Corse: Sanglier jeté à la poubelle, mise en scène macabre… Le comportement honteux des chasseurs..

Lisez le commentaire sélectionné en fin d’article, c’est exactement ce qui se passe un peu partout avec certains énergumènes, se prétendant chasseurs. Avec des comportements pareils, ils ne vont pas se faire des amis.

Plusieurs tweets font état de pratiques douteuses de la part des chasseurs en Corse… 

Il y a le bon chasseur et le mauvais chasseur. Ici, il est surtout question de mauvais chasseurs. Nos confrères de Corse-Matin relatent l’histoire de Florence Juralina, professeure d’anglais et candidate du Parti animaliste lors des dernières législatives. Cette amoureuse des animaux postes sur son compte Twitter des photos montrant le comportement des chasseurs corses.

Comportement honteux

Et il y en a à dire. Une laie jetée dans une poubelle, des sangliers morts précipités dans un fossé, un milan royal abattu sciemment, et cerise sur le gâteau, un sanglier attaché à un arbre habillé d’une tenue de chasseur et armé d’un fusil en bandoulière. Tout simplement honteux.

Les premiers témoignages ont été postés sur la page Facebook du groupe Animaliste !, à la suite d’une photo de quatre sangliers abattus et abandonnés. Florence Juralina promet de monter un dossier regroupant toutes ces dérives.

Source Images Florence Juralina Tweeter

Source 20Minutes

Commentaire sélectionné de Majanv en réponse à un intervenant qui soutenait que les chasseurs régulent la faune, et il ne parle pas des milliers de cartouches disséminées dans la nature…

Les chasseurs ne régulent pas la faune, c’est une imposture.

« Afin d’obtenir la caution de la population, les chasseurs veulent faire passer leur loisir pour un impératif de service public, se prétendant indispensables à l’équilibre de la faune. Qui peut croire que leurs motivations relèvent d’un quelconque souci de régulation ?
Chaque année, près de 20 millions d’animaux (faisans, lièvres, lapins, perdrix, etc.) sont élevés ou importés pour être lâchés par les chasseurs dans la nature, parfois le matin même de la partie de chasse. Ceci dans l’unique but de fournir suffisamment de cibles vivantes. Comment osent-ils, face à ces faits, évoquer la « régulation » ?
De plus, les prédateurs, authentiques régulateurs naturels, sont systématiquement détruits par les chasseurs. Renard, martre, fouine, belette, putois sont même classés « nuisibles », un non-sens écologique, et sont ainsi tués toute l’année. Quant aux prédateurs protégés, en particulier les loups, ils subissent la pression des chasseurs qui obtiennent chaque année des autorisations de tirs lorsque ce n’est pas en tout illégalité que des individus sont tués.
A l’instar du pompier pyromane, la chasse s’entretient elle-même. Tuer les prédateurs, élever et lâcher des millions d’animaux, pour ensuite avoir l’hypocrisie de se mettre en position de « sauveurs », de se prétendre « régulateurs » indispensables, relèvent de la pure imposture.
Il est aussi malhonnête de la part des chasseurs de tenter de justifier l’ensemble de la chasse avec cet argument de « régulation » car, de plus, il ne concerne que quelques espèces parmi les 91 chassables. En effet, la plupart des espèces chassables ont, au contraire, des effectifs en diminution. Ils jugent les prédateurs (renards…) trop nombreux car ils les considèrent comme des concurrents à éliminer. Ils incriminent également les sangliers, qu’ils évoquent copieusement auprès des médias. Or, rappelons que pour 80 animaux tués à la chasse, 1 seul est un sanglier… Et avouent-ils qu’ils les « agrainent », c’est-à-dire qu’ils mettent à leur disposition, chaque année, des tonnes de maïs, pommes, melons afin qu’ils ne quittent pas leurs territoires et que les laies, bien nourries, se reproduisent davantage ? Il faut également savoir qu’ils ont introduit dans la nature des cochongliers, un croisement entre laies et verrats provoquant des portées de marcassins plus importantes et engendrant un animal très prolifique. Et régulièrement des chasseurs sont condamnés pour élevage/lâchers illégaux de sangliers. Alors, les chasseurs, des « sauveurs des agriculteurs » ? Interdisons l’agrainage et clôturons les champs (fils électriques) où les sangliers se nourrissent, c’est la seule solution efficace et pacifique pour que la population de cet animal s’autorégule tout en éliminant les dégâts aux cultures.
Comme le démontrent les Parcs Nationaux et les autres zones sans chasse (Canton de Genève par exemple), la faune s’équilibre naturellement depuis des milliers d’années. Les prédateurs régulent les populations de leurs proies, et réciproquement. En effet, ces derniers ne sont jamais trop nombreux, sinon ils seraient contraints à mourir de faim du fait d’une insuffisance de proies. De nombreuses espèces s’autorégulent en fonction de la surface de leur territoire et de la quantité de nourriture disponible. Si toutefois une espèce venait à être trop nombreuse, des solutions pacifiques existent, nul besoin d’hommes armés dans nos campagnes.
Nous préconisons de confier la gestion de la faune et des espaces naturels à des fonctionnaires formés et diplômés, au sein d’instances départementales ou régionales, dont la mission serait de créer les conditions d’une cohabitation pacifique et harmonieuse entre les animaux sauvages et l’Homme, fondée sur la prévention et la protection. »

99 commentaires

  • GROS

    Ce n’est pas parce qu’une minorité de chasseurs est mauvaise, que tous le sont. Malheureusement et comme souvent, ce sont les petites minorités nuisibles dont on parle le plus, et ça conduit l’opinion publique à faire des généralités malheureuses.
    J’espère que vous vous montrerez plus intelligents que ça.

    • gnafron

      un bon chasseur ne dézingue jamais un mauvais chasseur, mais un mauvais confond facilement un
      bon chasseur avec un chevreuil.
      d’où la baisse tendancielle du ratio bon/mauvais chasseur https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • Passetec Passetec

      Un bon chasseur doit rester chez lui pour tirer son coup …
      Sa femme sera contente …

  • GROS

    Nb: pour les cartouches vides laissées sur place, là encore c’est un comportement de mauvais chasseur.
    Dans mes bois, les chasseurs savent que si je retrouve des cartouches vides, ils se prennent des pénalités : c’est dans le contrat de chasse. Du coup je n’ai jamais de souci.
    De toutes façons, je sélectionne les chasseurs et je sais que ceux qui viennent sont soucieux du respect de l’environnement.

    • kalon kalon

      Salut Gros :-)
      Ainsi tu laisses tuer TES animaux dans TES bois !
      Je peux supposer que l’air qu’on y respire t’appartient également ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • GROS

        Ce ne sont pas mes animaux, ils vont et viennent en liberté comme ils le veulent : ils peuvent très bien aller sur d’autres parcelles qui ne m’appartiennent pas. Mais ce sont bien MES bois, que j’ai plantés sur MON terrain, taillés, élagués, protégés, bref, sur lesquels j’ai travaillé.

        Parce que si on joue à ton petit jeu, alors ta maison n’est pas TA maison : la pierre, le sable, le ciment, le métal, etc. qui y sont contenus n’ont pas de raison d’être plus à toi qu’à un autre. Philosophiquement c’est peut-être envisageable, sauf que le droit de propriété fait partie de notre code social, et heureusement, sinon on ne mettrait sans cesse sur la tronche pour capter les ressources à soi et les défendre.

        Compte tenu de ce code social en vigueur, les bois et le terrain sont ma propriété, et c’est bien légitime que je puisse vouloir qu’ils restent exempts de résidus de cartouches.

        NB : je ferais tout de même remarquer que cette notion de « propriété » reste quand même très relative : on est soumis à l’impôt foncier, à l’impôt sur le revenu cadastral, on doit respecter le code des eaux et forêts, le code de l’environnement, etc… Bref, c’est pas parce qu’on est propriétaire qu’on fait ce qu’on veut chez soi.

