Et si on arrêtait d’être dégueu 2 minutes ?…

Apparemment c’est plus facile à dire qu’à faire.

Cette fois, la chaîne Et tout le monde s’en fout s’interroge sur ce qui nous pousse à produire des déchets et sur notre capacité à arrêter de faire ça.

Des espèces animales, notre planète en compte des millions (environ 7,77 millions pour être précis). Mais, parmi elles, une seule produit des déchets : la nôtre ! L’être humain est en effet le seul animal à produire des choses vouée à devenir inutiles, encombrantes et, pire que tout, polluants. D’où lui vient cette aptitude ? Comment s’y prend-il et, surtout, ne serait-il pas possible de faire autrement ? Réponse dans la dernière et brillante vidéo de Et tout le monde s’en fout.

Saviez-vous que seul 20% du plastique était recyclé, qu’on trouve désormais des particules de cette matière jusque dans l’air qu’on respire et que les déchets nucléaires enfuis sous le département de la Meuse resteraient dangereux 100 000 ans ? Tous ces détails et bien d’autres sont à retrouver dans cette vidéo (qui donne aussi des solutions pour en finir avec nos vilaines habitudes…)

« Ça vous dirait pas qu’on arrête d’être dégueu deux minutes ? C’est comme si, pour prouver qu’on existe on avait besoin de laisser des merdes un peu partout. »

Produire en cycle, comme le suggère cette vidéo, n’est plus une option, c’est une nécessité absolue. Parce que le monde ne pourra pas indéfiniment stocker tous nos déchets (une fois qu’on aura creusé sous tous les départements du monde, on fera quoi ?)

Une vidéo géniale qui, une nouvelle fois, éveille nos consciences avec humour et sagacité.

Source Positivr

Publié par Aphadolie

Voir:

 

18 commentaires

  • La prodigieuse aventure des plantes ; De Jean Marie Pelt et Jean Pierre Cuny.

    « Il y a au moins trois milliards d’année,
    la terre et les océans qui la recouvraient
    étaient entourés d’une atmosphère épaisse.
    Il n’y avait pas la moindre trace d’oxygène.
    On imagine la mer, à cette époque,
    comme une sorte de soupe primitive dans laquelle
    les molécules chimiques étaient en suspension.
    Et ces molécules nourrissaient des êtres microscopiques
    qui les consommaient par fermentation en dégageant des bulles de gaz carbonique.
    Comme des prunes qui fermentent dans un tonneau.
    On ne saura jamais lequel de ses êtres primitifs
    a eu le génie de fabriquer pour la première fois cette
    molécule extraordinaire qui allait tout bouleverser :
    la chlorophylle! C’est l’apparition de cette molécule verte
    qui donne le départ à l’aventure des plantes!…
    Et, par voie de conséquence, à celle des humains.
    Grâce à ce filtre vert qui lui permet de se servir de la lumière
    pour transformer l’eau et le gaz carbonique en sucre,
    l’un de ces êtres primitifs devînt, il y a deux ou trois milliards d’années,
    une algue unicellulaire. Il a réussi cette opération magique :
    réunir trois des quatre éléments – l’eau, l’air et la lumière
    – pour en faire sa propre chair vivante.
    C’est ce qu’on appel la photosynthèse ;
    ce que ni l’humain ni l’animal n’ont jamais pu faire.
    Mais voici le deuxième acte. Des milliards de cellules,
    adoptant le système du filtre vert,
    entreprennent la fabrication industrielle des sucres,
    qui constituent la matière végétale vivante.
    Et, comme toutes les industries, celle ci a son déchet :
    c’est l’oxygène qui pollue peu à peu l’atmosphère au point
    que le ciel finit par prendre une vilaine teinte bleue!
    Et c’est une catastrophe! Pour tous les êtres minuscules
    qui se débrouillaient comme ils pouvaient pour vivre dans le gaz carbonique,
    l’oxygène est un dangereux poison!
    Alors des milliards et des milliards d’entre eux disparaissent.
    Les autres, pour mieux fuir l’oxygène, s’enterrent sous l’eau.
    On les trouvent encore de nos jours dans la vase des fonds,
    comme des gens qui auraient fui une planète irradiée
    pour vivre dans des abrits atomiques depuis trois milliards d’années!
    On les appelle des Anaérobies, ce qui veut dire : vivant sans air.
    Ce qu’ils ne savent toujours pas ces reclus, c’est qu’à la surface,
    entre-temps, la nature a mis au point un système
    de recyclage du déchet de l’industrie des sucres.
    Elle a inventé les animaux et les humains qui réutilisent l’oxygène,
    en le respirant, et qui rejettent à nouveau le gaz carbonique!
    C’est la première leçon d’écologie que nous donne la vie :
    recycler les déchets… »

    http://lesmoutonsenrages.fr/les-liens-recommandes/textes-incontournables/#comment-550988

