Changements et projets, des offres et des demandes à consulter.

Malgré un immobilisme ressenti, il y a des projets en devenir, des offres intéressantes pour qui veut tenter l’aventure d’une installation de ferme bio , en agroforesterie, petit élevage etc (nombreuses possibilités). Des terrains et des fermes sont proposés, un regroupement de compétences serait idéal, pour mener à bien un tel projet qui demande de l’investissement, pourquoi ne pas l’envisager ? (il y a aussi des investisseurs qui proposent leur aide à l’installation). Voir pour toutes les régions https://fermesdavenir.org/social-fermes-davenir/foncier


Maison-en-super-adobe-leo-torcello

Robert C., lecteur du site, m’a fait une demande pour des stages de construction en adobe dans le Sud-Ouest, des liens étaient proposés par nos amis Brinsd’Herbes avec cet article, ou celui-là, mais ils n’existent plus (ICI et ICI) et c’était loin, J’ai en trouver en Dordogne, http://ecocentre.org/formations/ où en Limousin http://ecocentre.org/pro-paille-septembre-2019/,.

Des chantiers participatifs eco dome en super-adobe enduits et finitions, https://fermesdavenir.org/social-fermes-davenir/annonce/chantier-participatif-eco-dome-en-super-adobe-enduits-et-finitions existent aussi. Si vous connaissez de telles possibilités près de chez vous dans le Sud-Ouest, donnez les adresses en commentaires. Merci.

Merci pour votre attention et participation !

8 commentaires

  • Allez-y ! Foncez ! C’est maintenant qu’il faut se construire son avenir.

    Trouvez-vous votre terrain et employez-vous à être autonomes.

    C’est une belle aventure.

    Courage à toutes et tous.

  • Oui, il faut le faire. Je remarque une chose: pour qui ne connaît pas le jardinage – je ne parle pas de permaculture ou autre technique particulière – il faut deux ou trois ans pour apprendre à connaître la terre, à savoir quoi planter, comment, à côté de quoi… comment arroser, fertiliser …

    Pour ce qui est de la construction, il est évident qu’il faut des stages, et cela a un coût, comme l’achat d’un terrain, et il faut aussi connaître la législation de plus en plus compliquée pour obtenir un permis. Bref, un parcours du combattant qui nécessite force, courage, ténacité et … un peu de jeunesse quand même…

  • Rainette Rainette

    Si j’étais plus jeune ça me tenterait diablement.

  • Avatar mianne

    Adobe ? quelle différence avec le pisé ? Dans le sud marocain, après un orage terrible, tout un village en pisé s’était effondré d’un coup, enfouissant les villageois sous des torrents de boue . Toutes les petites buttes de terre que les touristes piétinaient joyeusement deux mois plus tard étaient en fait, nous l’avons appris ensuite, les tombes des habitants enterrés à la hâte sur place. J’en ai fait des cauchemars pendant des nuits . J’espère que l’adobe de vos constructions est prévu pour résister aux tempêtes qui arrachent nos arbres, aux pluies diluviennes et aux orages que nous connaissons parfois en France, surtout dans le sud-ouest .
    Sinon vos constructions légères, rapides, économiques et écologiques me rappellent le conte des trois petits cochons, l’un avec sa maison en paille, l’autre avec sa maison en branchages et le troisième avec sa maison en briques .

    • Volti Volti

      Lis comment sont faites ces maisons avant de dire que c’est bidon. :) On se sert de cette manière de faire, pour faire des barrages pour l’eau..

    • Bonjour Mianne,

      Pour rappel, quelque soit le type de construction, face à certains évènements climatiques, tout s’effondre.
      Cf Vaison-la-Romaine

      Après, que ce soit une maison en adobe, en paille, en bois, briques crues ou cuites, pierres, ou béton ; tout dépend de la qualité de la réalisation.

      Perso, j’ai opté pour le bois, avec des fondations béton.

      L’important étant de privilégier les matériaux disponibles localement.

      Il suffit de s’inspirer avant tout des vieilles bâtisses, en observant avec quels matériaux elles étaient construites.

Laisser un commentaire