  • thorgari

    Un peu marre de tous les faux culs qui agitent la culpabilité et la victimisation pour ouvrir un nouveau marché. Certes les chasseurs peuvent montrer des dérives (cartouches laissées dans la nature), mais leur action est réelle pour la régulation. D’ailleurs chasse et agriculture sont très liés. Les lâchers existent car de nombreuses espèces ont quasiment disparues à cause de notre mode d’agriculture dite  »conventionnelle » qui a décimé tous les bosquets et haies d’antan où se cachait le gibier. Et les chasseurs régulent principalement les sangliers, qui sont en surpopulation car ils n’ont pas de prédateurs (ce n’est pas un renard ou une belette qui vont lui faire peur) et par leur nombres labourrent les exploitations agricoles. Sur ces photos ils ont laissé des sangliers morts dans la nature, ou dans une poubelle, pas très joli ça. Parce que ça leur coute de l’argent de l’emmener à l’equarrissage… Une carcasse d’animal sauvage ne peut être donné à manger dans les croquettes de chiens par exemple, réglementation oblige (ça empêche pas des bovins malades de passer à la casserole). Ce comportement existe car l’état ne veut pas prendre en charge les carcasses.
    Enfin, ce combat contre les chasseurs n’a aucun sens , car la vrai maltraitance animal elle est dans les exploitations démesurées, dans l’agriculture  »conventionnelle » qui détruit les sols et les vers de terres ainsi que la faune microbienne ( ils sont où les défenseurs des verres de terre, lol). Je suis sur que cette dame qui s’offusque mange de la bidoche qui a souffert, alors ce qu’elle dit est stérile.

    • gnafron

      c’est sûr que l’agrainage, ça aide à limiter les populations de sangliers … https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Agrainage#Effets_pervers

      • thorgari

        L’agrainage est pratiqué en milieux clos, dans des propriétés privées fermées par des clotures. La foret du propriétaire est alors un élevage à sangliers pour faire de la chasse des cochons sauvages un business rentable. Les chasseurs qui y vont paient très cher la tête de sanglier. Mais l’agrainage n’est pas pratiqué en milieux ouvert, comme le cas dans cet article. Sinon les chasseurs n’auraient pas abandonné le gibiers.

      • Voltigeur Voltigeur

        Par chez moi ça se fait, eau et champs de blé pour l’agrainage et des carrés de trop petites surfaces, en pleine colline, pour que ce soit à but commercial. :)

      • thorgari

        D’ailleurs les photos des sangliers qui sont tombés du ravin sont des marcassins, certainement effrayés après la mort de leur mère. Ils n’ont pas été abattus directement.

    • Leveilleur

      Thorgari tu trouveras ça horrible si je te dis que celui qui a besoin d’être régulé fait parti de la race homo sapien et plus particulièrement ceux qui n’ont aucun respect pour la nature et les animaux, que ces gens n’espèrent pas que la nature les respectera, ils peuvent même en être sûr en bon entendeur, donnant donnant.

      Par chez moi je connais des chasseurs qui ont les congélateurs plein de bidoche, mais ceux-là continuent à chasser encore et encore. A ce stade là ce n’est plus de l’alimentaire c’est de l’acharnement pour remplir des intérieurs vide d’amour et de compassion. Ne nos jours on n’a pas besoin de chasser pour vivre, c’est stupide.

      Ces gens sont des frustrés qui devraient resté le dimanche à la maison pour passer un bon moment avec bobonne plutôt que de se prendre pour Rahan.

      C’est pas vrai, il ne nous reste plus beaucoup d’animaux sauvage en France mais des chasseurs nous en avons à foison et je dis que ça c’est une race qui doit disparaitre.

      Cerf abattu dans un jardin privé : signez notre pétition contre la chasse à courre.

      http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/12636-un-cerf-abattu-dans-un-jardin-prive-signez-notre-petition-contre-la-chasse-a-courre/

      Un chasseur menacé de mort après avoir abattu un cerf dans un jardin privé. Et voilà, c’était à prévoir, il n’inspire que le dégoût.

      http://www.sudouest.fr/2017/10/25/un-chasseur-menace-de-mort-apres-avoir-abattu-un-cerf-dans-un-jardin-prive-3892223-4739.php

      • thorgari

        Je répond uniquement parce que tu voudrais me voir égorgé comme tes potes islamistes radicaux font. Tu généralises, moi aussi je connais des chasseurs, aucun n’est semblable. C’est ça la Nature justement, tous différents, pas de semblable. C’est pourquoi l’égalitarisme est un paradigme mental d’humain atrofié. Nous sommes tous singuliers.

      • thorgari

        Et là ton article, je suis d’accord c’est à bannir ces chasses à courre

      • Leveilleur

        Je ne comprends rien à ton charabia mais ce que je comprends c’est que ces animaux eux sont égorgés comme justement le font les islamiques radicaux et personne s’en émeu, pour moi je mets tous les chasseurs dans le même panié, le goût du sang il ne connaissent que ça et toi tu trouves ça normal ?

        « Tant que les hommes massacreront les bêtes, ils s’entretueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut en effet récolter la joie et l’amour. »
        (Pythagore, 570-480 Av. J.-C.)

        « La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux. »
        (Gandhi)

      • thorgari

        Et la bête dans ton assiette aussi a été égorgée car on enlève le sang quand la bête est tuée. Perso je ne mange pas de viande, alors aucune culpabilité, je ne participe pas à ça. Alors parle sur ton nuage, moi j’ai les pieds sur terre

      • Leveilleur

        Qui te dit que je mange de la viande ?

  • lumpenproletariat

    Tiens encore ces gogols qui t’empêchent d’aller dans la nature 6 mois par an en toute quiétude…
    Ce sont les meilleurs amis des galeries commerciales qui deviennent grace à eux le seul espace sécurisé de promenade en famille pendant leur période de joujou boumboum….

  • Salut les ME! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    À ceux qui ont comme discourt pour la défense des chasseurs le fait qu’ils régulent les espèces dites invasives, je leur répond gentiment, « que nenni !!! » à la limite, fut un temps peut-être…

    Ci-dessous le site Internet du syndicat national des producteurs de gibier de chasse
    http://www.snpgc.fr/
    Un lâcher de Sangliers, élevés, domestiqués, relâchés, assassinés.

    • thorgari

      Encore une fois, il n’y a pas de généralité. Il y a des cochons élevés, et des vrais cochons sauvages. C’est quand on généralise tout qu’on dit n’importe quoi. Bien-sûr qu’il y a de la bestialité dans la chasse. Nous sommes aussi des animaux.

    • engel

      Argumenter c’est bien, mais de façon juste c’est mieux.

      « Réguler »: c’est maintenir un nombre dans une fourchette donnée et acceptable pour le biotope.

      Cela implique:
      – En cas de surabondance : de réduire(tuer) le surplus de population.
      – En cas de disparition: favoriser la reproduction en réintroduisant (déplaçant) une partie de la population.

      A coté de cela, il est vrai qu’il existe des lâchés d’animaux pour le plaisir de les tuer.
      Mais cette pratique est minoritaire et est souvent condamnable si mal effectué…. à fortiori pour les animaux sauvages!

      CQFD: Donc cette image ne prouve absolument rien.

    • kalon kalon

      Pour la chasse en battue des faisans, c’est la même chose !
      Le faisan est élevé en cage et lâché dans la nature un jour avant la battue !
      Certains ne savent même pas voler et sont « tirés » au sol.
      qui parle de « régularisation » ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Bonjooouurrr les blacksheeps.

    J’en ai derrière chez moi des sangliers, j’espère ne jamais à devoir entendre les chasseurs tirer dessus, ça me ferait pleurée…. J’ai l’impression que la régulation a bon dos, ils ont le prétexte pour s’y mettre à cœur joie.

    Quand a ce qu’il se passe dans les abattoirs on y retrouve le même genre de personne totalement apathique et sociopathe, pour ne pas dire psychopathe.

    Quand est-ce que l’homme va comprendre que pour évoluer et élever notre taux vibratoire et passer vers une société plus juste, on dois arrêter de manger de la viande ? Et de surtout respecter les animaux et la nature ?

    Akasha.

