Usul. Corruption des élus: les Français s’en foutent?

Vaste sujet… Merci pour le lien. Partagez ! Volti

******

L’accumulation des affaires en politique a contribué à discréditer la parole politique. Mais faut-il pour autant crier au « tous pourris » ? On sait la place qu’a eue dans notre histoire cette rhétorique. C’est sans doute ce qui, malgré les scandales, nous rend prudents. Trop ?

Mediapart

4 commentaires

  • Avatar predateur

    et le pognon versé aux propriétaires terriens pour construire des éoliennes ou pour faire des lotissements c est pas de la corruption à grande échelle ????gros gaspillage d argent pubic et destruction d éco systhème ..

    • Avatar Flo500

      Ils s’en foutent parce qu’une bonne partie d’entre eux sont sous camisole chimiques.
      On ne le dit pas assez, mais tous ces médicaments psychiatriques (appelés psychotropes) n’avaient d’autre objectif que d’empêcher la population de ses révolter.

      Compter le nom de médicaments psy, c’est effarant !

      Si déjà les Français se débarrassaient de leurs psychrotopes, ils seraient plus en mesure de réagir.
      mais ça, les dirigeants de tous bords n’en veulent pas.
      Alors, psychiatres et labos se sont unis sous le regard bienveillant de l’Etat.

    • Avatar engel

      Zut, j’ai signalé ton com.
      Milles excuses, c’est une erreur de ma part!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Oui Flo, je pense comme toi en effet. Et puis, il y a tout le reste, dont nous avons maintes fois parlé ici: tant qu’on enlève pas le petit confort de nos concitoyens, tant qu’ils ont du boulot, même mal payé (surtout mal payé puisque ça les coince davantage dans toute velléité de libération), il n’y aura pas de révolte possible. Les GJ ont fait tout ce qu’ils ont pu, avec beaucoup de ténacité, mais le mouvement finit par se lasser de prendre des coups. On peut les comprendre…

    Les grandes villes ne bougent pas. Même à Paris, une amie me disait: les GJ gênent les parisiens, ils viennent d’ailleurs, très peu de parisiens participent au mouvement. Alors quoi faire ?

    Pourquoi bouger contre la corruption alors qu’il y a tellement d’autres problèmes, tout aussi graves, et plus encore, vu qu’ils touchent les gens au premier degré. La corruption, c’est du second degré, même si…

Laisser un commentaire