Pour que les choses soient claires par Etienne Chouard….

J’ai souvent dénoncé les étiquettes mises par certains ( sur les moutons enragés nous les avons toutes ;)) qui, fiers de leurs idées ou positions n’ont de cesse de critiquer, tout ce qui n’est pas leurs idées ou leur orientation, qu’elles soient politiques ou autre. Voilà un bel exemple, avec ce qui arrive à Etienne Chouard, un combattant pour la liberté, qui n’a pas cessé depuis 10 ans de tenter d’émanciper les humains que nous sommes, pour leur offrir cette liberté de penser et d’agir chère à son cœur, en leur proposant autre chose que la pensée unique institutionnalisée par un pouvoir oligarchique, qui s’est approprié nos vies, sans nous donner la possibilité d’être autre choses, que des assistés permanents mis devant le fait accompli. Cette histoire démontre qu’il est dans le vrai, et qu’il fait peur aux détenteurs de ce pouvoir, dont ils usent et abusent à notre grand désespoir. On peut être d’accord ou pas, avec les idées défendues par Etienne Chouard, mais en aucune façon on ne peut s’arroger le droit de lui prêter des idées qu’il n’a pas. Ceux qui le suivent depuis longtemps, n’ont aucun doute à ce sujet. Il ne nous reste plus qu’à devenir ou à continuer d’être, les gentils virus qui montrent le chemin de la vraie démocratie. On peut éliminer un individu, mais pas ses idées, surtout si elles sont profitables à tous, il suffit de vouloir les comprendre avant de les juger.

(Un avis personnel ♥♥) Je trouve Etienne un peu trop gentil, il devrait montrer un peu plus de « mordant »face à ses détracteurs, qui eux sont carrément dans l’entreprise de démolition …

De grands médias et des politiciens de métier sont en train d’essayer de faire de moi un « Soralien », ce qui leur permettrait de discréditer d’un coup, sans argument de fond, la proposition ultra-démocratique de processus constituant populaire que je défends depuis dix ans.

Quels sont les faits ?

Depuis la bagarre de 2005 contre l’anticonstitution européenne, je travaille jour et nuit pour donner de la force à une idée originale d’émancipation du peuple par lui-même et pas par une élite : je soutiens l’idée que nous n’avons pas de constitution digne de ce nom et que, si nous voulons nous réapproprier une puissance politique populaire et nous débarrasser du capitalisme, nous devrons apprendre à écrire nous-mêmes notre Constitution, notre contrat social, en organisant nous-mêmes un peu partout des ateliers constituants populaires. Selon moi, ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir, ce n’est pas aux professionnels de la politique d’écrire ou de modifier la Constitution, qu’ils doivent craindre et pas maîtriser.

Depuis dix ans, donc, je lis beaucoup, dans toutes les directions, tout ce qui touche aux pouvoirs, aux abus de pouvoir et aux institutions : histoire, droit, économie, philosophie politique, sociologie, anthropologie, de la bible à nos jours, tout m’intéresse, pourvu que ça me donne des idées et des forces pour organiser la résistance des êtres humains à tous les systèmes de domination. J’essaie de comprendre comment on en est arrivé au monde injuste et violent qui est le nôtre, et comment on pourrait (réellement) améliorer la vie sur terre. Chaque fois que je déniche un livre, une thèse, une idée, un fait, une preuve, un intellectuel, un texte, une vidéo, ou tout document qui me semble utile pour comprendre les abus de pouvoir et y résister, je le signale sur mon site et on en parle ensemble. Depuis dix ans, ce sont ainsi des dizaines de milliers de liens que j’ai exposés à l’intérêt et à la critique de mes lecteurs.

Sur le plan de la méthode, même si je me sens (de plus en plus) sûr de moi quant à ma thèse radicalement démocratique, je suis pourtant toujours à l’affût des arguments de TOUS ceux qui ne pensent PAS comme moi ; c’est comme une hygiène de pensée, je cherche les pensées contraires aux miennes, autant pour les comprendre vraiment (ce qui facilite ensuite les échanges constructifs avec des adversaires que je considère, malgré notre opposition, comme des êtres humains, donc ipso facto légitimes pour défendre leur point de vue, quel qu’il soit), que pour détecter mes éventuelles propres erreurs. Comme tout le monde, je ne progresse que dans la controverse.

Un jour, il y a trois ans je pense, je suis tombé sur une vidéo de Soral, que je ne connaissais pas, qui m’a intéressé : il y dénonçait le colonialisme raciste du gouvernement israélien et le sionisme comme idéologie de conquête, aux États-Unis mais aussi en France (en s’appuyant sur les livres — bouleversants — d’Israël Shahak, de Shlomo Sand, de Gilad Atzmon et d’autres que nous devrions tous lire, je pense). Pour moi qui travaille sur les abus de pouvoir, il est naturel d’être intéressé par toute étude d’un projet de domination, quel qu’il soit. En regardant un peu son site, j’ai vu qu’il étudiait, condamnait et résistait (comme moi), entre autres, à l’Union européenne, au capitalisme, à l’impérialisme, au colonialisme, au racisme, aux communautarismes, aux multinationales, aux complexes militaro-industriels et aux grandes banques d’affaires, à la prise de contrôle des grands médias par les banques et par les marchands d’armes, au libre-échange et au sabotage monétaire, aux innombrables et scandaleuses trahisons des élites, à toutes les guerres, à toutes les réductions des libertés publiques justifiées par la « lutte contre le terrorisme », etc. Bref, tous ces fronts de résistance étant, à mon avis, des fronts de gauche, et même de gauche radicale et vraie, j’ai ajouté naturellement un lien sur ma page d’accueil vers le site de Soral. Un lien, parmi des milliers — je ne savais pas encore que cela allait faire de moi, en quelques années, un homme à abattre.

Je n’ai pas fait l’exégèse de l’auteur et du site signalés : j’ai juste cité le lien déniché, comptant comme d’habitude sur l’intelligence des gens — que je considère comme des adultes — pour distinguer ce qui y est pertinent de ce qui ne l’est pas, ce qui est bon de ce qui est mauvais. Et puis, je suis passé à autre chose, évidemment ; ma vie est une course permanente d’une idée à l’autre.

À partir de ce moment, j’ai reçu des accusations violentes et des injonctions — souvent anonymes — à retirer ce lien, jugé diabolique. Or, j’ai horreur qu’on m’impose ce que je dois penser ou dire ; je veux bien changer d’avis (j’aime découvrir que je me trompe et progresser en changeant d’opinion), mais il ne suffit pas d’affirmer que je me trompe, même en criant que je suis un fasciste (sic), il faut me le prouver. Et si on veut me forcer à retirer un lien, il y a toutes les chances pour que je m’obstine (bêtement, je sais).