    Logorama VF

    « Logorama est un court métrage d’animation français,
    réalisé par le studio H5 (François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain) en 2009.
    Le film détourne près de 3 000 logos, utilisés pour constituer à la fois
    les personnages et le décor dans lequel ils évoluent.
    Le récit met notamment en scène une course-poursuite
    entre des policiers à l’effigie de Bibendum,
    figure historique de la marque Michelin et,
    dans le rôle du gangster, Ronald McDonald,
    mascotte des restaurants McDonald’s. »

    http://www.youtube.com/watch?v=FYC01QN5KTE

    PlanetES manga introduction

    http://www.youtube.com/watch?v=Cx34fg8NZHg

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Pour l’amour de l’eau

    « Un décryptage sans concessions des enjeux de la privatisation de l’Eau !
    Durant trois ans, Irena Salina a interrogé scientifiques, militants écologistes,
    porte-paroles d’entreprises ou simples citoyens et dressé un constat alarmant.
    L’eau représente désormais la troisième industrie mondiale après le pétrole et l’électricité,
    mais son caractère vital et sa raréfaction accélérée vont en faire à court terme,
    la première ressource potentielle de profits.
    Et alors que l’or bleu excite de plus en plus ouvertement les convoitises,
    les conflits d’intérêts se multiplient au cœur des institutions décisionnaires du marché de l’eau. »

    Pour l’amour de l’eau – Extrait « Danger immédiat »

    « L’eau représente désormais la 3ème industrie mondiale après le pétrole et l’électricité,
    mais son caractère vital et sa raréfaction accélérée vont en faire à court terme,
    la première ressource potentielle de profits.
    Et alors que L’OR BLEU EXCITE DE PLUS EN PLUS OUVERTEMENT LES CONVOITISES,
    les conflits d’intérêts se multiplient au coeur des institutions décisionnaires du
    marché de l’eau. »

    Pour l’amour de l’eau – Extrait « La guerre de l’eau »

    « Durant trois ans, Irena Salina a interrogé scientifiques, militants écologistes,
    porte-parole d’entreprises ou simples citoyens, et dressé un constat alarmant.
    Tourné entre la France, les États-Unis, l’Afrique et l’Inde, Pour l’amour de l’eau
    est un documentaire édifiant sur la guerre de l’eau, qui remet en jeu nos
    conceptions sur les ressources naturelles et leur partage. »

    http://lesmoutonsenrages.fr/les-liens-recommandes/videos-a-voir/comment-page-1/#comment-551017

    Super trash: Extrait n°1-Sous les déchets… des cercueils !

    « Le réalisateur Martin Esposito nous livre, en exclusivité,
    un premier extrait de son film « Super Trash »,
    récit de 14 mois passés dans une décharge du Sud-Est de la France.
    Dans ce lieu géré par une filiale locale de Véolia,
    sa caméra a « débusqué »… des cercueils !
    Il nous raconte… »

    http://lesmoutonsenrages.fr/2013/08/04/super-trash-extrait-n1-sous-les-dechets-des-cercueils/

    Rockin’ Squat – La Lutte Du Siècle (Clip Officiel)

    http://www.youtube.com/watch?v=uKFRgYU4ByY

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Affaires Areva : Olivier Fric, le mari gênant d’Anne Lauvergeon

    « Pendant qu’Anne Lauvergeon brillait au firmament de l’industrie et du pouvoir,
    Olivier Fric menait discrètement ses affaires en Suisse. Aujourd’hui,
    la justice s’interroge sur son rôle dans le rachat d’une société minière
    qui aura été le plus mauvais investissement – et le plus contesté – de sa femme à la tête d’Areva.
    Hervé Gattegno et Philippe Vasset racontent cet embarrassant mari dans le numéro d’août 2015 de « Vanity Fair ». »

    http://www.vanityfair.fr/actualites/france/articles/areva-anne-lauvergeon-olivier-fric-un-mari-genant/27208

    Alexei Yablokov – Octobre 1933 – Janvier 2017

    « Independent WHO – Santé et Nucléaire souhaite rendre hommage à Alexei Yablokov
    que nous eumes l’occasion de connaître non seulement comme un scientifique courageux,
    incorruptible et indépendant mais comme un être humain très bon.
    Notre mouvement a été inspiré par le fait de savoir que de tels scientifiques existaient.
    En 2008, Alexei Yablokov nous a honorés de sa présence
    en participant à la Vigie d’Hippocrate devant l’OMS à Genève.
    Qui mieux que lui pouvait se tenir debout devant le siège de l’Organisation mondiale de la santé
    – qui fait autorité internationalement –
    et exiger son indépendance des lobbys nucléaires s’agissant des conséquences des radiations sur la santé ?
    Il a aussi participé au Forum Scientifique et Citoyen sur la Radioprotection
    que nous avons organisé à Genève en 2012.
    Nous lui sommes reconnaissants d’avoir soutenu notre mouvement.
    Nous saluons le courage et l’intégrité d’Alexei.
    Sa connaissance des effets environnementaux de Tchernobyl
    sur la santé est probablement inégalée mondialement.
    Et nous sommes conscients que ceci était juste un de ses domaines d’expertise.
    Alexei était un intellectuel imposant.
    Notre lutte pour l’indépendance de l’Organisation Mondiale de la Santé
    et pour la vérité des conséquences de Tchernobyl sur la santé a dépendu,
    dans une très large mesure, du travail d’Alexei Yablokov, qui,
    avec Vassili Nesterenko et Alexei Nesterenko,
    a réuni la collection la plus complète et à jour de preuves sur le sujet.
    « Chernobyl: consequences of the catastrophe for people and the environment »,
    publié tout d’abord en russe puis en anglais par l’Académie des Sciences de New York
    restera pour toujours un témoignage. Cet ouvrage a été traduit en français et en japonais
    et il devrait être exigé que toutes les administrations de santé publique du monde le lisent.
    Nous sommes environ 400 personnes à avoir participé à la protestation pacifique
    et silencieuse devant l’OMS à Genève . Nous sommes tous attristés par le décès
    de ce grand homme que fut Alexei et nous souhaitions nous associer à tous les hommages
    qui lui sont rendus pour dire notre sympathie à sa famille et ses amis. »

