Réflexion : La Bouillie…

Dans ce système où, les seules vibrations unanimes sont générées par le « panem et cirsences », que ceux qui tirent les ficelles, savent si bien utiliser. Quoi de mieux qu’un énième texte qui dit tout, et emmène ceux qui le voudraient, à influencer le parcours délétère suivi, vers un autre chemin où la liberté serait le but. Pour cela, que d’obstacles et de chemins tortueux à parcourir, pour déconditionner le cerveau de ses peurs et lui permettre d’avoir l’audace d’envoyer paître les « maîtres de la pensée  » pour avoir ses propres pensées, et définir ses propres besoins, qui ne sont pas forcément ceux qui sont offerts plus ou moins « généreusement », avec un suffisant mépris, pour acheter la paix sociale. Avec toutes les « bonnes nouvelles » de la journée.. Osez ! Partagez !! Volti

*************

Auteur Sylvain Rochex pour Déscolarisation.org

Magma ou bouillie ?/Pixabay

La Vie, c’est magique, parce que la Vie, c’est un jeu de miroirs, un jeu de sens, un jeu de contradictions et d’ironies qui coule sans cesse. A chaque instant, si on cultive l’attention, on peut saisir cette danse de la Vie. Cette fois ça concerne le diptyque : Gagner/Abandonner.
Nous venons juste de rentrer dans l’ère de l’abandon, celui du jetage d’éponge individuel et collectif, et c’est précisément à ce moment-ci que tout le monde scande et hurle : « On a gagné ». Alors que notre situation est celle de gens terrorisés qui fuient massivement et définitivement le terrain, la musique qu’on entend c’est qu’on a gagné…

« ON » … C’est à dire étymologiquement, l’être générique, l’Homme, celui qui est né de la Terre, nous tous rassemblé en un, les animaux et les plantes compris : ce ON aurait gagné ?! Reste peut-être à savoir si ce ON est une bouillie ou un cristal…. ? Le « ON » que nous formons actuellement est pourtant en vérité une juxtaposition de pauvres hères sans citadelle intérieure chacun son panzers qui ont TOUS abandonné la partie. Il n’y a pas de ON qui tienne mis à part sur le sujet de l’abandon et de la lâcheté… Ce ON semble bien être une bouille dégueulasse. Tous les curseurs de l’abandon sont à 100%, on a abandonné sur tous les plans. Toutes les divinités ont été tuées en nous pour laisser toute la place aux Dieux du système Capitaliste Mondial : Argent, Travail, École, Technique, Tourisme, Internet… Toutes les alertes ont retenti des millions de fois et au lieu du courage nécessaire, c’est la lâcheté toujours qui l’a emporté. Déroute absolue et universelle.

Et il paraît que les gens sont tous mal et courent donc au plus pressé… ? Est-ce qu’une seule personne peut m’expliquer pourquoi le plus pressé c’est toujours le moins pressant ? (Là aussi, jeu de miroir et d’ironie suprême) Pourquoi le plus important est le moins important ? Celui-ci a faim de fruits et de viande, mais il ne courent pas vers le pommier et le lapin, il va s’acheter une MONSTER ENERGY DRINK. Celui-ci a besoin de relations fraternelles, mais il fuit les rencontres et regarde un écran en continu. Cet autre a besoin de se frotter avec la matière et les éléments (eau, terre, bois, feu,…) et pour cela il prend un ticket de cinéma. Et puis celui-ci souffre d’être dépendant de l’argent, d’administrations et d’Institutions, mais il organise sa vie pour toujours plus souffrir de l’argent et d’administrations. Et cette liste est infinie de qui dit avoir gagné alors qu’il a abandonné. Tous vivent dans LE BORDEL, dans le désordre, et au lieu de vivre les temps qui viennent en créant de l’ordre, ils vont continuer de nourrir le bordel. Ceux-là ont besoin d’enracinement, d’avoir un jardin à côté d’une chambre à soi, vraiment à soi, et partent en Thaïlande, en Australie et en Tunisie. Tous vivent rigoureusement à l’envers de leurs besoins essentiels et premiers, tous vont dans la mauvaise direction, c’est-à-dire vers celle de la mort de l’âme et du corps.

Parce que les clés vers les chemins heureux, fertiles et vivants, appartiennent toutes à une certaine boîte étiquetée : « ce que les autres ne font pas et que donc ce que je ne dois pas faire » ou aussi « ce que les autres ne pensent pas, donc ce que je ne dois pas penser. »

La bataille, elle, pendant ce temps, a toujours lieu, sur le terrain des Dieux : Amitié ou Argent. La médiation entre les hommes est soit faite d’amitié, soit faite d’argent, l’un ou l’autre (avec l’infinie des déclinaisons de ces deux univers distincts). La médiation est donc soit faite de Courage, soit de lâcheté. Soit de contact direct, soit d’écran,… Soit de décision, soit de procrastination,… Soit la vérité, soit le mensonge, etc.

C’est quoi le but de ta vie ? Moi, c’est de choisir, de dé-cider, de trancher,… d’apporter l’épée, sortir de LA BOUILLIE.
Et j’en terminerai avec ça : si on considère les Hommes et si on additionne leurs deux principales caractéristiques actuelles : leur lâcheté et leur BORDEL, on arrive à de LA BOUILLIE (informe, morbide, putride).

Sylvain Rochex – 19/07/2018 pour Déscolarisation.org

2 commentaires

  • Enki13

    écoute, regarde et comprend.
    remplace les mauvais sentiment par les bons.
    ————————————————————————————————————–===>>>>>
    DAMNATION ANGELS – PRIDE (The Warrior’s Way) :
    https://www.youtube.com/watch?v=gNerE4k4htM
    ————————————————————————————————————–===>>>>>
    ps: c’est bon pour le karma…

  • il est cool ce petit article. La vie est faite de plus et de moins, de haut et de bas, d’amour et de haine, dans le tout matériel il est difficile de voir le rien, dans le rien il est plus facile de voir le tout. Le rien fait peur, le tout est confortable mais n’a aucun sens. Chacun à son équilibre à trouver, son sois à connaitre et son chemin de vies. La planète est le reflet de chacun de nous et l’équilibre ce trouve au milieux de ses propres extrêmes. Chacun créer son propre jeux et ces propres règles. Peu le savent, ils ce plient au règles du grand système avant de comprendre qu’avant tout c’est leur jeux pas celui de quelqu’un d’autre. Nous sommes les propriétaires de notre jeux. La peur de la mort et du manque d’argent nous pousse à rester inconscient et mort . L’équilibre va et viens avec le temps, en nous comme à l’extérieur. Le temps est relatif et qu’est ce que 60 ans sur des milliard d’années à part un grain de sable…..Nous croyons que l’homme matériel est le meilleurs, qu’il est important, il est le pire, même les animaux sont plus intelligents, par contre, l’Homme intérieur est un créateur, un magicien, il est immortel.
    Le but de la vie: PLAY&ENJOY

Laisser un commentaire