Les 27 ressources US en ligne les plus populaires pour les survivalistes et les « preppers »

Pas besoin de fin du monde pour se préparer, les aléas climatiques, tremblements de terre, épidémie, black-out du système électrique, émeutes, tout ce qui est plus ou moins « imprévu », demande un peu/beaucoup de préparation. Vous savez que les américains sont un peu plus conscients que nous, sur un effondrement de tout ce qui permettait la vie de tous les jours. Un ami américain des ME, m’a envoyé voilà quelques temps, le lien vers un site qui propose, une série de liens vers des sites pour se préparer. Le souci c’est que ce sont des sites en anglais et pas tous, sommes capables de les apprécier. J’ai donc fait appel à « l’ami » Google et la traduction est assez correcte, mais je mets les noms des sites originaux, car là gogole est moins efficient,  il y a des documents sur un peu tout à consulter ou télécharger. Voici un petit échantillon! Partagez Volti

******

Source Ammo.comLa communauté des prévenus se tient fermement dans la tradition américaine d’autonomie et d’inventivité. La préparation à la survie met l’accent sur l’ingéniosité, la connectivité avec votre communauté et les solutions éprouvées à la maison, qui ont fait leurs preuves et qui renforcent la résilience tout en réduisant le recours à la consommation.

Alors que certains se préparent aux scénarios les plus extrêmes possibles (hiver nucléaire, un PEM supprimant l’ensemble du réseau électrique, un effondrement social total ou des catastrophes naturelles extrêmes), d’autres se préparent à des catastrophes plus modestes. Par exemple, que feriez-vous si le courant était coupé pendant un mois, voire une semaine? Ou s’il y avait une ruée sur l’approvisionnement en nourriture à l’épicerie locale? Tous les deux sont des situations où les survivalistes sont bien préparés, même si ce n’est pas l’apocalypse zombie.

En fin de compte, la vie de personne ne sera aggravée si on se prépare à un événement malheureux, qui est en réalité le but de se préparer – même à différents degrés d’extrémité. Quel que soit votre engagement dans ce processus, ces 27 ressources sont les meilleures que nous ayons trouvées pour vous aider à démarrer, à acquérir de nouvelles compétences et à faire progresser votre préparation aux catastrophes:

Présentation du premier lien « jardin secret de survie »

Il n’y a pas deux façons de le faire: toutes les munitions dans le monde ne vous feront aucun bien si vous n’avez rien à manger. C’est pourquoi Secret Garden of Survival est la toute première entrée de notre liste. Ce site Web est géré par Rick Austin, un membre bien connu et très respecté de la communauté prepper qui dirige Prepper Camp , un sujet à considérer si vous partez du début.

The Secret Garden of Survival vous fournit des informations non seulement sur la manière de cultiver des aliments, mais également sur le secret du contenu de votre approvisionnement alimentaire, que le site Web appelle «les hordes de zombies». Ceci est particulièrement important, car certains consommateurs utilisent des munitions – et quand ils manqueront de nourriture, eh bien, même les bonnes personnes vont commencer à se comporter de manière laide. Vous apprendrez à produire un rendement élevé, ce qui vous permettra de nourrir votre famille et vos amis sans avoir à vous soucier de la présence de raiders.

…/….

Voir la suite Page traduite par Google

Source originale :  https://ammo.com/articles/top-27-survivalist-prepper-resources-online Pour les anglophones

Ammo.com’s Resistance Library: Preparedness

25 commentaires

  • suzanna

    Je voudrais pas amener de mauvaises ondes, mais entre nous déjà aujourd’hui on se demande parfois pourquoi on se réveille le matin, alors si on se mangeait un hiver nucléaire ou une bombe EMP, personnellement je ne vois aucune raison de m’acharner à survivre, j’irai voir ce qui ce passe de l’autre coté, c’est sans doute mieux qu’ici https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • Voltigeur Voltigeur

      Pourquoi on se réveille le matin ? Pour vivre!! Faire un testament n’a jamais fait mourir personne ;)

      • Notre cerveau biologique est conçu pour la survie. C’est son programme. Il n’est sans doute pas si évident que cela de « passer de l’autre côté » si on n’est pas blessé. Et même là, beaucoup découvre que, tout compte fait, ils ne sont pas si prêts que cela. Alors la machine « survie » se met en route. Si on a de quoi sous la main, ça peut simplifier la vie…

        • Voltigeur Voltigeur

          Notre cerveau doit avant tout s’affranchir du formatage institutionnel. Il ne s’agit pas d’être simplement conscient, mais d’être capable de s’investir pour la survie, la notre et accessoirement, celle des « autres ». Là il y aura forcément réflexion,  » ça vaut l’investissement ou pas ? ».. On va devoir faire des choix et pas sûr que ce soit des choix partagés et judicieux. Quand on met les priorités en avant, le « mental » de chacun agit. Moi et les miens d’abord et, c’est logique :)..