Autre fait qui m’est reproché : depuis 2011, les militants d’E&R relaient souvent mes textes et vidéos sur leur site (documents qui ne parlent que de démocratie, de constitution d’origine populaire, et de gestion commune du bien commun), signe d’intérêt de militants « de droite » pour la vraie démocratie que — en toute logique — je ne prends pas comme une preuve évidente de « fascisme »…  Lorsque je constate qu’un parti ou un journal ou une radio ou un site quel qu’il soit relaie ma prose radicale d’émancipation par l’auto-institution de la société, je ne peux y voir que des raisons d’être satisfait : mon message est universel, il n’est pas réservé à une famille politique ; plus on sèmera des graines de démocratie auto-instituée, un peu partout, sans exclusive aucune, mieux ce sera.

Justement, j’ai observé une évolution qui me semble importante : les jeunes gens qui suivent et soutiennent Soral, et qui étaient assez radicalement antidémocrates quand ils m’ont connu, étaient en fait « anti-fausse-démocratie », mais ils ne le savaient pas encore : ils pensaient (comme tout le monde) que l’alternative politique était 1) capitalisme-libéralisme-« démocratie » (complètement pourri, mafieux, esclavagiste, des millions de morts, à vomir) ou 2) communisme-socialisme-« démocratie populaire » (complètement pourri, un capitalisme d’État, avec police de la pensée, des camps de travail en Sibérie, des millions de morts, à vomir) ou 3) fascisme-« non-démocratie » (violent aussi, mais sans corruption — choix terrifiant, selon moi, évidemment)… Et puis, voilà qu’ils découvrent, en lisant les livres que je signale (Manin, Hansen, Rousseau, Sintomer, Castoriadis, Guillemin…) un régime alternatif, une quatrième voie, une organisation politique dont personne ne nous a jamais parlé sérieusement à l’école ou dans les journaux : la vraie démocratie, sans guillemets, avec une vraie constitution et des vrais contrôles, que nous écririons nous-mêmes, directement parce que entraînés, pour être sûrs de ne pas nous faire tromper à nouveau… Eh bien, je suis sûr (je l’ai ressenti souvent, nettement) que nombre de ces jeunes militants (de droite dure au début par dépit de la corruption généralisée et faute d’alternative autre — processus identique à la naissance du nazisme en Allemagne) sont en train de devenir (ou sont déjà devenus) des démocrates réels. Non pas par magie, mais parce que cette alternative démocratique réelle est à la fois crédible et prometteuse, elle fait vibrer tous les hommes de bonne volonté. Alors, je maintiens qu’il est pertinent et nécessaire de parler avec enthousiasme de vraie démocratie à absolument tout le monde, en étant convaincu qu’un être humain, ça peut changer d’avis 1) si on le respecte en tant qu’être humain, et 2) si ce qu’on lui propose est émancipant, libérateur, puissant, prometteur.

Et puis, quand on me reproche les médias — soi-disant parfois peu fréquentables— par lesquels sont relayées mes graines de démocratie réelle, je réponds que je ne m’identifie pas au média qui me tend son micro, que je reste moi-même quelle que soit la personne à qui je parle, et surtout que je n’ai guère le choix puisqu’AUCUN grand journal ni aucune grande radio de gauche (que j’aime quand même, hein) — ni Là-bas-si-j’y-suis, ni le Diplo, ni Politis, ni Terre-à-terre, dont je parle pourtant souvent, moi, depuis 2005 —, aucun de ces médias n’a jamais relayé / signalé / commenté mon travail, depuis DIX ans (!)… Comme si la démocratie vraie ne les intéressait pas du tout, ou comme si elle leur faisait peur. Il n’y a QUE les militants de base qui m’invitent à venir débattre sur ces questions : l’idée d’un processus constituant qui deviendrait populaire et d’une procédure authentiquement démocratique comme le tirage au sort, ça n’intéresse pas du tout les chefs, même ceux des médias de gauche…

Parmi les faits qui me sont reprochés, il y a aussi une conférence avec Marion Sigaut (que j’ai trouvée bien intéressante, d’ailleurs), sur la réalité du mouvement des « Lumières ». On s’empaille souvent, Marion et moi : on n’est pas d’accord du tout sur Rousseau, sur Robespierre, sur la Vendée, et sur quelques points historiques importants, mais on arrive bien à se parler, tous les deux, malgré nos désaccords, en essayant de comprendre l’autre, d’apprendre l’un de l’autre, en se respectant, ce qui s’appelle une controverse, processus qui est à la base du progrès de la connaissance. Cet échange intellectuel avec Marion, m’a fait découvrir des faits et documents particulièrement importants sur l’Ancien régime — par exemple, le livre passionnant « Le pain, le peuple et le roi » de Steven Kaplan —, et les intrigues fondatrices des « Philosophes » des « Lumières » (riches et marchandes, tiens tiens), pour faire advenir le « libéralisme », c’est-à-dire la tyrannie-des-marchands-libérés-devenus-législateurs qu’on appelle aujourd’hui le capitalisme.

Pour revenir à Soral, j’ai rapidement compris qu’il n’est pas du tout un démocrate, évidemment : il est autoritaire et il défend une idéologie autoritaire, au strict opposé de ce que je défends moi. Je ne veux pas plus de sa « dictature éclairée » que de n’importe quelle dictature, évidemment.

Mais malgré cela, une partie de son analyse du monde actuel (et non pas ses projets de société) me semble utile, objectivement, pour mon projet à moi, de compréhension des abus de pouvoir et de constituante populaire. Donc, pour ma part, je ne monte pas en épingle ce qui me déplaît chez Soral, je prends ce qui m’intéresse (les infos sur les fronts de gauche et sur la résistance au sionisme) et je laisse le reste, comme l’adulte libre de penser et de parler que je suis.

On reproche à Soral un antisémitisme intense et assumé. Pourtant, quand on lui demande « êtes-vous antisémite ? », Soral répond « NON, dans le vrai sens du mot c’est-à-dire raciste ». Et il souligne aussitôt que le mot « antisémite », avec des guillemets, a progressivement changé de sens pour servir aujourd’hui de bouclier anti-critiques (ce que Mélenchon dénonce lui aussi, amèrement, avec raison et courage, je trouve, en appelant cette calomnie systématique « le rayon paralysant du CRIF ») : dans ce nouveau sens, complètement dévoyé, « antisémite » sert à qualifier tous ceux (même ceux qui ne sont ABSOLUMENT PAS racistes) qui critiquent et condamnent la politique — elle, officiellement raciste et criminelle — du gouvernement israélien (critiques d’un racisme qui sont donc un antiracisme). C’est ce nouveau sens seulement que Soral assumait, en martelant, en substance : « j’en ai marre de ce chantage à « l’antisémitisme » et de ces intimidations permanentes de la part d’ultra-racistes qui osent accuser de racisme des résistants à leur racisme ».

