Stress, isolement: les animaux de laboratoire vivent un calvaire. Et nous fermons les yeux…

Rongeurs, chats, chiens, singes… Rares sont les animaux qui ne risquent pas se retrouver dans un laboratoire. Quels sont leurs conditions de vie ? Quels tests leur fait-on subir ? Pendant plus d’un an, Audrey Jougla a enquêté dans les laboratoires publics et privés français. Dans « Profession : animal de laboratoire » (Autrement), elle s’interroge sur la nécessité de ces expérimentations.

2521445613586L’Union européenne utilise 11,5 millions d’animaux à des fins scientifiques. (Capture Facebook)

Chaque année, l’Union européenne utilise 11,5 millions d’animaux « à des fins scientifiques » et pour des expériences extrêmement variées. La France compte environ 2,2 millions d’animaux dans ses laboratoires et instituts de recherche. Le nombre d’animaux vertébrés utilisés par les laboratoires en France est stable depuis 1999.

Assez paradoxalement, le grand public ignore souvent tout de ces animaux de laboratoire et de leurs souffrances, tout en supposant que les expériences sont menées dans le cadre de la plus stricte nécessité pour notre santé.

Pourquoi n’aurions-nous pas le droit de savoir ?

C’est bien cette opacité qui m’intriguait et me révoltait : comment peut-on ne pas savoir, sous prétexte que les enjeux sont liés à notre santé et que les scientifiques sont les mieux placés pour décider de ce que le grand public doit savoir ou pas ?

Parce que nous ne sommes pas scientifiques, nous n’aurions donc pas le droit de questionner ce qui se fait sur ces animaux ?

Il ne faut pas oublier qu’au-delà de la souffrance animale, nous sommes tous concernés par l’expérimentation animale simplement parce que nous en sommes tous, et malgré nous, bénéficiaires, ou victimes. Victimes car c’est en effet peu su, mais les expériences sur les animaux sont aussi la cause d’effets secondaires graves ou mortels sur l’homme.

Ayant milité activement dans la protection animale, je voulais savoir quelle était la réalité actuelle et si les associations n’exagéraient pas. Ma démarche consistait avant tout à comprendre ce qui se faisait aujourd’hui en France, comment et pourquoi.

Stress, isolement, dépression… Le calvaire des animaux de laboratoire

J’ai donc décidé de travailler sur un mémoire de recherche en philosophie éthique sur la question du mal nécessaire, l’argument principal et récurrent sur lequel tous les chercheurs s’accordent. Dans la pratique, c’est pourtant loin d’être aussi évident.

L’éventail des expériences est extrêmement vaste. Les expériences de toxicologie par exemple vont des pesticides aux polluants environnementaux, en passant par les produits d’entretien ménager, d’hygiène, les additifs alimentaires, les colles, les solvants. Les expériences de psychologie peuvent soumettre les animaux  au stress, à l’anxiété, l’isolement, la privation de sommeil, ou à la dépression. Et l’on peut facilement imaginer en quoi consistent les expériences sur la cicatrisation, les brûlures, les ulcères, ou des maladies extrêmement douloureuses comme la polyarthrite.

Il y a également des expériences militaires : les armes chimiques et bactériologiques sont testées sur les animaux. Personne n’imagine que le spectre est si vaste.

Seulement 13 espèces intouchables

Poissons, moutons, oiseaux, reptiles, bovins, chevaux, chats, chiens : toutes les espèces sont concernées sauf treize espèces qui ont été « exemptées », et non pas pour des raisons scientifiques mais morales.

Il s’agit des espèces de grands singes anthropomorphes (gibbons, chimpanzés, gorilles, orang-outan et bonobos). C’est l’étrange aveu de la science qui les juge trop proches de nous pour les utiliser comme cobayes.

Alors que les autres primates, comme les macaques, peuvent subir les expériences. Où est la logique ? Qui sommes-nous pour décider de la frontière qui nous interdit ou nous autorise à les instrumentaliser ?

À partir du moment où l’on juge que les rongeurs sont suffisamment proches de nous psychologiquement pour subir des expériences d’anxiété ou de dépression, n’est-ce pas reconnaître que l’on impose à nos semblables une souffrance insupportable, dont ils vont pâtir tout autant que nous ?

