La Chine dévoile AnBot, le premier robot «anti-terroriste et anti-émeute»…

Un nouveau venu dans la sécurité. Ce n’est encore qu’un prototype, mais se retrouver face à ce « truc » piloté à distance, avec son look de climatiseur, devrait refroidir les ardeurs, surtout qu’il a des possibilités au cas où….

AnBot, un drôle de robot policier dévoilé par la Chine le 21 avril 2016. – Capture d’écran / Dailymotion

TECHNO – Quand on imagine un policier robot, on pense évidemment à Robocop, ou encore aux humanoïdes du film Chappie. Pas à un croisement entre R2D2 et un climatiseur mobile. Et pourtant, c’est comme cela que l’université nationale chinoise de la Défense a imaginé AnBot, le premier robot « anti-terroristes et anti-émeutes » de Chine.

Le People’s Daily, journal officiel du Parti communiste chinois, explique que ce drôle de robot a été dévoilé le 21 avril lors d’une foire High-Tech à Chongqing.

Haut de 150 cm pour un poids de 78kg, AnBot est capable d’atteindre les 18km/h, même si sa vitesse de patrouille tourne plutôt autour des 1 km/h, avec 8 heures d’autonomie. Par contre, pour descendre les escaliers, il faudra atteindre une nouvelle version.

Selon le quotidien du parti, le robot est doté de différents capteurs « mimant le cerveau, les yeux et les oreilles de l’humain », rendus possibles grâce à « des innovations dans la navigation autonome et l’analyse vidéo ». Le robot dispose d’un bouton « SOS » permettant à toute personne en détresse d’appeler la police en cas de problème.

Par contre, et là, c’est beaucoup moins drôle, le People’s Daily explique, sans plus de précisions, que « si des personnes se retrouvent autour de AnBot face à une menace de sécurité, les agents contrôlant à distance le robot peuvent déclencher un outil électrique de contrôle des émeutes ». Une définition très floue qui fait froid dans le dos.

Auteur pour le HuffPost via 20Minutes

Voir aussi:

• Ce serpent robot fait aussi peur que les sentinelles de Matrix

• Avant le jeu de go et Google, les autres jeux où les robots ont battu les humains

• Le robot démineur de Barbès a fait sensation sur Twitter

 A lire aussi : Quatre bonnes raisons d’avoir peur des robots

4 commentaires