Nos cerveaux, « Zone à défendre » prioritaire ….

Ce n’est pas très long mais ça décoiffe, si ça pouvait emmener une saine réflexion. Merci Françoise G.

Toujours en librairie : Manifeste des Chimpanzés du futur contre le transhumanisme. Voir ici et

Les irréductibles de Notre-Dame-des-Landes ont lancé une idée : « des ZAD partout ! » Quelle que soit la possibilité concrète de cette idée, il a fallu pour la former des esprits capables de raisonner à partir de leur expérience et de leur connaissance.

L’autonomie de pensée est la mère de toutes les autonomies. Il n’est pas dit que les enfants d’aujourd’hui disposent encore longtemps de la base biologique de cette pensée, ni des facultés cognitives nécessaires à celle-ci, ni même des capacités minimales de s’exprimer. Le mode de vie des sociétés cyber-industrielles attaque notre for intérieur.

S’il est une ZAD à établir d’urgence, c’est celle de nos cerveaux. Faute de quoi, nous ne saurons même plus pourquoi il faudrait se défendre.

Pour lire l’article intégral, ouvrir le document ci-dessous.


ZAD des cerveaux
Version prête à circuler
135.5 ko

Et aussi:

La grande histoire du compteur Linky de l’Antiquité à nos jours

Les Chimpanzés du futur bordelais perturbent le colloque « Le devenir cyborg du monde »

Source: Pièces et Main d’œuvre

**Note: Beaucoup d’article sur Linky à lire et télécharger**

2 commentaires

  • gnafron

    être intelligent ne rend pas heureux, alors, si la baisse du Q.I. est compensée par la satisfaction de soi,
    c’est tout bon !
    et puis dans le film « Idiocracy », ils n’ont pas l’air malheureux …https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • On ne peut même plus dire : la seule chose qu’on ne pourra pas m’enlever, c’est ma capacité à penser. Comme il est dit, en effet, tout concoure à bloquer ces capacités, et ce par des moyens chimiques, électriques et électromagnétiques notamment.

    Il n’y a tellement de solutions en fait:
    – se protéger un max sur le plan de la santé (à tous les niveaux)
    – se cultiver un max en gardant l’esprit critique: éloigner l’ignorance et soumettre à son discernement toute nourriture intellectuelle
    – faire travailler sa mémoire, ses qualités d’observation, son ressenti, son intuition…

    Les plus incultes, les plus malades, les plus ignorants sont sans doute les plus vite touchés, les plus malléables.