      • suzanna

        Sauf que là on parle de catastrophes, donc de survie, c’est bien différent que de simplement vivre, d’où mon interrogation sur l’utilité de survivre quand on sait qui nous entoure, c’est sur que les gens ayant des enfants savent pourquoi il faut le faire, mais d’autres, comme moi, ce demandent bien pourquoi s’acharner.

        Les gens étaient choqués de ce qui s’est passé à l’ambassage d’arabie saoudite en Turquie, mais ne s’imaginent même pas que ces choses arriveront ici même si le système s’écroulait, la vie ne vaut déjà pas une cigarette, suffit de voir les faits divers qui ne passent pas à la téloche, on voit déjà comment ça va se passer, viole, vole, meurtre pour un regard de travers, sans même parler du racisme qui explosera, les élites en salivent déjà.

  • Très juste, Suzanna.
    D’un autre côté, il y a le médian, ce dont parle aussi cet article: une coupure d’électricité de longue durée, un barrage qui cède, une crise financière, une pénurie de pétrole… Tout est possible.

    Sachant que l’être humain peut facilement devenir une ordure, d’autant plus que certains sont… « dormants » et n’attendent qu’un mouvement, on peut toujours prendre quelques précautions.
    Merci Volti pour ce travail. Maintenant que j’ai Ggl translate ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Merci Volti pour cette remise au jour de la préparation à des événements qui nous guettent de plus en plus.

    il y a beaucoup de sites en français, plus faciles à lire et à mettre en œuvre. je n’ai pas de sites à proposer car je ne me suis guère intéressée jusque là à ce genre de d’événement, mais je pense que Biquette est « au parfum » là dessus, comme en beaucoup d’autres sujets d’ailleurs, et pourra en donner.

    Il est certain qu’il ne faut plus fermer les yeux en faisant le gros dos et en pensant que l’orage passera au-dessus de nos têtes ou s’arrêtera aux frontières comme le nuages de Tchernobyl !

    Le Français est généralement imprévoyant et pleure toutes les larmes de son corps et maudit à tout venant quand une catastrophe, pourtant prévisible, arrive. Alors soit maintenant on se met à rechercher toutes les astuces et conseils possibles et surtout on les met en œuvre, soit on laisse pisser le mérinos et il ne faudra pas se plaindre après.

    J’étais bien petite lors de la dernière guerre, mais j’ai appris une chose, garder la tête sereine et agir intelligemment. Ma Mère pensant que Paris allait être bombardé a mis « en sécurité » dans la propriété familiale à la campagne tout ce que le ménage avait de plus précieux, aussi bien l’argenterie que les quelques bijoux, mais aussi, et mauvaise idée, couvertures, draps etc…. Résultat rien ne s’est passé à Paris, mais la maison de campagne a été ouverte par les Allemands, on a retrouvé au bas du Loir qui bordait la propriété, les beaux draps brodés, déchirés et noircis par l’astiquage des bottes de ces messieurs, quant au reste, les gens qui passaient par là voyant les portes ouvertes se sont servis ! Pendant ce temps, nous à Paris nous grelottions en entassant sur les lits les vêtements du jour pour remplacer les couvertures ! Donc très mauvais exemple !

    Ceci pour dire que les gens des villes et ceux de la campagne n’auront pas à se préparer de la même manière.

    Maintenant il y a un risque supplémentaire, et de taille : tous ceux qui sont actuellement en France car venus demander de l’aide, sont remplis de rancœur, de haine parfois, et même souvent, car ils n’ont pas trouvé ce qu’ils pensaient trouver, il y a aussi les fanatiques bien planqués dans l’ombre, souvent armés ne serait-ce que d’un couteau, dont ils savent faire bon usage ! tout ce monde va se lever dès qu’ils sentiront que ce sera le moment de se montrer. Il y aura donc une guerre civile, obligatoirement, il faut donc prévoir sa défense et celle des siens…. en plus, et même dirai-je en premier, des précautions indispensables d’approvisionnement.