    http://independentwho.org/fr/2017/01/24/alexei-yablokov1933-2017/

    Chris Busby, rejustifications Euratom, la fin de l’industrie nucléaire en Europe

    « Dans cette vidéo du 15 décembre 2016,
    le Dr Busby explique comment quiconque en Europe
    peut utiliser de nouvelles et importantes informations
    sur les effets sanitaires de la radioactivité
    pour déclencher la « clause-suicide » de la loi EURATOM de 1996
    sur les normes de base en matière de sécurité
    et exiger une nouvelle justification des expositions aux rayonnements ionisants.
    Il explique que la loi actuelle justifie des niveaux d’exposition
    qui pourraient causer 630 décès par cancer chaque année à Paris.
    C’est beaucoup plus que le nombre de victimes des attentats de Paris.
    Le Royaume-Uni a sa propre version du mécanisme de justification
    et a même créé un site Web pour l’Autorité de Justification,
    bien qu’il soit encore soumis à Euratom malgré le Brexit car Euratom a précédé l’UE. »

    http://www.youtube.com/watch?v=2Flawp9f4Gg

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Débarrassez-vous de tous déchets émotionnels !

    « Lorsque vous faites le ménage chez vous, vous rangez et nettoyez les choses,
    mais vous jetez également de nombreux déchets à la poubelle.

    Lorsque vous faites la cuisine, c’est la même chose :
    ce dont vous ne vous servez pas, termine aux ordures.

    Sur le même modèle, lorsque vous accumulez trop d’archives
    et de paperasse au travail, vous vous en débarrassez.

    Mais que faites-vous des sentiments et des émotions qui vous polluent ?
    Existe-t-il une “corbeille” pour vous en défaire, comme sur votre ordinateur? »

    http://nospensees.fr/debarrassez-de-dechets-emotionnels/

    The Architect « Les Pensées »

    http://www.youtube.com/watch?v=GjqZaS9DKYc

    Alan Watts – L’esprit (VOSTFR)

    « Votre esprit fonctionne comme un singe,
    sautant de haut en bas en baragouinant tout le temps.
    Vos sentiments ne cessent de vous ronger au plus profond de vous.
    Pour combattre cet étouffement, comment procédez-vous ?
    Tout simplement en occupant votre esprit, en naviguant sur votre smartphone,
    en regardant la TV … etc. Vous n’aimez pas ce silence
    qui règne lorsque personne n’a rien à dire,
    vous voulez que votre esprit soit occupé
    car vous refusez d’être avec vous-même.
    Alors, comment se sortir de cet enfer? »

    http://www.youtube.com/watch?v=VN3SiZZeKaE

    ;)

  • Grand marabout Grand marabout

    L’être humain est incroyable : c’est la seule créature qui va couper un arbre pour en faire du papier et écrire dessus : « Sauvez les arbres »…

  • Concrètement, je trouve stupide que les sacs de caisse soient interdits alors qu’il faut acheter des sacs poubelle, qui sont eux-même bien en plastique. Du coup je jette un maximum sans sac, ne l’utilisant que lorsque je n’ai pas le choix. Pourtant, sur la boîte du tri sélectif, réservé aux ordures ménagères, il est bien spécifié qu’il faut que les ordures soient dans des sacs plastiques, fermés.
    Alors, on tourne en rond ?

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Moi je me sers de tout ce qui s’appelle « sac » ! qu’il soit en papier, ou ait contenu un produit surgelé, n’importe, ensuite je jette tel quel. A part je mets ce qui doit être trié et ne nécessite pas de sac.

  • Kool

    Après, en Suisse, en Belgique, au Luxembourg, en Allemagne, suivant les régions, c’est pas rare d’avoir un tri sélectif de 12 catégories.
    Et le pire, c’est qu’ils arrivent à le faire et arrêtent même de râler, une fois qu’ils ont pris l’habitude.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

Laisser un commentaire