Ouverture d’un site exceptionnel sur l’autonomie: Survivre au système!

Ce n’est pas par ce que le site est celui d’un ami comme il y en a peu que je présente ce site, si l’on en parle aujourd’hui, c’est que ce site mérite réellement le succès qui sera le sien. C’est une histoire magnifique, celle d’un couple parti de rien, ou de si peu, qui a choisi la sortie du système et l’autonomie comme mode de vie, et qui à force de tentatives, d’échecs et de réussites, à réussi ce qui pour certains est difficilement imaginable: changer de vie et devenir autonome.

Ici, pas de théorie ni de conseils sortis d’une vague page internet, l’ensemble est basé sur le vécu, tout a été testé avec les impressions, les ressentis, les conseils, et cela ne se limite pas à la construction d’une éolienne ou à l’entretien d’un potager, cela va vous perler également de matériel. Savez-vous réellement quels sont les meilleurs outils pour parvenir à une transition? Ceux mis en avant sur le site ont tous été testés.

Mais commençons par le commencement, l’habitation qui devait devenir autonome, une vieille grange de 35m2 dans un état plus que délicat, qui est devenu un intérieur à vivre de 135m2 avec le temps.

Mais pour cela, il faut du temps, du courage, de bonnes connaissances techniques qui ont été testées et qui sont partagées au fil du blog quel que soit le domaine, que cela soit l’eau avec sa récupération ou son recyclage, le solaire avec les panneaux, l’éolienne, la machine à laver forcément à pédale, la phyto-épuration, le compostage, le bio-gaz, le chaud comme le froid, et bien plus encore… Bref, tout ce qui peut mener à l’autonomie et aider dans ce sens. Pour chacun des domaines, le sujet est abordé en points clés pour un maximum de clarté.

grange extGrange vue de l’extérieur

grange int Grange à de l’intérieur

Pour finir par un projet pratiquement terminé qui pour l’heure, ressemble à cela. Terminé la vieille grange…

grange3

grange4

Les outils étant également importants, ne cherchez pas le premier outil venu pour faire des miracles, surtout si celui-ci ne convient pas totalement, ou s’il doit se montrer bien décevant. Voilà pourquoi une partie du site est également dédiée à cela, afin d’éviter les erreurs et les soucis à long terme. Il y a parfois des subtilités qu’il est difficile à saisir lorsque nous ne connaissons pas vraiment le sujet…

L’autonomie n’étant pas un simple toit, il ne faut pas non plus négliger tous les sujets satellites qui vont permettre d’être autonomes un jour, car vous avez un toit, c’est bien, et ensuite?  Il faut connaître les fibres naturelles et savoir les utiliser pour se vêtir, savoir cuisiner et faire des conserves, communiquer, faire preuve d’hygiène, entretenir une basse-cour ou encore penser à tout le reste.

Au final, c’est une mine d’information pour témoigner de ce qu’est le chemin vers l’autonomie, en aucun cas de tout repos, mais un véritable parcours du combattant, et c’est exactement un site qui peut aider et aiguiller dans le domaine pour ceux qui seraient tentés par l’aventure basé sur une chose bien précise: le vécu!

https://www.youtube.com/watch?v=3jJRSPLn4KU

Le chemin parcouru est déjà colossal, il n’est pas terminé, mais c’est en bonne voie, t cela se fera en détail sur ce blog à visiter d’urgence… Le site de Survivre au système.

 

67 commentaires

  • Julegeof

    Est-ce que je suis miro ? je ne vois pas de lien vers le site pour lui rendre visite…
    J’ai dû me balader jusqu’à leur FB pour le trouver…
    Amicalement.

  • GROS

    Et le jour où on a un gros pépin de santé, on est tout de même bien content qu’il y ait un système de santé disponible dans la société, auquel pourtant on n’a pas contribué parce qu’on a préféré jouer à Robinson l’Amish.
    Donc le délire de bobo écolo ermite, c’est bien gentil et mignon tout plein, mais c’est un peu du fou… de gu… envers son prochain qui, lui, trime loyalement et respectablement.

    • voltigeur voltigeur

      Et ceux qui ont travaillé toute leur vie, cotisé et se retrouve chômeur avec
      une misère? Tu crois qu’il vaut mieux ne rien faire
      et s’en contenter, où essayer de se sortir d’affaire?
      Ca ne veut pas dire qu’il faille accepter aussi de mourir dans son coin. :)

      • GROS

        Tu me parles là d’une situation subie.
        Or ce billet parle d’un choix délibéré, ça n’a rien à voir.

      • voltigeur voltigeur

        Choix délibéré peut être, mais qui te dit qu’ils n’ont
        pas essayer autres choses?
        C’est une forme d’indépendance, pas un moyen pour profiter des autres.
        Il assument leurs choix de vie, sans rien enlever à personne, c’est très bien
        je trouve. Mais bien sur, ce n’est pas donné à tout le monde.
        Volonté, débrouillardise, galères en tous genres, faut supporter ça et
        beaucoup ne sont pas chauds. Ils partagent leur expérience, sans demander
        à personne d’en faire autant, mais en montrant qu’avec de la volonté c’est possible.