Je trouve que ça se défend très bien, si on arrive à tenir le cap de l’humanisme, c’est-à-dire à ne pas devenir soi-même raciste en réaction à un racisme premier : il est essentiel, je pense, de ne pas devenir antisémite en réaction au sionisme : il ne faut surtout pas s’en prendre à tous les juifs au motif que certains sionistes seraient odieux et dangereux.

Or, tout récemment, j’ai découvert dans une publication de Soral des propos terribles et dangereux qui me conduisent à changer d’avis sur la portée du lien que j’ai mis sur mon site.

Dans une vidéo en direct de juin 2014 (1 minute, à partir de 47:54), Soral dit les mots suivants, que je n’avais jamais entendus de lui avant, et qui me choquent tous profondément :

[Bon, j’ai commencé à transcrire, mais j’ai honte de seulement écrire des trucs pareils… Donc, j’arrête. Je vous laisse lire le lien si ça vous chante.]

Je ne peux évidemment pas valider une parole pareille, froidement raciste, sexiste, autoritaire. Je n’avais jamais vu Soral parler comme ça. C’est un peu comme un désaveu, parce que je l’ai entendu maintes fois jurer qu’il n’était pas antisémite.

Alors, je cède, je reconnais que me suis trompé, en publiant un lien sans mise en garde : il y a un risque d’escalade des racismes. Ce mélange de lutte légitime et courageuse contre de redoutables projets de domination (résistance qui m’intéresse toujours et dont je ne me désolidarise pas), avec un sexisme, une homophobie, et maintenant un antisémitisme assumés (qui me hérissent vraiment), ce mélange est toxique. Stop. Et puis, je n’arrive plus à m’occuper de nos ateliers constituants : on nous interpelle sans arrêt sur notre prétendue identification à Soral, et la violence des échanges qui s’en suivent partout me désespère ; j’en ai assez, il faut faire quelque chose pour marquer une différence, une limite : je supprime le lien de mon site vers Soral. Désormais, je ferai le filtre, en évoquant moi-même les auteurs que je trouve utiles, comme Shlomo Sand, Jacob Cohen, Bernard Lazare, Israël Shahak, Gilad Atzmon, Norman Finkelstein, Gideon Levy, Mearsheimer et Walt, Éric Hazan, etc.

En conclusion, j’insisterai sur l’essentiel : à mon avis, tous ces reproches sont montés en épingle de mauvaise foi par les professionnels de la politique pour entretenir une CONFUSION entre les vrais démocrates et « l’extrême droite » ; confusion qui leur permet de se débarrasser des vrais démocrates à bon compte, sans avoir à argumenter.

Post scriptum: si le système de domination parlementaire arrive finalement à me faire passer pour un diable hirsute, infréquentable et banni, ce n’est pas grave, je ne suis qu’une cellule du corps social et je ne cherche absolument aucun pouvoir personnel (je ne perds donc rien d’essentiel si je suis ostracisé par le système, à part le bonheur de bien servir à quelque chose d’utile, que je ressens en ce moment) : prenez alors le relais vous-mêmes ! Notre cerveau collectif survivra très bien à la disparition d’un neurone, changez de nom, et continuez à défendre vous-mêmes, un peu partout et tout le temps, cette idée importante qui va tout changer, mais seulement si on est très nombreux à s’être bien polarisés sur la même idée, simple et forte : ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir, DONC, il ne faut SURTOUT PAS ÉLIRE l’Assemblée constituante ; si on veut une constitution, il faudra l’écrire nous-mêmes et il faut donc, dès maintenant et tous les jours (!), nous entraîner réellement en organisant et en animant partout des mini-ateliers constituants ultra-contagieux.

« Fais ce que tu dois, et advienne que pourra. »

Étienne Chouard,
28 novembre 2014.

Source

________________________

Rappel : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?Controverses-et-droit-de-reponse

Pour ceux qui ne connaissent pas, voici la présentation d’Etienne Chouard:

Étienne Chouard, né le 21 décembre 1956 à Paris, est un Français qui a connu une certaine notoriété en 2005 à l’occasion de la campagne du référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe en argumentant pour le « non ».

Titulaire d’une maîtrise en droit à Nanterre (1980), Étienne Chouard est enseignant en économie-gestion et droit fiscal, par la suite également professeur d’informatique au lycée Marcel-Pagnol à Marseille.

Le 25 mars 2005, il publie sur son site personnel une analyse critique envers le traité constitutionnel européen, se présentant comme un citoyen sans parti, sans étiquette et sans ambitions politiques personnelles.

Dans les sondages le « non » est au plus haut et témoigne d’un malaise grandissant des Français face aux déclarations des politiques et à la directive Bolkestein qui fait figure d’épouvantail.

Rapidement des centaines de réactions lui parviennent par courriel et la fréquentation de son site se confirme. Conscients de l’importance de ce nouveau terrain de la citoyenneté, certains internautes commentent ses pages en particulier sur le blog de Dominique Strauss-Kahn.

Marie-France Garaud lui demande de lire son livre consacré au traité constitutionnel. L’intérêt de la démarche est de participer à la définition de nouveaux moyens d’actions en tant que citoyen.

La notoriété grandissante des écrits d’Étienne Chouard s’avère suffisante pour qu’une partie de la presse nationale s’intéresse à son tour à son site.

Relayé par des sites comme rezo.net ou Attac, l’argumentaire d’Étienne Chouard fait l’objet d’un emballement, parfois critiqué, sur Internet, il est diffusé de proche en proche sur les forums et de nombreuses personnes l’adressent par courrier électronique à tous leurs contacts à la manière d’une chaîne de lettres.

Le 22 avril 2005, Dominique Strauss-Kahn tente d’enrayer le phénomène. Le professeur de sciences politiques à la Sorbonne Bastien François, co-auteur avec Arnaud Montebourg du livre La Constitution de la VIe République : Réconcilier les Français avec la démocratie, procède à une analyse critique publié sur son blog.

Des « incorrections » sont relevées et prises en compte par Étienne Chouard qui amende son texte original.

Les commentateurs tirent argument de cette confrontation juridique et politique sans précédent pour mettre en évidence la complexité du projet de traité européen, difficilement accessible pour le simple citoyen, sinon illisible comme le soutient la critique.

Le 12 mai 2005, Étienne Chouard répond aux critiques développées par les partisans du « oui » et des spécialistes de droit public et d’économie politique se joignent à lui.

Le journal Le Monde dresse le portrait de ce « Don Quichotte » du « non » et son site devient l’un des plus fréquentés de France avec plus de 30 000 connexions par jour.

Avec l’échec du référendum, il est consacré comme un des blogueurs les plus influents de France en 2006 : « de « Don Quichotte » du « non » […], il est devenu une vedette de la campagne référendaire »

Les analyses a posteriori suggèrent pourtant que son influence directe aurait été sur-estimée (voir « Analyse critique et portée sociologique »).

