Expériences sur la conscience des végétaux…

Très intéressant article, sur une certaine forme de conscience chez les végétaux. Avez-vous la « main verte »? Quelle est votre relation avec les végétaux ? Écoutez un extrait de l’interview de Yvo Perez Barreto. (abonnement pour la suite) Partagez ! Volti

******

Sources multiples publié par Aphadolie

« La paix ne pourra naître dans ce monde que lorsque toujours plus d’hommes prendront conscience de l’unité de la vie existant entre la nature, les animaux, les plantes, les minéraux et les hommes ;  et vivront en conséquence… »
Elan Noir, indien Sioux

L’Effet Backster

L’un des premiers a avoir osé parler d’une conscience chez les plantes est Cleve Backster en 1966. Cet expert de la CIA, spécialiste du détecteur de mensonges, a eu un jour l’idée d’attacher les électrodes de son appareil aux feuilles d’une plante verte présente dans son bureau, par curiosité…

Il remarque alors que la plante réagit lorsqu’il l’arrose, et le polygraphe semble montrer le même genre de réaction que lorsqu’un être humain fait l’expérience d’un stimulus émotionnel de courte durée… Est-ce qu’une plante pourrait ressentir des émotions ?!!!

Backster sait que la manière la plus efficace de déclencher une réaction importante du polygraphe chez l’être humain est de le mettre dans une position où il se sent menacé. Il cherche donc un moyen de menacer le bien-être de la plante, et pense tout à coup à brûler une de ses feuilles. Au moment précis où il a l’idée de brûler cette feuille (acte qu’il visualise), et avant même qu’il ne bouge pour aller chercher une allumette, la plante devient comme folle : le tracé du polygraphe prend de l’ampleur, et le marqueur va jusqu’à franchir le bord supérieur du papier ! Est-ce que la plante aurait pu lire dans son ‘esprit’ ?!!

Cleve Backster conclut au sujet de cette expérience qui allait marquer toute sa vie : « Je compris à l’instant qu’il se passait quelque chose d’important ; il n’y avait pas d’autre explication. Il n’y avait plus personne dans le laboratoire, et je n’avais rien produit qui soit assimilable à une action mécanique. En une fraction de seconde, la conscience que j’avais du monde fut modifiée. L’ensemble de mon processus de pensée ainsi que mon système de valeurs furent désormais orientés vers cette recherche ».

Le chercheur confirmera par la suite ses premières découvertes, avec des centaines d’expériences sur d’autres plantes, avec d’autres instruments, avec différents collaborateurs, et dans de nombreux laboratoires différents aux Etats-Unis. Toutes ces expériences aboutissent aux mêmes conclusions… et amènent Backster à affirmer que les plantes sont sensibles aux événements, aux émotions et aux intentions humaines se produisant dans leur environnement !!

Malgré des résultats plus étonnants les uns que les autres, les recherches de Backster sont toujours contestées dans la communauté scientifique (comme l’a été pendant très longtemps – et parfois même encore aujourd’hui… – l’idée que l’animal pourrait avoir une conscience, ressentir des émotions et être sensible à la douleur !!)

Bien sûr, cela remet en cause de manière tellement radicale notre manière de vivre et de voir le monde, ainsi que la nature de nos relations avec les autres êtres vivants sur cette terre, qu’il n’est pas facile d’admettre un tel changement de paradigme ! Et pourtant, d’autres expériences viennent confirmer ce que Baxter semble avoir découvert…

Don José Carmen Garcia Martinez, l’homme qui parle avec les plantes

Don José Carmen Garcia Martinez est un agriculteur mexicain connu dans le monde entier pour son travail avec les plantes, ses légumes géants, et ses rendements tout-à-fait exceptionnels :

  • Choux de 45 kg.
  • Pieds de maïs de 5 mètres de haut.
  • Feuilles de blette de un mètre cinquante de long.
  • 7 à 8 courges par pied (contre 1 à 2 habituellement).
  • 110 tonnes d’oignons par hectare (contre 16 tonnes normalement)…

**Je rajoute la version plus longue du reportage**

Pour Don José Carmen, c’est l’amour qui lui donne cette main verte ! Et c’est ainsi, avec son amour pour les plantes, la communication qu’il établit mentalement avec elles, et d’anciennes recettes aztèques, qu’il a obtenu ces résultats miraculeux, sur une terre pourtant presque stérile et qui ne produisait quasiment rien… :