  • Il y a longtemps que je ne me suis plus penchée sur ce sujet – le Linky étant une lutte pour la survie de chacun et me prenant pas mal de temps – mais je rajouterais à tout ce qui a été dit la notion électromagnétique (EM).
    On parle des catastrophes naturelles et des guerres: que faire, où aller, rester chez soi ? …
    Mais la composante EM me paraît très crédible: les armes EM existent bel et bien et sont employées à petite échelle dans les manifestations. Des expériences sont faites. Et là, même avec des centaines de mètres de papier alu reliés à la terre, je ne suis spas sûre que nous pourrions nous en protéger.
    Ce qui n’empêche en rien de prévoir pour tout le reste: guérilla urbaine suite à une crise économique, tremblements de terre, glissements de terrain, tsunamis, inondations, …
    Un exemple tout bête avec ces dernières: penser à prévoir de quoi remonter les meubles, débrancher les appareils électriques, prévoir allumettes et bougies, pelles et balais…
    Donc, a minima, il faut connaître les risques locaux, et comment s’en protéger.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Je pense Biquette que tu as des sites de survivalismes à proposer ?…

  • http://survivreauchaos.blogspot.com/
    https://lesurvivaliste.blogspot.com/
    https://www.labibledusurvivalisme.com/
    http://www.mauvaisesherbes.org/
    http://forum.davidmanise.com/
    Ils sont plus ou moins « sérieux » mais tous méritent d’être vus. Car il suffit d’une question – plus que de la réponse -pour nous mettre sur le bon chemin: que faire si… ? Avez-vous pensé à …?
    Le site des mauvaises herbes ne traite pas directement de survivalisme, bien que l’auteure le pratique, mais il est indispensable de connaître les plantes sauvages (+ arbres et champignons) comestibles et, ce, quelque soit le scénario (ou presque).

  • J’oubliais celui-ci: http://www.le-projet-olduvai.com/
    Très intéressant. Ne peuvent s’y inscrire que ceux qui ont vraiment quelque chose à apporter à la communauté.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Ton commentaire donnant d’autres sites est passé à la trappe, pourquoi ?

  • .article35. .article35.

    Bonsoir à tous.
    Paradoxalement les articles et sites sur le survivalisme ont le don de l’irriter au plus haut point alors que je matériellement je suis dans la mouvance .
    Le problème de ces articles c’est qu’ils font un amalgame style gloubiboulga où on y trouve tout et rien. Le rien : c’est le sempiternel sac d’évacuation par exemple.
    Il faut être conscient d’un point crucial, c’est qu’il n’y a pas un mais plusieurs survivalismes . Les conséquences ne seront pas les mêmes en cas de guerre civile qu’en cas de guerre mondiale . Une guerre nucléaire ou un Fukushima local mettraient un terme radical à toute tentative de jardinage de survie à moins d’être prêt à se goinfrer de radis ou patates phosphorescents .
    Comme le dit Suzanna , dans certains cas le mieux est de filer de « l’autre côté » le plus rapidement possible. Mais pour ceux qui veulent s’incruster rien ne vaudra le système D . L’ingéniosité et l’adaptabilité seront toujours des avantages par rapport aux traditionnels stockages et réserves en tout genre . Non pas que faire des réserves est inutile, mais il est sans conteste plus pertinent de savoir produire ou dénicher ce dont on a besoin au fur et à mesure que de puiser dans un stock peau de chagrin .
    Le survivalisme étant un sujet inépuisable je vais résumer : En cas de passage en mode dégradé, un débrouillard sans réserve survivra plus longtemps et mieux qu’un gestionnaire assis sur dix palettes de conserves .

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Je pense que tu as raison .article35. C’est au pied du mur qu’on voit le maçon dit-on !

  • MartinSeptim

    En français il y a le Guide de Base du Survivalisme qui vient de paraître et qui est assez intéressant, avec l’avantage d’être très peu cher ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    https://www.amazon.fr/Guide-Base-du-Survivalisme/dp/1729021689/ref=tmm_pap_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1539628904&sr=1-70

  • engel

    Pour espérer survivre, faut-il « aimer la vie » telle qu’elle est… et non telle qu’on aimerait qu’elle soit!

    La survie est avant tout une affaire d’état d’esprit (souple mais très résilient), d’une dextérité affinée, puis seulement après vient la préparation.

  • engel

    Depuis le temps, à quoi bon palabrer.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    L’inévitable klaxonne de toutes ses trompes, seuls les sourds et les autistes seront surpris.
    …Et comme à chaque fois, par leur dénis et leur passivité ils seront jugés comme les responsables, coupables de leur propre anéantissement.

Laisser un commentaire