Déforestation, glaciation ou … ?

Pour illustration/Écosse/Maike de Pixabay

J’ai eu l’occasion de parcourir de nombreux endroits très, particuliers. Mais certains, plus que d’autres m’ont étonnés, intrigués voire poussé à investiguer sur des affirmations qui s’avèrent finalement sans fondement, absurdes et contradictoires avec ce qu’on peut découvrir sur le terrain.

De l’Ecosse, les Highlands, à l’Islande en passant par les Shetlands et Féroé.

Toutes ces régions ont une particularité commune, elles sont dépourvues de d’arbres, sinon qu’en très petites parcelles aux abords des villages, celles-ci sont le plus souvent le fruit de plantations autochtones.

A la recherche d’explications plausibles sur cette absence d’arbres, plusieurs scientifiques avancent comme réponse pour le moins catégorique, c’est l’homme ou encore les conséquences de la glaciation.

Selon de très nombreux “spécialistes” interrogés, ce serait l’homme, pour eux, cela remonterait au temps des premiers vikings avec au début, une simple embarcation de type barque sans voilures appelée “Skeid” et mue par des rames, ce n’est que bien plus tard qu’apparaissent les Drakar (un seul K) dont l’étymologie vient de l’ancien scandinave signifiant “Dragon” se présentent dans leur aspect bien connu. Mais voilà, pour ces deux types d’embarcations les lieux de fourniture ne sont pas ceux qui nous intéressent, non seulement ça, mais tant d’étendues  déboisées pour si peu de navires, ça ne colle pas non plus !

Quant à l’époque de la marine à voile, aucune des nations l’ayant développée, n’aurait pu s’y approvisionné en aussi grande quantité, toutes le faisaient de ses propres forêts et ce n’est que vers la fin de cette époque que ça se présenta, grâce au commerce de bois, mais le plus souvent c’était de l’exotique.

Vient ensuite la cause probable de la glaciation, la propagation de la calotte glaciaire aurait littéralement labouré, rasé, aplani les sols, c’est l’argumentation avancées par les “experts”, mais elle s’avère tout aussi incohérente.

Pourquoi le serait-elle ?

La ou les causes ne sont pas clairement définies, mais il est avéré que tout l’hémisphère Nord a vu ses températures générales descendre très rapidement en l’espace de quelques mois seulement (< -50°C). Durant cette période, il y eu peu ou pas de précipitations, et un ensoleillement quasi nul. L’arrivée de la neige sur un sol hyper gelé estimé à plusieurs mètres de profondeur, s’est durcie de plus en plus sous le poids des couches successives. Cette masse se compactant, finit par devenir de la glace sur près de 5 kilomètres d’épaisseur au minimum.

Toujours selon l’argumentation des spécialistes, cette masse se serait mise en mouvement pour descendre vers le sud. Pas tout à fait vrai mais aussi pas tout à fait faux. Les traces d’un tel mouvement démarrent pour l’ensemble vers le 50e parallèle alors que la limite de la glaciation se situe entre le 40e et le 35e pur le plus au Sud.

Ceci pour dire, qu’il est donc impossible que la glaciation soit la cause de la déforestation des régions précitées, car elles se situent sur les mêmes parallèles que la Sibérie où là, il est commun de trouver emprisonné dans le permafrost, des animaux et des plantes encore debout et des arbres sur pied, ayant des feuilles et des fruits sur les branches.

Autre aberration, si tant est qu’il y eu un tel mouvement de raclage, comment expliquer alors la présence de couches géologiques correspondantes et antérieurs à l’époque de cette glaciation, sur le passage de cette calotte ? La première couche à apparaître devrait être “le Calabrien”, les Pléistocène moyen et supérieur, ainsi que le Greenlandien ne devrait pas exister sur ces lieux, puisque rabotés par le passage de la calotte au moment de leur formation ?

Ce qui interpelle selon le développement ci-dessus, c’est cette absence “totale” d’indices attestant de la  présence d’arbres dans ces régions, alors qu’il est affirmé par les experts que la glaciation n’aurait atteint que le sud de l’Islande frôlé de quelques kilomètres les Féroé et les shetlands, donc même pas le Nord de l’Ecosse.