    • thorgari

      Exact, quand on commencera à respecter ceux qui sont dans nos assiettes, on pourra peut être regarder les chasseurs différemment. J’ai beaucoup plus de respect pour ceux qui tuent de leur propre mains ce qu’ils vont manger, que pour ceux qui se contentent de mettre à la bouche un animal dont ils ne connaissent pas la provenance

      • LETURK

        +1000 c’est sur qu’en barquette on se donne bonne conscience https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Perso j’égorge mes salades de mes propres mains. Cela dit, j’aimerai bien en faire autant avec les chasseurs, mais la nature s’en charge puisqu’ils sont stupides au point de se dézinguer les uns les autres, https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif c’est le rendement qui laisse à désirer …

        M.G.

      • gnafron

        pas facile d’égorger le poireau de ses propres mains sans être ému … https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • sombre

      j’ai aussi peu de respect pour les sans couilles qui vont flingué à coup de bastos des animaux innocents que ceux qui les chasse aux rayon boucherie.

      Je reconnais chez les premiers des traits de psychopathie.
      Chez les second, je leurs donne le bénéfice du doute tant la société manipule et conditionne les individus à l’acceptation de l’exploitation animale ; celà dis, les temps change, l’information circule. Seul un idiot choisis délibérément de le rester.
      Je reconnais chez les deux de la dissonance cognitives quand ils se disent être  » les amis des bêtes ».
      Et MARC DUTROU, c’est l’ami des enfants peut être? Et W. BUSH, l’ami de l’irak?

  • GROS

    Bon article-troll, en tout cas. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • LETURK

    Habitant Gard Ardèche ici pas de lachés de sangliers il s’en tue des centaines par ans et il y en a toujours , les congélateurs des chasseurs sont pleins et il s’en donne aux maisons de retraites , toutes les nuits ils visitent mon jardin vers 3 h 4 h. Alors régulation je suis pour , le jour où ils débouleront dans les villages à terroriser les mères de familles et leurs marmots , on changera de chanson , comme pour le loup ou l’ours .
    ceci dit on a fait une daube de sanglier ce dimanche …c’est excellent https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • Bonjour LETRUK,
      Cochonglier de l’Ardèche : un spécimen impressionnant dans la ligne de mire de l’État
      http://www.midilibre.fr/2014/04/05/cochonglier-croisement-prolifique-mais-illegal,844772.php

      • LETURK

        Oui , affaire connue et déjà vieille (2014) j’habite à 5 km de BSA , pas de cochonglier identifié depuis , les croisements sanglier cochon ont du exister mais c’est devenu une légende ou fake news , quelques expérimentations de cerveaux malades ont eu lieux mais la nature n’a pas besoin de coup de main , le sanglier d’ici est prolifique

      • Voltigeur Voltigeur

        Et comment expliques tu que la viande de « sanglier » soit blanche comme le porc ? Normalement la viande sauvage est rouge très foncée avec un gout assez fort et particulier. Ça n’est plus le cas et pas plus tard que cette année on m’en a proposé.(que j’ai refusé ne mangeant pas de gibier et très peu de viande).

      • LETURK

        je peut t’envoyer la photo du reste de daube de dimanche , elle est pas rouge elle est brune , tu fais comme tu veux pour le reste , ça te concerne

  • .article35. .article35.

    Bonjour à tous.
    Aux pro, comme aux anti.
    Dans mes jeunes années j’ai été chasseur, car élevé dans une famille de chasseurs. Félicité quand je ramenais du gibier , donné en exemple car excellent prédateur .J’ai mis quatre longues années à prendre conscience de que ce que je faisais . Sentir mourir dans ses mains un oiseau qui ne cherchait qu’un peu de nourriture ou un endroit pour se poser, patauger dans le sang qui s’échappe d’une blessure béante au milieu des plaisanteries glauques. Sans compter le nombre de victimes blessées à mort qui iront agoniser pendant des heures dans une souffrance que nous ne partagerons pas .
    Si je regrette une chose plus que tout le reste c’est cette partie de ma vie .
    Je n’ai aucun moyen de l’effacer, au mieux j’essaye de compenser le mal que j’ai fait en protégeant ceux que je peux aider.
    Des sangliers il y en a plein chez moi, je prends simplement des mesures au niveau des cultures, treillis soudé pour protéger la vigne et renforts de barbelés au potager, le reste je leur laisse .
    Lorsque je vois les massacres (toujours justifiés bien sûr) pour des soucis de régulation , de protection ou autres motifs bidons , je me dis que celui qui porte un flingue a toujours raison et qu’on aura toujours un bon motif pour exterminer toute forme de vie .
    Alors oui j’ai été chasseur comme d’autre sont des apostats de l’islam . Et je n’ai aucune honte à dire que si la vue d’un animal mort me cause une tristesse profonde, celle d’un chasseur qui s’en prend une a plutôt tendance à me faire sourire .

    • thorgari

      Il n’y a rien à regretter, tout ce que nous expérimentons, nous l’avions déjà accepté inconsciemment. Pour te guérir de ces regrets, le mieux serait d’accepter cette partie de ta vie, et de la remercier de d’être fait prendre conscience de certaines choses. Si tu la rejettes, tu te rejette toi-même. D’ailleurs comme nous sommes tous Un, quand nous rejettons quelqu’un, nous nous rejetons nous même, d’où cette extrême violence dans les mots venant des pro et anti. Comme ils rejettent l’opposé, ils se rejettent eux-mêmes. Jusqu’à justifier pour certains de tuer des humains qui ne pensent pas comme eux.

      • sombre

        @ Thorgari Je préfère être dans le camp de ceux qui menace de mort (mais n’en font jamais rien) que ceux qui tue toute l’année.
        Depuis 2000, c’est des milliers de blessés humains , plus de 350 morts humaines, des millions d’animaux tués. !
        C’est incomparable.

        Les chasseurs voudrait que le débat tourne au « PRO vs ANTI »; comme si s’octroyer le droit de prendre des vies impunément ne serait qu’une décisions personnel, comme si le droit de tuer n’était qu’un choix personnel à la valeur indiscutable et que la seule chose qui oppose pro et anti soit une différence de point de vue.
        C’est stupide ! Et ça passe sous silence le droit des animaux à évoluer librement sur notre planète sans que des psychopathes n’ai envie de leurs tirer une cartouche dessus parce que  » c’est amusant ».

        Le nombre de chasseur diminue d’année en années. A l’inverse celui des végé augmente. Dans quelques générations, nos descendants jugeront. Les chasseur seront une espèce en voie d’extinction et rien ne légitimera leurs préservation.

    • engel

      Bonjour Article 35,
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      Oh que oui, une vie qui vous échappe dans vos mains est une expérience très très traumatisante pour toute personne sensible (compassionnelle).
      Mais malheureusement parfois, »nécessite fait loi »….et il faut aussi le moment venu, l’accepter voir l’endurer.

      PS: En France et surtout dans le cadre de ce « débat », la nécessité est rarement de mise.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      Bien à toihttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    @ .article35. Merci !
    Je ne prends même plus la peine de répondre dans cette querelle anti/pro. Chacun campe sur ses positions.

    je n’ajouterai qu’une chose pour l’avoir vu pendant 30 ans : les chasseurs donnent à manger, et à boire l’été, aux animaux : sangliers principalement. Donc la population de ces bêtes prospère car lorsque, toutes les bêtes et pas seulement celles-ci, n’ont pas assez à manger, elles ne font que peu, voire pas de petits, ainsi est faite la Nature.
    Alors dire qu’ils tirent et tuent parce qu’il y a trop d’animaux, c’est d’une sottise sans nom, et surtout pour se donner « bonne conscience »…

    • sombre

      Il font bien plus que de donner à boire, des millions d’animaux sont élever et lâcher pour servir de gibier.
      http://france-sans-chasse.org/chasse-france/les-lachers-de-tir

      Actuellement, en France, il y a plus de 8000 élevages de « gibiers », dont environ 70 % sont adhérents au syndicat national des producteurs de gibier de chasse.

      Voici les chiffres officiels du Syndicat National des Producteurs de Gibier de Chasse (S.N.P.G.C).

      Animaux élevés annuellement en France :

      – 14 millions de faisans (!)
      – 5 millions de perdrix grises et rouges
      – 1 million de canards colverts
      – 120 000 lièvres
      – 10 000 lapins de garenne
      – 500 tonnes de viande de cerfs
      – 170 tonnes de viande de daims

      La chasse n’a évidemment jamais eu pour but de réguler quoi que ce soit.