Le « héraut » des blogs symbolise toutefois, bien au-delà du débat sur le traité constitutionnel de 2004, la découverte d’une conscience citoyenne sur Internet : « L’important, ce n’est pas que les citoyens votent la Constitution, mais qu’ils l’écrivent, sinon, ce sont encore les hommes de pouvoir qui feront les règles » déclare-t-il fort de l’idée que « la souveraineté du peuple a laissé la place à la souveraineté des élus. »

En 2007, Étienne Chouard apporte son soutien au mouvement altermondialiste au premier tour de l’élection présidentielle et signe la pétition de soutien à la candidature de José Bové à la présidence de la République.

Il poursuit depuis son action et tente l’élaboration d’une « Constitution d’origine Citoyenne ». Il a mis en place un site wiki pour favoriser un travail participatif.

Il fait son retour en 2007, en marquant son opposition au Traité de Lisbonne. Date à laquelle il se rapproche aussi de Thierry Meyssan, qu’il définit comme un « résistant (…), un homme charmant, calme et cultivé, rigoureux dans ses analyses ». En janvier 2010 à Marseille, il animait une soirée consacré au 11 septembre et au «verrouillage du débat sur ce sujet en France, et la diabolisation systématique de ceux qui doutent de la version du gouvernement Bush II».

Merci au site assoculturelibre pour cette présentation

69 commentaires

  • Maverick Maverick

    Bonne décision de Chouard; Soral a beau proposer de bonnes analyses, il est en train de partir en sucette, avec une surenchère de provocations. Ce mec est accro à la testostérone, il aime le rapport de force. En tout cas, c’est l’image qu’à la fois nos MeRdias véhiculent (avec l’antisémitisme en cadeau Bonux), et celle qu’il a tendance à donner de lui-même.

    • engel

      C’est son problème mais aussi, son « moteur psychologique ».

      Comme beaucoup de politiques, il souffre d’un problème d’ego surdimensionné qu’il nourrit effectivement à la testostérone.
      ..Il en devient déplaisant et son message en perd en crédibilité.

      • son message ne perds pas en crédibilité auprès de tout le monde, au contraire même.
        penses-y ;-)

      • engel

        T’as peut-être b’en raison!
        En tous cas, au mien, c’est sûr. ;)

        C’est aussi possible qu’une partie de la population en ait plein le fondement de se faire mettre par des couilles molles de politiciens vendus. Et qu’en réaction, elle « like » le sauveur testostéroné.

        Oui, les foules sont versatiles.
        Et parfois les retournements sont assez radicaux!

  • Mon dieu qu’il est naïf ! c’est presque incroyable et un peu triste à ce niveau la.

    Quand à sa liste d’auteurs utiles … ils sont tous juifs. Lapsus ? ou bien …

  • samlours94

    Enfin Etienne , en homme posé, a fini par dénicher une des (très) nombreuses vidéos ou Soral apparait tel qu’en lui-même, tel qu’il est réellement.
    Mieux vaut tard que jamais il est vrai !
    Pour ma part, je n’ai jamais douté d’Etienne et je me suis souvent prit la tronche avec des Soraliens aussi tarés que leur maitre. Il fut un temps assez lointain ou Soral faisait attention à ce que ne circule qu’une partie de son discours, en quelque sorte celle qui servait à attraper le naïf, l’innocent épris de justice et qui ne comprenait pas bien le système. En gros, il mettait l’appât pour choper du poisson.
    Ensuite, petit à petit, il n’a pu cacher son antisémitisme de merde qui ressortait en permanence malgré le paravent de l’anti sionisme politique dont il le parait !
    Puis sont venus les inévitables gros dérapages que font tous les fachos,tôt ou tard….comme celui dont parle Etienne ou d’autres où clairement il insulte son auditoire ici ou se réclame du National socialisme en faisant toutes les contorsions idéologiques possible pour nous dire qu’Hitler n’en était qu’une…erreur !
    Alors oui, certes, je pense qu’Etienne est bien trop gentil quand il se fait dégommer par un Attali par exemple, il devrait le remettre promptement à sa place mais n’oubliez pas qu’il n’est entré dans le jeu politique que tout récemment (10 ans) et qu’il faut du temps pour apprendre à scotcher au mur des salopards authentiques comme Attali ou d’autres. Etienne va se radicaliser en prenant de la bouteille car il finira par comprendre que la seule et unique façon d’en finir avec ce merdier sera à terme d’utiliser des moyens radicaux !(je crois d’ailleurs qu’il en a déjà parlé)
    Mais cependant, il a trouvé pour le moment une véritable belle chose avec ses ateliers constituants qui ne pourront être que le bras idéologique et politique de l’armée citoyenne qui devra tôt ou tard se reconstituer !
    Ne nous bouchons pas les yeux : je ne sais pas quand ça va arriver, ça peut être très rapide ou mettre 15 ou 20 ans, mais le changement passera forcément par des larmes, de la souffrance et du sang. Sauf que cette fois, il y aura un peuple soutenant une nouvelle manière de voir les choses, un peuple avec un programme, un peuple avec une …constitution qu’il aura écrite lui-même et dont il choisira lui-même le fonctionnement!

  • kalon kalon

    Dans cet interview, il est vrai que Soral a un mot, un seul, qui peut prêter à confusion mais uniquement lorsqu’on parle d’antisémitisme car le pendant de ce mot dans toute autre occurrence raciste que l’antisémitisme ne serait même pas relevée !
    Maintenant, il faut être conscient que le sionisme emploi les Juifs comme paravent pour ses turpitudes et que très peu de Juifs s’en offusquent ouvertement sauf, justement, des écrivains Juifs tel que ceux cités par Etienne Chouard !
    Ainsi, si les Juifs veulent nous faire comprendre qu’il existe une différence fondamentale entre eux et les sionistes, ils ont leur part de boulot à faire ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    On retrouve d’ailleurs, le même problème avec les islamistes radicaux qui se cachent de leurs crimes en s’abritant derrière la foi de Musulmans honnêtes.

    • samlours94

      Faut arrêter de regarder ailleurs Kalon ….Réécoutez ce que dit Soral dans cette vidéo, il parle de suprématie Aryenne, d’hommes supérieurs aux autres etc etc….il fait étalage purement et simplement d’idéologie NAZIE !!!
      Il n’y a pas que cet interview Kalon…s’il n’y avait que ça !
      Soral est un pur nazi et même s’il s’en défend, il développe quand même dans d’autres vidéos un soutient non dissimulé aux thèses du national socialisme.
      Par ailleurs, son mépris des autres est tel qu’il serait un dictateur parmi les plus sanglants qui soient…
      Ce mec est soit malade, soit froidement idéologique mais de la pire idéologie qui soit !
      Y’a aucun doute, ce mec ne peut être assimilé à Chouard et je suis content qu’Etienne s’en soit rendu compte !