Pas le moindre reste de souches de tronc  ou de brindilles. Les seules traces de végétaux, à plus de deux mètres de profondeur, sont des restes d’herbes et de quelques fleurs reposant sur une couche de cendres dont la composition ne correspond en rien avec les éléments environnants et la composition des sols de la région. D’où la question clé, mais d’où viennent-elles ? Petit détail mais grand intérêt, les roches qui recouvrent l’intégralité de ces reliefs, pourtant très anciens, comment ce fait-il qu’on les retrouve jusqu’aux sommets et non qu’à leur base ?

Désolé je me suis laissé submergé par Gobekli Tepe !!

Eaglefaether

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Eaglefeather

15 Commentaires

  1. Bonjour,
    Article trés interessant , et c’est vrai que dans les Highlands , les arbres sont rares ; il faudrait en replanter , du moins certaines espéces , si c’est possible dans ce monde minéral

    • Salut Malhorne.
      Un bon truc aussi : des haies, des haies, des haies, c’est comme ça qu’on freine le Mistral par exemple. Une fois que les haies commencent à pousser, on peut ajouter des rideaux d’arbres.

  2. Donc recenser les composants qui peuvent subsister dans la couche de cendre inférieure.

  3. Cher Eaglefeather, peux-tu nous expliquer comment tu sais faire la fifférence entre des “spécialistes” en qui tu n’as aucune confiance et des “spécialistes” dont les affirmations te paraissent correctes ?
    Ne serait-ce pas exactement ce que chacun connaît comme un “biais de confirmation” ?
    Personnellement je n’ai aucune confiance dans ce que tu racontes sur ce site. Ceux qui expriment leurs “certitudes” sur le Net sont pour moi ceux qui ne peuvent pas les soutenir dans des publications sérieuses, où elles seraient instantanément démolies. Oui, il y a eu Gioardano Bruno et Galilée, mais ce sont plutôt des exceptions que la généralité. Pour moi tu rentres avec les terraplatistes dans la catégorie des menteurs et faussaires – du moins jusqu’à mieux informé.

    • je te cites.
      comment tu sais faire la fifférence

      Moi je sais pas.

    • ne t’es tu jamais trompé dans ta spécialité de tromper les gens?

    • Très cher Xanax,

      Experts,
      Les non confiants sont ceux très (trop) souvent subventionnés par les états, les merdias et les lobby. Viennent ensuite ceux qui suivent aveuglément ou comme des moutons de Panurge, ce qui leur est dicté de dire, non seulement par les subventionneurs, mais aussi par les “biens pensants”, ceux pour qui, le peuple n’est qu’une fourmilière d’ignorants dont ils entretiennent cette ignorance, par la censure, des déclarations sans logique, et n’offrant que l’insuffisance de développement technique et de moyens pour étendre la connaissance, etc..
      Puis il y a ceux qui, sont le contraire, ceux qui se révoltent et tentent de faire connaître la vérité, les faits réels, mais aussi leurs interrogations, leur incompréhension, face, aux recèles d’informations, d’artéfacts, et de découvertes, mais aussi face aux mensonges, à la censure, à la déformation des réalités entretenu par les autres.
      Ce sont à eux que je fais le plus confiance. Qui croirais-tu si un expert te disait que les bananes sont violettes et non jaunes ?

      Certitudes,
      Là-dessus tu n’as pas tout à fait tort, en disant je te cite “sont ceux qui ne peuvent pas les soutenir dans des publications, où elles seraient instantanément démolies”. Mais poses toi la bonne question, pourquoi ? Pourquoi sont-elles “systématiquement contrées, censurées, et menant le plus souvent au bannissement et à la dissidence de son auteur ?? L’aide à la réponse est, que le sujet puisse déranger, ne va pas dans le “sens” du dogme, ou encore pour certains sujets, … vont à l’encontre de l’église, eh oui, on l’oublie très souvent celle-là, car elle agit dans l’ombre. Ne perds pas de vue non plus, que ceux qui ont de l’argent ce permettent plus facilement de museler ceux qui gênent !!!

      Menteur ou faussaire,
      Je n’ai que faire de tes insultes, ton arrogance est très largement inférieure à ton ignorance, ta fénéantise et ta crédulité envers les mensonges “officiellement déclarés et avalisés” par de très (trop) nombreux experts mandatés. Fénéantise, car tu ne te donnes même pas la peine de rechercher les informations, alors que les clés pour le faire, te sont livrées dans le bec !

      Ta présence sur ce site, est une contradiction, une provocation constante, avec ton attitude de Mouton de Panurge !!