Article en intégralité sur Leplus.nouvelobs.com

Pour réagir à de telles horreurs, le mieux est justement de choisir des produits et marques qui ne font pas de tests sur les animaux, des listes sur le sujet sont disponibles assez aisément. Vous avez déjà deux listes fournies par l’association PETA:

  • Liste des sociétés qui ne font pas de tests sur les animaux: Mediapeta.com
  • Liste des sociétés qui ont recours à l’expérimentation animale: Mediapeta.com

Autre liste intéressante pour acheter sans que le produit soit entaché de sang ou de souffrance: Annuaire.oiseau-libre.net

Des explications importantes sur les echniques utilisées pour tromper le client: Cav.asso.fr

24 commentaires

  • Pelerin

    Quel monde dégueulasse…je suis scandalisé, on vit dans un film d’horreur..

  • vico

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif un bon lien, méthode manichéen pour aidez à comprendre la tartuferie obselete morbide et stupide bien réelhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif c’est agaçant !

  • Bonsoir mes frères & sœurs :)

    Voilà bien encore une raison sérieuse de boycotter les produits des grosses multinationales de votre vie…

    Pour vous les copines, savez-vous que vos produits de beautés sont testés sur des animaux ? Eh bien si !

    Surtout chez Loréal et Garnier, ils y ont recourt systématiquement…Moi ça fait longtemps que j’ai banni tout leurs produits, et des autres aussi. Je n’utilise plus que de petites marques de produits bio et de qualités, certifié contre cette pratique.

    J’ai dressé sur mon forum la liste des produits et marques à bannir, mais aussi celles sur qui vous pouvez jeter votre dévolu mesdames. Et les monsieur aussi ne les oublions pas^^

    Je vous partage le lien si vous le voulez bien :
    http://www.lesfilsdelaloideun.com/t211-les-produits-des-societes-suivantes-sont-testes-sur-des-animaux?highlight=liste+des+produits+de+beaut%C3%A9s+test%C3%A9+sur+les+animaux

    Voilà, vous avez les deux listes une à la suite de l’autre sur la même page.

    Sinon mes produits et marques préférées pour les maquillages et soins visage, j’utilise Aya Nature, Sicobel, Bioterm,…Pour le soins corporel et visage, j’ai découvert bleu olive à l’huile d’argan, c’est magique !! je vous le conseilles

    Akasha.

  • Bonjour les M.E.
    Cette horreur, l’expérimentation sur les animaux, a été interdite une fois par le passé, par un dirigeant politique…
    Ce qui prouve bien qu’une volonté politique suffirait pour mettre fin à ces  » recherches  » barbares.
    Oui le seul dirigeant à avoir interdit ces procédés s’appelait: Adolf Hitler.

    • verisheep

      Logique, les résultats sont plus probants sur les humains!
      Et Hitler en avait quelques-uns sous la main…

      Merci Mengele, pour avoir fait avancer la science!

      • Ne mélangeons pas tout, svp… Je voulais dire que si Adolf Hitler l’a fait c’est bien que c’est possible, non?
        Il y a dons une mauvaise volonté évidente de la part de nos politiciens.
        Quant à Mengele…on en a rajouté des tonnes à son sujet.
        Dans le petit village où il a finit ses jours, il était adulé par la population. Allez comprendre!…

      • verisheep

        Il fut un temps ou Chirac était adulé en Corrèze… Ça ne faisait pas de lui un honnête homme.

        Et je ne mélange rien, il semblerait que le matériau humain ait été très utilisé pour la recherche à cette époque.

        Tu sembles suggérer que c’est faux…
        Si tu as des documents contradictoires sérieux sur Mengele, file-les moi en MP sur le forum, je suis ouvert à toutes les thèses (mais pas ici, c’est verboten).

  • oups.. Il y a donC. Pardon.

  • Bien sur que j’ai des doc..sérieux sur le sujet.
    Mais les info.. aussi sérieuses soient-elles ne sont, en générale, pas prise en considération par ceux qui sont animés d’un parti pris indécrottable envers tel ou tel personnage de l’histoire.
    Transmettre à, chaque fois, la documentation devient donc une perte de temps et d’énergie inutile.
    Rien ne vaut la recherche par soi-même.
    Ceci précisé sans animosité aucune. Bonne journée à toi Vérisheep

    • verisheep

      Il se trouve que le sujet m’intéresse, et que j’ai lu une grande partie de la littérature révisionniste comme exterminationiste…
      Aucune des deux ne m’a convaincu totalement.

      Je me suis aussi rendu il y à quelques années à Auschwitz-Disneyland en Pologne, (où j’ai pu contempler un magnifique tas de lunettes, un tas de briques à Birkenau et manger un hamburger particulièrement dégueulasse sur le parking) ce qui a entrainé une sérieuse remise en question de mes convictions, qui n’ont jamais été définitives…

      Ma demande était donc sincère, quoi que tu en penses.

      si tu as des documents sortant un peu des sentiers battus, je suis donc toujours preneur.

      • Namibie, le génocide du IIe reich

        « Pour satisfaire à son projet d’expansion coloniale, l’Allemagne perpètre,
        à partir de 1904 en Namibie, le premier génocide du XXe siècle.
        Un crime méconnu que les descendants des victimes, les peuples herero
        et nama, tentent de faire sortir de l’oubli.

        C’est l’histoire d’un crime monstrueux,
        celle de l’extermination programmée de deux peuples africains,
        que Fabrice d’Almeida propose de découvrir ce soir dans La Case du siècle.
        L’histoire de dizaines de milliers d’hommes,
        de femmes et d’enfants assassinés ou morts de faim
        et d’épuisement dans des camps.
        Celle d’êtres humains simplement balayés de la surface
        d’une terre convoitée par d’autres.
        Combien sont-ils à avoir été ensevelis dans le désert?
        Difficile à savoir précisément puisque la plupart n’ont pas reçu de sépulture.
        Mais des preuves existent et les auteurs de cette terrible forfaiture,
        les Allemands, n’ont pas manqué de consigner soigneusement
        les décès survenus dans ce qui ont été les premiers camps de concentration.
        En moins de cinq ans, ils ont anéanti les trois quarts de la population herero,
        majoritaire jusque là dans le pays, et la moitié des Namas.
        Selon l’historien David Bargueno de l’université de Yale, aux Etats-Unis,
        il s’agit du « premier génocide du XXe siècle ».
        C’est pour le faire reconnaître et obtenir réparation
        de la part du gouvernement fédéral
        que se battent aujourd’hui les descendants des victimes.
        Pourquoi un tel massacre ?

        © Bo Travail !
        A la fin du XIXe siècle, l’Allemagne est une nation prospère et moderne.
        Mais alors que les autres grands pays ­européens
        ont constitué des empires coloniaux et s’entendent sur le partage du monde,
        le IIe Reich est à la traîne. En Afrique, il reste peu de territoires non revendiqués.
        C’est alors que Bismarck prend, en 1884,
        un prétexte fallacieux pour déclarer possession allemande la région de l’actuelle Namibie.
        Personne ne se soucie du fait que cette terre, surnommée Sud-Ouest africain allemand,
        appartient aux peuples herero et nama.
        Ces derniers assistent d’abord sans réagir à l’installation grandissante
        des colons dans des bourgs disséminés à travers le pays. Mais, en 1904,
        les Hereros se révoltent et la guerre éclate,
        à la stupéfaction de la puissance coloniale
        qui ne peut pas envisager d’être mise à mal par des Noirs.
        Durant les premiers mois, les nouveaux venus sont contraints
        de vivre retranchés autour de quelques bastions et tenus en échec.
        Pour résoudre le problème, les Allemands font alors appel
        à un militaire qui a mené sa carrière dans l’armée coloniale
        et a déjà écrasé une rébellion en Tanzanie :
        le général Von Trotha. Un homme connu pour sa brutalité,
        qui en août 1904 ordonnera le massacre non seulement des guerriers,
        mais de tous les Hereros quels que soient l’âge et le sexe.
        Son objectif, une Namibie entièrement blanche,
        il l’explicite deux mois plus tard, dans un document qui leur est adressé :
        « Moi, le grand général, j’envoie ce message au peuple herero.
        A l’intérieur des frontières allemandes,
        chaque homme herero avec ou sans armes, avec ou sans bétail, sera abattu ;
        je n’accepte aucune femme, aucun enfant ;
        qu’ils s’en aillent ou je laisserai mes hommes leur tirer dessus. »
        Un ordre d’extermination qui va définitivement transformer
        la guerre en génocide et s’étendra aux Namas en avril 1905. »

        http://www.youtube.com/watch?v=VQNQCvFMais

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Lecteur.
        Quel rapport avec A. Hitler et son interdiction d’expérimentations sur les animaux?
        Question  » génocide  » les Anglais ont fait fort eux aussi…
        Sans parler des Espagnols, des Turcs…on peut remonter comme ça jusqu’aux Romains et leur ATROCITAS, ( d’où le mot atrocité ).
        Ah l’émotionnel…ça marche toujours, la passion l’emporte sur la raison, hélas.

      • Bonjour,

        regardes à partir de 40 minutes 40 secondes,
        et tu verras un rapport…

        Pour l’émotionnel, si tu cherches à inverser les rôles,
        non merci…

        Du reste, je m’adresse à Verisheep,
        tu vois..?

        ^,^

      • lecteur.
        Oh mais j’ai bien compris le rapport…en arriver au point godwin. C’était le but.
        Excuse moi mais rien ne m’indiquait que tu t’adressais à vérisheep.
        Je te demande, quand même, de réfléchir à la cause de cet échange…au départ il s’agissait de la cause animale, o.k?
        J’avance simplement qu’il s’agit d’une volonté politique et qu’A. Hitler, lui, a eu cette volonté.
        On me rétorque que oui mais euh…c’était un monstre qui expérimentait sur les hommes…( ça reste à démontrer )

        Cela suffit-il pour absoudre les dirigeants d’aujourd’hui QUI NE FONT RIEN pour interdire ces expérimentations???

        La dessus tu interviens pour en rajouter une couche sur la barbarie Allemande… Je te réponds, simplement, question barbarie y a des peuples ( je devrai dire leurs dirigeants ) qui ne sont pas en reste, les amerlopes les premiers.
        Je n’inverse pas les rôles, j’argumente, c’est tout.
        Bien à toi…

      • Pour les humains :

        La controverse de Valladolid

        http://www.youtube.com/watch?v=LlzHQISjeOs

        Pour les animaux :

        Le Monde Selon Tippi (1997)

        http://www.youtube.com/watch?v=i_GpEbpmPag

        Pour le reste je te laisse à ton négationnisme et à ton révisionnisme,
        bon dimanche à toi, avec le changement d’heure,
        puisque tu as du temps…

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • SURICATE

    Il y a des « passeurs » et des fournisseurs connus pour livrer ces animaux à des barbares. Comme les passeurs de migrants ces gens là sont peu inquiétés. Les commandos qui libèrent des animaux dans des labos, c’est bien et courageux mais qu’ils s’en prennent AUX FOURNISSEURS et leur casse leur baraque !

    « Les techniques modernes, continuent les „antivivisectionnistes“, devraient se passer de
    l’expérimentation animale et recourir à des méthodes alternatives: cultures in vitro de cellules, de
    tissus, ou recours à des bactéries, des cellules végétales »

    TORTURER ainsi nos amis les bêtes n’est pas digne de reconnaissance envers ces scientifiques qui la plupart du temps trouvent un TRAITEMENT QUI TUE comme le MEDIATOR pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres.

    Lire ou écouter le Professeur Joyeux sur ces saloperies de vaccins nous en dit long sur une forme sournoise de « BIEN AIMER son PROCHAIN » vue par ces « bons » chercheurs !!!

    • Dubitatif

      bonjour Suricate, je suis d’ac avec toi, sur les commandos
      qui sont courageux car sans eux, saurions-nous ce qui se déroulent dans les labo ?
      j’ajoute que tous ces ‘tests » sont pour tout produit que
      nous consommons.

      je ne suis pas d’accord avec le titre « nous fermons les yeux »
      je suis pas un commando, mais j’ai attaqué ce blem de notre
      regard d’humain sur les animaux avec un concept pour prouver
      un petit truc à ‘humanité et avec des maths.
      je bosse à ce concept avec université depuis 2012. je ne peux pas trop en dire mais c’est ma pierre à l’édifice pour remettre les pendules à l’heure… je prépare un roman lié
      à ce concept.

      par contre ceux qui ferment les yeux comme dhab, sont les
      gouvernements qui pondent des lois sur la protection animale
      et laissent faire les trafiquants (3e plus grosse manne)après drogue et arme…
      en france cette année ils ont supprimés le texte disant de
      considerer l’animal comme un être sensible, voté il y a 2 ans. SANS EXPLICATION. et dans l’indifférence générale.

      L’humain vaut pas mieux qu’un tueur en série
      il tue en série dans TOUS LES AUTRES DOMAINES.

  • Faut-il donc tant s’émouvoir sur l’expérimentation animale, alors que nous nous contrefoutons déjà de ce qui arrive à des enfants ?

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    • Dubitatif

      OUI… l’humain n’est pas supérieur à l’animal.
      cette notion de supériorité est justement inventée par ce
      C* d’humain