      • kalon kalon

        Ben, je n’envisage pas de défendre Soral, il peut très bien le faire lui même mais cela me ferait mal de considérer que Dieudonné se soit fourvoyé en le rejoignant !
        Ne Pourait’on considérer Soral comme faisant partie des « sections d’assaut » et Chouard comme étant à l’état major !
        Un même but sans employer les mêmes méthodes ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

      • kalon kalon

        Et puis, Poutine n’a rien d’un aryen, il serait plutôt Slave, je pense ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • Maverick Maverick

        En tout cas, c’est pas avec les cheveux qui lui restent qu »on peut parler de « grand blond » MDRRRR

      • kalon kalon

        Ce qui est tout de même rassurant est que ses deux chaussures ont la même couleur ! :-)

      • engel

        Oh oui Kalon,
        Tu as touché du doigt l’argumentaire qui détruit la thèse du nazisme and Co.

        Bouahhhh….
        Confondre Aryen et slave, c’est comme confondre bourreau et victime,… quel ignorance ou mauvaise foi!

      • eructite eructite

        Euh.. Dieudonné à quand même rejoins le FN y’a pas si longtemps… Qu’il rejoigne Soral ne m’a pas étonné. Que Soral soit une personne prônant des idéologies dangereuses ne me surprends plus du tout.
        Ce qui m’inquiète c’est que de telles personnes en jouant sur le flou entre antisémitisme et antisionisme arrivent à rassembler autant de monde. Ces gens et groupes font parti de la même mouvance. Il est normal que Chouard s’en désolidarise pour regagner en crédibilité et se protéger d’être catalogué « philosophe d’extrême droite ».

        « Confondre Aryen et slave, c’est comme confondre bourreau et victime,… quel ignorance ou mauvaise foi! »

        ??? Ca va Engel ?

      • kalon kalon

        Excuses moi, mais ce sont les sionistes qui jouent sur le flou entre antisémitisme et antisionisme !
        Faut pas tout mélanger !
        quant à la différence entre les Aryens et les Slaves, ben va visiter Wikipédia ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • eructite eructite

        j’ai pas besoin de wikipédia pour savoir ce qu’est un aryen ou un slave, je suis d’origine slave… Quand au flou entre anti-sionisme et anti-sémitisme de Soral / Dieudonné, je maintiens. Après s’ils usent des mêmes armes que ceux qu’ils veulent défendre, je m’en tape, ce sont des méthodes destinées à rameuter à leurs côtés le plus largement possible.

        Pour Dieudonné et le FN….
        https://www.google.fr/search?q=Dieudonn%C3%A9+et+jeam+marie+lepen&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&channel=sb&gfe_rd=cr&ei=mUZ7VK-JCceA8Qf68oHACg
        Je suis sûr que tu saura relever les sources fournies en premier lieu par google. Ça porte à réfléchir sur la manipulation effective de l’internet quand on sait que 90% des utilisateurs d’un moteur de recherche s’arrêtent à la première page de résultats.
        sinon…. : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dieudonn%C3%A9#D.C3.A9buts_en_politique -> Lis tout, tu verra c’est assez instructif.

        J’ignorai que de telles alliances n’étaient pas connues de tous. Surtout que papa Lepen est un fervent défenseur de son antisioniste préféré…. même dans la tourmente : http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=6&cad=rja&uact=8&ved=0CDkQtwIwBQ&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DP0nOmEhooIY&ei=mUZ7VOLHGpXdauGGgegO&usg=AFQjCNHQ8OD6M4C21eIHo2wc3GVfOkUuow&sig2=Pm_ErhzmFoWUAURVuKnrVA

        ‘fin bref. En France, le sujet Soral / Dieudonné / FN / UMP /Zeymour / BHL / Sarkozy commence vraiment à me faire peur. J’ai voté en 2002, je m’en souviens encore…
        Entre :
        – les anti qui tentent de faire comprendre pourquoi ces gens sont dangereux.
        – les neutres qui s’en cognent.
        – les neutres qui ne savent pas.
        – les sympathisants qui ne savent pas.
        – les sympathisants qui savent mais qui s’en foutent ou adhèrent.
        – les fervents qui adhèrent, assument et propagent la même idéologie. ( j’ose espérer que ces derniers ont fait l’effort de se renseigner… )
        on est pas sortis des idéologies exterminatrices de boucs émissaire au nom d’une suprématie d’une quelconque autre grande idée fédératrice.

        C’est le monde ne entier qu’il faut changer, pas qu’une partie. Et ça nous inclut nous même dans ce changement.

      • kalon kalon

        Heu, changer le monde entier, je veux bien essayer mais me changer moi, là, c’est mission impossible !
        Autant pour moi que pour tout le monde ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • eructite eructite

        on va rentrer dans des discours ésotériques… mais oui se changer soit même est du domaine du possible voire du souhaitable.
        On ne peux décemment pas demander à des milliards de gens de changer pour se fédérer à notre vision du monde. Il faudra forcément envisager des concessions envers toutes les personnes de toutes les confessions religieuses et de toutes les idéologies politiques ou sociétales. Je ne dit pas qu’il faut embrasser chaque idée, chaque personnalité mais qu’il faut être capable de changer un peu soit même pour accepter la différence.

      • rouletabille rouletabille

        je vous cite cher ERUCTITE.
        « On ne peux décemment pas demander à des milliards de gens de changer pour se fédérer à notre vision du monde. »

        En effet ,juste à un petit % suffit (vous voyez qui ?)
        merci
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • eructite eructite

        Encore une fois je ne comprends pas ce qui vous semble si évident que vous ne prenez pas la peine de l’expliquer.

        ‘fin bref, je parle a des murs.

      • kalon kalon

        Tu sais, Eructite, faut juste essayé d’arrêter qu’on nous vole notre pognon, le reste se fera tout seul ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • eructite eructite

        j’aimerai bien y croire. A mon avis faudra un peu plus que reprendre le contrôle de la monnaie.
        Ça fait depuis 1789 qu’on a pas rappelé à des hommes qu’ils n’étaient ni rois ni empereurs ni fils sur terre d’un quelconque Dieu. Y’en a certain qui ont un égo tellement démesuré qu’il n’y a qu’en raccourcissant quelques têtes que le message aurait une chance de passer pour un ou deux siècles… et encore, souvenez vous Napoléon…
        De surcroît le niveau de confort actuellement atteint par une majorité de nos populations dites évoluées me laissent penser que de révolution il n’y aura point… alors d’évolution…. n’en parlons pas.

      • kalon kalon

        As tu une référence à propos des amitiés de Dieudonné vers le F.N. ?
        Je n’étais pas au courant ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • engel

        Jean marie le Pen père est le parrain d’un des enfants de Dieudonné.

        Rigolo non,.. pour un mec, que les merdias et les cons taxent de raciste depuis des décénies!

        …Mais en fait, qu’est-ce que l’on en a à foutre de cette propagande de latrines?

      • kalon kalon

        Ouais, bon !
        et Alexandre 1er, Tsar de toutes les Russie était le parrain de Sacha Guitry !
        Cà mange pas de pain ! ;-)

      • engel

        Eructite,
        On peut être d’origine slave et malhonnête.

