Il construit une maison écologique avec des pneus et des canettes….

Ça change un peu des mauvaises nouvelles,  des « grands diseux » et des « yakafokon ». Paulo est sa femme sont des  » faiseux », ils ont mis les mains dans le concret et vu le chantier, ce sera grand. Bonne chance et bon courage à eux, ce dont ils ne manquent pas. Si vous êtes dans la région, un coup de main sera le bienvenu. Partagez ! Volti

*************

Auteur Vincent Ballester pour France 3 régions

Img/ Blog de Paulo

Il y a deux ans, Paulo Azevedo décide de construire sa maison. Il acquiert un terrain à Lembach (Bas-Rhin), réunit plein de pneus, et s’attèle à bâtir un habitat respectant la nature.

Une maison de 130m² pour pas cher.

Paulo construit à Lembach (Bas-Rhin, près de Wissembourg) sa propre maison écologique depuis deux ans. On appelle ça un Earthship, un habitat construit avec des déchets. Le pneu est le nec plus ultra de ces déchets. Il sert à construire les murs. Il faut donc beaucoup de pneus.

Et il faut beaucoup de temps. Pendant ces deux ans, Paulo a passé quatre heures tous les jours à remplir huit pneus de terre. Ainsi traités, ils forment l’isolant parfait pour les murs. D’autres aménagements écologiques sont envisagés, car tout a été prévu (lire l’historique de la construction chez nos collègues de Rue89 Strasbourg) : des toilettes sèches, des bacs à compost, une serre intérieure… et des plants de fraisiers sur le toit-terrasse. Pour une production locale.

Toute aide est la bienvenue

La production locale concernera aussi l’eau et l’électricité. Citernes enterrées, panneaux solaires récupérés: la maison sera autonome. Une caractéristique au centre de l’enseignement dispensé par l’architecte américain Michael Reynolds,, à qui on doit le concept des Earthships.

Le projet s’éternise un peu : la date de fin du chantier est sans cesse repoussée.
L’évolution du projet peut d’ailleurs être suivie sur le blog de Paulo. Il va falloir encore au moins un an pour que cette habitation soit terminée. C’est pour ça que Paulo n’a rien… contre un coup de main ! (il se trouve là).

Auteur Vincent Ballester pour FR3-Régions

le blog de la maison en pneus du Griesberg

la page Facebook de la maison en pneus du Griesberg

Vidéo sur le site Rue89 (Lire l’article)

 

4 commentaires

  • donarmando

    Heu n’y-a-t-il pas un non sens à dire que c’est maison écologique fabriquée avec des pneux ?? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • nux nux

    bonne initiative , par contre je pense que la structure de cette maison n’est pas pas du tout écologique , mur en paille etc.. c’est une chose mais mur en pneus s’en ai une autre …

    sinon le truc positif que je vois c’est qu’au moins les pneus sont réutilise , plutôt que dechicté et enterré ou brûle certaine fois ( peu etre pour sa que le titre dit maison ecolo ? ) coté tarifs , la maison a du lui coûter bien moins cher …
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Je suis aussi un peu dubitative quant à l’utilisation des pneus en matière d’écologie…
    Je ne connais pas la résistance de ce matériau, ni s’il émane ou non à la longue. Car un pneu qui brûle dégage de l’acide cyanhydrique (de mémoire, c’est à vérifier). Bon, là, bien sûr, il n’est pas destiné à brûler. Mais avec l’usure, qu’en sera-t-il ?

    Il est certain que toute initiative visant l’autonomie est bonne et je leur souhaite vraiment de réussir.
    Rien que sur ce plan là, c’est génial.

  • Thibaultraa

    Un ami proche possède une très belle construction navale, 14.8 x 4 mètres de surface. Le navire est sortie de l’eau. Il ne pourra plus navigué (après la méditerrané, le Rhône, la Saône).

    C’est une construction navale par un architecte navale en bois brut. Plan Orsini.

    Environ 7.5 tonnes. Avec un très gros moteur de 350 chevaux (on peut le retirer, le mettre à la casse, pou alléger le tout).

    Le navire est stationné au nord d de Lyon à Albigny sur Saône. Et transportable par convoi exceptionnel et grutage.

    Cette construction pourrait devenir un habitat durable avec développement de l’autonomie, jardin terrasse., serre.

    J’ai fait une ballade sur le mont Verdun, la base militaire, , l’endroit est à la fois proche et idéal.

    Vos suggestions sont les bienvenues.

Laisser un commentaire