  • sombre

    10 vérités sur la chasse :
    http://www.aspas-nature.org/communiques-de-presse/verite-chasse-france-110-balle-chasse-tuer-a-3-km/

    C’est le seul loisir qui mette en danger des non-pratiquants : chaque année, 10 à 20 % des personnes blessées ou tuées à la chasse sont non-chasseurs !

    Chasser bourré, c’est légal !
    Un fusil, c’est largement aussi dangereux qu’une voiture. Pourtant, à ce jour, aucune loi n’existe pour contrôler le taux d’alcoolémie d’un chasseur en action, ni aucune sanction, comme c’est le cas pour les automobilistes ! Les chasseurs ne sont par ailleurs tenus à aucun examen médical, ni leurs armes à aucun contrôle. En France, chasser bourré, avec des troubles de la vue, une parkinson et une vieille pétoire, c’est possible !

    Des chasseurs dans votre jardin, c’est possible !
    Tant qu’un propriétaire n’a pas officiellement manifesté son intention d’interdire la chasse, son terrain est par défaut et légalement présumé chassable.

    Tuer des chats, des chiens et des animaux protégées, c’est possible avec le piégeage !

    Faire souffrir des animaux, c’est légal à la chasse ! À ce jour, l’animal sauvage ne bénéficie d’aucune protection en sa qualité de res nullius (« n’appartenant à personne ») et les actes de cruauté sur lui demeureront donc impunis.

    Etc …

    • kris 29. kris 29.

      Le plus grand chasseur de France, c’est la voiture, interdisons le voiture……c’est un outil mortel, 3477 tués et 45 458 blessés (chiffre 2016)…………Sombre , tu dis , je cite : »En France, chasser bourré, avec des troubles de la vue, une parkinson et une vieille pétoire, c’est possible ! » en voiture aussi……….http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        « chasser bourré, avec des troubles de la vue, une parkinson et une vieille pétoire » non seulement c’est possible, mais c’est LÉGAL; alors qu’en voiture, même si cela reste du domaine du possible, c’est parfaitement ILLÉGAL ! En plus de cautionner les tueries organisées, faudrait pas chercher à noyer le poisson …

        M.G.

  • Les chasseurs, « gardiens de la nature »… ha ha
    Ils devraient tous faire un stage chez les scouts, on leur apprendrait à respecter la nature. Pour faire caca, on creuse un trou et après ses besoins, on remet de la terre dessus et ni vu ni connu…
    Parce que ici, le lundi dans la forêt, il y a des petits tas de papier cul rose partout bien en vue. Ça fait joli !
    Ici en Ariège, c’est de Août à Mars qu’il faut faire attention 3 jours par semaine, dont le week end, bien sûr. En bas de ma route, il y a un panneau : « Attention chasse en battue : Nous somme vigilants, soyez prudents ». On fait comment pour être prudent, sauf à rester enfermé chez soi ?

    Vous connaissez beaucoup de « sports » où tant de gens sont tués chaque année, et pas forcément ceux qui pratiquent ce sport. A part le Dakar peut-être ? Mais ceux qui pondent les lois sont chasseurs ou potes de chasseurs… C’est pas prêt de finir, la chasse…

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      3 jours par semaine ! Tu as de la chance, dans mon coin les coups de fusils c’est tous les jours. Je me demande d’ailleurs comment il n’y a pas plus d‘accidents autour de chez moi, car sur le chemin qui longe mon terrain je vois se succéder vététistes, randonneurs avec leurs chiens, promeneurs avec leurs enfants (pas attachés) et bien sûr terroristes chasseurs en armes …

      M.G.

  • GROS

    Ce qui est scandaleux dans cet article, c’est qu’on gaspille tant de bonne viande alors que chaque jour dans le monde des enfants meurent de faim.

    • thorgari

      Ouais Gros, les enfants qui meurent de faim sont écartés des sujets principaux avec tous ces combats idéologiques, pour ou contre ceci. Pourtant la Nature fournie en abondance, et lorsque les prélèvements sont raisonnés, ils permettent de réguler les populations et éviter les surpopulations, qui entraînent des maladies dans les groupes. La plupart des gens n’admettent pas que le prélèvement est nécessaire pour réguler la population. L’exemple typique est un bassin aquatique. S’il n’y a pas les pêcheurs, une espèce devient prépondérante et occupe davantage l’espace sur les autres. Et les pêcheurs aussi font des lâchers. Les vrais tueurs, ce sont ceux qui ont défriché les campagnes pour se mettre à l’agriculture  »conventionnelle ». Avant les agriculteurs étaient aussi sylviculteurs, garantissant la biodiversité.

      • sombre

         » S’il n’y a pas les pêcheurs, une espèce devient prépondérante et occupe davantage l’espace sur les autres »
        C’est faux, et c’est tant mieux d’ailleurs.
        La faune se régule d’elle même, pour peu qu’on prenne une échelle suffisamment grande (et pas un bassin, qui n’est pas représentatif d’un milieu naturel). On en a la preuve évidente avec les zones où la chasse est exclu.

        Beaucoup de proie permet l’accroissement du nombre de prédateurs.
        Beaucoup de prédateur diminue le nombre de proie.
        Peu de proie diminue le nombre de prédateur.

        Tuer, c’est tuer. Il n’y a pas de vrai ou de faux tueurs, il n’y a que des tueurs.
        Si on veux comparer en terme de massacre, les chasseurs sont en dessous des éleveurs qui emmène 3 millions d’animaux chaque jours aux abattoirs en France.
        Le consommateur est aussi un chasseur, certes de barquette de viande dans son supermarché. Consommateur et chasseur provoque la mort, inutile physiologiquement à l’homme et donc dispensable, d’un animal.

  • LETURK

    bien sur c’est vite partit en débat pro contre anti , ce qui était le but de ce post d’ailleurs , je ne me range pas dans un camp particulier , je mange de la viande, de moins en moins avec l’âge venant et définitivement plus de Bovins.
    , je côtoie des chasseurs certains sont mes amis , il y a des connards comme dans tout les groupes , je stigmatise plutôt l’hypocrisie de ceux qui mangent de la viande du boucher et tire à vue sur les chasseurs par bonne conscience , la chasse a toujours existé et perdurera encore jusqu’à la fin des temps , toutes les espèces se nourrissent de vivant , du début de la chaine juqu’en haut , une salade est vivante , les graines aussi elles portent la vie , alors on fait quoi ? chacun fait comme il veut et paiera l’addition à la fin, carence pour les uns , cancer pour les autres , l’équilibre alimentaire et la voie du milieu sans trop se prendre la tête avec ces sempiternels débats https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • totoche

    Parlons sérieusement, les chasseurs régulent et heureusement, le problème qui se pose de plus en plus c’est qu’il y en a de moins en moins et que les solutions alternatives à la chasse sont dégueulasse.
    Deux exemples que les urbains dégénéré ignorent, pour maintenir en état les lignes de chemin de fer, il éliminer lez lapins et les rongeurs, avant c’était la myxomatose, une fois interdites il y a eut de nojvelles maladies qui sont apparuez.
    Pour protéger les champs, des oiseaux pour que le bon petit citadin décérébré qui aime les animaux puisse avoir du pain, du maïs, du seigle etc…. L’alternative aux chasseurs, c’est l’empoisonnement.
    Je passe sur les accidents mortels ou grave lorsque qu’un sanglier ou un chevreuil traverse la route,à la campagne tout le monde sait cela et connait autour de lui des personnes qui ont été vicrime de cela.
    Celui, qui veut protéger les sangliers ou les chevreuils n’est qu’un clown piètre observateur de la nature et tout particulièrement des forets qui sont décimés et dévastées, les sangliers retournent les terrains et le chevreuil vient manger les quelques pousses qui sont parvenus à leur échapper.
    Les degats sur les champs, en une nuit deux ou trois sangliers suffisent à ruiner le travail des maraichers. Les bios sont particulièrements touchés, allez savoir pourquoi(en fait je le sais) ? Quant aux clotures, qui n’a jamais une cloture mise par terre ou soulevée par des sangliers ou affaissés par les chevreuils ferait de quitter son HLM et prendre l’air dans la nature la vrai je ne parle ps de balade dns un prc ou dans un square.
    Les renards mordent et attaquent parfois des enfants mais ça il faut pas le dire, toutcomme les centaines d’oiseaux devorés chaque année par un seul renard.
    Bref, tout cela c’est une affaire de degénérée bien trop loin de la nature.

    • Il ne faut pas croire, en ville aussi, ils utilisent ce genre de procéder.. Avec le problème des pigeons par-exemple qui sont souvent en « surpopulation » et « abîment », ils chient partout disent-ils.. Et quoi ? Avant que les pigeons abîment autant que l’homme ils ont encore de la marge ! Ce n’est pas pour autant qu’on gaze les pollueurs … Car c’est bien de ça qu’il s’agit, lorsqu’ils jugent que les pigeons sont en surnombre, ils les gazent sur place.

      On a malheureusement assisté à la chose… On passait en voiture à se moment-là ils avaient plus ou moins confiner un pont et gazer les pauvres Columbidaes qui tombaient un a un raide mort, mais apparemment non sans souffrir car pleins de plumes volaient dans tout les sens !

      Notre sang n’a fait qu’un tour, on a ouvert nos vitres et leur demander si ils n’étaient pas un peu barbare sur les bords… Un des ouvriers communaux dans un geste fort peu élégant nous a prier de passer notre chemin, du coup j’ai eu du mal à contenir Orné qui voulait leur expliquer autrement les bonnes manière ^^

      Bref c’était assez dégoûtant comme scène. Pauvres bêtes !

      Sinon en ville aussi, au niveau des terrils où depuis plus de 60 ans les sangliers y ont élu domicile, les autorités communales lorsqu’il y a plainte des riverains y envoient les chasseurs pour y « réguler » la population des Suidés qui abîmeraient clôture, jardin et autres infrastructures urbaines.. En touchant du bois, sur le terril derrière chez-nous, ce n’est pas encore arrivé ! Au fait on a une longue clôture au abord du terril, mais il y a une sorte d’arbuste dont je ne sais le nom qui loge la dite clôture et empêche animaux et humain d’y approcher car il est presque impossible de s’y mouvoir, comme de quoi des solutions simples existent !

      Sinon sur nos terrils on y trouve aussi des renards, furets, des petits rapaces, ou encore des pipistrelles.

      Akasha.

    • Le marginal

      Totoche,

      Je vis au milieu de la nature, dans le bocage. Je suis heureux de ne pas y voir que des humains, mais aussi du gibier. Même s’il m’arrive de devenir enragé à cause de garennes qui viennent saccager mon potager, je les respecte, ils ont le droit de vivre, je prends sur moi.
      Si tu n’acceptes pas de vivre avec la nature et ses habitants, quitte-là, ou tu fais avec en prenant des dispositions. Point barre.
      Et oui, si tu ne t’aperçois pas que la planète, il faut la partager non seulement avec les humains mais aussi avec l’ensemble de la faune et de la flore, c’est TOI le dégénéré.
      A bon entendeur.

    • kris 29. kris 29.

      Tout mon soutien à Totoche et Gros, vous êtes courageux d’intervenir http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifsur des sujets ou le sentimentalisme l’apporte sur les faits…….

      • Voltigeur Voltigeur

        Exact, mais il est surtout question de comportements, incriminer tous les chasseurs est ridicule. C’est aux fédérations de prendre des dispositions pour que les brebis galeuses soient excluent. Surtout qu’ils sont dangereux, sont incapables de chasser avec l’étique nécessaire (femelle suitée, trop jeune, identifier avant de tirer etc..) sont des électrons libres qui se croient tout permis et, en prime tueraient père et mère pour un morceau de cadavre. Ces tristes individus sont dénommés viandards par les vrais chasseurs, ils sont la honte de la « corporations ». :(

      • thorgari

        Je déguste des bonnes châtaignes sauvages. Ça de moins pour les sangliers, lol

      • kris 29. kris 29.

        J’ai pratiqué la course à pieds, le trail, le triathlon pendant pas loin de 20 ans, toujours habité à la campagne ( Alsace, Bourgogne,Isere, Bretagne) j’ai croisé des battues, des rabatteurs, des chasses, …..j’en passe, lors de nos rencontres ( avec des chasseurs) cela c’est toujours passé comme cela : « Messieurs Bonjours, vous êtes la sur cette ligne, ….blablalbla, ok, blabla je passe par la,pas de soucis, bonne journée….. », toujours sympa et respectueux dans les deux sens, jamais eu de problèmes.

    • sombre

      Totoche : » Parlons sérieusement, les chasseurs régulent et heureusement, le problème qui se pose de plus en plus c’est qu’il y en a de moins en moins et que les solutions alternatives à la chasse sont dégueulasse. »

      -Parlons sérieusement : les chasseurs ne régulent pas. Ils ne peuvent prétendre qu’à déséquilibrer. Seule la faune à la capacité de s’équilibrer d’elle même, puisque c’est elle même qui définis ce qui est ou non équilibré. Toute notion de prélèvement ou d’ajout d’individus n’est qu’arbitraire.

      Totoche  » Deux exemples que les urbains dégénéré ignorent, pour maintenir en état les lignes de chemin de fer, il éliminer lez lapins et les rongeurs, avant c’était la myxomatose, une fois interdites il y a eut de nojvelles maladies qui sont apparuez. »

      -Ou sinon on protège les rails avec des clôtures suffisamment solide ? on aménage des points de passage sous- terrain pour les espèces ? Bref, on commence à réfléchir?
      On est en 2017. On peux envoyé des fusées dans l’espace, nous ne sommes pas dans une impasse technologique.

      Totoche  » Je passe sur les accidents mortels ou grave lorsque qu’un sanglier ou un chevreuil traverse la route,à la campagne tout le monde sait cela et connait autour de lui des personnes qui ont été victime de cela.
      Celui, qui veut protéger les sangliers ou les chevreuils n’est qu’un clown piètre observateur de la nature et tout particulièrement des forets qui sont décimés et dévastées, les sangliers retournent les terrains et le chevreuil vient manger les quelques pousses qui sont parvenus à leur échapper. »

      -Par quoi les forêts sont elle décimés et dévasté ? par l’humain majoritairement.
      Il n’y a pas de raison de pointer du doigt le chevreuil ou le sanglier quand l’humain à détruit son écosystème.
      Ce sont les chasseurs qui ont abattu sans considération la majorité des prédateurs qui lui faisait concurrence. Ce sont toujours les mêmes chasseurs qui s’en prenne au renard par exemple, alors que ce dernier est un allié des agriculteurs en s’attaquant aux rongeurs qui dévaste les plantations. Ces prédateurs, EUX, participé à l’équilibre de la faune. Tu veux un responsable ? c’est les psychopathe à moitié trisomique armé de fusil qui tire sur tout ce qui bouge , « viandard » ou pas. Il n’y a pas de bon ou de mauvais chasseur, y’a que des gros fils de pute.

      L’humain ne fait que déséquilibré ce qui l’entoure : Il faut être un débile mentale pour expliquer que le problème ce sont les animaux.

      Totoche  » Quant aux clôtures, qui n’a jamais une clôture mise par terre ou soulevée par des sangliers ou affaissés par les chevreuils ferait de quitter son HLM et prendre l’air dans la nature la vrai je ne parle ps de balade dns un prc ou dans un square. »

      -Pensez à une clôture plus solide. Fin du problème.

      Totoche  » Les renards mordent et attaquent parfois des enfants mais ça il faut pas le dire, toutcomme les centaines d’oiseaux devorés chaque année par un seul renard. »

      -Ça doit se compter sur les doigts d’une main, contrairement aux accidents causé par les chasseurs.
      Le renard ne cherche pas le contact des humains.
      Et toi sinon, combien d’animaux tu a dévoré cette année?

      Totoche  » Bref, tout cela c’est une affaire de degénérée bien trop loin de la nature. »

      -C’est aussi une histoire de dégénérés arriérés qui ravage le vivant à coup de bastos , une affaire de psychopathes sanguinaire qui cherche toutes les raisons du monde pour se donner bonne conscience et manipulé l’opinion publique qui, et c’est tant mieux, n’est visiblement pas dupe.
      [ Il n’est pas surprenant qu’aujourd’hui, 91 % de nos concitoyens soient favorables à une réforme de l’organisation et de la réglementation sur la chasse pour l’adapter à la société actuelle !
      http://www.aspas-nature.org/slider/francais-ont-peur-de-chasse-sondage-ifop/ ]

      • kris 29. kris 29.

        Habitant en limite de foret communale, je vois régulièrement chasses et battue en limite de (ma)propriété, je n’ai JAMAIS eu peur, il est même arrivé que des chiens courant 3 dans mes souvenirs passent la clôture, je les ais recupéré et re-orienté vers leur chasse, leur maitre sais excusé et nous avons échangés 30 secondes sur la pluie et le beau temps, et l’éventuelle élimination d’un renard prédateur de poules ( j’ai une Quinzaine de poules et 1 coq.). Par contre les dégénérés qui franchissent la clôture pour cueillir des champignons, eux, je leur demande si tout se passe bien et il ne reviennent jamais….bizzare, une question d’intonation dans la voie…….nous avons vous tous nos « dégenérés arriérés » les miens ne sont pas les tiens Sombre.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Sinon pas de problème du côté de l’éthylotest ? …

        M.G.

      • kris 29. kris 29.

        @ mouton grain, je pense comprendre ta question, perso., pas de problème, et toi, tu ne nous cacherais pas un petit problème d’ethylotest?, on retourne souvent ses propres petits soucis en les attribuant aux autres…..lol ( par contre si mon style d’écriture, ne te plait pas désolé mais je suis un vrai dyslexique non soigné, trop tard pas de chance).

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Pas de problème de ce côté là, je ne bois pas, je ne fume pas, mais j’ai certainement bien d’autres défauts … https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif celui d’être taquin notamment. Désolé pour ma petite plaisanterie, mais ce post m’a remémoré, dans sa tournure, les jours heureux de Rouletabille …

        M.G.

      • kris 29. kris 29.

        C’est rien, le rappelle de notre joyeux « Rouletabille » me met de très bonne humeur, c’est rien mouton grain, dans la très longue liste de mes défauts je suis un vieil écorché vif, susceptible et démarrant au quart de tour, je réfléchis toujours mes après…..rien que ça, lol, sans rancunes.

  • Simsi

    Sur la nationale entre Dinant et Philippeville (Belgique) chaque année, des accidents mortels sont provoqués par du gibiers. Il y en a encore eu un la semaine passée.
    Je suis un accros aux randos VTT et me rends quasi chaque semaine dans les bois autour de chez moi.
    Il y a tellement de gibiers qu’ils ne sont absolument plus farouches. J’en vois chaque jour quasi. J’ai choppé un chevreuil il y a 1 mois et pourtant je suis particulièrement attentif à cela.

    Les gibiers ne sortent plus seulement au lever et au coucher du soleil tant ils doivent occuper l’espace qui devient de plus en plus restreint à cause de la surpopulation.

    Par contre, je maudis les chasseurs qui ‘nourrissent’ les sangliers. Ce qui est totalement interdit.
    Lors de mes randos, je vois les ‘garde-mangers’ proliférer dans des zones ‘camouflées’ mais pas de chance, je fais aussi du hors-piste.

    Alors oui je suis un peu partagé.

    D’un côté, il faut diminuer drastiquement la population et de l’autre, les chasseurs s’amusent à multiplier leur garde-chasses.

    Sinon 100 % d’accord avec Totoche. Éliminons déjà les pollueurs, on s’occupera des mauvais chasseurs de suite après.

  • engel

    – Dixit :
    « Commentaire sélectionné de Majanv en réponse à un intervenant qui soutenait que les chasseurs régulent la faune, et il ne parle pas des milliers de cartouches disséminées dans la nature… »

    Pourquoi je me sens visé par ce commentaire ???
    … Peut-être parce qu’il y a peu, j’écrivais ceci :

    https://lesmoutonsenrages.fr/2017/10/26/de-la-viande-bovine-tuberculeuse-dans-nos-assiettes/#comment-572410

    « Mais Gros arrête donc de dire des conneries pour le plaisir de titiller les gens!
    Évidemment que le gibier est lui aussi malade, comme peut l’être tout organisme vivant.

    – Certes, le gibier est moins malade que l’élevage, quoique en proportion du nombre…
    Surtout vu l’actuelle généralisation de la pratiques par les sociétés de chasse de l’alimentation/engraissement exogène* pour fixer « le cheptel » sur le lieu de chasse, il est à déplorer que ce gibier à lui aussi développé toute la panoplie des maladies contemporaines « du moderne ».

    – Alors certes, tu décides d’abattre la bête que tu veux…Mais l’auscultes-tu avant ?

    *) http://www.twenga.fr/agrainoir.html

    PS: La grosse différence est que les maladies et les épidémies passent bien plus inaperçues.
    Car à par les chasseurs et les amoureux de la nature, tout le monde s’en fout du taux de mortalité du sauvage! »

    « Gros,
    Alors là je te rejoins!
    Bien que je ne chasse pas, trop « lâche » car trop sensible, je suis malgré tout pour la chasse.
    L’homme a endossé depuis trop longtemps le rôle de prédateur ultime, pour qu’il lui soit retiré sans provoquer une catastrophe écologique majeure.
    Alors certes je suis pour la chasse, mais malheureusement je connais aussi très bien le milieu des chasseurs.
    Et là et b’hein…, comment dire…, Ah oui, il y a autant de cons qu’il peut y en avoir ailleurs!
    Malheureusement là, ils sont bien plus dangereux.
    Et les instincts ancestraux n’arrangent rien. Pas plus que la fiole qui réchauffe… »

    « De plus,
    C’est grâce aux chasseurs et à leur fédération qu’il existe encore une telle diversité sauvage en France!
    Sans eux, sous la poussée agricole et les pratiques ancestrales(comprendre les paysans) la plupart des espèces animales aurait disparu. Car elles étaient classées « nuisible » pour les cultures ou le bétail… et donc exterminable à souhait.
    Ex: Lièvre, sanglier, buse, loup, renard, tous les rapaces, etc… et etc…

    Et ce sont les chasseurs qui depuis, en contre partie des « dégâts occasionnés par le sauvage », indemnisent les « victimes ».

    …Comme quoi, rien n’est simple avec l’homme. »

    • engel

      Je reprendrai ma dernière phrase pour dire ceci:

      Certes « rien n’est simple avec l’homme » ….sauf pour les obtus* binaires.

      Obtus* binaires, qui, en plus, se pensent dans le vrai.
      … Puisque c’est simple de voir la vérité.
      Il est vrai que la nuance c’est pour les mous ou les lâches, Hein!

      Perso (et permettez moi d’être grossier en vous disant ceci), mais j’en ai plein le cul de tous ces obtus*!!!
      Qui ne savent que condamner en bloc, mais jamais ne cherchent la vérité ailleurs que dans leurs certitudes.
      …A quoi bon chercher la vérité, puisque c’est si simple, hein!!!

      D’habitude,
      (comme je le fais depuis plus de 6ans), j’argumenterai mes dires par des références et liens , mais à quoi bon vu l’intelligence et la réceptivité, autant allez pisser dans un violon et allez chier dans le désert. …C’est aussi productif!

      Ceci à de fortes chances d’être mon dernier message sur les ME. Et merde pour ceux qui ne comprendraient pas ma lassitude.

      Bonne continuation à tous les autres, que le bonheur parsème votre destinée.

  • engel

    une p’tite dernière avant ma retraite:

    « Le monde est peuplé d’abrutis qui s’ignorent, persuadés que l’autre et celui là.
    Son monde est un film en noir et blanc où le gris n’a pas sa place. »
    …Et ne parlons pas de couleur.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    • Bref ne soyons pas trop manichéen, tu n’as pas tort non plus…

      T’as pas envie de rester encore un peu, ça ne court pas les rues des membres intéressants… Allez !

      Akasha.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Oui reste ! Plus on est de cons d’obtus, plus on se marre https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      M.G.

      • Ben oui sinon si on ne serait que des membres qui se font continuellement des papouilles, ce ne serait pas amusant ^^

        Regardez, je suis végane et malgré-tout je m’efforce de ne pas trop me montré catégorique, pourtant je ne peux pas souffrir ses con de chasseur, mais en même temps j’essaye aussi de dépasser ma vue de l’esprit.

        Je me dis aussi que vu que l’homme détruit l’habitat naturel des animaux, le réduit aussi, cela cause des soucis au niveau de la régulation naturelle. Tout est faussé en somme.

        Akasha.

      • engel

        Bonjour,… et merci M.G et O.A,

        Je ne mets surtout pas tout le monde dans le même sac.
        Avoir des visions opposées ne devraient pas empêcher l’échange, car « deux monologues n’ont jamais fait un dialogue. »
        Pour le moment je suis à saturation,… on verra plus tard.
        Et puis matériellement j’ai tant de choses à faire que faute de temps je repousse.
        Alors maintenant je me dis que l’égoïsme bien compris à peut-être quelque chose de salutaire. Et de bien plus utile…

        CQFD: : A la base je suis un manuel(voir même un autiste du manuel) ne vivant que dans le monde de la mécanique, du concret et du vivant. C’est là mon univers et ma source.

        Bisous à Ahttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif
        et chaleureuse poignée de mains à M.Ghttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Je suis content de ne pas avoir à chasser pour me nourrir…
    Je ne sais même pas où vivent les sandwichs !

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif M.G.

    • Et pour moi cela serait encore plus compliqué, me nourrissant surtout de pâtes chinoises, entre l’attente pour quelles soient mures et l’habileté pour les tirer au vol…..

  • Passetec Passetec

    Un Français filme une chasse à courre en caméra cachée
    Mise en cause à plusieurs reprises ces dernières semaines pour la souffrance, l’état de panique et la détresse qu’elle provoque chez les animaux, la chasse à courre n’en finit pas d’animer le débat public et les réseaux sociaux. Les images prises par un promeneur en Forêt de Compiègne en septembre dernier témoignent du déroulement d’une chasse à courre (ou vènerie) dans son intégralité. La vidéo amateur a depuis été partagée par l’association AVA-Picardie (Abolissons la vènerie aujourd’hui) et suggère la brutalité de la pratique.
    https://mrmondialisation.org/un-francais-filme-une-chasse-a-courre-en-camera-cachee/

  • sombre

    Il faudrait , en dernier lieu , un peu d’honnêteté intellectuel.
    Quand est-ce qu’un chasseur va reconnaitre qu’il est la dernière des merdes ?

    Y’a un animal sauvage, tranquille dans sa forêt en train de faire sa vie sans rien demander à personne … et tu te dis
    –  » TIENS ! J’ai une idée ! Si j’allais lui tirer dessus gratuitement !
    je vais lui ôter la vie parce que ça m’amuse de tirer sur des êtres vivants !
    J’éprouve du plaisir à faire souffrir et voir mourir des êtres innocent, c’est ma passion !
    Alors je vais tirer , bien au calme avec mon gros fusil qui remplace dans l’imaginaire mon phallus, sur un être sans défense, puis l’égorger pour le vider de son sang et mettre ça sur Facebook »

    Il faut vraiment être un demi trisomique consanguin qu’une pute obèse à fait tomber par terre à la naissance pour se dire  » La chasse ? c’est un art plein de noblesse ! « 

  • Kool

    Je ne suis ni pro, ni anti, je suis plutôt veg mais ne cracherait jamais sur une viande offerte et je dis que c’est vraiment un très beau débat (je ne suis pas ironique pour une fois).https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • papapoule

    Les Russes ont inventés un appareil qui permet de connaître la sensibilité des végétaux.
    Suivant la façon dont ils sont cueillis (avec un couteau ou arrachés du sol) les végétaux ne réagiraient pas de la même manière à cette appareil.
    Le goût et les vitamines seraient différents.
    Une association a été créé pour défendre ces végétaux.
    Je cherche le lien et vous le communique, si vous souhaitez.
    Cdlt
    Papapoule

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Oui merci, j’ai hâte de découvrir cet appareil. Je suis également curieux de savoir qui impute cette invention aux Russes ! Quant à l’association pour la défense des végétaux, comment dirais-je, ce sont des salades j’espère ?

      M.G.

      • papapoule

        oui, bien sûr que se sont des salades, mais il y a quelques années les défenseurs des animaux étaient considérés comme des tarés, comme dit si bien « sombre ».https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
        N’ avez vous jamais ressenti une micro secousse lorsque vous récoltez vos végétaux, les salades soufrent et espèrent qu’ un jour elles pourront se trouver un BB des végétaux.

      • sombre

        Non mais les végétaux n’ont pas de nocicepteurs, les récepteurs de la douleur. Ils n’ont pas de système nerveux. Ils ne peuvent pas souffrir tout simplement !
        De plus, l’homme ne digère pas les cailloux : pour se nourrir, c’est soit le végétale, sois l’animal. Et la souffrance animal, elle, est tout ce qu’il y a d’authentique. Donc je regarde ça d’un oeil méfiant, ça sens la cause à base de  » cri de la carotte  » pour justifier la consommation de viande.

    • sombre

      Défense des végétaux … les gens sont tarés.

  • totoche

    @Sombr3
    Je vis une large prtie de l’année dans un endroit très isolé au milieu de la foret.et cela depuis que je suis né il y a lo’gtemps. Je crois connaitre un peu. J’ai déjà eu un renard qui est venu dans mon salon, alors que j’étais sur mon canapé, lui m’observait le soir par la porte fenêtre du salon, il y avait des traces sur les carreau malgré leur le fait que ce soit un animal mgnifique. Il est capable de venir mordre un enfant dans son lit (cela c’est passé pas loin de chez moi)et surtout il est vecteur de nombreuses maladies, si il pisse sur mes salades, ou sur mes fraises, c’est clairement dngereux. Un autre exemple de la proximité ce ces animaux, c’est que je ne peux plus laisser mes chaussures sur la terrasses, je suis certain que le lendemain j’en urais une en moins. Quant aux sangliers, les dégats qu’ils occasionnent sont hurissants, il défoncent les clotures et il faut des passer des journées à s’épuiser pour les remettres en état à coup de barre à mine et de masse. L’idée de la surpopulation me fait rigoler, ik s’agit d’un secteur qui se désertifie à grande vitesse, effectivement des espèces soit disant rares sont devenu abondantes, mais d’autres ne peuvent y trouver leurs places.Je pourrais aussi vous parler d’insectes et de maladies nouvellles qui attaquent la flore locale et la détruise aussi surement que les humains.-
    La nature est bien plus complexe qu’un débat pro et anti chasse.
    Pour rappel l’homme est un chasseur ceuilleur, la chasse est donc un comportement humain normal, tout comme la chasse pour le loup, voilà pourquoi ne pas accepter que cela est une forme de dégérescence et non pas une évolution ? Il suffit de comparer les comportements et les capacités physiques des loups et des chiens pour voir que le chien est un loup dégénéré.
    Si demain un asteroide s’abbat sur terre, ou si un super volcan se réveille qui va survivre ? le bobo de base ou le paysan chasseur des pyrénés ou les nomades du cercle polaire ?

    • sombre

      « Pour rappel l’homme est un chasseur cueilleur, la chasse est donc un comportement humain normal, tout comme la chasse pour le loup, voilà pourquoi ne pas accepter que cela est une forme de dégénérescence et non pas une évolution ?  »

      L’homme -était- un chasseur cueilleur. Il était un opportuniste (charognard) alimentaire, car c’était une source de calorie facilement accessible, mais je te l’accorde l’homme à chasser par nécessité, même si c’était surtout un cueilleur.
      Il n’y à plus cette nécessité de chasser, donc c’est bien une évolution que de se passer de la chasse ; et c’est une tradition inutile et non-éthique que de la faire perdurer.

      « Si demain un asteroide s’abbat sur terre, ou si un super volcan se réveille qui va survivre ? le bobo de base ou le paysan chasseur des pyrénés ou les nomades du cercle polaire ? »
      A terme ? aucun des deux. Si un nuage recouvre la planète pendant une longue période, et que la lumière ne perce plus jusqu’au sol : plus rien ne poussera. Et si rien ne pousse , alors que c’est le végétale (et non l’animal) qui est à la base de la chaine alimentaire … alors personne ne pourra se nourrir.

      • totoche

        @sombre

        Ce que vous doute est faux, comme tout les grands prédateurs, l’homme attapait ses proies etne ramaissait pas les charognes, il y a suffisant de fouilles pour que l’on sache exaactement comment vivaient es premiers hommes modernes. Vous inventez ou vous répétez des choses totalement inexact, il y aussi des gravures rupestres qui montrent les scènes de chasses.
        Dire que l’homme a l’état sauvage est un charognard opportuniste est absurde et largement contredit par les outils utilisé et les restes de leurs repas.
        Pour info si vous mangez une charogne vous avez toutes les chances d’y laisser votre peau, Tentez le coup si vous croyez à cette fable, si elle vrai vous ne risquez rien.

    • papapoule

      « Si un nuage recouvre la planète pendant une longue période, et que la lumière ne perce plus jusqu’au sol : plus rien ne poussera. Et si rien ne pousse , alors que c’est le végétale (et non l’animal) qui est à la base de la chaine alimentaire … alors personne ne pourra se nourrir. »
      Mais si, il restera du Nutella

    • sombre

      @ tatoche ; je voulais écrire qu’ils étaient  » même  » des charognard alimentaire. Je n’ai pas remis en cause la chasse.
      Tu n’a pas tort : c’est une pratique à risque, entre les infection , les parasites, les maladies.
      L’homme c’est adonné à beaucoup de pratique : Peut être que celle ci, selon les conditions météorologique (le froid) ,était moins dangereuse ?
      Ont sais que certains de nos ancêtres (comme les néandertaliens, considérés tantôt comme des cousins tantôt comme des parents) ce sont adonné au cannibalisme également.
      Pourtant personne n’y voie une régression dans le fait de s’abstenir de pratiquer cette « tradition ».
      C’est ce que je souhaitais mettre en exergue…

      http://www.hominides.com/html/references/les-premiers-chasseurs-0690.php
      Ça n’enlève rien au fait que la majorité de leurs viande était surement imputable à la chasse… mais que la majorité de leurs repas était végétal car bien plus abondant et facile à se procurer.

      Tu trouvera surement des liens si tu tape  » ancêtre charognard , et ancêtre cannibale » sur google. Maintenant peut être qu’on ne parle pas de l’homo sapiens, à vérifier. Si ce n’est pas le cas je m’excuserais de mon manque de précision.

  • totoche

    @sombre
    Je parle de l’homme moderne qui était bel et bien un carnivore et c’est logique aller teouver des fruits en hivers ou durant les période estivale très sèche.
    Puisque vous évoquez les hominidés tels les australopitèques par analyse des ossements ont sit que très majoritairemement ils se nourrissaient de viande sous la forme essentiellement d’insecte.
    Ce qui permet d’affirmer que l’homme n’est définitivement pas un végérien, tout comme des lignés plus anciennes ne l’étaient pas.

    • sombre

      Non l’homme est omnivore c’est irréfutable.
      C’est justement sa capacité à pouvoir choisir sans contrainte, au vue de l’abondance actuel de denrée , qui permet de dire qu’il n’y a aucune nécessité physiologique à préférer manger de la viande. Il n’y à qu’un choix arbitraire à faire et l’éthique serait en mesure d’aider à choisir le meilleur.

  • matmatol

    Salut tout le monde, comme certains le savent, on parle de ma région, et encore une fois, on dénigre ma région.
    Donc d’une part, les « comiques » qui habillent les sangliers morts en chasseurs, c’est toujours les mêmes encore et encore et c’est universel, malheureusement.
    Le sanglier dans la poubelle, ça, faudrait encore prouver que ce soit un chasseur qui l’ait tué, il m’a pas l’air bien abimé, comme ceux qui sont en bas du mur.Je veux bien qu’on accuse mais encore faut il prouver.
    Car comme chacun le sait, chez nous, le nombre de vaches mortes en bord de route et largement supérieur aux sangliers, mais là, c’est embêtant… on chasse pas les vaches!
    Après, concernant la régulation, selon certains ça ne marche pas, alors pourquoi la facture des dégâts aux agriculteurs est donnée aux fédérations de chasse?
    8700Km2 pour la corse, foret, maquis…un paradis pour ces animaux, je le répète, sans prédateurs.
    Un petit aperçu de ce que vivent certains dans d’autres régions:
    http://www.leparisien.fr/seine-et-marne/sangliers-cette-fois-c-est-l-invasion-18-04-2005-2005874735.php

    Cette ‘pseudo gestion » s’appelle en fait « la gestion de la chaine cynégétique » (oui ça porte même un nom).
    Et chez nous, ça empêche la prolifération de la « tuberculose bovine » (et oui c’est son nom même pour les cochons), maladie mortelle pour l’homme.
    D’ailleurs j’en profite pour passer un message aux parisiens intra-muros, « vous devriez commencer à chasser vos rats, gros vecteurs de maladie » (et ne les jetez pas dans les poubelles ou en bas des murs, on vous surveille!!!)
    C’est encore un dialogue sans fin, seules les régions rurales peuvent avoir une idée de ce que représente la chasse, son rôle sur les différents biotopes, puisque au jour d’aujourd’hui, le chasseur est le seul prédateur de certaines espèces.
    Maintenant je vous l’accorde, c’est comme tout, il y a des bons et mauvais conducteurs et même des bons et mauvais buveurs (« toi alors, tu sais pas boire ») lol.
    Donc des bons et des mauvais chasseurs c’est comme le reste, faut des cons partout.

    Pour ceux qui ne voient pas de quoi je parle:
    https://www.youtube.com/watch?v=MKtctwlkKTw
    « Comment les Loups changent les rivières-(How Wolves change rivers) VOSTF »

  • ROY

    Il faut opposer au droit de tuer le droit de protéger tout être vivant…
    Le patrimoine sauvage appartient tout autant aux non chasseurs, qu’aux chasseurs,..
    Tirer sur des oies ou canards ou autres, alors qu’ils migrent, pour moi c’est une méconnaissance de la nature et de ses lois…
    Bref, il y a une association qui n’a pas encore été chassée de ce pays appelé France (on y retrouve des noms comme Théodore Monod, Hubert Reeves…) il ne faut pas oublier que dans ce pays qui se veut mettre en avant l’égalité sous toutes ses formes (1), il y a aussi un droit à respecter: celui des non chasseurs, de ceux qui aspirent à protéger la nature…
    Voir le lien ci-dessous:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Humanité_et_Biodiversité

    Ô combien Michel Audiard avait raison quand il a dit : « Les cons ça ose tout, et c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait » …

    1) Comme par exemple essayer d’imposer l’écriture inclusive (encore une belle manoeuvre de ceux qui ne respectent pas le français, nous avons les anglicismes qui pourrissent notre langue, nous aurons bientôt au nom de l’égalité des sexes l’écriture incluse ??? Les lits dans les services psychiatriques doivent être rapidement augmentés, car bientôt nos enfants ne pourront plus apprendre correctement et facilement le français, pire même plus le lire à voix haute !
    Il est temps de faire la chasse à ceux qui veulent détruire notre langue !…

    • matmatol

      C’est vrai « ROY », mais là aussi, il faut que tu ailles au bout du sujet,qu’en disent les habitants des régions dans lesquelles vivent ces animaux?
      Les pays du nord sont envahis par les oies, grues, cigognes…
      Comme pour les rats de paris, personne ne seraient contre les chasseurs de taupes ou de pies je pense.
      C’est juste, je pense, une histoire de points de vue et de facilité d’argumentation « Ils faut pas tuer ces oiseaux, c’est trop beau de les voir passer », par contre personne n’aime les ragondins, là on peut les tuer, les jeter à la poubelle…
      Hhaaaaaaa, ces gros rats dégoutants!!!J’ai pas vu de pétitions pour les sauver les ragondins, ni les taupes, ni les pies.
      Questions de points de vue