la mise en place d’armes nucléaires ou de toute autre forme d’arme de destruction massive sur l’orbite de la Terre, leur installation sur la Lune ou tout autre corps céleste, voire leur stockage dans l’espace hors de la Terre. (VOIR) D’après les déclarations du locataire élyséen, qui semble ne pas être au courant de ce traité (difficile à croire) et, qui compte investir des milliards (qui seraient plus utiles pour redresser le pays) pour la militarisation de l’espace. On a pas fini de payer cette dangereuse folie des grandeurs, alors que notre société se délite un peu plus chaque jours.. Macron a-t-il vraiment pensé que ce sont les miliaires qui ont été sifflés, lors de son passage sur les Champs Élysées?? S’il le croit, c’est qu’il est encore plus déconnecté des réalités et, c’est grave.. Partagez ! Volti

******

Par Manlio Dinucci pour ilmanifesto.it via Mondialisation.ca, 16 juillet 2019

Sous-marin nucléaire d’attaque Suffren

“L’homme volant envoûte Paris au défilé du 14 juillet” : avec des titres comme celui-ci a été décrit le défilé des forces armées françaises le long de l’avenue des Champs Élysées. Comme d’habitude, on a l’impression d’être informé sur tout dans le moindre détail. 

La “grande information” nous cache cependant ce qu’il serait par contre essentiel de savoir. Par exemple, que deux jours avant le défilé le président Emmanuel Macron a assisté, dans le port de Cherbourg, au lancement d’un sous-marin nucléaire d’attaque, le Suffren, premier de la nouvelle série Baracuda, réalisé avec un programme décennal d’un coût de 9 milliards d’euros. Le sous-marin, armé de missiles de croisière à longue portée à double capacité conventionnelle et nucléaire et doté d’un mini-sub pour les opérations des forces spéciales, a été décrit par l’amiral Christophe Prazuck comme “un chasseur né pour combattre les ennemis”.

Parmi les 700 invités internationaux à la cérémonie de lancement se trouvait la ministre australienne de la Défense, Linda Reynolds, qui en février a signé un contrat pour l’achat de 12 sous-marins d’attaque français. En Australie, en ce moment, se discute la possibilité pour le pays, sortant du Traité de non-prolifération, de se doter de son propre arsenal nucléaire. L’Australie, partenaire de l’OTAN, est contraire au Traité sur l’interdiction  des armes nucléaires, approuvé en juillet 2017 par l’Assemblée Générale des Nations Unies avec 122 voix pour. Il a jusqu’à présent été signé par 70 pays mais ratifié seulement par 23 (dont Autriche, Cuba, Mexique, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud et Venezuela), moins de la moitié des 50 nécessaires pour son entrée en vigueur.

La Suède, qui en 2017 l’approuva, a annoncé qu’elle ne le signera pas non plus : décision derrière laquelle se trouve l’influence de l’OTAN, ennemie jurée du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.

Tandis que le désarmement nucléaire reste sur le papier, augmente la possibilité de prolifération et la course aux armements se joue de plus en plus sur le plan qualitatif. Comme le confirme l’annonce faite, à la veille du défilé du 14 juillet, par le président Macron même : la France créera en septembre un nouveau commandement national de la Force militaire spatiale, avec un premier financement de 3,6 milliards d’euros. «La nouvelle doctrine spatiale et militaire qui m’a été proposée par la ministre et que j’ai approuvée, permettra d’assurer notre défense de l’espace et par l’espace» (voir NdT en bas de page), a déclaré le président Macron. 

Ainsi s’intensifie la militarisation de l’Espace, aire d’importance stratégique croissante étant donné que les principaux systèmes d’armes, à commencer par les nucléaires, dépendant de systèmes spatiaux. 

Avec son nouveau commandement spatial la France se place dans le sillage des États-Unis. Le président Trump a signé en février une directive qui institue la US Space Force, force spécifique pour les opérations militaires dans l’Espace, dirigée avant tout contre la Russie et la Chine. Le Comité sénatorial pour les services armés, en attribuant à l’Aéronautique le commandement de la nouvelle Force, a défini l’Espace comme “aire de conduite de la guerre”. Les rencontres promues par les Nations Unies en mars pour empêcher une course aux armements dans l’Espace, ont échoué à cause de l’opposition des États-Unis. Ceux-ci refusent d’ouvrir une table de négociation pour discuter l’ébauche de traité, présentée par Chine et Russie, qui interdit de placer des armes dans l’Espace et stipule une série de limites légales à son usage à des fins militaires.

Pendant que l’attention médiatique se concentre sur l’”homme volant” qui virevolte sur les Champs-Élysées, on ignore le fait que sous peu il y aura des armes nucléaires volantes en orbite autour de la Terre au-dessus de nos têtes.