« J’ai commencé par m’asseoir auprès des plantes, je me suis mis à les observer. Puis je leur ai demandé de m’aider. Les plantes, comme tout ce qui vit, ont une forme d’intelligence qui leur permet de communiquer avec nous, il suffit de les écouter. Parfois, pendant la nuit, je sens que mes plantes ont soif, alors je marche jusqu’à mon champ, et je les arrose jusqu’à ce qu’elles soient satisfaites. C’est absurde d’appliquer à la lettre les conseils d’arrosage, car, comme les hommes, chaque plante est différente… » (Extrait du livre « L’homme qui parle aux plantes », du journaliste Yvo Perez-Barreto).

Chimistes, agronomes, techniciens et ingénieurs ont suivi le travail de cet homme et ses résultats étonnants. Des ingénieurs du Ministère de l’agriculture mexicain sont venus analyser l’eau, les légumes, les semences et surtout le terrain volcanique de l’agriculteur… Rien de particulier n’a été décelé. Et les champs voisins ne donnent que des plantes « normales ». De multiples expériences ont été répétées avec succès dans le cadre scientifique de la plus importante université d’agronomie du Mexique :

« Quand je suis allé concourir avec 153 ingénieurs de l’administration agricole à Mexico, je les ai battu de 2000% avec les choux. 110 tonnes à l’hectare : la vérification a été faite par leurs soins, ils n’ont même pas atteint 6 tonnes ! »

Don Carmen cultive sans pesticides et multiplie pourtant jusqu’à dix fois la production agricole ! Il utilise 700 grammes de fertilisant par hectare, au lieu des 500 kilos habituels dans l’agriculture intensive, il cultive sur terres salées, il crée de nouvelles plantes résistant aux maladies, non transgéniques, etc…

Avec son amour pour les plantes, en se mettant à l’écoute de la nature en toute humilité, et simplement en respectant ses lois comme le faisaient ses ancêtres précolombiens, Don José Carmen réussit des prodiges et obtient des rendements extraordinaires… (Monsanto et les autres grands industriels de l’alimentation de ce monde qui tentent de nous convaincre qu’ils peuvent « sauver la planète » avec leurs OGM et leurs pesticides, pourraient peut-être en prendre de la graine… et ils auraient sûrement beaucoup à apprendre d’hommes comme Don Carmen !!)

Pour Don Carmen, les plantes ont une forme d’intelligence, elles peuvent communiquer avec nous, et nous devons apprendre à les écouter, les respecter et les aimer… …./…

Les jardins de Findhorn

Au nord de l’Ecosse, la communauté de Findhorn est connue dans le monde entier pour ses principes de co-création avec les intelligences subtiles de la nature, ses jardins magnifiques, et ses fleurs et légumes extraordinaires, défiant les lois agronomiques…

Lire l’article complet + vidéo et images

Aphadolie

Voir :

Thaïlande : ce couple risque la peine de mort pour avoir construit une maison flottante en mer [Vidéo]
Horsetail Fall : La cascade de feu du Yosemite National Park [Vidéos]
Légendes amérindiennes : Le Wendigo, une créature surnaturelle et maléfique [Vidéos]

20 commentaires

  • kalon kalon

    Quelque chose me gène dans ce raisonnement !
    Les plantes lui donnent plus de résultat  » par amour » alors que si j’ai bien compris, elles savent qu’il va les tuer ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    Connaissez vous des moutons qui soient amoureux des abattoir ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif
    A t’on vérifier la force des champs telluriques à cet endroit ?

  • Avatar sombre

    http://ressourcessceptiques.free.fr/dico/plants.html

    Une expérience controversé, répété 1000 fois, reste une expérience controversé. Du moins c’est la conclusion que j’ai eu à la lecture de cette article.
    L’expérience fut répété sans succès par des scientifiques, et Backster lui même refusa de la reproduire (arguant que celles mené par les scientifiques n’étais pas dans les mêmes conditions).

    Mais quand même intrigué , j’ai poussé la recherche.

