La cantine bio de Mouans-Sartoux nourrit bien élèves et paysans…

Volonté politique le maître mot, alors que les fermes usines se multiplient en France, favorisées par la réglementation, le choix de cette commune est exemplaire. Avec 35 416 communes recensées au 1 janvier 2017, il y a encore beaucoup de « volonté politique » à solliciter, si cette volonté ne fait pas la part belle, aux promoteurs pour tout bétonner.

Avec sa cantine scolaire 100 % bio et sa régie agricole, la commune de Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes, fait figure d’exemple en matière de restauration collective. Une réussite qui « n’est qu’une affaire de volonté politique », explique un des élus locaux.

« Voici la terre nourricière de nos enfants ! » s’exclame Gilles Pérole, adjoint à l’éducation et à l’enfance (DVG) de Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes, en remontant l’allée d’oliviers du domaine de Haute-Combe. Une exploitation de six hectares, des champs à perte de vue, des arbres fruitiers et une vieille bâtisse qui deviendra d’ici peu la Maison d’éducation à l’alimentation durable labellisée par le ministère de l’Agriculture. « Elle aura vocation à devenir un vrai centre de ressources », explique l’élu.

Ici, on produit 25 tonnes de légumes bio par an, qui permettent d’alimenter à 85 % les cantines des trois écoles ainsi que les crèches de cette ville de 10.000 habitants, soit environ 1.000 repas servis par jour. Pour arriver à une autonomie complète, la commune met en place actuellement un système de transformation de la surgélation des légumes pour les fins d’hiver. « Concernant les 15 % restant, et notamment la viande, nous faisons en sorte là aussi de rester vertueux », précise l’élu.

La mairie se fournit dans le cadre des marchés publics auprès de la société Naturdis et bientôt auprès d’Échanges paysans, à Gap (Hautes-Alpes). Le pain, quant à lui, est préparé avec une farine bio du Var par un boulanger du village. Ils sont trois équivalents temps plein et demi sur l’exploitation. « Ici, on laisse la nature faire. Les enfants mangent des produits sains, qui ont du goût. J’espère que ça donnera des idées à d’autres communes, et que ça sera ça l’avenir », explique Bastien, aide-maraîcher.

« Ce n’est qu’une affaire de volonté politique » 

Mouans-Sartoux fait en effet figure d’exception car c’est la seule commune, avec Grande-Synthe (Nord), à posséder sa propre régie agricole et à nourrir ses enfants en 100 % bio depuis 2012. En préemptant Haute-Combe, la municipalité a fait le choix de faire pousser des légumes de saison au lieu d’un lotissement, comme le souhaitaient les promoteurs. Dans une région où les terrains sont à prix d’or, le dernier plan local d’urbanisme de Mouans-Sartoux a fait passer les terres agricoles de 40 à 112 hectares. Quelques terres sont devenues constructibles mais souvent ce sont des espaces naturels redonnés à l’agriculture.

« Ce n’est qu’une affaire de volonté politique, note Gilles Pérole. Si on a été en avance, c’est parce qu’on a pris très tôt conscience des enjeux de santé et d’environnement. » Notamment grâce à l’ancien député-maire écologiste André Aschieri, qui a veillé sur la commune de 1974 à 2015 [1] et qui a longtemps travaillé sur ces problématiques au niveau national. Lors de la crise de la vache folle, la mairie a décidé d’introduire le bœuf bio à la cantine. A suivi une réflexion globale sur la restauration scolaire.

…./….

Lire la suite de l’article

Source Reporterre via :

la transmission amicale d’un article de Le Ravi. (journal régional de la région PACA)

Voir:

Macron et Disney vont bétonner des terres agricoles mais… chut !

Près d’Avignon, un « Rungis du Sud » menace d’engloutir des terres agricoles

23 commentaires

  • SANTE

    Je demande à voir. Propose-t-on aux élèves les produits peu rémérateur et dee moins bonne qualité. Enfin, ceux qui ne sont pas exportables vers la Chine ou l’Asie.
    Arrêtons d’être naïfs au sujet des producteurs. La plupart sont des capitalistes de bas étages qui ne voient que l’argent à court terme. Je fais donc comme eux .

    En général, les repas coûtent entre 2,30€ et 3€!