    • Ah, il y a peut-être un critère actuellement : il a ceux qui ont accès à la télé (à rejeter), et ceux qui n’ont pas accès, qui ont peut-être raison.

  4. Bonjour, je suis très partagé dans mon appréciation de cet article. J’observe en moi le goût pour une enquête bien menée, bien étayée, posant les questions intelligentes pour susciter des scénarios plus ou moins plausibles. Mais ce qui me vient à l’esprit, c’est un peu de la confusion, une question aux lèvres, quitte à passer pour un demeuré, « où l’auteur veut il en venir? ». Chercher la cause de cet état des sols? Astéroïde ou volcanisme? Oui, et alors? Ou autre plus new-age, tel le scénario de l’Atlantide, pourquoi pas? De nos jours, toutes les explications semblent permises, histoire de confondre dans la masse celles qui tiennent debout. Bref, Eagle feather, ton article a attiré mon attention mais je suis resté perplexe. Est-ce un questionnement sans tenter d’y répondre, ou quoi? J’ai pas tout tout compris.
    Peux tu voir ce qui t’as motivé à écrire cet article et m’en éclairer? Merci.

    • Bonjour EricG,

      C’est une invite à la réflexion par rapport à toutes les affirmations qui nous sont servies par une frange d’experts qui, excluent toutes autres éventualités de causes.
      Que tu parles de l’Atlantide, en voici l’une d’elles que je me suis gardé d’émettre. Car envers ce sujet, peu de personnes n’ont de réelles possibilités de faire valoir la moindre preuve tangible, sans qu’elle soit réfutée ou bien classée arbitrairement dans les Mythes et Légendes. Il y en a certes, même matérielles et plus certifiées, mais voilà on maintient le monde dans l’ignorance, c’est plus “convenable” et ça ne “dérange personne” !

      Astéroïdes ou volcanisme, si on se réfère aux analyses des sols et des reliefs, ils seraient à exclure, mais ! Les cartes de la limite de la glaciation, montrent toutes, que ces régions n’y seraient pas atteintes https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b4/IceAgeEarth.jpg

  5. Depuis que j’habite l’île d’Ouessant le constat est flagrant, il n’y a presque pas d’arbres. Certains habitants l’explique simplement par un phénomène naturel. Le vent.
    C’est vrai qu’ici il souffle toujours plus fort qu’ailleurs.
    En février 2017 nous essuyions des vents jusqu’à 190km/h. Dans mon jardin quelques branches du fusain sont parties, pour d’autres c’était aussi du bois mais des abris de jardin.
    Depuis quelque temps j’ai visionné des images ou des villes comme st Pétersbourg auraient été inondées par un déluge de boue vers 1890. Ce phénomène serait survenu partout dans le monde.

  6. Prenez le plateau du Larzac, au dessus de LODEVE jusqu’à MASSIAC, la hauteur se situe entre 900 mètres et 1100 mètres, et sur le plateau ( à moutons ) les arbres sont rares et plutôt rabougris et d’autres endroits peuvent êtres cités.

  7. Bon au final, c’est quoi le but de cet article ?https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  8. Cher Eaglefeather,
    merci de m’avoir fourni ces quelques indications sur ce que tu considères comme des experts “fiables” et des experts “non-fiables”.
    Il s’agit effectivement d’un bel exemplaire de ce que nous appellons un “biais de confirmation”.
    Pour te l’expliquer simplement, tu ne fais confiance qu’en ceux dont l’opinion confirme la tienne, et tu efface les opinions qui ne te conviennent pas.
    Ce n’est pas très grave et c’est très répandu. Par contre cela ne te permet pas de modifier ton point de vue lorsque tu rencontres un point de vue différent. Donc ta pensée devient rigide et ne peut plus évoluer. C’est dommage.
    De toutes manières tu sembles avoir une très haute idée de toi-même ce qui va dans le même sens. Et le simple fait que je puisse ne pas te croire te met hors de toi-même. Tu devrais pourtant t’y habituer, car dans les milieux sérieux on ne prendra pas toutes tes “idées” pour de l’argent comptant !
    Sur le “Net”par contre tu peux affirmer tout ce que tu veux, mais tu ne convaincra pas les gens sérieux. C’est pourquoi je te range, jusqu’à mieux informé, dans la même catégorie que les terraplatistes, ceux qui affirment que la terre est plate. Ce n’est peut-être pas ton cas, mais tu n’es pas capable de prouver mieux qu’eux ce que tu affirmes.

Les commentaires sont clos.