L’armée d’insectes du Pentagone…

OGM: une arme biologique en projet aux Etats-Unis ? C’est la question que posait Roman Loury pour Journal de l’environnement. Pour Voltaire.net, les expériences du Pentagone en Géorgie provoquent une épidémie de peste porcine en Belgique. Réseau International quant à lui titre : des laboratoires biologiques US font des expériences en Ukraine. Manlio Dinucci pointe lui aussi du doigt les travaux du DARPA, qui confirmerait les titres précédents. Plusieurs titres qui traitent du même sujet, ne peut que mériter que l’on y regarde de plus près. Quel est votre avis ? Partagez ! Volti

************

Auteur Manlio Dinucci pour ilmanifesto.it via Mondialisation.ca.Traduit par Marie Ange Patrizio

Des essaims dinsectes, transportant des virus infectieux génétiquement modifiés, attaquent les cultures dun pays et détruisent sa production alimentaire : il ne sagit pas dun scénario de science-fiction, mais de ce quest en train de préparer lAgence du Pentagone pour les projets de recherche scientifique avancée (Darpa).

Le révèlent sur Science, une des plus prestigieuses revues scientifiques, cinq scientifiques de deux universités allemandes et une française. Dans leur éditorial publié le 5 octobre, ils mettent fortement en doute que le programme de recherche de la Darpa, intitulé “Insectes alliés, ait uniquement le but déclaré par lAgence : celui de protéger lagriculture étasunienne des agents pathogènes, en utilisant des insectes comme vecteurs de virus infectieux génétiquement modifiés qui, en se transmettant aux plantes, en modifient les chromosomes. Cette capacité -soutiennent les cinq scientifiques- apparaît très limitée.

On trouve par contre dans le monde scientifique la vaste perception que le programme ait le but de développer des agents pathogènes et leurs vecteurs pour des objectifs hostiles, à savoir un nouveau système de bio-armes. Ceci viole la Convention sur les armes biologiques, entrée en vigueur en 1975 mais restée sur le papier surtout par le refus des USA daccepter des inspections dans leurs propres laboratoires.

Les cinq scientifiques spécifient que des simplifications faciles suffiraient pour générer une nouvelle classe darmes biologiques, armes qui seraient extrêmement transmissibles à des espèces agricoles sensibles, en répandant des insectes comme moyens de transport.

Le scénario dune attaque des cultures alimentaires en Russie, Chine et autres pays, conduite par le Pentagone avec des essaims dinsectes qui transportent les virus infectieux génétiquement modifiés, nappartient pas à la science-fiction. Le programme de la Darpa nest pas le seul à utiliser des insectes dans un but guerrier. Le Laboratoire de recherche de lU.S. Navy a commandité à la Washington University de St Louis une recherche pour transformer les sauterelles en drones biologiques.

À travers une électrode implantée dans le cerveau et un minuscule transmetteur sur le dos de linsecte, lopérateuràterre peut comprendre ce que les antennes de la sauterelle sont en train de capter. Ces insectes ont une capacité olfactive capable de percevoir instantanément divers types de substances chimiques dans lair : ce qui permet didentifier les dépôts dexplosifs et autres sites à frapper par une attaque aérienne ou de missiles.

Des scénarios plus inquiétants encore émergent de l’éditorial des cinq scientifiques sur Science. Le programme de la Darpa -soulignent-ils- est le premier programme sur le développement de virus génétiquement modifiés pour être diffusés dans lenvironnement, lesquels pourraient infecter dautres organismes pas seulement dans lagriculture. En dautres termes, parmi les organismes cible des virus infectieux transportés par des insectes il pourrait aussi y avoir celui de lhomme.

On sait que, dans les laboratoires étasuniens et dans dautres, ont été effectuées pendant la guerre froide des recherches sur des bactéries et virus qui, disséminés par des insectes (poux, mouches, tiques), peuvent déclencher des épidémies dans le pays ennemi. Parmi eux la bactérie Yersinia Pestis, cause de la peste bubonique (la très redoutéemort noiredu Moyen-Age) et le virus Ebola, contagieux et létal.