      • GROS

        Ohhh c’est beau, c’est splendide. Qu’ils sont débrouillards ! J’admire et j’applaudis des deux mains, et même des deux pieds s’il le faut.

        Eh bien qu’ils agonisent dans leur trou s’ils ont un pépin de santé.
        Qu’ils restent autonomes jusqu’au bout, après tout la société n’a pas à financer leurs soins.

      • voltigeur voltigeur

        Mais c’est nul ce que tu dis!!
        Qui a dit qu’ils refusent de se soigner au cas où?
        Et qui te dit que c’est la société qui va payer?
        Tu réduis à ta vision étriquée du profiteur/fraudeur/fainéant,
        tu ne le ferais pas, et ça te paraît impossible?.

      • Tu vois, il ne s’agit pas d’un quelconque ressentiment à ton égard, mais réellement, tu es d’une imbécilité comme j’en ai rarement vue! Je connais personnellement ces personnes, l’un a été chef d’entreprise, a fait du profit, il a ensuite choisi une autre voie pleine de sagesse pour diverses raisons, et bien sûr, il y a toujours des gros ***** pour se sentir tellement plus intelligents et supérieurs, c’est plus que pathétique! Tu critique sans savoir ni connaître les personnes, tu condamne, tu vomit continuellement, c’est minable comme comportement, et là, ça me met carrément en colère! On trouverait quelqu’un nouveau Gandhi sur cette planète que tu trouverais moyen de cracher dessus! P*** je sais vraiment pas ce que tu fous sur ce blog!
        Et après tu argues que c’est moi qui manque de patience? Vois tes propos, mais là, terminé, de mon côté, plus aucun ne passera, terminé, seule la gentillesse de Voltigeur te donneras la possibilité de commenter, si cela ne tennait qu’à moi, le compte sauterait purement et simplement!

      • GROS

        Ah là là… Benji encore à fleur de peau… :-)

        Si tu relis l’ensemble des commentaires déposés suite à mes propos :
        – certains s’interrogent sur la pertinence de l’autonomie et d’autres mettent en avant une autonomie « relative »
        – certains s’interrogent sur les moyens de se soigner en autonomie
        – plus philosophiquement, certains s’interrogent sur ce que cela signifie être autonome, et la participation au fonctionnement de la société dans ce contexte

        Oui, mon propos était un brin provocateur (j’avoue, c’était voulu, comme fréquemment d’ailleurs, j’aime bien taper dans la fourmilière). Mais regarde les réactions, les réflexions, et les idées qu’il a suscités : ces éléments sont exposés à tous les lecteurs, alors qu’ils étaient complètement absents du billets initial. On ne peut pas dire que le débat n’a pas été nourri, loin de là. Penses-tu vraiment que les idées et réflexions peuvent émerger s’il n’y a jamais de controverses, voire de polémiques ? Le fait est que si tout le monde va toujours dans le même sens, le débat est plat et personne ne réfléchit jamais hors du cadre.

        Encore une fois : il n’y a aucune insulte ni agression dans mes propos ! (mais pas mal de poil à gratter, je le concède) Et aucun animal n’a été torturé dans cette histoire.

        Alors supprime mon compte si tu veux, et surtout aseptise ton blog pour qu’il soit conforme à ta façon de voir le monde : on a tous compris que, ces derniers temps, tu en mourrais d’envie. Après tout, c’est ton blog, tu en fais ce que tu veux. Mais aie bien conscience que c’est une partie de sa richesse que tu vas ainsi mettre à la benne…

        Bon, sur ce, je te fais une bise et te souhaite une bonne soirée.

        PS : Excuse ma cruelle franchise : j’avoue, quand j’ai lu ta réponse, j’ai beaucoup ri. Désolé. ;-)

      • Remercie Voltigeur que ton commentaire soit passé. De plus, que le blog n’ait plus tes commentaires, ce n’est pas une perte d’une partie de sa richesse, mais beaucoup moins de mépris en moins, tout est dans la nuance.

      • verisheep

        Gros,

        d’autres mettent en avant une autonomie « relative »…

        En effet, l’autonomie est TOUJOURS relative; tout être vivant (animal ou végétal) aura besoin de son environnement pour survivre et s’alimenter, d’air ou d’eau pour respirer…
        La vie est dépendante de facteurs extérieurs.

        L’autarcie ne peut exister qu’à l’échelle d’une communauté ou d’un écosystème, elle n’est jamais individuelle.

        Il semblerait que dans ton commentaire « l’autre », c’est moi.
        Alors pourquoi ne pas simplement me répondre sur les failles béantes de ton raisonnement?
        Bien peu de « bobos écolos » se risqueraient à ce genre de remise en question, comme toi ils sont trop attachés à leurs illusions de vie mondaine « loyale et respectable ».

        Je te donne raison sur un point…
        Tes commentaires, quand ils sont si simplistes et réducteurs, ont au moins une utilité: ils mettent en exergue l’influence majeure d’un conditionnement idéologique que beaucoup partagent avec toi.
        Merci, il faut identifier les idées reçues dont tu te fais le porte-parole afin de les corriger.

        Si tu es convaincu du bien-fondé de tes affirmations péremptoires, quelques arguments pour étayer ton point de vue seraient utiles.

    • rouletabille rouletabille

      C’est dommage que tu critiques des gens qui nous montre une autre façon de vie ,c’est pas gentil ca GROS NOUNOURS ..
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • soubiemyriam

        Ok avec gros.

      • Le veilleur

        Gros pour beaucoup de petit et gros bobo on peut se soigner tout seul et prévoir. Si on a peur d’avoir un problème de santé alors c’est sûr il vaut mieux comme toi habiter à côté de l’hôpital mais c’est triste de vivre avec la crainte d’être malade car tu ne vis rien.

      • Ils se soignent, et de manière efficace. Plantes, argent colloïdal, huiles essentielles, et sont en meilleure santé que toi et moi, les médecins, ils n’en ont pas besoin pour l’instant.

    • verisheep

      Tu fais des généralisations hâtives mon Gros…

      Vivre en autonomie relative ne signifie pas ne pas cotiser à la sécu; beaucoup des personnes concernées sont auto-entrepreneurs donc cotisent grassement, et une partie non négligeable, bien plus que tu ne le penses, refusent le rsa et l’intrusion de l’état dans leur vie privée qui en découle, et sont de fait radiés (quand ils sont malades ils payent).

      Sans oublier ceux qui ont choisi de s’expatrier, et qui peuvent cotiser s’ils le souhaitent à la caisse des français de l’étranger (ce vers quoi je m’oriente), ou pas…

      Il existe aussi des assurances santé privées.

      Tu parles donc de ce que tu ne connais pas.

      • Je te rejoins tout à fait, Verisheep.

        Vivre dans une maison en autonomie énergétique, au niveau de l’eau, du chauffage, voire de l’alimentation, n’implique pas de vivre en dehors.

        Je m’emploie à organiser mon site d’installation dans ce sens là. Cela ne m’empêche pas d’être un chef d’entreprise, qui cotise et paie ses charges et bénéficie d’une couverture sociale.

        Tes propos sont caricaturaux et extrémistes, Gros.

        Je te rappelle cette phrase d’Aristote : « Quiconque ne peut vivre dans la société des hommes, ou n’en a pas le besoin, est une bête, ou un Dieu. »

        N’étant ni l’un, ni l’autre, je vis dans la société des hommes. Mais cela n’empêche de rechercher à être autonome pour ses besoins primaires, et de participer au fonctionnement de la collectivité.

    • et qu’est-ce qui t’empêche d’aller à l’hôpital parce que tu as augmenté ton autonomie ?

      sans parler du fait qu’il faudrait que tu grandisse un peu sur le fait que le système n’apporte pas de solution miracle au soucis de santé la plupart du temps. Si tu crois qu’en entrant dans un hôpital t’es sauvé de tout ! lol … tu ne dois pas beaucoup observer ce qui se passe dans le monde réel si tu crois encore que les médecins sont la pour te soigner.

      et pourtant t’es sur un site qui essaye d’ouvrir les yeux des gens …
      y a comme un blème la !

      • Sauf que tu fais comment si t’as un gosse asthmatique lourd ou autiste ? Ou que manque de bol, tu deviens diabétique ? Ou le jour ou, pas de chance, il y a une mini-tornade ou une inondation ?

        Bref, parler d’autonomie est illusoire. Il faut quand même avoir une source de revenus ou beaucoup de pognon de coté pour faire un truc comme ça. Parce qu’au premier vrai pépin… Et c’est loin d’être donné à tout le monde.

        Le titre « survivre au système » montre au mieux une vision étriquée confortablement assurée par le système, et au pire du foutage de gueule. C’est une lubie de bobo-écolo. De toutes façons, le système est là. Tu dois avoir du pognon pour payer tes taxes, tu dois envoyer tes gamins à l’école ou au moins passer des tests pour montrer qu’ils apprennent ce que le système veut qu’ils sachent, tu dois consommer d’une manière ou d’une autre pour te payer tes chaussures, tes stylos, ton abonnement à internet etc… Donc soit tu as vraiment plein de pognon et tu peux te permettre de jouer au Robinson sans son île, soit tu dois quand même en gagner, et tu comptes donc sur le système et ceux qui sont toujours dedans pour pouvoir faire un peu de business histoire de payer l’assurance, la taxe foncière, et aussi un peu de confort venu du système. D’une certaine manière, tu exploites ceux qui sont exploités par le système en essayant de faire croire que tu t’en passes.

        Alors parler de faire des économies avec ce genre de vision des choses, ou de rechercher une vie moins citadine, d’accord. Mais parler de survivre au système, ça fait un peu marketing surfant sur la vague survivaliste… (Au passage, une fois le système mort, ça va être compliqué de trouver des panneaux solaires…)

        Et dernière petite remarque, je cite le site en question : « Cette société, basée sur le profit à n’importe quel prix et la non-cohérence, ne nous convenant plus, avec ma femme nous avons décidé de quitter ce monde de surconsommation ».

        Ca paraîtrait sans doute un peu plus crédible sans les 7 mouchards qu’on y trouve (Amazon Associate, Doubleclick, Effiliation, Facebook Connect, Google Adenses, Analytics et Translate) ainsi que la chaine youtube dont le but n’est certainement pas d’obtenir une rémunération en faisant un maximum de vues (sans parler du système de dons…).

        Bref, je ne critique pas ce qu’il fait en soi, mais j’ai quand même un peu de mal avec la façon de le présenter. Ça laisse un petit arrière-gout de « j’te prend un peu pour une truffe »…

      • verisheep

        Un point de vue bien étriqué, qui correspond sûrement à la projection sur les autres de tes propres habitus.

        La recherche d’autonomie n’implique pas l’absence de rémunération!
        L’absence de patron seulement… Mais jusqu’à preuve du contraire un patron n’est pas nécessaire pour produire de la valeur, sauf pour les personnalités serviles.

        Et au passage produire de la valeur n’est pas forcément synonyme d’exploitation d’autrui.
        Tu me semble enfermé dans un schéma de pensée très réducteur, Hector…

        Ça ne nécessite pas non plus énormément de fric, juste une façon différente de l’utiliser.

        Il faut arrêter d’associer survivalistes apocalyptiques et autonomie, ce sont deux démarches très différentes!

        A noter que je ne me prononce pas sur ce cas particulier mais sur le concept en lui-même…

      • @veri : « un patron n’est pas nécessaire pour produire de la valeur », mouais m’enfin pour la créer (la valeur) dans une PME ça aide bien quand même …

      • getup

        Beaucoup d’amalgame dans les propos d’hector et de gros.

        Il est évident qu’il y a quelques bobo dans l’alternative mais tout le monde n’est pas à mettre dans le même sac.

        Quand je lis ces phrases maintes fois répéter par les lobotomisés, comme quoi ceux qui recherche l’autonomie sont des profiteur du système je ne peux m’empêcher de voir les innombrables idiots dans leur ensemble qui s’exprime dans le cadre de la pensé unique.

        Sans doutes que j’y vois aussi de la jalousie et surtout une incapacité à revoir un mode de pensé suggérer par le système.
        En effet, de qui se moque t’on? N’est ce pas plutôt le système qui exploite et abuse des individus pour enrichir une minorité autoploclamé.Être vivant et exister est-il le fait du système?
        A écouter les limités de l’esprit assistés on pourraient croire que oui.

        J’ai l’impression que hector et gros se croient libre mais leurs propos témoignent du contraire. De plus ils ne vous appartiennent pas car vous êtes une armées à les tenir et il est assez facile de trouver les sources de cette façon de penser.Vous n’apportez rien au moulin si ce n’est votre propension à la pensée unique qui de surcroît est incapable de raisonner convenablement avec du bon sens.

        Vos propos tiennent du manichéisme ambiant et digne d’arriérés. Prendre ce qu’il y a de bon et d’acquis par l’intelligence humaine est un droit inaliénable , même si cela doit servir à s’émanciper d’un système devenu fou. êtes vous incapable de penser en dehors de la sphère du système. A vous lire je crois que oui et échanger avec vous est sans doutes une pur perte.

        Vous aurez beau vous égosiller à démonter les initiatives de personnes courageuses qui essayent de se réapproprier leur vie, cela ne changera rien, ni pour vous ni pour ceux qui n’ont que faire des donneurs de leçon qui comme tout le monde sont dans leurs propres contradictions dans la vie réelle.

        Au faite, je tenais à vous dire que vos propos je les ais aussi entendu dans la bouche des petits soldat de l’état (les gendarmes) avec qui j’ai eu l’occasion de discuter sur le sujet.
        Je pense que avant de venir sur un site comme celui ci vous devriez apprendre à penser par vous même et ce n’est pas la peine de dire le contraire car il m’est évident que ce n’est pas le cas rien qu’a vous lire.

      • Alors ton commentaire est intéressant, merci de l’avoir laissé. Il y a également de la publicité, mais s’il peut se faire quelques euros au passage, il profite du système comme tout le monde souhaite le faire, et c’est vrai que le titre du blog n’est pas tout à fait exact, car il ne s’agit pas de « survivre au système » en tant que tel, mais de survivre à son éventuel effondrement, c’est toute la différence mais cela aurait fait un titre de blog un petit peu plus long, autant faire court. C’est vrai que tout n’est que nuance…
        Les connaissant personnellement, vraiment vraiment bien, il n’y a rien qui puisse être bobo-écolo chez eux, bien au contraire. Je n’imagine pas le moindre bobo écolo qui ait été prêt à vivre dans une cabane au fond des bois loin de tout pendant plusieurs mois simplement pour échapper au système, mais le miracle de la vie étant arrivé, il fallait faire des choix, et cela ne pouvait continuer entre des arbres, il fallait opter pour « entre des murs », choix qui a été fait.
        C’est clair qu’il n’est pas possible à l’heure actuelle d’échapper totalement au système, ou alors très difficilement, mais on peut se préparer à son effondrement, ce qui est fait ici.

      • GROS

        « Se préparer à son hypothétique effondrement. »

        Car ce n’est là que de la spéculation, et tu sais ce que j’en pense… pas la peine d’en remettre une tartine.

      • Pas hypothétique, mais lorsque cela arrivera, cela risque de faire très mal au cul soit dit en passant….. Des centaines voire des milliers d’articles pointent vers cela, tu préférés ne pas y croire c’est beau l’espoir…

      • engel

        T’inquiètes pas pour le Gros.
        Il dit ça, mais en vérité, il a tout prévu!
        C’est un malin le Gros. Il sait très bien, que plus y aura de « survivants financiers » aprés la chute, moins ses biens auront de la valeur… Alors il agit en conséquence.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

      • GROS

        Eh bien, Anne, ma Soeur Anne, je te laisse continuer à scruter l’horizon, à guetter l’arrivée du grand chamboulement que tu espères tant.

        Qui vivra verra…

      • getup

        Sans parler d’effondrement du système, il est primordiale de parler de qualité de vie.
        La peur est souvent mauvaise conseillère et fait agir dans la précipitation alors qu’il faut garder son stoïcisme dans cette prise de conscience.

        Que ceux qui préfèrent vivre en adéquation avec le système continue de le faire, c’est un choix qui leur appartient. Vouloir convaincre les gens est ridicule car des con-vaincus le monde en regorge et rien n’avance dans le bon sens et la pérennité.

        J’ai tendance à penser qu’il n’y aura rien de mieux qu’une leçon cuisante que l’humanité s’auto-infligera d’une manière ou d’une autre, qu’on le veuillent ou pas. On est arrivé à un tel degré de stupidité qu’il n’en sera pas autrement à l’ouverture d’une nouvelle ère qui ne se fera pas sans souffrance et douleur, c’est inévitable.
        Chaque naissance se fait toujours dans la douleur même si ce monde et la grande majorité qui le compose préfère la péridurale pour ne pas avoir à ressentir le cataclysme de la bêtise humaine.

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Hé gros si c’est pour aller se faire soigner dans un hôpital, ou tu ne peux même pas choisir ton traitement, ou refuser un protocole, autant prendre le risque de se soigner soi-même là, même si je dois finir par en crever quoi, c’est la vie (enfin la mort dans ce cas-là, enfin bref t’as compris quoi), bref l’Hôpital on s’en passe très bien http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif ; …voilà ce qui serait ma philosophie si je désirais vivre en totale autonomie ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Dubitatif

    c’est super… mais si on a pas LE TERRAIN ?
    car même avec la volonté, l’énergie… sans terrain …http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    • Le veilleur

      J’ai une connaissance qui a acheté il y a peu une ruine avec du terrain pour 6.000 euros avec l’eau et l’électricité passant à proximité, une opportunité qui ne se présente hélas pas tout les jours. Il y a 15 ans à 20 ans de ça, vous aviez des maisons pratiquement habitables pour 15 à 20 milles euros, aujourd’hui être chez soi est devenu or de prix.

      Par chez moi les terrains pour construire une villa coûtent pas moins de 40.000 euros, autrement dit, plus grand monde ne peut actuellement faire construire mais je pense qu’avec le bouche à oreille on peut encore trouver des granges pas trop chères dans des endroit éloignés des villes, il met arrivé d’en voir aussi au bon coin à des prix raisonnables.

      J’en connais d’autre qui ont récupéré des vieux matériaux sur des chantiers en restauration glanant par-ci, par-là, fenêtre, porte, placo, brique, pierre etc… pour retaper. De plus en plus de gens se font eux même les travaux ce qui n’est pas négligeable en ces temps de disette, ça plus la récupération de vieux matériaux et on peut envisager avoir un chez soi à moindre frais.

    • Voilà le genre de projet qui me botte bien pour dans quelques années..Et finaliser notre reconversion.

      Ben oui justement c’est une excellente question, le terrain. Donc voilà on en revient sur se que je disais sur le sujet « infos du jour » avoir de l’argent n’est pas le problème en sois, mais ce qu’on en fait. Nous on pourra investir pour se trouver un terrain avec éventuellement un genre de bâtiment à refaire comme dans l’article.

      D’ailleurs le système loft m’a toujours bien plus. Un vieux hangar ou une usine désaffectée avec du terrain serait parfait ;)

      Akasha.

    • verisheep

      Si on le veut vraiment, on trouve, quitte à jouer avec les vides juridiques.

    • Oui, il faut commencer par le terrain. Et en plus, s’il faut vendre pour en acheter un, ça complique bigrement…
      En tout cas, c’est une bonne adresse. LE site est joli et engageant. Il demande à être épluché. Enfin… visité !

      Merci Benji pour ce partage. Tu peux féliciter tes amis.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • tu peux faire plein de choses sans terrain. Soit dans ton appart, et dans ce cas, tu prévoies des systèmes déménageables, soit en mode nomade directement.
      soit tu achètes un terrain qq part, il y a des régions en France ou ça ne vaut rien.
      c’est TOUT sauf une question de moyen, il y a tout en France pour y arriver, des tonnes d’assos pour t’aider à auto-construire si tu n’a pas les moyens, etc…
      c’est surtout une question de temps, de volonté.
      il faut surtout faire le ménage dans les activités chronophages, comme venir perdre du temps sur les sites de « ré-information » … lol

      • engel

        Oh oui, fort juste!!

        Perso je l’ai fait avant, mais il est grand temps que je restructure le concept.

        Et merci encore pour ce rappel fort profitable.
        ..J’y vais de ce pas.

  • soubiemyriam

    Je déteste ce genre de vie. Déjà, on est tous dépendant des uns et des autres et c’est bien comme ça.

    Et puis j’aime le confort .

    et vite que je déménage dans une ville, pas besoin de prendre la voiture pour tout et vivre avec les gens. Être d une utilité pour autrui… mais c’est juste une expérience personnelle.

    Ps: et ok avec dubitatif, c’est facile de quitter le système après avoir profité du système.

    • verisheep

      Il y a une différence entre confort et consumérisme.
      La connaissance technique et la motivation permettent de s’affranchir des réseaux tout en conservant une vie confortable…

      L’autonomie contrairement à l’idée générale (qu’on vous a formaté à ne jamais remettre en doute) ne signifie pas l’isolement mais son contraire: l’entraide et les échanges sont indispensables.

      PS: QUI profite du système sinon les « décideurs » comme ils aiment à se désigner?
      Le rsaste qu’on humilie et dont on contrôle les moindres faits et gestes en échange d’une aumône indigne? Laisse-moi rigoler…

    • Et le jour où cela se casse la gueule, tu vas faire comment? Car ton confort, il risque d’être fort malmené, et ce style de vie, cela justement une manière de VIVRE, et n’est-ce pas cela le plus important?

      • le jour ou ça se casse la gueule il viendra chez toi !

        je ne vois pas pourquoi il n’aurait pas le droit de ne pas avoir envie de ce mode de vie !!!
        c’est quand même son droit non ?

      • getup

        comme tu le dis, il ont le droit de ne pas vouloir ce mode de vie mais il est sur que quand le leur arrivera à sa fin , ils viendront bouffer le tient car il vivent comme des enzymes gloutons.

      • soubiemyriam

        On voit cette pseudo mentalité altruiste dans ton commentaire.

      • soubiemyriam

        Je vis dans le présent.

        Premièrement je vis dans cette campagne à la c.. oú les gens sont loinnnnnnn de la solidarité. J’ai essayé de vivre le plus sainement possible, à cultiver mes légumes bio.

        Resultat, c’est pas les plantes qui me rendent heureuse. Le monde me manque. Les Hommes, malgré tous ce que j’en sais me manque. Et prendre ma voiture pour un oui ou un non ça me gave. Sans parler de ses maudits insectes qui m’envahissent.

        Et puis parler d’autonomie à la porté de tous faut arrêter. Je suis au rsa, à la fin du mois y à rien, en faite avant la fin du mois. Alors c’est juste un délire de bourge ou alors de personne sans gosse.
        Si on peut le réalisé en France!

        Je me sens plus utile au monde en étant parmi les miens, en aidant mon prochain au quotidien et en aidant au mieux par mes achats les plus méritants.

        Et si j’avais des tunes je retournerai habité dans un quartier vivant où on sait ce qu’est le don de soit gratuit.

        Si catastrophe devait se passer alors pour sûr les habitants des villes se débrouilleraient. Déjà sans système pas besoin de payer de terrain juste à le prendre. Et vous prenez un peu les gens des villes pour des gros badabeux mais il y a des gens à la main verte, des chasseurs, des organisateurs, des médecins…

        Vous allez dans des pensées extrêmes, tout n’est pas à jeter. Non le système ne profite pas qu’à ceux d’en haut. Oui je suis contente de savoir que quand mon genou flanche quelqu’un me soigne, que même sans bosser mes enfants ont suffisamment. Heureuse de pouvoir faire condamner et enfermer des psychopathes. Qu un pompier sauve la vie de mon bébé qui ne respire plus.

        Je rêve d’un système plus juste et protégé des mafias. Et l’autonomie pour moi, personnellement c’est de la mer de .

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Oui, et tout comme GROS sera bien comptant un jour qu’il y ait eu des autonomistes et des prévoyants pour l’héberger le jour venu ; …enfin le pauvre diable qui le récupèrera ne fera pas une bonne affaire à mon avis http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif ! …enfin je dis ça mais je suppose que Gros préférera crever plutôt que de profiter de l’hospitalière générosité d’un autonomiste prévoyant alors que lui aura joué les cigales toute sa vie. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • soubiemyriam

        Ça fait beaucoup de préjugés. Autant sur gros que je ne connais pas et ne peux donc jugé de radin ou autre, que sur ses fameux autonomistes dit généreux.

        Quant à dire que l’autonomiste qui tire la source de sa pseudo autonomie du système, est totalement autonome, ça me fait bien rire.

        Et si ton autonomiste perd tout dans une tornade, il sera content de trouvera le système. On peut tout inversé.

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        Ah vous l’aimez votre système hein http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif; ben vous allez crever avec voilà tout ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • verisheep

    Cet article va dans le bon sens!
    Merci Benji…

    Pour ceux qui voudraient sauter le pas, pas mal de documents utiles ici aussi:
    http://toutbox.fr/verisheep/AUTONOMIE-DIY

  • tyrion35

    Superbe site, je pense aller le regarder un peu plus en profondeur…
    Dommage GROS pour ton attitude qui ne fais pas avancer les choses car pas de développement d’idée… On peut être contre mais après faut étoffer ses propos

    Tyty

  • Effectivement, c’est une mine d’or ce site !!!
    Il y a quelques petites lacunes sur certains sujets, mais dans l’ensemble, c’est excellent, très didactique, très bien expliqué, et pertinent.
    (On sent le gars qui a pratiqué, et pas seulement lu comme il arrive parfois sur ce site ! lol)

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Merci Benji pour le sujet.
    Je connais bien le site évoqué, il m’a permit d’enfoncer quelques portes pour avancer dans l’autonomie :)
    A ceux qui sont convaincus que l’escroquerie actuelle va bientôt prendre fin à la manière d’un mauvais western, et qui souhaitent être prêts pour passer les mauvaises périodes à venir sans moisir dans un caniveau à se bouffer les ongles et boire leurs propres larmes, cessez de perdre votre temps à refaire le monde à longueur de blog, agissez !
    Comme disait je ne sais plus qui : « Il est déjà trop tard, préparez-vous », car à force de nous bercer dans le sens du vent, les fielleux qui manipulent les rouages vont finir par nous envoyer dans le mur. A ce moment là, hormis ceux qui auront su anticiper, il ne restera plus que des Gros idiots qui, faute de commenter les manchettes, se verront contraints de faire la manche pour échapper à la sélection naturelle !

    Salutation les amis (ils se reconnaitront) http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    j’ai du pain sur la planche … et dans le four …
    M.G.

    • On lit beaucoup de déclarations d`intention, ici, sur le site, de ME qui voudraient bien orienter leur vie différemment et certains parlent de ce qu`il faut faire à la base: Acheter du terrain. Mais, dans l`ensemble, un ME voit son initiative personnelle bloquée par manque d`argent. Je vais peut-être dire une connerie mais ca ne fait rien: puisque les ME parlent souvent de rassemblements des bonnes volontés et proposent des rencontres conviviales, pourquoi certains ne pourraient-ils pas acheter un terrain collectivement? C`est sûrement très con ce que je dis et ca a déjà peut-être été fait par certains ME mais je lisais aussi que lors de tentatives de rencontres entres ME, ca ne donnait pas grand chose.. D`où ma question. Merci.

      • getup

        C’est une bonne question et par expérience et observation je pense que beaucoup de personnes ont peur de s’investirent avec d’autres que ce soit financièrement ou personnellement.

        Certains y arrivent en abandonnant sincèrement les vanités de ce monde. Les autres sont toujours dans la peur de l’autre et de ce qui peut lui échapper.le besoin de contrôle et de sécurité (toutes relative d’ailleurs) est omniprésente et bien trop forte chez certain individu même si l’envie de vivre autrement est bien présente en eux.

      • Je suis actuellement en train de voir pour un terrain à acheter de manière commune avec un autre ME, on va voir ce que cela donne, mais c’est une opération qui va se multiplier ici, je compte mettre cela en avant…

      • Alors justement, ce qu`il serait bien de savoir, c`est sous quelles modalités des achats collectifs sont possibles en veillant à la pérennité de la combinaison. J`ai dèjà vu des achats en collectif capoter à cause d`un des acheteurs qui voulaient vendre sa part. Et savoir aussi le but d`un tel achat: un village autonome? de la culture? un éco-village? Moi, ca m`intéresse de savoir comment ca peut être mis en place. Se connaître les uns et les autres, ceux que ca intéresse en tous cas, ca faciliterait aussi les projets, non?

      • Bonjour les blacksheep :)

        Orné & moi on a des amis d’un autre forum (Planète Révélations, aujourd’hui fermé) Qui c’étaient lancé dans le projet d’un village autonome et avaient lancé un appel aux membres intéressé et motivé. Et ça c’était au final avéré catastrophique. Car beaucoup ne voient que le côté aventurier, et une fois qu’ils se rendent compte il faut de un s’investir énormément et surtout tout plaquer (ou presque) de son ancienne vie. Et le pire là dedans, c’est que les déçus, le reprocheront aux responsables du projet, c’est ce qui est arrivé à notre couple d’amis.

        Nous on ne c’est pas lancé, car on savait bien que ce n’est pas fait pour nous se genre de projet, même si bien sûr on admire.

        Ensuite il y a les démarches administratives et de financement qui sont hyper astreignant. et éreintent pour les nerfs…

        Mais au delà de ça, malgré les nombreuses bévues et déceptions, nos mais ne regrettent rien, et se sont même lancé dans un nouveau projet avec d’autres personnes mieux choisie, et avec l’expériences des erreurs passée, je suis sûr qu’ils finirons par le lancer leur village autonome, même si administrativement parlant en France c’est compliqué.

        Par exemple comme statut de société, car ils c’étaient groupé en société, ils avaient choisi le SARL.

        Plus d’ample renseignement pour comment lancer se genre de projet (c’est son sujet qu’il avait créé sur le forum) : http://electra2zeiss.tonempire.net/t12439-appel-d-offre-aux-competences-creation-d-une-structure-autonome?highlight=village+autonome

        Akasha.

      • engel

        Attention,
        Tout, absolument tout, doit être défini avant la mise à exécution du projet.. et par écrit.
        Et faits en part à vos conjoints qui doivent, elles aussi, régler tout possible différent avant sa survenu.
        …Faute de quoi de l’avoir fait, j’ai perdu mon meilleur ami.

  • domi

    si le système s’écroule et que tu es prêt pour l’autonomie et l’autarcie,que feras tu face à un groupe armé qui lui est juste prêt à te tuer pour tout te voler?

  • marco marco

    bon voilà, j’ai regardé la vidéo
    bonne chance à vous, je suis 100% dac
    continuer

    pour GROS et hector
    on les connait

    de bons gros moutons!
    bêêêêêhhhhhh

  • cavavin

    Bonjour Bonjour !

    Belle initiative individuelle !
    Mais comment parvenir à ce que tout le monde aille dans le sens de la fin de la surconsommation ( l’autonomie en collectif j’y crois pas vraiment, les hommes ne s’entendent jamais entre eux, et yen aura toujours un pour vouloir dominer l’autre ) ?
    Je sais qu’il y a plein de solutions, d’idées, mais comment faire pour que ca devienne un état de fait pour tous ? Perso quand je regarde les comportements de mon entourage, de mes collegues, de ma ville, on y arrivera jamais tellement on est lent, lent par les actes, lent du cerveau.
    Ca passe par l’éducation des gens la fin de la surconsommation, s’éloigner pour l’autonomie pose probleme pour répandre sa parole.
    Je suis naif mais je vois dans tout ca que l’intéret collectif, je suis pas sur terre pour ma gueule, ce gars de la vidéo non plus. Alors comment faire evoluer les mentalités ? Un effondrement économique ? Ou autre ?

  • Le fait est que sur le site y`a beaucoup de déclarations d`intentions mais que j`ai bien du mal à voir ce que ca donne entre moutons, que ce soit des rencontres, des initiatives, des projets. Y`a plein de choses je suis d`accord mais tout se passe hors des ME, comme si on était incapable d`organiser un projet entres nous ou même de simples regroupements et rencontres. A part Benji, qui a écrit ici qu`il étudiait un projet dont il parlera bientôt, je ne vois rien qui concerne le groupe avec ses membres ni même le noyau d`un commencement quelconque, et d`ailleurs le problème de la disséminations des membres est un gros obstacle, sans parler des difficultés à mettre en place des financements ou même, plus basiquement, s`entendre entres ME pour un projet commun, sur lequel les ME auraient travaillé et échangé un minimum sérieusement. Moi, j`aimerais bien participer à un tas de choses mais rien que l`ambiance des fois ici ne pousse pas à la convivialité, beaucoup d`antagonismes, et les ME motivés doivent se compter sur les doigts d`une main, et sans contact, confiance, échanges constructifs, je ne vois pas où on va. je vais sûrement me faire insulter et rappeler à l`ordre par les admins, mais tant pis

    • Je ne vois aucune raisons dans ton dialogue qui justifierai un rappel à l’ordre et encore moins une bordée de jurons (sourires).

      Comme Akasha, l’indiquait plus haut sur notre anciens forum, un couple d’ami a essayer de lancer un tel projet. Et ça c’est avéré un fiasco total. Ce n’est pas que je veule décourager à l’avance toute initiative du genre, mais c’est déjà horriblement compliquer entre personnes qui se connaissent super bien, alors entre étranger.

      Sans compter les démarches administratives et de financement qui en France ou en Belgique, sont extrêmement lourde et astreignante.

      J’ai suivis depuis le début leur projet, ça a vraiment été dur, dans l’absolu toute aventure apporte quelque chose, mais parfois si on sais à l’avance on y réfléchi malgré tout à deux fois.

      Personnellement des projets d’alternative à la société et au système, j’en ai, mais à un niveau plus restreint, je pense que c’est ce que chacun doit viser. Il faut se lancer, c’est clair, mais c’est pas obliger de viser tout de suite en grand nombre, on a pas encore près pour ça, et c’est surtout que le système est encore trop puissant, et tue dans l’œuf toute initiative de groupe.

      Notre couple d’ami c’est lancé dans un nouveau projet, à une échelle plus humaine.

      Orné