Ukraine: Paris prêt à participer à la privatisation des biens publics

Faut-il encore des confirmations que la situation en Ukraine n’est qu’une mascarade colossale, et que ce n’est pas Poutine ni la Russie qui est responsable mais « l’autre bord géopolitique »! Les Etats-Unis sont en train de s’emparer de l’Ukraine et de ses ressources, et plusieurs pays occidentaux en sont les complices, dont la France… 285 ouvrages vont être privatisés, et tous pour l’enrichissement de qui en fait? Peu de chance que cela soit celui de la population…

ukraine-usa

Le gouvernement ukrainien a adopté une liste des biens à privatiser dès 2015 qui comprend 285 ouvrages dont une trentaine de mines de charbon, y compris la mine Zassiadko de Donetsk.

La France est prête à participer à la privatisation des biens publics en Ukraine, a annoncé mercredi à Paris le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk à l’issue d’une rencontre avec son homologue français Manuel Valls.

« C’est l’investisseur dont l’économie ukrainienne a besoin », a indiqué M.Iatseniouk cité par son service de presse.

Selon lui, la France enverra des experts au Fonds des biens publics d’Ukraine « pour que la campagne de privatisation ukrainienne soit honnête et transparente ».

Les médias ukrainiens ont rapporté mercredi que le gouvernement du pays avait adopté une liste des biens publics à privatiser en 2015. La liste comprend 285 ouvrages dont une trentaine de mines de charbon, y compris la mine Zassiadko de Donetsk, l’une des plus grandes en Ukraine. Le cabinet des ministres entend également privatiser plusieurs ports maritimes et entreprises dont la privatisation a jusqu’ici été interdite.

La rencontre de MM.Valls et Iatseniouk a en outre porté sur la coopération dans la lutte contre la corruption. « Le gouvernement français a clairement indiqué qu’il était prêt à coopérer avec la justice ukrainienne dans la recherche des actifs illégaux que des responsables ukrainiens possèdent en France », a noté M.Iatseniouk.

MM.Valls et Iatseniouk se sont mis d’accord sur une visite des ministres français de l’Economie et de l’Agriculture en Ukraine. Selon le premier ministre ukrainien, les investissements dans l’énergie et l’agroalimentaire sont les deux éléments principaux de la coopération économique ukraino-française.

La France accueillera à l’automne une conférence consacrée au potentiel d’investissement ukrainien. Le président français François Hollande et le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk sont parvenus mercredi à une entente à ce sujet. L’Ukraine compte en outre organiser de telles conférences aux Etats-Unis et en Allemagne.

Source: Sputniknews

Et vu que les rappels sont toujours très utiles, voici celui concernant le rôle des USA dans les événements en Ukraine, à faire tourner auprès de tous ceux qui croient encore la version officielle:

  • Le 20 novembre 2013, la veille du refus par le gouvernement ukrainien de signer l’accord d’association avec l’Union Européenne, le député Oleg Tsarov dénonçait à la Rada (le Parlement ukrainien) l’ingérence des États-Unis via leur ambassade à Kiev, les accusant de travailler au déclenchement d’une guerre civile en Ukraine, notamment par le biais des TechCamps. Les TechCamps sont « des sessions de formation à l’utilisation de réseaux sociaux au service de l’action, autrement dit d’agitprop, en faveur du déclenchement de révolutions colorées. Elles font partie de l’initiative “Société Civile 2.0” du Département d’État américain qui en finance une grande partie« . La même technique a été utilisée pour le déclenchement des printemps arabes organisés par les Etats-Unis suivant un article du New York Times.

Et ce ne sont que quelques faits parmi beaucoup d’autres qui montrent que si renversement du pouvoir il y a eu, non seulement Poutine n’aurait rien eu à gagner avec celui-ci, mais qu’au contraire, cela aurait été « tout bénef » pour les Etats-Unis. Les Etats-Unis VEULENT un nouveau conflit qui serait un minimum salvateur pour leur économie, puisque financièrement ils sont dans une situation apocalyptique, et que cette nation n’existe que par la guerre: sur 239 années d’existence, 220 années de conflits.

La guerre ne sera pas évitable puisque les Etats-Unis ne le souhaitent pas. Quand à la Russie, ils subissent toujours plus de sanctions qui sont contre-productives puisque les montants que l’EU a perdu en n’exportant plus en Russie se comptent en milliards.

Depuis, qu’avons-nous pu constater?

Article complet sur les moutons enragés