 Avec les techniques aujourdhui disponibles il est possible de produire de nouveaux types dagents pathogènes, disséminés par des insectes, envers lesquels la population cible naurait pas de défenses.

Les plaiesqui, dans le récit biblique, sabattirent sur l’Égypte avec dimmenses essaims de moustiques, mouches et sauterelles par volonté divine, peuvent aujourdhui sabattre réellement sur le monde entier par volonté humaine. Ce ne sont pas les prophètes qui nous le disent, mais ces scientifiques restés humains.

Manlio Dinucci

5 commentaires

  • Déja posté dans les infos news et autres.

    De nombreux malades, en ukraine, et a coté des labos de recherche biologiques du pentagone. Mais ce ne sont que des détails.
    C’était un scandale quand les enveloppes envoyées aux usa contenaient de la farine, mais 5 personnes malades de l’anthrax en ukraine c’est normal.
    Vouqs inqiètez pas, c’est loin l’anthrax.

    https://translate.google.com/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fcyber-berkut.org%2Fen%2F&edit-text=&act=url

    Rappelons qu’avant cela, dans la région d’Odessa avec un diagnostic préliminaire d ‘«anthrax», cinq habitants du village de Menyajlovka avaient été hospitalisés et avaient tué une vache à la mi-septembre et en avaient consommé la viande. Peu de temps après, ils ont été forcés d’aller à l’hôpital en raison de problèmes de santé.

    Plus tard, le diagnostic de charbon a été confirmé.

    https://translate.google.com/translate?sl=ru&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Frusvesna.su%2Fnews%2F1538736432&edit-text=&act=url

  • D’après l’Ordre des médecins ukrainien, le taux d’infection par VIH/sida, tuberculose, hépatite B et C et d’autres maladies dangereuses sur le plan social du pays, reste parmi les plus élevés d’Europe et du monde. La communauté médicale du pays est particulièrement préoccupée par la propagation d’une forme de tuberculose très résistante aux médicaments.

    Ces dernières années, le pays a été touché par plusieurs épidémies de rougeole. L’année dernière, la ville d’Izmail, au sud-est de l’Ukraine, a été touchée par une infection intestinale inconnue. Les épidémies de grippe porcine, de botulisme, de leptospirose et d’autres infections ont aussi été enregistrées.

    Dormez bien moutons, c’est loin l’Ukraine. de toute façon vous étés vacciné. :)
    Vous ne risquez rien, le nuage passera, et comme celui de Tchernobyl s’arrêtera a la frontière.

    • Natacha Natacha

      Bonjour,
      Il y a recrudescence d’une forme de tuberculose depuis une dizaine d’années déjà en Ukraine et dans des pays voisins. Elle est aggravée par les conditions de vie de plus en plus difficiles. Froid, mauvaise alimentation,, alcoolisme, tabagisme, désespoir … ouvrent les portes d’une immunité affaiblie à toutes les maladies contagieuses.
      Un drame qui nous ramène à un temps que les moins de cinquante ans n’ont pas connu et nous rattrape par la base.
      Il n’est pas besoin d’envoyer de vrais ou faux insectes infectés.
      Le travail se fait déjà en silence depuis longtemps.
      Ce que ceux qui commanditent ces horreurs ne mesurent pas, c’est que la vieille Europe a logé des mémoires chez tous ceux qui l’ont quittée, mémoires qui peuvent se réveiller sur un continent qu’ils croient protégé pas les Grandes Eaux. Ils pourraient se souvenir de leur patrimoine commun avec ces populations qui souffrent … encore et toujours …
      Les personnes attachées à ces régions du monde … et il y en a beaucoup partout … souffrent également et le manifestent, comme un mimosa fleurit en hiver en Europe au même moment qu’en Australie, comme une fleur de thé s’épanouit à la même saison où qu’elle soit sur Gaïa.

  • Il y a bien longtemps que ces expériences ont commencé. Et là, les bom*bes anti-bestioles n’y feront rien…

  • mianne

    Les fins stratèges qui modifient ces insectes et qui lancent ces maladies contre un pays « ennemi » n’ont pas l’air de savoir que les frontières n’arrêtent rien et que tout leur reviendra automatiquement en pleine figure, l’arroseur arrosé en quelque sorte !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif