La « nuit debout » au fil du temps…

Cela fait un mois que cela dure, un mois que des militants de la nuit debout se réunissent un peu de partout en France malgré un pseudo-état d’urgence qui ne sert que quelques intérêts suivant la direction du vent, et là, rien n’est véritablement fait, cherchez à qui cela profite réellement…

Cela fait un mois que le système doit évoluer, oui, mais en choisissant qui peut s’exprimer et/ou rejoindre les militants, allant jusqu’à refuser ceux qui sont suspectés de ne pas être du même bord politique, jusqu’à condamner les sites/blogs ayant une opinion différente, mais rien de plus normal, il faut bien diviser pour mieux régner, puisque qu’il faut avant tout combattre le FN accusé de tous les maux en France, à croire que l’ensemble des représentants politiques sont indispensables malgré l’ensemble des magouilles dont a parlé Philippe Pascot, mais cela ne doit pas être un sujet très important…

Nuit_Debout_-_Paris_-_41_mars_01

Alors bien sur il faut changer la donne et le système, informer les gens, ce que nous tentons de faire depuis plus de 5 ans parfois avec courage et difficulté, avec par moments une fatigue colossale et nombre d’heures de recherches devant nos écrans pour faire le travail que certains journalistes ne font pas.

Il y aurait bien un moyen, que ce mouvement accepte tout le monde pour ne regarder que dans une seule direction, celle qui nous pourri la vie chaque jour, en bloquant pour une durée indéterminée l’ensemble du pays jusqu’à ce que l’Europe tremble, que les banques défaillent, que l’ensemble des fraudeurs du Panama ou quel que soit le paradis fiscal perdent une majorité de leur pognon, jusqu’à ce que le TTIP se casse littéralement la gueule

, jusqu’à ce que les lois qui trahissent la France fassent partie du passé, jusqu’à ce que nos attentes soient satisfaites, que les élus déjà condamnés ou cumulards soient virés, et que les autres passent au tribunal, etc…

Et tout cela en informant les gens, mais on n’informe pas en se limitant, en refusant les sujets trop polémiques, en évitant de s’attaquer à ceux qui devraient attirer toute l’attention. On informe pas en évitant les tabous, ou en refusant certaines vérités, on informe pas en prenant des pincettes, on n’informe pas en faisant dans la mauvaise-foi simplement par ce que cela ne convient pas à ses convictions politiques.

S’informer, c’est aussi savoir se remettre en cause, c’est ne pas avoir peur d’apprendre que tout ce qui nous a été dit jusqu’à présent est faux, c’est ne pas avoir peur des mots, et connaître le sens de ceux qui sont utilisés. Mais là, c’est en demander beaucoup trop….

Alors, au bout d’un mois, qu’est-ce qui a évolué alors qu’une poignée de bonnets rouges bien moins nombreux ont dans le passé fait plier l’état en bien moins de temps? Alors que les taxis ont fait reculer nos politiques en quelques jours seulement? Que s’est-il produit qui va révolutionner le système? Bien pas grand chose pour l’instant, cela se réuni, cela discute, cela échange des idées et vote à main-levée, mais cela ne fait pas trembler les murs.

Certains vont considérer qu’il est facile de critiquer assis derrière un clavier, mais c’est aussi une forme de combat qui peut amener à quelque chose, et il y a plus de risque de se faire haïr par des milliers de personnes avec un tel billet d’humeur qu’en se présentant devant une foule qi idéalise la place Maïdan sans réellement savoir que derrière ce mouvement ukrainien, les Etats-Unis ont sacrément participé.

Nuit debout,k je serai là, lorsque tout le monde sera accepté, et que les moutons quitteront l’enclos de la place de la république (pour ne citer que le cas de Paris) pour aller brouter à proximité d’un endroit bien plus fort et symbolique, à proximité de la Goldman Sachs par exemple, de l’Elysée car c’est quand-même censé être le peuple en colère contre l’état, des idées, il y en a, mais les idées n’ont jamais changé le monde si elles ne sont pas suivies du plus grand nombre…

Comprenez-bien que si la « nuit debout » représentait réellement un danger, cela ferait longtemps qu’elle aurait été interdite, alors que fait-on? On attend? On créé une alternative acceptant tout le monde quel que soit le bord, quelles que soient les opinions politiques ou religieuses? Et en bougeant dans le bon sens? où on continue d’espérer que la nuit debout accouche d’une journée qui changera la France?

Alors pour résumer un peu la « nuit debout », cette petite planche de BD dénichée par Thierry92 qui n’est pas très éloignée de la réalité…

En espérant que ce petit coup de gueule amène à quelque chose de concret…

Cliquez sur l’image pour la voir en pleine taille

nuitdeboutSource de l’image: Unodieuxconnard.com

14 commentaires