Manlio Dinucci

Article original en italien :

La corsa al dominio dello Spazio Édition de mardi 16 juillet 2019 de il manifesto. Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

NdT : “La nouvelle doctrine spatiale militaire, qui m’a été proposée par la ministre et que j’ai approuvée, permettra d’assurer notre défense de l’espace et par l’espace. Nous renforcerons notre connaissance de la situation spatiale, nous protégerons mieux nos satellites, y compris de manière active. Et pour donner corps à cette doctrine, pour assurer le développement et le renforcement de nos capacités spatiales, un grand commandement de l’espace sera créé en septembre prochain au sein de l’armée de l’air. Celle-ci deviendra, à terme, l’armée de l’air et de l’espace. Les nouveaux investissements indispensables seront décidés”.
https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2019/07/13/discours-aux-armees-a-lhotel-de-brienne 

Mondialisation.ca

8 commentaires

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    au jeux de qui dépensera le plus d’argent dans cette course effréné les usa vont sans doute encore exploser les scores par contre s’ils envisagent tous de diriger des satellites en direction de la terres la prochaines guerre risque effectivement d’être une guerre éclaire.
    Car quand on officialise ce qui se fait déjà (ça fait longtemps que l’on a parlé içi de la militarisation des satellites) c’est que les intentions ne doivent pas être très louables.
    on peut aussi chercher qui contrôlera la lune … et à ce jeux ils seraient capable de la faire péter rien que pour empêcher l’autre de la contrôler

  • Avatar Leveilleur

    Encore des milliards dépenser sur le dos des contribuables, alors que la précarité sévit partout dans le monde et que nous avons assez d’armes pour faire exploser des pays entiers plusieurs fois, eux ils continuent de dépenser sans compter au nom de l’avoir, du pouvoir et de la fausse sécurité.

    Ils en ont pas marre de se faire la guerre et de tout leur égoïsme ?

    Alors qu’ils suffirait que chaque dirigeant arrêtent d’investir dans l’armement et qu’ils décident ensembles de recycler les armes de destructions massives pour être tous à égalité dans la défense des pays !

    A quand la sagesse, à quand la fraternité, à quand le partage des ressources, à quand la protection de la terre et de l’environnement ? Elle est là leur logique ? Dans des dépenses insensés qui met en danger notre avenir déjà compromis.

    Nous n’avons pas 50 Terres, nous n’en avons qu’une ! Un effondrement du système et gros crack boursier nous menacent et eux ils continuent de dépenser sans compter pour impressionner le voisin et pour détruire encore plus.

    Mais mère Nature va finir par en avoir marre de toute leur ignorance et mégalomanie, elle est patiente mais là il va falloir qu’ils comprennent tous où se trouve le vrai pouvoir !

    • Avatar engel

      Dixit: « Alors qu’ils suffirait que chaque dirigeant arrêtent d’investir dans l’armement… »

      Mais dans la VRAIE VIE*. il en SUFFIT D’UN pour que TOUS LES AUTRES soient OBLIGES DE SUIVRE… s’ils ne veulent pas finir en esclavage.

      *) Pas celle des bisounours, bien sûr.

  • Avatar engel

    Nos ancètres les gaulois avaient raison.
    Le ciel va nous tomber sur la tête !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    NB: Qu’ils continuent tous comme ça et l’espace va devenir une poubelle impraticable.

  • Avatar engel

    Ah, la mégalomanie dans toute sa splendeur…

    La Françe n’a même pas les moyens de payer un paquetage correct à ses militaires et l’autre « moi-je » vient nous endormir avec une armée spatiale.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    …Et pourquoi pas intersidérale, tant qu’il y est !

    Ce truc va surtout engraisser quelques parasites auportunistes(civils et militaires) et quelques autres sociétés high-tec à forte valeur ajoutée en dessous-de-table.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • C’est un guignol ce journaleux italien.

    Dire que les médias n’ont pas parlé du Suffren et des nouveaux sous-marins Barracudas, c’est nous prendre pour des cons. Il y a eu des dizaines d’articles et tous les journaux ont sortis des papiers sur le sujet.

    De là, passer à la militarisation de l’espace et à la mise en place d’ogives dans des stations spatiales, c’est de l’anticipation qui ne repose sur rien de concret pour l’instant.

    Des bombes nucléaires en orbite ne présentent aucun intérêt. Ni stratégique, ni tactique.

    La question de la future guerre de l’espace, c’est la défense de ses satellites, et l’attaque de ceux d’un éventuel ennemi.

    L’objectif étant de rendre l’adversaire aveugle, sourd et muet…

    • Avatar Naao

      Permets moi de te contredire au sujet des ogives nucléaires dans l’espace.
      Effectivement pour faire exploser une cible au sol, aucun intérêt.
      Par contre, en faisant exploser un bombe atomique dans la stratosphère, tu peux créer une décharge électromagnétique (EMP) qui va faire sauter tous les semis conducteurs a des dizaines de kilomètres à la ronde.
      En fait stratégiquement ET tactiquement c’est malheureusement une arme excellente.
      Car une attaque EMP lancée depuis le ciel n’a aucun obstacle, contrairement au sol, et du coup avec la même charge tu peux provoquer un black-out sur une zone beaucoup plus étendue.
      Et du coup comme tu le dis rendre aveugle l’adversaire.