        11 millions de russes morts sous la déferlante nazi/aryenne et tu oses soutenir ton amalgame.
        …Honte à toi!!!

        *)Pour un Nazi de cette époque et de la notre aussi!..un slave est un sous-homme, au contraire d’un aryen race des seigneur.

      • eructite eructite

        Je capte pas pourquoi tu m’attaques là. Tu peux développer ? Quel amalgame ?

        « Oh oui Kalon,
        Tu as touché du doigt l’argumentaire qui détruit la thèse du nazisme and Co.

        Bouahhhh….
        Confondre Aryen et slave, c’est comme confondre bourreau et victime,… quel ignorance ou mauvaise foi! »

      • eructite eructite

        J’attends quand même une réponse là. Allo Engel ?

      • Zeitgeist Zeitgeist

        +10000

        … nous sommes tous « malades » ….
        … nous avons tous vécu depuis l’âge zéro des souffrances qui nous ont amenés à notre personnalité propre à chacun…

  • kalon kalon

    Et puis, lorsque l’on constate à suffisance que tant les exactions des sionistes que celles des islamistes radicaux sont totalement financés, organisés et soutenues par la finance anglo-saxonne, ne serait ‘il pas temps d’arrêter de jouer leur jeu et de décrocher le « wagon des religions » du cadre de leurs turpitudes !
    islamisme radical et sionisme ne sont pas des religions et n’ont rien a voir avec une religion quelconque sauf celle de l’argent et du veau d’or ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • samlours94

      Là, je suis d’accord avec vous.
      L’exprimer ainsi est absolument vrai.
      Maintenant, dénoncer la finance internationale se fait de plusieurs manières.
      Pas obligé de le faire dans un IV e Reich national socialiste.
      Les juifs ne sont pas la cause des problèmes, loin s’en faut.
      La nature humaine en est la cause, la seule et unique cause!
      Pourquoi les gens ne se bougent pas à votre avis ?
      On en a déjà discuté ici, on ne va pas remettre ça.

      • kalon kalon

        Dire que la nature humaine en est la seule et unique raison me semble, pour le moins, exagéré !
        En effet, lorsque je regarde les gens autour de moi, une infime partie de ceux çi me semblent atteint de schizophrénie paranoïde et lorsque je regarde des reportages tel qu’Ushuaia ou autre, il me semble évident de constater que plus de 95 % de l’humanité n’aspire qu’a vivre en paix !
        Et, en cela, je suis totalement en accord avec E. Chouard qui dit que c’est le peuple qui doit être constituant car, ce faisant, la notion de pouvoir serait éradiquée au bénéfice de la notion d’administrateur de NOTRE société.
        Une personne ayant le « pouvoir » n’a de compte à rendre à personne, un administrateur, lui, doit rendre des comptes aux actionnaires de la société humaine dont nous sommes les propriétaires ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • kalon kalon

        « Pourquoi les gens ne se bougent pas à votre avis ? »
        C’est vrai, cette question n’a pas de réponse ou, peut être, ne peut ‘elle avoir de réponse car mal formulée !
        En effet, chaque individu que nous sommes et la notion de « peuple » ou de « nation » sont en opposition.
        Chaque individu se sent unique et, inconsciemment, propriétaire de cette unicité mais il doit vivre cette unicité au sein d’un groupe de personnes se sentant tout aussi uniques que lui.
        Et c’est là ou le « pouvoir » a compris toute la faiblesse de ce positionnement en légiférant de manière « globale » mais en ne punissant que de manière « locale »
        Aucun « pouvoir » ne pourra jamais condamner un peuple ou une nation, il ne sait que condamner l’individu.
        Ainsi les lois faites par le « pouvoir » se référent a la nation mais sont dirigées, de fait, contre l’individu !
        Le concept de « peuple » ou de « nation » est, à mon avis, un concept inventé par le « pouvoir » mais sans réelle existence biologique !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
        Ceci n’est qu’un essai de compréhension de cette dualité existante entre l’individu et la société et je ne m’avancerai pas à affirmer que c’est la vérité qui doit être probablement plus complexe que cela !

  • LMJ

    Nouveau poste de Chouard. Finalement il reconnaît à juste titre qu’il s’est trompé en supprimant purement le lien.
    Merci de relayer l’information.
    Et à tout ceux qui ne connaîtraient pas Étienne Chouard intéressé vous à lui
    C’est une bouffé d’oxygène, c’est un penseur génial avec une idée universelle :
    « Ce n’est pas aux hommes de pouvoir,d’écrire les règles du pouvoir ! »

  • eructite eructite

    Mince, Chouard qui se rends compte de la portée nauséabonde de la « philosophie » de Soral ? Il remonte dans mon estime le petit…

    • rouletabille rouletabille

      Salut BLUE MAN et merci
      je retranscrit CHOUARD (que j’adore)
       » Et pour les ulcérés, faut quand même pas charrier, ce n’est qu’un lien suggéré, pas du tout une identité, une allégeance ou une caution : je ne suis pas « soralien », je cherche à RENDRE POSSIBLE UN MONDE VRAIMENT COMMUN, je ne suis pas « complaisant avec le fascisme » que je combats du mieux que je peux, en conscience, librement, à ma façon, et je vous pense tous libres de penser. Soyez gentils de ne pas tout surinterpréter, tâchez de modérer.

      Vous savez maintenant ce que je pense de l’antisémitisme et du racisme : je les considère comme des fléaux, une honte pour l’humanité. Mais je pense que les combattre en traitant les gens de « racistes » comme si c’était leur nature, et en leur coupant la parole (comme on coupe une tête), c’est croire éteindre un incendie en jetant de l’essence sur les flammes. »

      Il suprime le lien vers SORAL OK et il ne désire pas en faire un PLAT :S’il n’y avait pas SORAL et DIEUDO il y aurait QUI ????
      allez,bonne soiréehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • Pkpas

    L’idée même du tirage au sort est séduisante de prime abord mais il est nécessaire de pouvoir opposer quelques critiques. par exemple celles de François Asselineau de l’UPR :
    https://www.upr.fr/actualite-facebook/les-inconvenients-theoriques-politiques-et-pratiques-que-presente-la-democratie-par-tirage-au-sort-que-prone-m-chouard
    Si M. Chouard me lit j’apprécierais qu’il réponde à mes arguments. :) C’est une analyse qui date de 2011 mais je pense qu’elle reste intéressante.

    • J’ai moi même critiqué l’idée de Chouard (mais sans certitude, j’ai juste énoncé des doutes « constructifs ») et je suis allé lire en me disant qu’il y aurait peut-être des bons arguments à glaner.