  • predateur

    moins populaire que l affaire lactalis …..je me demande bien pourquoi ??????rappel de farine bio
    http://www.medisite.fr/a-la-une-rappel-de-farine-de-ble-contamine-par-une-microtoxine.5416006.2035.html

    • logic

      Des brebis galeuses, il y en a, et il y en aura toujours dans tous les domaines! tu en es la preuve vivante! et cela ne remet pas en cause le cahier des charge de l’agriculture biologique ;)

    • SANTE

      La farine est un plus gros marché que le lait et puis lactalis dérangeait peut-être des concurrents étrangers. Ou bien des pays étrangers veulent récupérer tout notre lait.
      A suivre

      • logic

        qu’ils le récupèrent, de toute façon c’est totalement indigeste passé 3 ans !

        • Tu arrives a garder le lait 3 ans?
          Bon ok. je connais la sortie.

          • D’un autre coté pour se faire envoyer des produits frais dans certaines régions c’est le parcours du con battant.

          • Voltigeur Voltigeur

            @ tous: Vente terrains et grange en Corrèze,
            des terrains de natures diverses : bois de hêtres, bois d’épicéas, bois de pins sylvestres (Natura 2000) ancienne tourbière avec cours d’eau, terrains « écologiques » composés de broussailles, une grange avec étable datant de 1930, un pradère, un jardin bien clôturé par des murets de pierres. Ces parcelles doivent représenter un peu plus de 4ha et ne sont pas attenants mais situés dans le même hameau (Florentin dans la commune de Bonnefonds nord Corrèze).
            Si vous êtes intéressés, je vous donne le numéro de phone ;)

  • Graine de piaf Graine de piaf

    je connais bien Mouans Sartoux et j’ai connu le précédent maire père de celui actuel.
    oui, la nourriture est bio, oui l’eau est régie par la commune afin qu’elle soit moins chère, oui tout est fait pour les meilleures conditions de vie possible de ses habitants.
    tu as tout faux Santé dans tes propos, je m’en porte garante !

    • SANTE

      Je ne connais pas Mouans Sartoux mais je pense que les tarifs pour les repas sont les mêmes que chez moi. Aussi, il faudrait m’expliquer ce que tu peux manger pour 2,50€. Les producteurs français visent la Chine. Aucun problème puisque les hollandais vont les remplacer:
      http://www.fromagehollandais.fr/
      Pour l’instant, je n’ai encore jamais rencontrer de maires qui agissent pour le bien de la population.

  • Exact. Et je me pose la question – pardon mais elle n’a pas de lien direct – sur l’acceptation ou le refus du Linky dans cette commune. Pour le moment, personne ne bouge… A suivre.
    Car quand on fait autant d’efforts louables, ce serait dommage de gâcher la fête…
    Tiens, il faudrait peut-être que je réveille le bon maire ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • kalon kalon

    Vrai qu’on ne croit plus en rien, mais là !
    Je trouve que le maire de cette ville est un gars hors du commun, génial de sa part !
    Le problème étant que les « copains » de « SANTÉ » interdiront ce genre de concurrence « déloyale » avec le privé dès l’instant ou il pourrait se multiplier ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    On les connait ! ;-) « c’est pas nous, m’ssieur, c’est Bruxelles qui l’a dit ! »

    • kalon kalon

      Fais le calcul, « Santé » !
      3 temps pleins et demi pour fournir 365.000 repas par an !
      Ce qui pousse hors sol étant par définition, gratuit, c’est la nature !
      Pour la bonne forme, ajoutons y quelques frais généraux !
      Tu n’arrives pas à UN euros de cout par repas ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
      OK, à cela, il est nécessaire d’y ajouter le cuisinage et le transport ! Va y, calcules ! ;-)

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Et bien Santé, encore une fois tu t’avances trop, et dans le mauvais sens. Alors je vais te mettre au parfum : je mange bio et pour 2,50 environ par repas, parfois un peu plus, parfois un peu moins, cela dépend, mais je ne mange pas de viande ou très rarement, œufs, poissons, tofu, voilà mes repas.
    La Mairie de Mouans possédait des terres non cultivées, un jour le maire a eu l’excellente idée de les rendre rentables il n’y a aucun secret là-dedans. Les employés municipaux y trouvent également leur compte.
    Du courage pour sortir des sentiers battus, de l’imagination, un peu d’esprit d’entreprise voilà ce qui manque non seulement aux maires en général mais aussi à tous les moutons qui n’osent pas franchir le pas…

    Biquette je vais essayer de me renseigner au sujet du Linky, je ne sais pas ce qui a été fait ou non à ce sujet.

    Merci Kalon je vois que tu as compris.