    L’équipe de mythbuster à essayer l’expérience, on trouve la vidéo ici :
    https://www.youtube.com/watch?v=i5DZEjgcueM

    Avec un polygraphe et un humain à l’intérieur d’un contenaire, ça a fonctionné 35% du temps. Avec un polygraphe, mais cette fois-ci un humain à l’extérieur d’un contenaire , il y a eu une réponse 28% du temps. Jugé suffisant pour corroboré l’expérience de Backster, ils ont cependant essayer avec un EEG (électroencéphalographe) un appareil plus sensible qu’un polygraphe.
    Il n’y a eu aucun résultat.

    Je sais pas trop quoi en penser, si ce n’est que ça me suffit pas comme expérience pour définir qu’une plante à une conscience ou des émotions.
    Par contre j’aimerais clairement que des expériences plus poussé soit faites, avec par exemple : différents types de plante / différent appareil de mesures / dans des milieux isolé ou non / avec des protocoles de test variés, et des sujets qui ne sont pas au courant de la nature de l’expérience
    Bref, mettre cette expérience au cœur d’une vrai étude au gout du jour. Et apparemment, après 3 heures de recherches sur le net : ça na pas était fait.

  • Comme l’animal, la plante sait qu’elle va être sacrifiée. Elle pousse pour cela, ça fait partie de son programme de vie. Elle accepte sa mission de nourrir l’humanité, ou les animaux. C’est le cycle de la nature.
    Mais, tout comme pour les animaux, si elle reçoit de l’amour, des soins, de l’attention, elle fera tout ce qu’elle pourra pour être plus belle, plus … appétissante, plus productive. Les animaux acceptent ce sacrifice tant qu’il participe de notre évolution. Jusqu’au jour où nous comprenons qu’il n’est pas nécessaire de les tuer pour vivre. Les Indiens d’Amérique font une prière lorsqu’ils tuent un animal à la chasse, pour que son âme rejoigne ses ancêtres. Et ils le remercient. C’est le cycle de la Nature.

    Je sais, ça paraît incroyable aux yeux de ceux qui s’enferment dans des dogmes scientifiques. De plus, ce sont des mots, alors qu’il s’agit de ressenti, de spiritualité.
    La plante ne va sans doute pas raisonner comme nous, elle a son propre système de pensée.
    Il en est de même des animaux. Nous voudrions qu’ils pensent comme nous et, comme ce n’est pas le cas, nous leur ôtons toute capacité de penser.
    Or les animaux aussi pensent, ont une sensibilité, des émotions, et peuvent communiquer avec les humains qui ont le coeur suffisamment ouvert pour cela. Encore faut-il savoir se retirer un peu et les laisser nous envoyer des messages, qui n’auront pas la forme que nous pourrions attendre. Il en est de même pour les plantes, pour la Terre, pour tout ce qui vit. Et même pour les pierres que beaucoup croient sans vie. Les pierres ont une respiration extrêmement lente, imperceptible à nos expériences. Mais elles sont bien vivantes aussi.

  • Avatar domiauve

    Je me souviens il y a des années d’un chercheur qui faisait une étude sur « la mémoire de l’eau », et c’était une grosse fumisterie. Pendant ce temps ce chercheur a grassement vécu avec son budget de recherche, et ce n’est pas le seul exemple.

  • Avatar fin2cycle

    salut
    avant d etre une conscience humaine nous sommes passès par les differents niveau de conscience .
    les mineraux 1ere dimension d existence .palier de conscience 1
    les vegetaux 2eme dimension d existence .palier de conscience 2
    les animaux 3ieme dimension d existence .palier de conscience 3
    et l etre humain .
    cela ne m etonne pas que cette personne puisse communiquer avec les vegetaux et qu avec l amour qu elle leur porte , ils donnent le meilleur d eux mêmes pour être manger.
    de plus ces vegetaux en etant aborbès par une conscience superieure , ils vont beneficiès eux aussi a un certain niveau de la conscience qui les absorbe ,
    le monde de dualitè dans lequel nous sommes fait qu il y a obligatoirement un predateur et une proie , un mangeur et un mangè .donc des le debut nous avons signè pour vivre cela , acceptè d etre mangè par une conscience plus elevè que nous jusqu a ce que nous devenions nous meme un niveau conscience superieur dans ce monde .
    rien ne se perd ,rien ne se cree ,tout se transforme .

Laisser un commentaire