      La critique d’Asselineau est … ridicule !
      Elle ne fait que montrer le peu d’estime qu’il a pour le peuple, et pour moi, le décrédibilise quand à ses prétentions de le représenter ou de le guider.
      Elle montre aussi son ignorance de la question.
      Il aurait mieux fait de prendre le temps d’y réfléchir un peu mieux.

      • eructite eructite

        Asselineau est conscient de plusieurs choses :
        – Une partie des gens sont… pas au top niveau intellect. Chacun ne jugeant l’intelligence qu’avec sa propre intelligence le concept est plutôt vague… mais pas totalement infondé non plus. Comme toute limitation à l’accès de fonctions ne peux se limiter à des caractères d’intellect pour la simple raison de la légitimité de ceux qui les mettraient en place on prends le risque de voir l’opinion de Saint TF1 votée par une partie des tirés au sort…. TF1 vous remercierait grandement je pense de leur permettre de se priver d’engager des lobbyistes voire même de devenir le premier lobbyiste de France….
        – la complexité des différentes administrations françaises oblige à une bonne connaissance de celles-ci pour faire fonctionner un gouvernement. Il ne faut pas croire que l’intégralité de l’administration française travaille de concert. Y’a même des branches de l’administration qui travaillent contre l’état… ( l’histoire de l’organisme immobilier de Paris qui achète en boucle des grands hôtels particuliers, les retape et les loue à l’état sans qu’on sache trop où part l’argent… si quelqu’un retrouve le nom de l’organisme au passage :P )
        Donc bosser avec ces gens là demande un certain temps pour connaître les rouages du fonctionnement de l’administration. Temps qu’il faudrait prendre sur la durée du mandat des gens tirés au sort pour les former à ces fonctionnements.

        Après je ne suis pas dupe, je pense qu’Asselineau aligne les beaux arguments pour en substance faire passer le message suivant « si vous voulez tout changer dans la politique mettez moi au chaud à l’Élysée, je m’en occuperait avec mes potes…  » Après, à ma connaissance, c’est tout de même le seul homme politique à s’être positionné sur le mouvement engendré par Chouard.

      • Le niveau intellectuel est un faux problème.
        Tu crois que Albanel avec son pare feu d’office y connaît keutchi ?
        C’est pareil pour absolument tous les autres, et le gouvernement actuel en es la démonstration éclatante : ils n’ont aucune idée des sujets qu’ils doivent traiter. Pire, ils sont désinformés.
        Un tirage au sort ferait forcément beaucoup mieux.

        L’argument du « sondage » est un peu naze. Il suffirait de monter le nombre de tirés au sort à 10 000 par exemple.

        L’administration, elle est la pour servir le pays, le peuple. Pas pour faire des caprices. Mais, sur ce point la, je chipote, tu as raison, c’est une entité avec laquelle il faut composer et qui rendrait le tirage au sort très compliqué a cause de ses résistances.

        Asselineau n’est sûrement pas la pour « tout changer », c’est même carrément l’inverse, il est la pour « préserver ». C’est un énarque, donc, déconnecté du monde réel comme ses pairs. Basta.

        Après, il apporte sa pierre sur le sujet de l’Euro, c’est largement suffisant je trouve !

      • Pkpas

        « C’est un énarque, donc, déconnecté du monde réel comme ses pairs. Basta. »

        As tu seulement regardé une seule de ses conférences ?
        Il est moins déconnecté que la quasi totalité de nos concitoyens.
        Je suis passé chez un ami récemment où tournait la télé. Une émission avec un anti russe, et le père de cet ami acquiesçait tout ce que disait la télé.
        « Méchants russes ! Menteurs ! Tout ça!… »

        Ca fait longtemps que j’ai perdu la foi en mes concitoyens.

      • eructite eructite

        « Ca fait longtemps que j’ai perdu la foi en mes concitoyens. »

        Bienvenue au club. Prends place, installe toi tranquillement dans un transat et admire la vue. Le ballet des bombes atomiques va bientôt commencer. ;)

      • Pkpas

        « C’est le monde qui fait boum boum boum! »…

      • A choisir un système, je préfère, de loin, la démocratie liquide.
        Je ne pense pas que revenir à Athène soit une bonne idée, surtout que c’était loin d’être un tirage au sort comme on l’entends.
        C’était réservé a une forme d’élite (le citoyen vs l’esclave). Déjà rien que ça ça devrait faire réfléchir, sans parler de tout le reste.

        Chouard s’est lancé dans sa croisade suite au traité européen. Mais il ne comprends rien à la nature du pouvoir.
        Ceci dit, c’est bien qu’il amène les gens à y réfléchir, et ça le fait évoluer personnellement. De toute manière, j’apprécie les gens sincères et engagés. Je n’ai rien à lui reprocher, au contraire.

    • Thierry92 Thierry92

      Le tirage au sort est possible pour les petites communes, même pour les grandes villes si ont continuent a les découper en arrondissements.
      Il est possible de mélanger le système de tirage au sort avec le système électif, si une chambre de contrôle tirée au sort permet de contrôler le système et ainsi empêcher les conflits d’intérêts et les malversations et la corruption.

  • Grognard

    Je partage totalement l’avis d’E Chouard quand à la Constitution.
    Elle ne doit pas être écrite par des juristes pour des juristes mais par le Peuple pour le Peuple.

    Sur le tirage au sort je suis plus réservé sans y être totalement opposé.

    Je pense qu’il est nécessaire de mettre en oeuvre la réapropriation de la chose publique par les citoyens.
    Cela passe par l’éducation à commencer par l’enseignement de l’histoire.
    Ce n’est pas une mince affaire.

    Il est écrit plus haut qu’un des points de désaccord entre Chouard et Asselineau c’est le tirage au sort.

    Aujourd’hui il faut penser en termes de priorité.
    La priorité est de reprendre les manettes.

    C’est sur cette base qu’il faut créer une dynamique.
    Elle passe
    Autrement nous allons nous vers un affrontement entre un mollusque et un spadassin qui l’un comme l’autre feront le pari d’éjecter l’autre persuadés qu’ils sont de battre M Le Pen au second tour.

    Enfin reprocher à Chouard ou à un autre de dialoguer avec des personnes qui ne partagent pas on point de vue démontre que certains n’ont rien compris à l’acte militant.
    Débattre avec quelqu’un avec qui l’on est déjà d’accord n’a jamais fait avancer le schmilblik.

    Calcul bien hasardeux.

    • LMJ

      pas tout à fait d’accord Grognard comme le dit E. Chouard justement : « C’est dans la controverse qu’on progresse »
      Logique, débattre avec des gens qui sont d’accord avec nous, sans aucunes contradictions ne fait pas avancer le débat.
      Cordialement ;)

    • eructite eructite

      Je reproche pas à Chouard de dialoguer avec d’autres. Par contre son lien depuis son site vers celui de Soral posait réellement la question de l’adhésion totale de leurs idéologies. Autant que Soral adhère aux idées de Chouard, ca me dérange pas. Mais l’inverse me gênait.

