Rétro-New : Philippe Séguin avait prévenu en 1992…

Pour ceux qui étaient trop jeunes à cette époque où, il y avait des politiques qui en avaient dans le pantalon, qui aimaient notre pays et agissaient pour le bien de la nation. Prenez conscience de la haute trahison de tous ces soumis, qui nous ont mis dans la mouise, alors que nous avions dit NON! Rien ne vient par hasard, c’est le résultat de toutes les trahisons et soumissions imposées, sans que nous le peuple, ne soyons consulté. La constitution est claire là-dessus, le pouvoir démocratique est au peuple, pour le peuple et par le peuple. Mais, on nous a tellement remanié la constitution, pas vraiment en notre faveur, qu’il serait temps de la ré-écrire et surtout!! de la faire respecter en ré-instaurant le crime de haute trahison que Sarko a fait supprimer (et pour cause).. Merci Logic. Partagez ! Volti

Le discours complet de Mr Séguin est visible : ICI  2h 25.18.

** C’est plus court que les conférences d’Asselineau, qui sont à écouter pour former votre esprit à la politique. C’est l’inculture politique du peuple et le blanc seing donné à ces imposteurs par des bulletins de complaisance, sans savoir qu’elles en seraient les conséquences, qui nous ont mis dans cette situation. Réveillez vous et participez à la vie de notre pays. Si vous votez contre quelqu’un, ce n’est jamais innocent, et, les conséquences sont tragiques, vous pouvez le constater, les professionnels politiques qui n’ont jamais travailler de leur vie, le savent aussi et en jouent en riant sous cape, ils sont payés par nos soins pour ça. Revoyez les écrits de Voltaire, qui dit :

« Un pays bien organisé est celui où le petit nombre fait travailler le grand nombre, et est nourri par lui  »

où :

« Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. » Dit par un des pères de la constitution de 89 . Abbé Sieyes .

C’est la définition d’une élection, vous donnez un chèque en blanc à ceux qui sont censés vous représenter et, vous devez accepter les décisions prises en votre nom, qu’elles vous plaisent ou pas. Faites en bon profit **

 

 

 

 

6 commentaires

Laisser un commentaire