      Une question au passage : qui as déjà lu tous les liens donnés sur la gauche de votre page « les moutons enragés » ?
      ( je vous rassure je l’ai fait j’ai pas trouvé de truc gras à balancer :P quelques trucs marrants tout au plus ;) )

      • LMJ

        eructite, Chouard l’explique très bien, mettre un lien vers le site de quelqu’un ne signifie pas etre d’accord avec tout les propos et l’idéologie de cette personne, seulement certaines analyses.
        Quelqu’un peut faire la promo du site génial lesmoutonsenrages.fr :) sans pour autant etre tout le temps d’accord avec ce dernier.
        Mais certains sujets sont très sensible, et dès qu’il s’agit de racisme, d’antisémitisme ou de fascisme, l’analyse et la réflexion s’en trouve brouillée.
        Etienne Chouard n’est ni raciste, ni fasciste, ni antisémite.
        Il est simplement beaucoup plus ouvert que la plupart des gens et s’est discerner le bon meme dans le mauvais.

        Cordialement

  • LMJ

    Autant pour moi Grognard j’avais mal lu.
    Tout à fait d’accord avec toi ! :)

    • Grognard

      Pour aller un peu plus loin, imaginons que l’on mette autour d’une table par ordre alphabétique: Asselineau, Chouard, Chevénement et Sapir ; je vous laisse imaginer la puissance de frappe vu leurs domaines de compétence.
      Que ces 4 là proposent un programme allant jusqu’à une Constituante ça pourrait faire mal.

      Un gars comme Lordon pourrait aussi être de la partie.

      • rouletabille rouletabille

        Pourquoi pas y ajouter SORAL ?ca fait peur ?
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • عاصفة رملية

        chevè…t, ouais ça fait peur on est d’accord, on l’a déjà eu comme pm ! ça suffit ! Ici je sais que le mistral vient du nord ouest et …

      • rouletabille rouletabille

        hahaha
        Il met les voiles chevè…t….
        bisousعاصفة رملية 30 http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

      • عاصفة رملية

        Le 30 c’est un bug, c’est le 30 du 30 novembre ! « tempête de sable » عاصفة رملية ex yo …………….. yo ;-)

        Bise à la Belgique ;-)

      • Grognard

        Moi non il ne me fait pas peur.
        C’est un dogmatique voilà tout.
        Tant qu’il ne maitrisera pas sa communication verbale, son apport dans une période de crise inquiétera les électeurs.
        Il est donc à mes yeux contre productif.
        C’est aussi pour cette raison que j’ai cité Chevénement.
        Tout militant que s’est impliqué et ou présenté à des élections surtout en période d’incertitude sait cela.
        Là je ne donne qu’un avis sur la forme.
        Soral est un dogmatique qui n’a pas tiré les leçons de la dégringolade du PCF.
        Le PCF avait une formule: « Il vaut mieux avoir tord à l’intérieur du parti que raison à l’extérieur. »
        Cela lui a coûté cher.

        D’autant que si l’objectif est la sortie de l’UE, de l’OTAN et de l’€ ; cela suppose, je crois, des mandats dont le terme serait la dissolution de la Constituante pour ensuite relancer l’intégralité du processus électoral.

        Quand on regarde objectivement l’état de la société, que l’on comprend que pour beaucoup les différentes formes de déni sont des expression d’une peur larvée face au futur et que l’on saupoudre avec le battage médiatique que l’on connait ; il faut être suicidaire pour s’allier avec Soral.

        Mais bon vas victis.
        Le masochisme n’est pas interdit par la loi.

      • Grognard

        Vae victis bien entendu.

  • Thierry92 Thierry92

    Il serait peut etre temps de ne plus parler de Soral.
    Le fait de causer de lui , c’est lui faire de la pub.
    Il n’y a pas que nous qui intervenons par nos commentaires qui lisons ces pages.
    Des gens arrivent par d’autre voies. Ils peuvent croire que nous faisons l’apologie de ce candidat a la dictature.

  • Grognard

    Il faudrait être mal intentionné pour faire ce type de procès à ce blog.
    Il m’empêche que tu as raison.

  • Grognard

    Il parait que le plus court chemin d’un point à un autre est la ligne droite.
    Le plus court certes, le plus facile et le plus certain est une autre affaire.

    Je pense qu’il ne faut pas opposer Chouard à Asselineau.

    Ma position personnelle est que sur le long terme Chouard a raison parce qu’il traduit, même si ce n’est pas son objectif, un mode d’organisation social plus horizontal.
    Néanmoins l’étape Asselineau ma semble nécessaire.
    C’est ce que j’écrivais déjà en parlant d’un CDD avec l’UPR.
    D’ailleurs si j’en crois Asselineau l’UPR a vocation a disparaitre une fois ses objectifs atteints.

    Deux exemples:
    – Dans une régate on ne navigue pas toujours par vent arrière.
    Il faut savoir tirer des bords.
    – On peut militer pour une société non violente.
    Toutefois, il faut mettre en place les conditions de la réussite. Dans le cas contraire on s’expose aux prédateurs de tous poils qui s’en donneront alors à coeur joie.

    Chouard est au départ un prof.
    Il parie sur l’intelligence des gens, leur faculté d’analyse et l’appropriation des outils qui la sous tende.
    Il n’est d’ailleurs pas si éloigné ce ce que l’on nommait le contrôle ouvrier dans le manifeste du PSU – Pari Socialiste Unifié – lorsque celui-ci existait encore et qu’il militait pour une société démocratique socialiste autogestionnaire.

    Asselineau lui, on le sent bien dans toutes ses vidéos, a le soucis permanent de signifier qu’il ne cherche pas à mettre le bazar et à renverser la table.

    Lorsque qu’un maçon bâtit une maison il utilise un fil à plomb et une truelle pour les murs, une scie, un marteau pour les coffrages.
    A chaque étape les outils appropriés.

    • rouletabille rouletabille

      CHOUARD ,SORAL,DIEUDO sont au dessus de ceux qui pensent nous gouverner par le mensonge,le stupre (voir un Pédo Mitterrand et l’autre chercheur de pisse chez les gosses Cohn Bendit et autres cyclopes passant en boucle sur les chaines vendues aux sionistes)
      Merci GROGNARD
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Chouard est Quelqu’un de très tolérant qui cherche le dialogue et non l’affrontement, Nous ne sommes pas dans une compétition, mais dans une révolution et Chouard a exactement la bonne attitude: il rassemble ,il dialogue, il ne juge personne. Il est déjà dans un nouveau paradigme
    Il faut sortir des anciens schémas et ce n’est pas facile tant ils sont gravés depuis des générations dans notre subconscient.
    Sa gentillesse, son ouverture, sa tolérance sont l’exemple à suivre.
    Si nous étions tous comme lui le monde serait en paix et le N.O.M. n’aurait jamais pu exister car il ne progresse que grâce aux conflits qu’il déclenche régulièrement…